SLOVÉNIE - guide touristique du Petit Futé

Dobrodošli v Sloveniji !

Plus tournée vers l'Europe de l'Ouest que ses voisines slaves et pourtant secrètement fière de son héritage yougoslave, la Slovénie est un pays atypique dans le paysage européen. En à peine 18 ans, cette petite république d'Europe centrale a connu les bouleversements les plus notoires de l'histoire européenne de ces cinquante dernières années. En dix jours de lutte émancipatrice, la Slovénie s'est séparée du puzzle yougoslave en 1991. Elle a ainsi négocié seule son passage du communisme au système capitaliste des années 1990. Le défi a été relevé puisqu'elle a adhéré à l'Union européenne le 1er mai 2004. Mieux encore, le 1er janvier 2007, elle a été le premier pays parmi les nouveaux entrants à intégrer la zone euro. Pour couronner le tout, elle a présidé l'UE du 1er janvier au 1er juillet 2008. Malgré ce chemin parcouru en si peu de temps, la Slovénie est bien souvent ignorée des médias et le public français la connaît mal. Située sur le versant sud-est des Alpes, entre Méditerranée et Europe orientale, la Slovénie est un pays haut en couleur marqué par ses richesses naturelles. La diversité des paysages est surprenante. En peu de temps, vous passez des sommets enneigés des Alpes juliennes au petit littoral adriatique avec des accents vénitiens. Chemin faisant, vous ferez de longues haltes sur les reliefs plus doux et verdoyants du Pohorje ou sur les plateaux karstiques aux teintes méditerranéennes. Souvent surnommé à juste titre " le joyau vert de l'Europe ", le territoire slovène est marqué par ses grandes étendues forestières où se côtoient loups et ours, cerfs et grands tétras. Accueillant et chaleureux sans être expansif, le Slovène est à l'image de sa contrée. Fier de ses origines slaves, il vous fera découvrir avec plaisir les traditions de sa région et vous contera, parfois avec nostalgie, un passé yougoslave encore ancré dans les mémoires. Pourtant, il ne faut pas croire que la Slovénie vive repliée sur elle-même. Conscients des réalités actuelles et de la taille de leur pays, les Slovènes s'intéressent aux autres nations, à leur culture et leur histoire. Ils parlent bien souvent anglais, allemand ou italien et aiment questionner l'étranger sur sa façon de vivre.

Pays à dimension humaine où la nature donne corps à l'homme, la Slovénie surprendra plus d'un voyageur aguerri. On ne saurait l'expliquer mais on ressort souvent d'un périple slovène envahi par un sentiment simple de bien-être.

L'équipe de rédaction

MISE EN GARDE. Le monde du tourisme est en perpétuelle évolution. Malgré notre vigilance, des établissements, des coordonnées et des prix peuvent faire l'objet de changements qui ne relèvent pas de notre responsabilité. Nous faisons appel à la compréhension des lecteurs et nous excusons auprès d'eux pour les erreurs qu'ils pourraient constater dans les rubriques pratiques de ce guide.

SLOVÉNIE : les adresses futées

SLOVÉNIE : Idées de séjour

Séjour découverte : la Slovénie en une semaine

Jour 1 : vallée de la Soča. Depuis Nova Gorica, direction Kobarid en longeant les eaux turquoise de la Soča. Visite du musée consacré à la sanglante bataille de la Soča durant la Première Guerre mondiale, connue sous le nom de bataille de Caporetto. Une pause gastronomique s'impose à Bovec où l'excellente truite de la Soča sera au menu. Vous rejoindrez alors Kranjska Gora par le col de Vršič. Cette route sinueuse offre des panoramas exceptionnels sur le Razor et le Prisank.

Jour 2 : Bled et Bohinj. Avant de partir pour Bled, visite des tremplins à ski de Planica (les plus hauts tremplins du monde). A Bled, les amoureux des paysages de cartes postales seront servis ! Le lac et son château, l'île et son église, en toile de fond les sommets des Alpes juliennes, tout y est ! Direction Bohinj où l'ambiance est plus sauvage. Les eaux limpides du lac reflètent le majestueux Triglav, le plus haut sommet du pays.

