Le Maroc émerveille et, tous les ans ou presque, les touristes viennent de plus en plus nombreux. Des paysages à couper le souffle, une culture à cheval entre Orient et Occident, un accueil de choix et une gastronomie et des festivités très réputées en font définitivement un des spots touristiques les plus courus. A juste titre ! Justement, en mai, la Fête des Roses, est l'occasion toute trouvée de partir à la découverte du Maroc et du Sud.

 

Une mosaïque de paysages

Ils sont venus les yeux grands ouverts, les amoureux du désert. À la rencontre des Marocains, gentils et généreux. Écumer les pistes sableuses du Sahara, côtoyer les étoiles et se lover entre les dunes. Ces randonneurs pour qui l'Atlas est un terrain de jeu de toutes les saisons. Ces passionnés d'Atlantique attirés par les vagues de Taghazout et la douceur de l'hiver à Essaouira. Et puis, ont voyagé dans le nord les curieux, les érudits, les aficionados d'histoire, d'art et de religion. Pour qui Fès, Meknès, Rabat, Volubilis et Chefchaouen sont des joyaux de l'époque et les ruelles labyrinthiques de leurs médinas de jolis musées à ciel ouvert. D'autres sont tombés sous les charmes de l'incroyable et envoûtante Tanger et ses terrasses sur la mer. Singulière et cosmopolite, où se sont souvent installés à rêver, écrivains, chanteurs et penseurs.

Par la diversité de ses paysages, le Maroc surprend. Dans le sud du pays, l'accueil encore plus chaleureux, réchauffe l'atmosphère. Des montagnes de l'Atlas qui se dessinent au centre du pays, aux dunes de Merzouga à l'est, des vallées de palmeraies luxuriantes qui suivent les oueds, aux nuits à la belle étoile à quelques heures au sud de Ouarzazate, dans le désert de Chegaga. Des merveilles de l'Anti-Atlas aux villages troglodytes qui bordent la côte ouest, au sud de la vallée Souss Massa, où se côtoient dans le ventre des falaises, pêcheurs et surfeurs. Et puis l'extrême sud et la baie de Dakhla, sublime sportive. Le Maroc éclate de saveurs et de couleurs. Du bleu de Chaouen et du peuple berbère à l'ocre de Ouarzazate, de la palette pastel de Fès et ses célèbres tanneries au blanc de Tétouan et Casa, en passant par le bleu Majorelle de sa capitale touristique, le vert de ses palmiers, figuiers et arganiers, au jaune de ses dunes, il termine sa course dans le rouge safran de ses couchers de soleil.

 

Une culture entre Orient et Occident

Depuis des millénaires, le Maroc a été et reste un carrefour des cultures. Porte de l'Europe et du Maghreb, le pays possède une histoire faite de mélanges : invasions berbère, romaine, phénicienne, almoravide, mérinide, alaouite, portugaise, espagnole, française, etc. Toutes ont contribué à forger l'identité marocaine d'aujourd'hui. Souks traditionnels, constructions portugaises, bâtiments réalisés par de grands architectes européens du début du XXe siècle, le pays offre un riche panel de visites qu'on ne se lasse pas de (re)découvrir.

 

Un service adapté à toutes les bourses et un accueil d'exception

La qualité de l'hébergement et de la restauration est au niveau des plus grandes destinations touristiques du globe. Hôtels, riads, chambres d'hôtes, auberges de jeunesse... les offres s'adaptent à toutes les bourses. Vous trouverez un nombre important de pensions ou petits hôtels de centre-ville ou à proximité des gares de voyageurs à des prix accessibles (80 DH par personne). Côté restauration, le prix d'un tajine ou d'un plat brochette/salade, dans une petite gargote, est très bon marché.

