Seychelles, laissez-vous surprendre !

Les Seychelles possèdent leur lot d'images et de couleurs inoubliables, entre une végétation luxuriante d'un vert impénétrable, du sable d'un blanc immaculé, une eau turquoise bordée par des palmiers géants et des amas de rochers aux formes arrondies... Mais une fois que l'on se met à explorer ces îles enchanteresses, on se rend vite compte qu'elles sont plus diverses qu'il n'y paraît. Et plus accessibles qu'on ne le croit ! Tour d'horizon.

 

La bronzette, mais pas que...

On le sait bien, question plages, difficile de trouver mieux sur la planète ! Aussi pures qu'au premier jour. Si quelques-unes, d'une beauté sauvage, sont parfois dangereuses, la majorité d'entre elles sont protégées par des barrières de corail donc idéales pour la plongée palmes-masque-tuba et la baignade. Les plus recommandées et reconnues étant celles de Beau Vallon, d'Anse Royale, de Petite Anse, d'Anse Soleil et de Port Launay sur Mahé ; de Côte d'Or, d'Anse Lazio et d'Anse Georgette sur Praslin ; de Grand Anse, d'Anse Source d'Argent et d'Anse Patates sur La Digue. Mais ces spots de rêve ne sont pas forcément qu'une douce invitation à la flânerie.

À Beau Vallon, on peut pratiquer toutes sortes de sports nautiques, mais c'est évidemment sous l'océan que l'on en prend plein les yeux. Aux Seychelles, l'eau est par endroits tellement limpide qu'il n'y a même pas besoin d'un masque pour observer les poissons virevolter. À l'oeil nu, on observe leur charmant manège. Alors, dès qu'on s'aventure un peu plus profond, quel spectacle ! Évidemment, les amateurs de pêche au gros trouveront aussi leur bonheur dans des eaux poissonneuses à souhait, pendant que les marins vogueront de criques en plages de rêve.

 

Dans les terres aussi, du grand spectacle

Si des vacances actives sur le littoral sont possibles, l'intérieur des terres est aussi une invitation à l'exploration. À Mahé, on partira à l'assaut du Parc national du Morne Seychellois. Cette belle randonnée dans une jungle luxuriante conduit à 905 mètres d'altitude, le point le plus haut à... 1 600 km à la ronde ! Selfie obligatoire... Le Jardin botanique de Mont Fleuri est aussi à ne pas manquer pour sa grande collection de palmiers endémiques. Une visite sympa, en compagnie de pigeons bleus, de geckos et autres tortues de terre géantes. Le Jardin du Roi à Anse Royale est aussi incontournable pour boire un délicieux jus de fruit entre arbres et arbustes tropicaux. Mais c'est à Praslin, que l'on pourra admirer la star de la flore seychelloise, le célèbre coco-de-mer souvent appelé par les touristes le coco-fesse. Direction la Vallée de Mai, où le cocotier de mer s'est amusé à singer l'être humain, ou plus exactement ses attributs. De voluptueuses noix callipyges (fruits de l'arbre femelle) et des phallus géants (les inflorescences de l'arbre mâle) constituent la curiosité majeure de ce parc national inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Moins touristique, le Fond Ferdinand permet aussi d'admirer le coco-de-mer et autres espèces endémiques tout au long d'une balade qui conduit jusque sur les hauteurs de l'île. Enfin, à la Digue, on pourra aller faire un tour dans la " réserve de la veuve ", une petite forêt et l'un des quatre derniers endroits au monde accueillant le gobe-mouches noir du paradis ou l'Union Estate qui est un parc privé où vous découvrirez les industries locales traditionnelles du moulin d'huile de coco et du four à noix de coco, la résidence de la plantation, le chantier naval, le cimetière des premiers colons, les tortues géantes... et l'une des plages les plus photographiées au monde : Anse Source d'Argent.

 

