Le guide touristique CHILI - ÎLE DE PÂQUES du Petit Futé

¡ Bienvenidos a Chile !

Le Chili est un concentré d'images équivoques, un pays d'extrêmes et de nuances : les déserts aux voûtes célestes capiteuses et aux lagunes multicolores épousent les dédales des fjords et les cimes déchiquetées du sud patagon, tandis que les volcans enneigés préservent les lacs paisibles et les vignobles assoupis. A des milliers de kilomètres du continent, perdue dans son monde polynésien, l'île de Pâques et ses mystérieux moai n'en finissent pas d'enchanter. Avec le récent développement touristique du pays et la multiplication d'hôtels et prestataires de grande qualité, les confins du monde n'ont jamais été aussi proches.

On connaît pourtant encore mal ce peuple hospitalier, bien moins distant qu'il ne semble au premier abord. La fougue latine cède bien souvent le pas à l'ordre (germanique) et la persévérance (anglaise ou indigène), mais les gens sont comme les paysages qui les hébergent : à chaque endroit, on sent le lent et patient travail des hommes à subsister dans une nature farouche, aux conditions climatiques difficiles (pluie, vent, tremblements de terre...).

La myriade d'étoiles qui illuminent le ciel chilien (l'un des plus purs au monde) témoigne d'une société humaine tout aussi éparpillée et envoûtante : car le Chili s'est constitué l'une des identités les plus singulières de tout le continent sud-américain. Mal aimé parfois dans le concert des nations latines (faisant figure de " jaguar " économique et d'un libéralisme économique hérité de l'Occident), ce petit pays, à la silhouette si fragile, comme une frange de terre instable accoudée à l'océan, n'en finit pas de séduire ceux qui prennent la peine de l'interroger, de le laisser parler, d'attendre qu'il se découvre.

Arnaud Bonnefoy

REMERCIEMENTS : à tous ceux qui ont facilité l'écriture de ce guide et qui se reconnaîtront. Une liste de noms serait fastidieuse.

Galerie photo CHILI - ÎLE DE PÂQUES

Idées de séjour CHILI - ÎLE DE PÂQUES

Etant donné la taille et la morphologie du pays, le choix de l'itinéraire est difficile. Pour vous aider à préparer votre voyage, il convient tout d'abord d'indiquer que la durée d'un périple au Chili ne saurait être inférieure à 15 jours. Pour connaître un peu mieux le pays, l'idéal serait d'y rester au moins un mois. Cependant, un voyage d'une semaine / dix jours peut être envisagé pour les hommes d'affaires séjournant à Santiago ou ceux qui, décidément, n'ont pas de temps à perdre !

Séjours courtsHaut de page
Itinéraire rapide en 8 joursHaut de page

Un laps de temps bien court, il faudra donc choisir entre trois options : le Grand Nord ou le Grand Sud ! Ou alors une découverte plus paisible de la région du centre-sud...

Jour 1. Arrivée à Santiago le matin. Visite du quartier Bellavista, de la Chascona (maison de Neruda), de deux ou trois autres curiosités.

Jour 2. Envol pour Calama et transfert pour San Pedro de Atacama. Visite du village.

Ou envol pour Punta Arenas et transfert pour Puerto Natales.

Ou bus pour Valparaíso, découverte de la ville, de la Sebastiana, des collines.

Jour 3. Visite du salar d'Atacama, des lagunes altiplaniques.

Ou (au sud) transfert pour le parc national Torres del Paine, découverte du site en voiture, nuit sur place.

Ou (près de Valparaíso), location de voiture, direction Isla Negra (dernière maison de Neruda) puis Rancagua, Curicó, Talca et Chillán. Nuit à Las Trancas, près de Chillán.

Jour 4. Visite des geysers et de la vallée de la Lune.

Ou visite du parc national Torres del Paine, petit trek, catamaran vers le glacier. Nuit sur place ou transfert retour pour Puerto Natales.

Ou (toujours en voiture), direction Pucón. Nuit sur place.

Jour 5. Retour à Calama, vol pour Arica. Découverte de la ville, de ses plages, de la vallée d'Azapa en voiture.

Ou transfert vers Punta Arenas et vol pour Puerto Montt. Transfert pour Puerto Varas.

Ou visite des environs de Pucón (ascension du volcan Villarrica, ou trek dans le parc national Huerquehue, dans tous les cas thermes en soirée). Nuit à Pucón.