Et, pour ne rien gâcher, les Marocains sont détenteurs d'une culture résolument tournée vers l'extérieur. Quotidiennement, les hommes se retrouvent à la terrasse d'un café, les femmes discutent longuement sur le pas de leur porte, à la laiterie ou lors d'une sortie au hammam ! Rares seront vos balades sans que l'on vous propose une tasse de thé à l'ombre d'une gargote. Des conversations étonnantes vous attendent sur la culture, les traditions, les moeurs... La chaleur et le sens de l'accueil sont l'une des spécificités du Maroc et son plus grand atout !

 

Une cuisine hors du commun

La cuisine marocaine est connue du monde entier et ce n'est pas pour rien. Ceux qui aiment les mélanges savoureux d'épices et le sucré-salé seront servis ! Tout commence dès le petit déjeuner où vous aurez généralement le plaisir de déguster des galettes de blé, harchas, et crêpes, msemmens et beghrirs, accompagnées de délicieuses confitures de dattes et d'oranges. Le midi, pourquoi ne pas opter pour un succulent tajine au boeuf et aux pruneaux, un poulet citron confit ou une bonne pastilla de poulet aux amandes ? Si c'est vendredi, optez pour le couscous. Enfin, vous trouverez facilement pour le soir des soupes harira ou hssoua ainsi que des salades variées. Tous les hôtels, soucieux du confort de leurs hôtes, proposent une cuisine internationale variée et généralement de qualité. A table !

 

La vallée des Roses et sa fête, le Sud dans toute sa générosité

A environ 80 km de Ouarzazate commence l'agglomération d'El-Kelâa M'Gouna. Au bord de l'oued Dadès, sur 15 km de long et 500 m de large, c'est une succession de petits villages qui surplombent la palmeraie, parsemée de kasbahs en ruine. L'air y est plus frais et vous remarquez rapidement que vous êtes à plus de 1 400 m d'altitude. El-Kelâa M'Gouna est le principal centre de production d'eau de rose du Maroc. L'usine se trouve dans le centre-ville et peut se visiter. De nombreuses distilleries et des petits vendeurs d'eau de rose sont installés le long de la route. C'est ici que commencent véritablement la vallée du Dadès et la route des Mille Kasbahs. Vous êtes dans la vallée des Roses. Le trajet d'El-Kelâa à Boumalne est cependant un peu décevant. En effet, des constructions récentes tout au long de la route cachent la palmeraie et les kasbahs. Pour vraiment découvrir la vallée, il vaut bien mieux prendre les chemins de terre qui serpentent au milieu de la palmeraie et des quelques habitations troglodytiques bordant la route. Avec l'aide d'un guide, vous pourrez explorer les plantations de rosiers d'El-Kelâa et de Boumalne, et contempler la végétation luxuriante de la vallée composée principalement de figuiers, d'amandiers et de peupliers. El-Kelâa est également le point de départ de nombreuses randonnées et excursions vers le M'Goun et autres sommets du Haut Atlas.

Le deuxième week-end de mai se tient la traditionnelle Fête des Roses à El-Kelâa M'Gouna. L'occasion d'admirer, entre autres, les habitants en tenues traditionnelles jetant des pétales et de l'eau de rose sur les visiteurs, le tout sur fond musical, danses folkloriques et processions de chars fleuris. A la fin de la journée a lieu l'élection de Miss Rose ainsi qu'une excursion dans la vallée. Immanquable si l'on est dans le Sud à cette période !

 

Infos futées

 

Quand ? Le Maroc se visite toute l'année. Même si le printemps et l'automne sont les périodes idéales. Pour assister à la Fête des Roses à El-Kelâa M'Gouna, rendez-vous le deuxième week-end de mai (le 11 et le 12 mai 2019).

 

S'y rendre. Compter environ 3h15 pour un vol entre Paris et Marrakech ou entre Paris et Ouarzazate.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains, Bus, Covoiturage - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade.

OFFICE NATIONAL DU TOURISME MAROCAIN - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Obtenir un devis d'une agence locale pour un voyage sur mesure - Demander

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez