Guide du Chili : Pourboires, marchandage et taxes

Pourboire. Bien qu'aucune loi ne vous y oblige, il est toujours bon de laisser 10 % de l'addition finale aux serveurs des bars, restaurants et pubs. C'est en tout cas une pratique répandue dans le pays, sauf dans les endroits les moins chers. Depuis peu, le pourboire est " suggéré " mais pratiquement imposé sur la note finale (surtout dans les grandes villes). Comme la boleta (la facturette finale que l'on doit impérativement vous donner) ne l'inclut pas, libre à vous de refuser de payer le pourboire. Mais si le service est bon... autant l'encourager !

Marchandage. Le marchandage n'est pas une pratique habituelle dans la vie de tous les jours au Chili, sauf dans les marchés artisanaux où l'on peut négocier (un peu du moins). On peut toujours s'arranger, surtout si l'on achète plusieurs articles. Il est parfois possible de discuter le tarif des bus, en basse saison c'est même un sport national. Pour les hôtels, c'est plus délicat, mais avec du bagout...

Taxes. L'IVA est l'équivalent de notre TVA. Elle est fixée à 19 % à ce jour. Avec votre passeport et en qualité de touriste étranger, vous pouvez demander le remboursement de l'IVA sur les nuitées d'hôtel si vous payez en dollars américains. Veillez-y ! Car certains hôteliers peu scrupuleux ne vous le rappelleront pas !

Adresses Futées du Chili

Où ?
Quoi ?
Ailleurs sur le web
Avis