Jour 6. Départ d'Arica pour la cordillère, visite des villages précolombiens, des ruines incas, nuit à Putre.

Ou découverte de la région de Puerto Varas, ses lacs, ses cascades, ses volcans.

Ou départ de Pucón pour Puerto Varas le matin via la route des sept lacs. Nuit à Puerto Varas.

Jour 7. Visite de la somptueuse laguna Chungará, des villages alentour, puis retour sur Arica en soirée.

Ou visite éclair de Chiloé en partant tôt le matin (avec agence ou en voiture de location, Ancud et ses pingouins, Castro et ses églises), retour à Puerto Varas en soirée.

Ou découverte de la région de Puerto Varas, ses lacs, ses cascades, ses volcans.

Jour 8. Vols d'Arica ou Puerto Montt à Santiago, derniers achats et envol pour votre pays d'origine.

Itinéraire découverte en 15 joursHaut de page

Voici un parcours qui a le mérite d'impliquer les plus grands sites d'intérêt touristique du pays. Vous devrez recourir à l'avion pratiquement pour chaque transfert. Epuisant, mais vous en aurez eu plein les yeux !

Jour 1. Arrivée à Santiago. Installation à l'hôtel. Visite du centre et d'un ou deux musées.

Jour 2. Visite de Valparaíso, patrimoine de l'Humanité, de la maison de Pablo Neruda à Isla Negra éventuellement. Retour à Santiago.

Jour 3. Avion pour Punta Arenas depuis Santiago. Transfert à Puerto Natales (séjour à Puerto Natales ou transfert dans une auberge du parc national).

Jour 4. Visite en voiture du parc national Torres del Paine.

Jour 5. Croisière dans les fjords autour de Puerto Natales.

Jour 6. Retour à Punta Arenas, envol pour Puerto Montt. Transfert vers Puerto Varas.

Jour 7. Visite du parc national Vicente Perez Rosales, du volcan Osorno, des Saltos del Petrohue... Retour à Puerto Varas.

Jour 8. Avion de Puerto Montt à Santiago puis à Arica.

Jours 9 et 10. Deux jours d'excursion dans le parc national Lauca et la lagune Chungara.

Jour 11. Vol (ou bus) de Arica à Calama. Transfert à San Pedro de Atacama.

Jour 12. Visite du désert de sel et des lagunes.

Jour 13. Visite des geysers le matin, de la vallée de la Lune l'après-midi (ouf !).

Jour 14. Vol de Calama à Santiago après une dernière balade dans les rues de San Pedro de Atacama (selon horaires du vol).

Jour 15. Visite de vignes dans la région si possible, ou retour dans votre pays d'origine.

A noter : il est possible d'inclure une visite de l'île de Pâques en partant de Santiago (3 jours seront donc le maximum vu le laps de temps imparti). Tout cela implique de très bien négocier ses réservations d'avion dans tout le pays.

Séjour longHaut de page
Itinéraire long en 1 moisHaut de page

On a enfin le temps de respirer et de prendre son temps ! C'est un laps de temps adéquat pour bien connaître le pays.

Jour 1. Arrivée à Santiago. Installation à l'hôtel. Visite du centre et d'un ou deux musées.

Jour 2. Visite du quartier de Bellavista, de la maison de Neruda. Bus dans l'après-midi pour Valparaíso.

Jour 3. Visite de Valparaíso, de la maison de Pablo Neruda, des collines. Nuit sur place.

Jour 4. Deuxième journée à Valparaíso avec découverte des environs (Viña del Mar, Isla Negra, parc national La Campana pour les randonneurs).

Jour 5. Bus pour Chillán et Las Trancas. Nuit sur place.

Jour 6. Découverte à pied de la superbe vallée de Las Trancas, ses forêts, ses volcans, ses multiples activités.

Jour 7. Retour à Chillán, bus pour Pucón.

Jour 8. Ascension du volcan Villarrica le matin, thermes l'après-midi.

Jour 9. Trek dans le parc national Huerquehue. Nuit à Pucón.

Jour 10. Bus pour Valdivia. Découverte de la ville, de l'un des forts l'après-midi si on a le temps. Nuit à Valdivia.

Jour 11. Bus pour Puerto Varas. Balade dans la ville.

Jour 12. Découverte de la région, les lacs, les cascades, les volcans. Nuit à Puerto Varas.

Jour 13. Bus pour Ancud le matin, visite du site.

