Guide du Qatar : Mode de vie

Vie sociale
Système éducatif

Entièrement gratuite, comme les manuels et le transport, l'école des petits qatariens occupe douze années de vie, en trois cycles successifs : six années de primaire, trois ans de secondaire et trois ans de tertiaire. La première école fut ouverte en 1952, dans le sillage du pétrole jaillissant. En 1973, sera lancé le College of Education, préfiguration de l'université de 1977. Plus de 500 écoles accueillent désormais les enfants dans le registe public. Mais avec la fortune, vint la mode des institutions étrangères, britanniques, américaines, françaises, qui attirent aujourd'hui la jeunesse la plus aisée issue des foyers les plus libéraux.

Place de la femme

La bonne tenue !

Madame porte le foulard noir Shielah ou Khemaar, visage dégagé ou pas. Sa tunique noire Abaya est parfois ornée aux manches de fils d'argent et de perles de couleur. Des lunettes en serre-tête au sac à main, en passant par les chaussures à talons hauts, les accessoires portent la griffe des grandes maisons françaises ou italiennes. Une amie de Madame, d'éducation très conservatrice, a adopté le style saoudien : elle porte donc le Niqab, ce voile textile ne laissant apparaître que la bande des yeux. Madame et sa copine, au pas cadencé de leurs stilettos Louboutin, baignées de Guerlinade, la place Vendôme en sautoir, dégagent une insolente élégance qui serait l'intime et sensuelle radiation de cette apparente rigueur.

Monsieur arbore une Thobe immaculée et toujours repassée, avec parfois le lien tressé Tarbosha en guise de cravate. Sur la tête, le petit bonnet crocheté Tagiyah permet le bon positionnement du voile blanc Ghutra entouré de la cordelette de laine noire Aagal. A ses pieds, les Na'aal, des sandales ouvertes à semelle épaisse. Pour les grandes occasions, et si son statut social le lui permet, il revêt la sur-tunique Besht noire, beige ou grise, à l'encolure brodée à l'or fin.

Que font-elles ?

Bien que les femmes parviennent à des niveaux d'instruction élevés, la parité dans le monde du travail est loin d'être effective. Les femmes ne représentent que 21 % des actifs et restent, la plupart du temps, cantonnées aux emplois du secteur public. On commence cependant à les voir dans d'autres secteurs, comme la banque ou les télécommunications. Les modèles de réussite féminine sont de plus en plus fréquents, et l'on peut penser que l'exemple des femmes expatriées qui travaillent favorisera une évolution rapide des mentalités, dans un pays où le patriarcat prévaut encore largement. On peut souligner le rôle emblématique joué par Cheikha Mozah, figure du pouvoir, de la beauté et d'une certaine indépendance d'esprit. Au quotidien, les femmes mènent une vie sociale assez libre, conduisant leur voiture et se retrouvant entre copines dans les cafés et chez les chocolatiers. Immuablement voilées, très élégantes, généreusement fardées et parfumées.

La reine de la soirée…

" Faïza n'avait pas menti. Quand Sharon fit ses premiers pas dans le grand salon, elle fut prise dans un tourbillon de lumière et de bruits. Les femmes se pressaient à sa rencontre en criant " Mabrouk ". Sharon ne reconnaissait pas leurs visages noyés sous le maquillage. Elle devinait à peine leur identité sous les motifs sauvages qui maculaient leurs robes plissées. Zèbres, léopards, girafes, antilopes, hippopotames, aucune créature ne manquait à l'appel de cette jungle haute couture où la démesure était de rigueur. Les parures de bijoux brillaient de tous leurs carats, les paupières peinaient sous le poids du mascara, les cheveux ondulaient dans d'improbables volutes, les chevilles se tordaient dans leurs minces écrins de cuir et les mains semblaient salies par le henné. Sharon avait dû user de toute sa diplomatie pour ne pas leur ressembler, pour garder un peu de son identité. Faïza lui avait conseillée une robe rouge écarlate que la blancheur de sa peau et la blondeur des ses cheveux firent ressortir sous les lustres dorés parés de cristal scintillant. Au regard émerveillé et jaloux des autres femmes, Sharon comprit qu'elle était la reine de la soirée. Une étoffe pourpre avait suffi à les tenir en respect. "

