Les dernières observations faites par les staellites de la Nasa fin 2014 sont formelles : l'est de la mer d'Aral a totalement disparu et est devenue un désert à part entière. Depuis la séparation de la mer en deux parties autour des années 2000, la partie est, la plus étendue, n'a fait que s'assécher au point de disparaître entièrement en à peine 15 ans. Dans sa partie nord, au Kazakhstan, la construction d'un barrage financé par la banque mondiale a permis d'enrayer la catastrophe. La mer, dans les années 1960, était aussi étendue que la Bretagne et les Pays de la loire réunis.