Guide du Qatar : Les personnalités célèbres : Qatar

Cheikha Mozah Bint Nasser Al-Missned

Ex-première dame du Qatar, elle préside aux destinées de la Fondation du Qatar pour l'Education, la Science et le Développement communautaire, organisation privée non lucrative créée en 1995 à l'initiative de l'Emir Sheikh Hamad bin Khalifa Al Thani. A l'automne 2003, a été inaugurée la Cité de l'Education, projet le plus ambitieux de la Fondation du Qatar. Ambassadrice spéciale de l'Unesco pour l'Education de base et l'Enseignement supérieur, elle soutient les projets internationaux visant à améliorer la qualité et l'accessibilité de l'éducation dans le monde entier. Elle est notamment à l'origine de la création du Fonds international pour l'enseignement supérieur en Irak. Ce fonds, géré conjointement par l'Unesco et la Fondation du Qatar, a vocation à aider à la reconstruction des institutions d'enseignement supérieur en Irak. Diplômée de l'université du Qatar en sociologie, elle est docteur honoris causa des universités de Virginia Commonwealth, Texas A&M, Carnegie Mellon, Imperial College de Londres, de l'Ecole des Affaires étrangères de l'université de Georgetown et membre associé étranger de l'Académie des beaux-arts de Paris. En 2008, elle a également fondée une ONG Silatech, dans l'éducation, qui cherche à créer les emplois et les opportunités économiques pour les jeunes de 18 à 30 ans dans les pays adhérents avec un capital de départ de 100 millions de dollars (donnés par elle-même et son mari, l'ancien émir du pays). En 2016, près de 200 000 jeunes avaient été assistés pour trouver un travail dans le monde arabe. www.mozabintnasser.qa

 

Cheikha Al Mayassa bint Hamad bin Khalifa Al-Thani

Après avoir obtenu un diplôme à la Duke University en 2005, et travaillé pour le Tribeca Film Festival (qu'elle a ensuite amené au Qatar), la fille de l'ancien émir est devenue directrice de la Qatar Museums Authority (QMA) en charge de la collection des tableaux internationaux du pays. Mais elle ne travaille pas seule : ces dernières années, elle a embauché de nombreuses personnes pour l'assister. Roger Mandle, président de la Rhode Island School of Design, en fait partie. En 2011, après l'échec d'une offre de l'Emir à Christie's, la QMA a également débauché Edward Dolman, ancien président de la maison de ventes aux enchères, pour lui confier le poste de directeur exécutif. La famille travaille également avec le concessionnaire d'art G.P.S, constitué de Franck Giraud, Lionel Pissaro (le petit-fils de Camille) et Philippe Segalot. Par son entremise, la famille royale du Qatar a acheté Les joueurs de cartes de Paul Cézanne au prix record de 188,7 millions d'euros, dans le cadre d'une vente privée, en 2011. Il s'agit de la plus grosse somme dépensée à ce jour pour une oeuvre d'art unique. Elle est l'initiatrice du projet pharaonique de Musée National du Qatar qui va ouvrir fin 2018 dans un édifice exceptionnel en forme de rose des sables pensé par Jean Nouvel. Elle vient d'ouvrir aussi en 2017 Firestation, Artists in Residence, une ancienne caserne de pompiers transformée en musée d'Art contemporain. Elle ne chôme pas !

 

Akbar Al Baker

Né à Doha, passé par la Direction de l'aviation civile, il est propulsé en 1997 à la tête d'une compagnie à construire, Qatar Airways. Son agilité intellectuelle, ses talents de négociateur, ses audaces commerciales, son sens de la communication, lui ouvrent les portes du succès : il est aujourd'hui le businessman qatarien le plus connu du circuit. Ses apparitions devant la presse, ses coups de gueule, forment la légende d'un personnage d'une douce élégance. Il est à l'origine de l'ambitieux projet du nouvel aéroport du pays, la base pour muscler le tourisme et les arrivées internationales d'autant plus face à l'embargo régional actuel qui prive le Qatar de frontières terrestres ouvertes.

 

Nasser Al Attiyah

A son palmarès, sept titres dans le championnat du Moyen-Orient des rallyes de la FIA, un titre mondial P-WRC en 2006, mais surtout deux victoire de prestige avec Volkswagen au Dakar. Il remporte sa première victoire en 2010, et la seconde en 2015, avec son copilote français Matthieu Baumel. Après cinq victoires en CCRWC il obtient une seconde consécration en rallye-raid, le tout avec le même copilote. En 2018, toujours sur le Dakar, il remporte quatre victoires d'étapes notamment la 3e spéciale et la 12e et plus longue étape de cette édition. Al-Attiyah, est aussi un athlète olympique, un fusil à la main, puisqu'il représente son pays en skeet (ball-trap) depuis les jeux d'Atlanta 1996. 6e à Sydney en 2000, 4e à Athènes en 2004, porte-drapeau de son pays à Pékin en 2008. En 2012, aux JO de Londres, il remporte la médaille de bronze individuelle.

 

Fahad al-Khubaisi

C'est la coqueluche de ces jeunes dames et de la jeunesse en général à Doha et dans les pays du Golfe. Ce chanteur de chants islamiques traditionnels mais aussi de R&B et hip-hop a des millions de followers sur Youtube, Twitter, Facebook, Instagram et autres réseaux sociaux. Il est à la fois chanteur, producteur, mannequin et militant pour les droits de l'homme. Le gendre idéal en somme d'autant plus qu'il est riche. Il produit spécialement de la Khaliji music, et a tapé très fort en 2012, avec la sortie de son 4e album Tejy Neshaq qui a fait exploser les charts des pays du Golfe.

Adresses Futées du Qatar

Où ?
Quoi ?
Avis