Gabriel Malika

Les Meilleures Intentions du monde, éd. Intervalles

www.editionsintervalles.com

Mœurs et faits de société
Une réforme pour les travailleurs immigrés

Le Qatar a décidé de lancer une vaste réforme du marché du travail pour améliorer les conditions des travailleurs immigrés. Il est notamment prévu d'abolir la kafala - un système qui met les étrangers dans une position de dépendance quasi totale par rapport à leurs tuteurs nationaux : passeport confisqué, salaire et horaires imposés, renvoi sans préavis, autorisation du patron pour avoir un visa de sortie... Ce système est en vigueur dans tous les pays du golfe Persique, à l'exception du Bahreïn. Le Qatar, critiqué pour les conditions de travail sur les chantiers du Mondial 2022 où des centaines de travailleurs, notamment en provenance du Bangladesh, auraient trouvé la mort, entend sauver sa réputation. Il s'agit d'imposer aux employeurs l'établissement d'un contrat de travail à chacun de ses travailleurs. Les premières réformes ont concerné les bonnes philippines, suite à une accord entre le Qatar et les Philippines. Ces domestiques avaient déserté, laissant les Qatari et les riches expatriés très démunis... Enfin, une prise en compte plus humaine pour ces employés, qui représentent tout de même la majorité de la population vivant au Qatar, est abordée. Selon un audit réalité par Amnesty International en mai 2017, axé sur 10 entrepreneurs de la Coupe du monde 2022 choisis au hasard (sur un total de 149) : 79 % des travailleurs ont signalé avoir payé des frais de recrutement. Même si des progrès ont été réalisés, les entrepreneurs font trop travailler les employés : la moitié d'entre eux ne leur donnent pas de jours de repos, et 4 des 10 entrepreneurs sondés détenaient les passeports de leurs employés, ce qui est désormais illégal selon la loi qatarie.

Religion

" Je salue l'engagement du Qatar pour
rendre à la civilisation islamique la place
exceptionnelle qu'elle mérite dans le monde. "
Tahar Ben Jelloun

Rigorisme

La religion principale est l'Islam, pratiquée par près de 78% de la population. Offficiellement, le Qatar embrasse le wahhabisme, un mouvement sunnite fondé par le Saoudien Mohammed ibn Abd el-Wahhâb vers 1745. Ses fidèles rejettent toute tradition extérieure au Coran et à la sunna et refusent l'invocation de saints ou du prophète Mahomet lui-même. Cette doctrine islamique s'appuie sur l'alliance historique entre le pouvoir politique et financier représenté par Ibn Saoud et l'autorité religieuse. D'architecture assez simple et épurée, la mosquée comporte toujours un minaret, une longue et haute tour, sobre ou ornementée, d'où, cinq fois par jour, le muezzin appelle les croyants à la prière. Les premiers minarets furent édifiés au VIIIe siècle de notre ère, soit environ 70 ans après la mort de Mahomet. Certaines mosquées n'en possèdent qu'un, tandis que d'autres, les plus importantes, en ont plusieurs (mais jamais plus de 7, soit le nombre de minarets de la Grande Mosquée de La Mecque). L'autre élément indissociable de ce type de bâtiment cultuel est le mihrab : une niche dans le mur indiquant la qibla (la direction de La Mecque). Comme les minarets, les premiers mihrab sont apparus au VIIIe siècle, tandis que le minbar (ou la chaire) date de l'époque de Mahomet.
Une mosquée dispose toujours d'un point d'eau, essentiel aux ablutions auxquelles les pratiquants se doivent de procéder avant la prière, afin de se purifier. Si, dans leur vie quotidienne, les musulmans fréquentent souvent la mosquée la plus proche, ils choisissent volontiers pour les prières du vendredi (jour saint et chômé dans le calendrier musulman) des mosquées plus importantes.

Les 5 piliers

Zakat. Aumône légale, dont le montant est déterminé par le Coran. C'est un impôt religieux, prélevé par le ministère, et que chaque musulman a le devoir de payer au profit des nécessiteux.

Sawn. Jeûne de 1 mois que les musulmans sont tenus d'observer pendant la période du ramadan. Au cours de la journée, entre le lever et le coucher du soleil, les pratiquants doivent s'abstenir de manger, de boire, de fumer et d'avoir des relations sexuelles. Ils sont également encouragés à accomplir de bonnes actions.

Hadj. Pèlerinage à La Mecque que tout musulman est supposé accomplir, ne serait-ce qu'une fois dans sa vie.

Salat. Prière rituelle. Elle doit être prononcée cinq fois par jour, en langue arabe et face à La Mecque. L'appel à la prière est lancé par le muezzin du haut du minaret de chaque mosquée (de plus en plus souvent par haut-parleur, voire bande sonore enregistrée !), à des moments déterminés par la position du soleil. La première prière est celle de l'aurore, vers 4-5h du matin. En général, la plupart des musulmans accomplissent ce rituel dans l'enceinte de la mosquée. Mais il n'est pas impossible de les voir en prière dans les lieux publics, quand la mosquée est trop éloignée. L'objectif gouvernemental est de construire des mosquées tous les 500 m environ, de sorte que chaque pratiquant puisse facilement s'y rendre plusieurs fois par jour. Dans tous les cas, la prière s'accompagne de rituels précis : les fidèles doivent procéder aux ablutions, étendre un tapis pour se protéger des impuretés du sol et se tourner vers La Mecque. La prière commence toujours par la récitation de la première sourate (ou chapitre) du Coran.

Shahâda. C'est la profession de foi. Elle tient en une seule phrase : " Il n'y a de Dieu qu'Allah et Mahomet est son prophète. "

Adresses Futées du Qatar

Où ?
Quoi ?
Avis