Jour 14. Visite de la réserve des pingouins le matin, puis bus dans l'après-midi pour Castro. Visite de la ville.

Jour 15. Visite d'une journée au parc national de Chiloé.

Jour 16. Retour en bus à Puerto Montt. Vol pour Punta Arenas. Nuit sur place.

Jour 17. Bus le matin pour Puerto Natales. Organisation du trek dans le parc national Torres del Paine.

Jours 18, 19, 20 et 21. Trek W dans le parc national Torres del Paine. Retour à Puerto Natales.

Jour 22. Bus pour Punta Arenas, vol pour Santiago.

Jour 23. Vol le matin pour Calama au nord, transfert pour San Pedro de Atacama. En soirée, si on a encore de l'énergie, tour astronomique.

Jour 24. Visite du village, son église, son musée, son ambiance andine. Vallée de la Lune dans l'après-midi.

Jour 25. Visite des geysers le matin. Dans l'après-midi, visite des ruines de Quitor.

Jour 26. Journée vers le salar d'Atacama, ses lagunes, ses paysages à couper le souffle. Le soir, bus pour Arica.

Jour 27. Visite de la ville, de la vallée d'Azapa.

Jour 28. Direction la cordillère des Andes, visite des villages précolombiens, des ruines incas, nuit à Putre.

Jour 29. Découverte de la laguna Chungará, ses somptueux paysages. Retour sur Arica en soirée.

Jour 30. Vol pour Santiago. Derniers achats. Envol pour votre pays d'origine en soirée.

A noter : on peut bien sûr changer les jours 5, 6, 7 et 8 pour une découverte de l'Ile de Pâques (vol le jour 5 pour Hanga Roa de Santiago, visite du parc national le jour 6, balade à cheval et/ou plongée le jour 7, retour à Santiago le jour 8), et le jour 9 voler de Santiago à Temuco + transfert direct pour Pucón. Le jour 10 serait alors occupé à l'ascencion du volcan Villarrica, thermes dans l'après-midi, et le jour 11 bus direct pour Puerto Varas.

Séjours thématiquesHaut de page

Plus qu'une thématique de voyage, nous vous proposons ici de vous glisser dans la peau d'un personnage.

Le mineurHaut de page

Ceux que l'épopée du salpêtre fascine doivent se rendre dans le Grand Nord (Iquique et Antofagasta), où les villes fantômes témoignent du passé. Certaines oficinas ont été classées au patrimoine de l'Humanité protégé par l'Unesco en 2005. Outre les villages fantômes, n'oubliez pas les mines de charbon de la Région VIII, vers Concepción (Lota). Ne pas manquer non plus les impressionnantes mines à ciel ouvert de Chuquicamata, près de Calama.

L'oenologueHaut de page

La réputation des vins chiliens n'est plus à faire.

Vallée de Aconcagua. Le circuit offre la possibilité de visiter les caves de style colonial des années 1800, ainsi que les vignes avec un guide spécialisé. Entre autres : Errázuriz, San Esteban, Von Siebenthal...

Vallée de Casablanca. A l'ouest de Santiago, en direction de Valparaíso. L'activité vinicole y débuta entre la fin des années 1970 et le début des années 1980. Entre autres : Veramonte, Punto Alto, Viña Mar, Matetic, Emiliana, Morandé...

Vallée del Maipo. C'est la zone d'activité vinicole la plus ancienne du pays et la plus appropriée aux conditions requises. Entre autres : Concha y Toro, Cousiño Macul, Santa Rita...

Vallée de Rapel. Il s'agit de la zone qui a connu le plus grand développement depuis les dix dernières années. Entre autres : Bisquertt, Mont Gras, Viu Manent...

Vallée de Curicó. A 200 km au sud de Santiago. Bien que la vallée soit moins encaissée que celles de Casablanca ou Maipo, elle offre une grande diversité de climats et de sols. Entre autres : Miguel Torres, San Pedro...

Vallée del Maule. A 250 km au sud de Santiago. C'est la zone la plus étendue du secteur viticole, coincée entre la cordillère et l'océan Pacifique. Entre autres : Balduzzi, J.Bouchon, Domaine Oriental...

Le poèteHaut de page

Deux grands noms ressortent comme un leitmotiv de la littérature poétique chilienne, ceux de Gabriela Mistral et de Pablo Neruda. La ville de Chillán est le berceau de Nicanor Parra, un " anti-poète " que nous vous conseillons de découvrir.