Un riche patrimoine culturel

Contrairement aux idées reçues, Les Seychelles ne se limitent pas au triptyque plage-plongée-rando. L'archipel est également très riche culturellement. On y croise d'abord bon nombre de magnifiques demeures créoles. La plus typique est appelée la " gran lakaz ". C'est en général une allée ombragée et fleurie qui mène à une maison imposante située au centre d'un jardin. Symétrie, équilibre des volumes, jeux de lumières, harmonie des lignes, choix des plus beaux bois exotiques, tout y est ! Les demeures de patrimoine sont, elles, les témoins uniques du passé colonial de l'archipel. Symboles de l'architecture créole seychelloise, quelques dizaines de maisons ont échappé à la démolition. Celles du village artisanal, à Mahé, et de la Maison jaune, à La Digue (transformée en annexe de l'hôtel La Digue Island Lodge), en sont deux beaux exemples. Ces petites îles de rêve sont également réputées pour le talent de leurs peintres. Il faut dire qu'avec un tel décor, on y plante facilement son chevalet. Michaël Adams a ouvert la voie. Ce merveilleux coloriste reste le maître incontesté de la peinture locale et ses toiles flamboyantes attirent nombre de visiteurs dans sa maison créole de la charmante Anse aux Poules bleues. Précurseur, le roi Adams a évidemment fait école, mais certains de ses anciens élèves ont rompu avec son style figuratif. Léon Radegonde propose par exemple des collages autour de la vie créole. Un autre regard attentif est celui de Christine Harter, dont le frère tient la galerie Passerose sur Côte d'Or. On lui doit plusieurs fresques murales pour des bâtiments publics et l'une d'elles a fait l'objet d'un timbre émis par la Poste seychelloise. Gérard Devoud mérite aussi une mention spéciale. Ayant exposé de Genève à Francfort et de New York à Paris (où il étudia aux Beaux-Arts), ce paysagiste inspiré glorifie ses îles sur des toiles à découvrir dans son studio-galerie de Baie Lazare. On doit enfin citer George Camille, ce peintre-plasticien, pionnier de la sérigraphie, qui travaille sur des feuilles de cuivre. Cet artiste en mouvement, qui a exposé jusqu'à Pékin, ne cesse de s'interroger sur le sens de la vie. On lui doit aussi d'avoir restauré à la perfection une vieille maison créole de Victoria, cette nostalgique Kaz Zanana, pour y exposer ses oeuvres et ouvrir un café. À ne pas manquer ! Comme le Festival Kreol tous les ans fin octobre. Cette manifestation colorée, le plus grand événement culturel du pays, met à l'honneur le monde créole, sous toutes ses facettes : histoire, musique, théâtre, danse, mode, cuisine... Immanquable dans l'un des deux seuls pays où le créole est une langue officielle.

 

Dormir à petits prix, c'est possible !

Et tant qu'on y est, continuons à chasser les préjugés... Il ne serait pas possible d'y poser ses valises pour un prix abordable ? Faux et archi-faux ! Les guesthouses se trouvent sur les 3 îles principales de l'archipel ; Mahé, Praslin et La Digue. Et elles offrent un vrai confort à petits prix, autour de 80 € pour un lit double, parfois à un jet de pierre de la plage. Les appartements meublés sont également légion. Cette formule, localement appelée self-catering, est une aubaine pour les familles et les groupes d'amis surtout. De 80 à 200 €, on peut se retrouver à quatre avec souvent le ménage quotidien et, parfois, le transfert aéroport compris. Imbattable ! D'autant qu'ils proposent plus d'espace que la plupart des petits hôtels et qu'ils possèdent une cuisine. De quoi se concocter de bons petits plats avec du poisson frais. Du poisson frais que l'on peut d'ailleurs s'offrir pour moins de 5 € avec un accompagnement dans une petit barquette, distribué par les take-away. Une aubaine pour pique-niquer sain sur une plage de rêve ! Enfin, plus original, une croisière peut s'avérer vraiment intéressante pour ceux qui voudraient découvrir les Seychelles, version sous-marine. Avec des prix d'appel plutôt bas et la possibilité d'économiser sur l'hébergement, la location de voiture, le transport inter-îles ou les restaurants, la formule a tout du bon plan. Avec en plus quelques criques désertes au programme, comment ne pas se laisser tenter? D'autant que rien ne vous oblige à plonger. Et les accompagnants auront un spot de rêve pour " le laisser-hâler ". Bref, pas besoin de casser sa tirelire dans un 5-étoiles grand luxe pour goûter à ces zil de paradis. 

 

Infos futées

 

Quand ? Le climat est agréable toute l'année, mais le printemps et l'automne restent les meilleures périodes. De novembre à avril, la période est idéale pour la plongée et la navigation avec un climat chaud (30-34 °C), humide et une mer calme. De juin à octobre, le temps est plus sec et légèrement moins chaud (24-29 °C).

 

S'y rendre. Depuis 2018, la filiale d'Air France Joon assure des liaisons directes entre Paris-CDG et Mahé. Sinon, prévoir une escale si vous empruntez les compagnies aériennes telles que : Emirates, Etihad, Ethiopian, Qatar, Turkish... Quant aux liaisons inter-îles, Air Seychelles propose des vols et Cat Cocos des traversées.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

CAT COCOS - Plus d'informations sur le site

 

Utile. Pour préparer au mieux son voyage.

OFFICE DE TOURISME DES SEYCHELLES - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Obtenir un devis d'une agence locale pour un voyage sur mesure - Demander

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez

Les dernières Actus

Seychelles, laissez-vous surp...

Les Seychelles possèdent leur lot d'images et de couleurs inoubliables, entre une végétation luxuriante d'un vert ...
Lire l'article

Mariages au paradis

Se dire oui sur une plage de rêve entouré de ses proches, voilà le rêve de beaucoup de Français. Et la tendance est ...
Lire l'article
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis