Caïque à capuchon sous une pluie tropicale © phototrip - iStockphoto.com(1).jpg
shutterstock_710054938.jpg

La météo au fil des mois

Le climat du Mexique offre de très bonnes conditions pour une visite durant toute l’année, quelle que soit la saison. Ce pays offre une grande diversité de climats, avec des températures moyennes qui restent toutefois clémentes. L’altitude, la latitude, l’éloignement de l’océan et la situation des montagnes par rapport aux vents dominants sont autant de facteurs qui expliquent que différents types de climats cohabitent dans ce vaste pays. Les zones tropicales se trouvent au sud (toute la région maya), sur les côtes du Pacifique et celles du golfe du Mexique. Toute la partie centrale du pays est en haute altitude, donc plus fraîche en soirée et la nuit. Le nord est semi-désertique et désertique, chaud et sec. Partout, les journées sont tempérées ou chaudes selon la saison, en raison d’un soleil omniprésent. Au Mexique, le passage des saisons n’est pas aussi marqué que dans les autres régions du monde ; 93 % du territoire national connaît des températures qui oscillent entre 10 et 26 °C. En hiver, la température baisse presque partout, mais il ne fait réellement froid que dans certaines régions montagneuses. En fait, comme dans beaucoup de pays tropicaux, on fait surtout la distinction entre la saison sèche, qui s’étend de novembre à mai, et la saison des pluies, qui s’étend de juin à septembre. Durant la saison des pluies, il pleut très fort presque partout dans le pays, mais il s’agit généralement d’averses relativement courtes, qui durent au maximum une demi-journée. On peut donc visiter le Mexique en toutes saisons, les climats étant relativement différents d’une région à l’autre, mais les périodes les plus prisées vont de janvier à mai et d’octobre à la mi-décembre. Par contre, si vous partez au Mexique dans le seul but de bronzer sur la plage, il est bon de savoir que le pays est vulnérable aux aléas cycloniques de juillet à octobre. Pendant cette saison, les ouragans peuvent se montrer dévastateurs, particulièrement sur la côte du Golfe du Mexique.

Le Sud tropical humide

Les zones de climat tropical recouvrent les États de Campeche, Yucatán et Quintana Roo, qui constituent la péninsule du Yucatán ; les plaines du Chiapas à la frontière avec le Guatemala ; et l’isthme de Tehuantepec, constitué de la partie la plus étroite entre le Golfe du Mexique et l’océan Pacifique. Cette région baigne dans un climat chaud et humide toute l’année, avec des températures supérieures à 17 °C même les matins d’hiver. Selon la classification climatique de Köppen, la plus grande partie de la péninsule du Yucatán possède les caractéristiques d’un climat « tropical de savane », avec deux saisons – sèche et humide – bien marquées. Il faut s’attendre à un hiver relativement sec, malgré le vent frais venant du nord, et à de fortes précipitations pendant la saison des pluies, qui apporte chaque année son lot de tempêtes tropicales. Le climat est plutôt uniforme sur l’ensemble des trois États mexicains de la péninsule. Quelques variations cependant, entre le littoral donnant sur le golfe du Mexique (États de Campeche et Yucatán), et la côte orientale, donnant sur la mer des Caraïbes (Quintana Roo). On peut partir à la découverte de la péninsule à n’importe quelle époque de l’année, mais certains mois seront à éviter si l’on craint la chaleur. La saison des pluies et certaines époques sujettes à d’éventuelles tempêtes tropicales seront aussi à prendre en compte dans la planification d’un séjour. Quant aux plaines de Chiapas, à l’État de Tabasco et au sud-est d’Oaxaca, ils bénéficient d’un climat tropical humide ; les pluies y sont abondantes toute l’année. Il n’y a pas vraiment de saison sèche dans cette région, il est donc préférable de glisser un k-way dans votre valise, quelle que soit la période de votre visite.

Le Centre montagneux

Le Mexique est un pays montagneux : 42 % de sa superficie est située au-dessus de 2 000 mètres. Dans le centre du pays, les variations de température sont dues à l’altitude. Les zones tempérées, ou Tierra Templada, se trouvent à une altitude supérieure à 800 mètres et jusqu’à environ 2 000 mètres. La plupart des fermes se trouvent dans cette région, ainsi que l’une des plus grosses villes du pays, Guadalajara. Mexico D.F., l’immense capitale, se trouve sur un plateau dont l’altitude moyenne est de 2 400 mètres. Elle jouit d’un climat subtropical, avec des températures agréables toute l’année. En hiver, elles oscillent entre 6 °C la nuit et 21 °C la journée. Les températures augmentent progressivement au printemps, pour ne dépasser que rarement les 27 °C, puis diminuent de nouveau à partir de juin, lorsque la saison des pluies commence. Jusqu’en octobre, il faut s’attendre à de fortes précipitations, qui surviennent le plus souvent l’après-midi et ne durent que quelques heures. Techniquement, Mexico D.F. fait partie de la Tierra Fría, ces terres froides qui se trouvent à plus de 1 800 m d’altitude. Encore plus haut, à partir de 3 600, ce sont les terres gelées, Tierra Helada. Ici, rien ne pousse, les montagnes sont couvertes de neige tout au long de l’année. Dans ces terres hostiles, on observe un grand écart de température entre le jour et la nuit.

Le Nord semi-aride

Une vaste zone aride et semi-aride recouvre le nord du territoire mexicain sur plus de 1 million de km², entre le tropique du Cancer et la frontière avec le voisin états-unien. On distingue deux grands déserts dans cette région : le désert de Sonora à l’ouest, qui occupe une partie de l’État de Sonora et l’essentiel de la péninsule de Basse-Californie ; et le désert de Chihuahua, le plus vaste d’Amérique du Nord qui s’étend jusqu’à l’État de Zacatecas, traversé par le Tropique du Cancer. Tous deux se trouvent à cheval sur les États-Unis et le Mexique. Dans cette région, le climat est chaud et sec toute l’année, même s’il varie en fonction de la latitude. La péninsule de Basse-Californie et la Sierra Madre Occidentale traversent une période de mousson plus ou moins intense de juillet à octobre. Dans ces régions qui connaissent des précipitations pendant les mois d’été, le climat n’est pas désertique, mais semi-aride. Le climat du nord du Mexique est peu propice à l’agriculture ; peu de gens vivent dans ces régions, la majeure partie de la population étant installée dans les zones tempérées du centre.