Jour 3 : Skofja Loka. En début de matinée, petite randonnée sur les aériennes passerelles en bois dans les gorges encaissées de Vintgar et de Radovlica. L'après-midi, découverte de la cité historique de Skofja Loka.

Jour 4 : Ljubljana. Goûtez enfin aux charmes de Ljubljana la Bien-Aimée, capitale à dimension humaine. Découverte de son centre historique baroque et de son marché pittoresque et quotidien ; visite de l'un des innombrables musées ou églises ; promenade le long de la Ljubljanica en vous arrêtant pour déguster un café en terrasse. Fin de journée au château avec une vue plongeante sur la capitale.

Jour 5 : Postojna. Site touristique slovène majeur, le village est célèbre pour sa grotte et son château. En matinée, visite de la grotte pour observer le fameux protée (animal atypique vivant dans les souterrains). L'après-midi peut être consacré à la découverte du château de Predjama, des grottes de Skojcan ou du lac saisonnier de Cerknica.

Jour 6 : région du Karst. Direction le village médiéval de Stanjel, sans doute le plus typique et le plus beau de tout le Karst. Suite de la journée dans les haras de Lipica. C'est ici que sont élevés les célèbres chevaux blancs de race lipizzan de l'école d'équitation espagnole de Vienne.

Jour 7 : Piran et l'Istrie. Fin de l'escapade slovène dans la petite ville de Piran. Promenade au hasard dans les ruelles typiquement méditerranéennes ; visite des innombrables églises d'architecture vénitienne ou repos sur les rochers bordant la mer.

Séjour long : la Slovénie en deux semaines

Jour 1 : vallée de la Soča. Après une visite de Nova Gorica, direction Kobarid avec un possible stop à Tolmin, en longeant les eaux turquoise de la Soča. Visite du musée consacré à la sanglante bataille de la Soča durant la Première Guerre mondiale. Une pause gastronomique s'impose à Bovec où l'excellente truite de la Soča sera au menu. Vous rejoindrez alors Kranjska Gora par le col de Vršič. Cette route sinueuse offre des panoramas exceptionnels sur le Razor et le Prisank.

Jour 2 : Bled et Bohinj. Visite des tremplins à ski de Planica (les plus hauts tremplins du monde). Arrivée à Bled. Les amoureux des paysages de cartes postales seront servis ! Le lac surplombé de son château, l'île et son église, en toile de fond les sommets des Alpes juliennes, tout y est ! Direction Bohinj où l'ambiance est plus sauvage. Les eaux limpides du lac reflètent le majestueux Triglav, le plus haut sommet du pays.

Jour 3 : Skofja Loka. En début de matinée, petite randonnée sur les aériennes passerelles en bois dans les gorges encaissées de Vintgar et de Radovlica. L'après-midi, découverte de la cité historique de Skofja Loka.

Jour 4 : Ljubljana. Goûtez enfin aux charmes de Ljubljana la Bien-Aimée, capitale à dimension humaine. Découverte de son vieux centre historique et de son marché pittoresque et quotidien, visite de l'un des innombrables musées ou églises, promenade le long de la Ljubljanica en dégustant un café en terrasse. Fin de journée au château avec une vue plongeante sur la capitale.

Jour 5 : Kamnik, Logarska Dolina. Située au pied des Karawanken, Kamnik est une ville médiévale. En matinée, promenade dans la ville et visite de son petit château Mali Grad. Détour par Velika Planina, plateau d'altitude à l'habitat traditionnel, avant de prendre la direction de la majestueuse vallée de Logar avec randonnée en perspective. Repas traditionnel et nuit dans l'une des fameuses fermes touristiques de Solcava.

Jour 6 : vallée de la Drava, massif de Pohorje. Départ de Solcajava sur l'une des plus belles routes de Slovénie, la route panoramique. Peu fréquentée par les touristes, elle offre de magnifiques paysages sur la vallée de Logar. Dans l'après-midi, promenade dans le massif de Pohorje en plein coeur des plus belles forêts de Slovénie.