Vallée d'Elqui. A Monte Grande se trouve la Casa Escuela où Gabriela Mistral suivit sa scolarité. Un musée retrace la vie de la poétesse.

La Chascona à Santiago. Maison où Pablo Neruda vécut avec Mathilde Urrutia.

La Sebastiana à Valparaíso. Demeure de Pablo Neruda qui surplombe toute la ville et la baie de Valparaíso.

La maison de Isla Negra, au sud de Valparaíso. Véritable caverne d'Ali Baba où Pablo Neruda entassait " ses " trésors et trouvailles diverses. La plus intéressante de toutes sans doute.

L'écologisteHaut de page

Le territoire chilien est parsemé d'un grand nombre de parcs nationaux qui assurent à ses espèces la sécurité de l'habitat ainsi que des conditions de visite excellentes.

Parc national Lauca. A l'est d'Arica. Ce parc peut être visité avec la réserve nationale de Las Vicuñas, le Salar de Surire, les thermes de Polloqueres, le village de Parinacota classé monument historique et le lac Chungara situé à 4 500 m d'altitude. Une superbe excursion, l'une des plus belles du Chili d'après nous.

Le désert d'Atacama. Au sud-est de Calama. Sa vallée de la Lune et de la Mort mais surtout son salar (immense lac salé) et les geysers du Tatio qui libèrent des jets de vapeur vers le ciel l'ont rendu célèbre.

Parc national Pan de Azúcar. Au nord de Chañaral. Subtile alliance de l'eau et de la terre où viennent se prélasser les lions de mer.

Parc national Nevado Tres Cruces, Laguna Verde, Salar de Pedernales. Boudée par les voyageurs étrangers, la région andine de Copiapó est la plus sauvage et peut-être la plus belle du pays. Emotions fortes garanties, paysages à couper le souffle et lumières inoubliables.

Le désert fleuri (région de Copiapó, Vallenar et Huasco). Phénomène qui se produit à peu près tous les cinq ans en septembre, lorsque la pluie est suffisamment généreuse pour faire éclore les graines disséminées sous cette étendue aride.

Parc national La Campana. A 100 km de Santiago, à proximité de Viña del Mar, Valparaíso et Santiago. Cet espace naturel contraste avec l'agitation urbaine de la capitale. Belle vue sur les Andes au sommet, et même sur l'océan Pacifique par très beau temps.

Région centrale. Plusieurs parcs ou réserves méconnus accueillent les amoureux de la nature. Les zones de Curicó (Siete Tazas), Chillán (vallée de Las Trancas), Los Angeles (Antuco), Talca (Altos de Lircay) sont aussi superbes qu'ignorées. A vos chaussures !

Région de Pucón. L'un des must du tourisme au Chili. Beaux parcs, une foison d'activités sportives et une ambiance survoltée en saison : autant d'ingrédients qui composent une scène touristique cosmopolite.

Parc national Puyehue. Sur les provinces d'Osorno et de Valdivia, 107 000 ha au coeur desquels se trouvent lacs et lagunes.

Parc national de Chiloé. Sur l'île de Chiloé. Sur ses 43 000 ha se trouve le plus petit cervidé au monde, le pudú. Belles plages sauvages et paysages du bout du monde.

Parc national Queulat. A 165 km au nord de Coyhaique. Outre lacs et cascades, de nombreux glaciers jalonnent ce parc.

Parc national Laguna San Rafael. Région d'Aisén. Le parc abrite de nombreux volcans des Andes australes mais surtout le glacier du même nom, vers lequel est organisée une superbe croisière à entreprendre depuis Puerto Montt ou Puerto Chacabuco (près de Coyhaique).

Parc national Torres del Paine. Région de Magellan. Sans doute le plus beau mais surtout le plus connu du Chili.

Le rêveur ou la tête dans les étoilesHaut de page

La région de La Serena est réputée pour la clarté de son ciel, ce qui n'a d'ailleurs pas échappé aux astronomes qui y ont établi leurs observatoires (vaste choix pour toutes les bourses maintenant). La région de San Pedro de Atacama s'est aussi mise à l'heure astronomique, notamment avec la réalisation du projet ALMA, le plus grand projet dédié à l'atronomie au sol. Plus d'infos sur les obervatoires de l'ESO au Chili sur www.eso.org.

Ailleurs sur le web

Toutes les bonnes adresses Chili

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté