Mabrika ! Bienvenue sur l'île nature, la Dominique. Les premiers habitants disaient de cette terre : waitukubuli, ce qui veut dire " grand est son corps ". Si vous aimez la nature généreuse et exubérante, c'est un lieu fait pour vous. Vous allez aimer la jungle étouffante et humide, peuplée de perroquets et de centaines d'autres d'oiseaux, dont certaines espèces rares qui viennent chercher refuge sur cette île protégée. Les tortues et les baleines en font autant.

Après Bondié, c'est la terre. La devise de l'île exprime parfaitement l'importance que les habitants accordent à leur environnement insulaire. La terre en vue émerge de la mer des Caraïbes à l'état brut, apparaît croulante de végétation, comme hérissée de volcans aux pentes ponctuées de petites maisons aux toits verts et bleus. Des parcs nationaux inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco, un littoral sauvage, de superbes sites de plongée, et plus de rivières que de plages... Vous y apprécierez l'eau dans tous ses états, des sources sulfureuses chaudes et pétillantes venues du plus profond de la terre aux lacs volcaniques froids ou bouillonnants, en passant par les cascades aux voiles blancs majestueux et le mythe des 365 rivières.

La Dominique (à ne pas confondre avec Saint-Domingue ou la République dominicaine) est la plus montagneuse et la plus large des îles Sous-le-Vent. Contrairement à ce que le nom laisse entendre, la vallée de la Désolation est une région agricole active (banane, pamplemousse, orange, tubercules, etc.), alors que la Côte-sous-le-Vent est couverte d'une végétation plus sèche, de marécages, de mangrove et de plages de sable gris. Quelques plages de sable blanc se situent au nord-est de l'île (dont Turtle Bay, spot des surfeurs où viennent pondre les tortues, et Hampstead Beach, avec sa cocoteraie et ses eaux claires).

Si Christophe Colomb revenait, c'est la seule île qu'il reconnaîtrait, disent les Dominiquais (à ne pas confondre avec les Dominicains) ! L'accueil est l'autre point fort de la Dominique. Les gens sont aimables, disent bonjour quand ils vous croisent, viennent spontanément vous serrer la main et vous souhaitent la bienvenue. Fait assez rare pour être souligné, l'hospitalité n'est pas un vain mot ici, mais une réalité communautaire. La plupart des gens adoptent un style décontracté, et l'ambiance très détendue va bien aux nombreux rastas qui sillonnent les rues.

La Dominique est également la terre d'un peuple de survivants : les Indiens Kalinagos, uniques descendants directs des Caribs, ces féroces guerriers entourés de légendes. Ils ont survécu aux massacres des conquistadors grâce à la protection de leur mère Nature. Aujourd'hui, ils sont environ 3 000 et vivent en harmonie avec cette dernière, sur un petit bout de l'île.

Les lieux incontournables de Dominique

Photos de Dominique

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

Reportages & actualités de Dominique

Ailleurs sur le web
Avis