Jour 7 : Maribor. Visite de la deuxième ville du pays puis petite promenade sur les hauteurs viticoles de Maribor avec vue sur le massif de Pohorje.

Jour 8 : Ptuj et Celje. Découverte de la vieille ville musée de Ptuj. Le plus célèbre des carnavals du pays y est organisé : le Kurentovanje. Direction Celje, troisième ville de Slovénie, construite au bord de la Savinja. Son passé historique a marqué son vieux centre. Et sur la route pour Novo Mesto, pourquoi ne pas s'arrêter à Sevnica, la home town de Melania Trump ?

Jour 9 : Novo Mesto et la vallée de la Krka. Etablie dans l'un des méandres de la Krka, Novo Mesto est une charmante ville. Visites des différentes églises et du musée Dolenjska qui renferme les plus belles pièces archéologiques de Slovénie. Dans l'après-midi, randonnée dans la superbe et sauvage vallée de la Krka.

Jour 10 : Ribnica et le lac de Cerknica. Ribnica est un petit village slovène réputé pour son artisanat et ses objets en bois. Avant de vous rendre au célèbre lac de Cerknica, visite au château de Sneznik.

Jour 11 : Postojna. Site touristique majeur, le village est célèbre pour sa grotte et son château. En matinée, visite de la grotte pour observer le fameux protée (animal atypique vivant dans les souterrains). L'après-midi consacré à la découverte du château de Predjama ou des grottes de Skojcan.

Jour 12 : région du Karst. Direction le village médiéval de Stanjel, sans doute le plus typique et le plus beau de tout le Karst. Suite de la journée dans les haras de Lipicca. C'est ici que sont élevés les fameux chevaux blancs de race lipizzan de l'école d'équitation espagnole de Vienne.

Jour 13 : Piran et l'Istrie. Fin de l'escapade slovène dans la petite ville de Piran. Promenade au hasard dans les ruelles typiquement méditerranéennes ; visite des innombrables églises d'architecture vénitienne ou repos sur les rochers bordant la mer.

Séjours thématiques
À la découverte des espaces naturels

La nature est l'une des plus grandes richesses du pays. En dépit de sa petite taille, la Slovénie présente une diversité de reliefs et de climats hors normes qui ont fait son environnement et façonné ses paysages. La découverte des curiosités naturelles peut donc faire l'objet du séjour.

La vallée de la Soča est une belle introduction aux paysages slovènes et permet de pénétrer dans le parc national du Triglav (unique parc national de Slovénie). La remontée de la vallée se fait au rythme des changements de couleurs de la rivière. Tous les tons de bleu y passent ! Plus on remonte le cours d'eau, plus la vallée est encaissée et les Alpes juliennes se découvrent avec des sommets tels que le Razor, le Prisank ou le Jalovec. Situé au coeur du parc, au pied du Triglav et au bord du lac portant son nom, Bohinj est le village qui permet de mieux rayonner sur la région.

A l'est du Triglav s'étend le massif des Karawanken. Cette chaîne de montagnes longue de 120 km tient lieu de frontière avec l'Autriche. Plus sauvage et moins touristique que son célèbre voisin, le massif recèle de nombreux trésors tels que la majestueuse vallée de Logar, le haut plateau de Velika Planina, les eaux limpides la Savinja et quantité de réserves naturelles. Les fermes touristiques de la région permettent de s'imprégner de l'ambiance grâce notamment à la gastronomie traditionnelle.

Les paysages se font plus doux et verdoyants dans l'est et le sud-est du pays. Il est alors plaisant de se perdre dans les grandes forêts du massif du Pohorje (région de Maribor) ou de remonter les vallées perdues telles que celle de la Krka (région de Novo Mesto).

Les influences méditerranéennes se font sentir dans le Karst (sud-ouest du pays). La région est célèbre pour le nombre de grottes et souterrains qu'elle renferme. Les plus connus sont ceux de Postojna et de Škojcan. La particularité du sous-sol a engendré une curiosité naturelle : le lac saisonnier de Cerknica. Selon les saisons et les précipitations, le lac apparaît et disparaît.

L'Istrie (littoral) est résolument méditerranéenne. Les vignes de l'arrière-pays, les falaises calcaires de Strunjan et les marais salants de Secolvje sont là pour le rappeler.

Séjour actif

Relief alpin et cadre naturel exceptionnel font de la Slovénie un formidable terrain de jeux pour les adeptes des sports de plein air.

L'ensemble du territoire est propice à la randonnée. Le parc national du Triglav et les Karawanken offrent de nombreux sentiers balisés qui s'adressent bien souvent aux randonneurs expérimentés puisque les itinéraires sont relativement difficiles. Les massifs plus doux du Pohorje ou de la région de Dolenjska se prêtent bien aux promeneurs occasionnels et présentent de nombreux chemins forestiers.

Les nombreuses routes secondaires, desservant bien souvent de petits hameaux, proposent de formidables itinéraires balisés pour les cyclistes. La route panoramique entre la vallée de Logar et Črna Na Koroškem permet de découvrir l'un des plus beaux panoramas de la Slovénie tout en dégustant la charcuterie et le fromage local dans l'une des fermes touristiques.

Les adeptes de sensations fortes trouvent bien souvent leur bonheur dans la vallée de la Soča ou de la Savinja. En effet, ces deux rivières sont célèbres pour leurs courants impétueux et la couleur de leurs eaux. Rafting, kayak, canyoning et hydrospeed sont au programme. Bovec, avec un grand nombre de prestataires, est un bon point de départ pour ces activités.

Les rivières plus sauvages et moins fréquentées, telles que la Kokra (au nord de Kranj), la Krka et la Mirna (près de Novo Mesto), les petites rivières en amont de Črna Na Koroškem ou la Vipava (près de Nova Gorica) feront le bonheur des pêcheurs.

L'hiver, la Slovénie est truffée de petites stations de ski. Généralement, elles ne disposent que de quelques remontées mécaniques qui suffisent largement à une pratique de loisir ; il n'est pas rare qu'un village ait son propre téléski. Néanmoins, certaines stations sont célèbres dans le milieu de la glisse. Kranjska Gora et Maribor organisent bien souvent des épreuves de Coupe du monde. Kanin (Bovec) et Vogel (Bohinj) sont connues dans le monde du freeride et du ski de randonnée. Sans oublier la randonnée à raquettes qui peut se pratiquer sur l'ensemble du territoire.

Les villes historiques de Slovénie

Entre civilisation slave et occidentale, la Slovénie a connu un grand nombre d'influences, de tout temps. Les villes ont été les témoins privilégiés de ce riche passé. Cités médiévales, fortifiées ou commerciales, creusets de tradition viticole ou religieuse, elles confèrent au pays son caractère multiculturel. Parcourir la Slovénie des villes historiques peut constituer la thématique d'un très beau séjour.

Il est conseillé de démarrer le circuit à Maribor, deuxième ville du pays. Construite sur les berges de la Drave, autrefois une importante voie de transport, la cité possède des palais et des châteaux dont le manoir de Betnava ou le château de Maribor. Mais sa plus grande richesse réside dans son vignoble. La ville est entourée de vignes plusieurs fois centenaires qui font l'objet de plusieurs événements (taille, vendanges...). En aval de la Drave se trouve Ptuj. Plus ancienne cité de Slovénie, elle a été le théâtre de plusieurs batailles. Les riches souvenirs de son passé sont conservés dans le musée du château. A l'ouest, au pied des collines de Konjice, se situe la bourgade de Slovenske Konjice. Elle est connue dans tout le pays pour ses fleurs mais aussi et surtout pour son vignoble. Une visite du vignoble de Skalce et une dégustation s'imposent. A quelques kilomètres de la petite ville, près du village de Spitalic, se trouve la chartreuse de Zice. Construit sur le modèle des chartreuses de France, le couvent est l'un des plus vieux édifices religieux slovènes.

Chef-lieu de la région de Dolenjska, Novo Mesto, contrairement à son nom, est une vieille ville construite dans l'un des méandres de la Krka. Là aussi, la viticulture a modelé le paysage environnant. Après la découverte de la ville et de son monastère franciscain, une balade sur la petite colline de Trška Gora permet aux voyageurs de déguster le Cviček, vin historique slovène.

Remodelée au début du XXe siècle par le célèbre architecte Joze Plečnik, Ljubljana est une capitale à dimension humaine. Le vieux centre historique dévoile ses charmes en une journée de promenade. Le matin peut être consacré à la rive est de la Ljubjanica avec le pont des Dragons, la place animée du marché, la cathédrale Saint-Nicolas, le palais du Séminaire avec sa bibliothèque et ses fresques, le château, la vieille rue de Stari Trg et l'église Saint-Jean. L'après-midi se passera sur la rive ouest de la Ljubljanica avec les berges et le célèbre Triple Pont construit par Joze Plečnik, la cathédrale franciscaine, la rue de Copova qui permet de rejoindre l'Opéra, le Musée national et la galerie d'Art moderne.

Au nord-ouest de Ljubljana se trouve Skofja Loka. Surplombée par son château du XIIIe siècle, cette petite cité médiévale a été une grande place commerciale. Le musée du château présente les métiers d'époque. La gastronomie locale est aussi marquée par ce riche passé. Les boulangeries proposent du pain au miel et les restaurants préparent encore des spécialités d'antan.

Première ville minière de Slovénie, Idrija est aussi connue pour sa dentelle. Le Musée municipal retrace le passé minier et regroupe une collection de dentelles. Il faut aussi goûter les fameuses zlikrofi (sortes de ravioles).

Le périple prend fin dans la célèbre ville côtière de Piran. A cause de sa position géographique privilégiée, un grand nombre de peuples (Romains, Slaves, Allemands...) se sont disputés la possession de la cité. C'est pourquoi le vieux centre a été rapidement entouré de murailles dont il reste de beaux vestiges. Au XVe siècle, Piran est devenu un partenaire commercial privilégié de Venise. La ville tire donc sa richesse et son identité de ce riche passé. Une jolie promenade permet de découvrir ses nombreuses ruelles aux accents si méditerranéens, ses vieilles églises (notamment la célèbre église Saint-Georges dont le clocher est la copie du campanile de la place Saint-Marc de Venise), son monastère, ses remparts, son front de mer. Piran offre une superbe conclusion au voyage.

Route des vins

Les amateurs de vins ne seront pas en reste en Slovénie. La vigne y a été introduite il y a quelques millénaires par Illyriens et Celtes, avant d'être cultivée par Romains, Slaves et Slovènes. La légende dit même qu'on trouverait du côté de Maribor la plus vieille vigne au monde donnant encore du raisin ! Aujourd'hui, la Slovénie produit du vin de qualité : entre 80 et 100 millions de litres par an (ce qui, certes, est relativement peu par rapport à la production mondiale), dont environ 70 % répondent aux exigences des appellations " de qualité " et " de qualité supérieure ".

Si le savoir-faire des Slovènes en matière de viticulture n'est plus à démontrer, il est important de souligner que les conditions climatiques, les reliefs du territoire et la composition des sols sont optimales pour la culture de la vigne.

Le voyageur aura le loisir de partir à la découverte de l'art ancien des vignerons dans les trois régions viticoles du pays, découpées en 14 zones. Toutes sont parcourues pas des routes pleines de charme, parsemées de caves, de salles de dégustation et de boutiques.

Dans le sud-ouest du pays se trouve la région viticole de Primorska. C'est cette région qui donne le plus de raisin. Les vignes bénéficient ici d'un climat méditerranéen : été chauds et secs, hivers doux. Les vins qui en résultent ont tendance à être puissant et secs, comme le produit star de la région, le teran. Les rouges sont élaborés dans la région de l'Istrie slovène et dans celle du Karst (Kras), alors qu'on retrouve plus volontiers des blancs à Goriška Brda et dans la vallée de Vipava.

A l'est, on trouve la région viticole de Podravje, reconnue pour ses vins blancs : laški rizling (welschriesling ou riesling italien), šipon (furmint), renski rizling (riesling), chardonnay et sauvignon blanc, traminec (traminer) et rumeni muškat (muscat jaune). Côté rouge, on trouve la modra frankinja (blaufränkisch), le modri pinot (pinot noir) et la žametna črnina (dont 400 litres par an sont produits grâce au fameux vignoble de Maribor). Bien qu'elle soit la plus vaste des régions viticoles slovènes, ce n'est pas celle qui produit le plus de vin : on privilégie ici la qualité. Le vin issu de la zone de Podravje a tendance à dégager un arôme fruité et floral. Les six zones viticoles de la région sont celles de : Šmarje-Virštanj, Maribor, Radgona-Kapela, Ljutomer-Ormož, Haloze et Srednje Slovenske gorice

La troisième région viticole de la Slovénie est celle du Posavje. Si le vin qui en est issu a longtemps eu mauvaise réputation, l'eau a depuis coulé sous les ponts. Grâce à l'effort des vignerons de la région, le vin du Posavje a réussi à gagner une popularité étonnante, et le phénomène de la zone viticole de la Dolenjska n'y est pas pour rien : en assemblant quatre cépages (voire plus), ils ont créé le cviček, un vin rouge très clair composé à 70 % de vin rouge et 30 % de vin blanc. Si on a longtemps reproché au cviček d'être de mauvaise qualité, c'est en raison de son faible degré d'alcool (8-9 %). Aujourd'hui il est devenu une boisson populaire - ô combien gouleyante - à laquelle on reconnaît même des propriétés médicinales. Les trois zones à visiter sont celles de Dolenjska, Bela krajina et Bizeljsko-Sremič.

Le vin a une place importante dans la culture slovène et les événements pour célébrer la boisson des dieux ne manquent pas comme par exemple les très populaires fêtes de la Saint-Martin (Martinovanje), qui correspondent à l'époque de l'année où l'on transforme le moût en vin.

Séjour hivernal ou sports d'hiver

De décembre à avril, une couche blanche couvre les Alpes juliennes et les Karavanke, transformant le Nord de la Slovénie en un paradis pour les sports d'hiver. De Kranjska Gora à Pohorje, de Cerkno à Velika planina, on compte plus de dix domaines skiables sur le territoire slovène, s'adressant à la fois aux débutants et aux skieurs expérimentés. Proches des villes et plutôt de petite taille, ces stations de ski permettent un vrai moment de détente. En outre, il n'est pas nécessaire de choisir parmi ces destinations : un forfait unique SkiPass permet en effet de skier partout en Slovénie (voire en Italie si on se rend dans le domaine de Kanin, relié à celui de Sella Nevea de l'autre côté de la frontière) !

Si on préfère regarder plutôt que pratiquer, c'est possible aussi car la Slovénie accueille plusieurs compétitions de ski de haut niveau, dont la Coupe du monde féminine (slalom géant " Zlatna lisica ") qui se déroule en début d'année à Maribor, ou à Kranjska Gora en cas de manque de neige. Fin janvier, le biathlon de Pokljuka prend la relève : dans ce plateau alpin tout près des célèbres lacs de Bled et de Bohinj, les sportifs s'engagent au ski de fond et au tir à la carabine. Le vainqueur est champion du monde !

Mais la Slovénie ne se limite pas à ses stations de ski. La saison hivernale est aussi synonyme de marchés de Noël, qui s'organisent dans toutes les villes du pays. Les plus célèbres demeurent ceux de Ljubljana, avec sa place Kongresni trg transformée en patinoire à glace géante et ses bateaux sillonnant le cours de la Ljubljanica.

Et pourquoi pas profiter de l'hiver pour se rendre aux thermes ? La Slovénie compte près de 90 sources thermales naturelles et 15 centres de cures certifiés dans le pays. Qu'ils se trouvent à la montagne ou en face de la mer Adriatique, ces resorts ultra-équipés (mais à des prix corrects) vous feront oublier la météo au-delà des baies vitrées.

Slovénie estivale

Mer, rivières, lacs, montagnes... L'été en Slovénie offre une panoplie infinie de sites à visiter et d'activités à faire. A commencer par le littoral, qui malgré sa petite taille (46 km à peine !), cache plusieurs belles surprises. La ville de Portorož peut par exemple se vanter d'avoir des plages de sable, qui demeurent une rareté dans ce coin de l'Adriatique. Vous pourrez donc pratiquer tous les sports nautiques, de la plongée au surf. Et pourquoi pas vous risquer à la voile et longer la côte slovène jusqu'à la pointe de Piran ? Ce bourg à l'architecture vénitienne demeure l'une des plus belles villes de Slovénie et saura vous épater avec sa richesse culturelle et... gastronomique. Si vous souhaitez avoir une vue d'ensemble du littoral slovène et de l'arrière-pays tout proche, empruntez l'ancien chemin de fer de la " Parenzana ", aujourd'hui transformée en piste cyclable. Cette ancienne ligne relie Trieste en Italie à Poreć en Croatie, et traverse toute la côte slovène ! Pour ceux qui préfèrent éviter les stations balnéaires l'été, le rendez-vous est à quelques kilomètres plus au nord. La vallée de la Soča, la " rivière émeraude ", est un paradis pour les amateurs de rafting, kayak et canoë. Le long de ses canyons, on peut aussi partir en randonnée ou à la pêche, faire de l'escalade, ou encore du VTT. En outre, les célèbres lacs de Bled et de Bohinj, dans le parc du Triglav, ne sont pas loin de là... l'occasion pour se mettre à l'aviron ou de profiter des thermes dans le coin, notamment à Bled ! Il n'y a donc que l'embarras du choix, dans un pays dont un tiers du territoire est un espace protégé par la loi et où plus de 10 000 km de parcours de randonnées sont tracés. Mais si des vacances actives ne vous enthousiasment pas, arrêtez-vous sur les buttes de Goriška Brda, où les vignobles en terrasse s'étendent à perte de vue. Ici, vous pourrez goûter au meilleur de la cuisine slovène, entre les vins rouges et blancs du coin et le prosciutto venant du karst voisin. Et avant de repartir, un tour dans le Nord-Est s'impose, car c'est bien ici qu'on produit les meilleurs vins blancs pétillants de Slovénie !

Voir plus d'idées de séjours

Slovénie : Les villes remarquables

BLED
LJUBLJANA
POSTOJNA

SLOVÉNIE : Les principales destinations

SLOVÉNIE : Galerie photo

Slovénie : Actualité et reportage

​​​​​La Slovénie, entre nature et aventure

La Slovénie, l'un des plus petits pays d'Europe, abrite de multiples trésors : plus de onze mille grottes, des forêts vierges, un littoral bien préservé ; tout comme des sommets enneigés, des sources d'eau thermale et des collines parmi lesquelles se dessinent les routes du vin et de l'huile d'olive... Indépendante depuis le début des années...

10 cités médiévales à découvrir en Europe

Remontons le temps et l'histoire pour parcourir des cités médiévales incroyables. Leur ambiance unique et leur charme incomparable sont l'assurance d'une escapade réussie, pour les petits comme pour les grands. L'Europe regorge de villages où la présence des ménestrels se fait encore sentir et où les châteaux forts font partie du paysage. Il...

Maribor célèbre le plus vieux cep de vigne au monde

Maribor préserve un trésor inestimable: le plus vieux cep de vigne au monde, et c'est pour l'honorer qu'elle célèbre le Old Vine Festival du 2 octobre au 11 novembre. Cette manifestation à la fois culinaire et folklorique, s'articule autour de plusieurs temps forts : les vendanges traditionnelles de la Vieille Vigne, les soirées gastronomiques...
Ailleurs sur le web
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Toutes les bonnes adresses Slovénie

Liens utiles Slovénie