Guide de Madagascar : Fiche technique

Argent

Monnaie. Depuis le 1er août 2003, l'Ariary (MGA, noté Ar dans le guide) a remplacé le Franc malgache (FMG).

Taux de change. En septembre 2017, 1 € s'échangeait à environ 3 520,91 Ar.

Salaire mensuel minimum. En 2017, le salaire minimum mensuel en entreprise privée était de 155 000 Ar, soit environ 44 € dans le secteur non agricole et 157 000 Ar dans le secteur agricole.

Très important : l'Ariary a remplacé le Franc malgache, et tous les prix (sauf parfois dans le nord et l'est ou en brousse) sont affichés en Ariary. Cependant, la population rurale raisonne encore en franc malgache, et il est courant qu'on vous annonce un prix en FMG (1 000 Ar = 5 000 FMG).

Attention à la confusion : si l'on vous dit " ça coûte 10 000 ", on parle peut-être de 10 000 FMG et donc de 2 000 Ar, non pas de 10 000 Ar (courant pour les taxis, les porteurs, etc.). Veillez à demander avant, et à toujours prendre garde car on ne vous contredira jamais si vous donnez une somme 5 fois supérieure.

Idées de budget

Madagascar a beau être un pays où le coût de la vie est faible, on y dépense souvent très vite beaucoup d'argent. En effet, si les hôtels et la nourriture affichent des prix très avantageux, il faut y ajouter le transport (avion très cher, locations de voiture coûteuses, les visites et pourboires, les extra, etc). Les tarifs d'entrée des parcs nationaux sont par exemple souvent supérieurs aux logements. On a tendance à vite râler et s'emporter mais il faut toutefois convertir les sommes en euros pour se rendre compte que ce qui est " cher " à Madagascar reste souvent bien inférieur aux tarifs français.

Petits budgets : compter entre 20 000 et 70 000 Ar (base deux personnes) pour se loger, entre 3 000 et 10 000 Ar pour un repas.

Moyens budgets : compter entre 80 000 et 160 000 Ar pour dormir (à deux), entre 15 000 et 30 000 Ar par repas (boissons en sus).

Budgets aisés : compter plus de 200 000 Ar pour le logement, au moins 45 000 Ar par repas.

Un billet qui fait polémique

En juillet 2017, des nouveaux billets de banque ont été mis en circulation pour remplacer ceux de 2003 et mettre fin à la circulation croissante de faux billets. Nouveau design donc pour des billets encore plus colorés, mais aussi nouvelle coupure avec l'apparition du billet de 20 000 Ar (environ 6 euros). Une décision qui ne fait pas l'unanimité, on reproche à la Banque Centrale de ne pas tenir compte de la réalité des Malgaches, dont la majorité vit sous le seuil de pauvreté, soit avec moins de 3 000 Ar par jour environ. Le nouveau billet serait donc susceptible de créer de l'inflation, affaire à suivre.

Madagascar en bref
Géographie

Situation. Séparée de l'Afrique (à 400 km) par le canal du Mozambique, entre le 12e et le 26e parallèle. Traversée par le tropique du Capricorne, à 10 km au sud de la ville de Toliara.

Latitude. Entre 11° 57' et 23° 38'

Longitude est. 50° 17'

Superficie. 587 040 km² (soit la surface de la France plus le Benelux) : c'est la quatrième plus Grande Île du monde après le Groenland (Danemark), la Papouasie-Nouvelle-Guinée et Bornéo (Indonésie). Les autres îles malgaches principales sont Nosy Be (360 km²) et Nosy Bohara (200 km²), l'Australie n'étant pour nous pas considérée comme une île.

Distances. Paris-Antananarivo : 9 000 km.

Longueur. Du sud au nord, de Tanjona Vohimena à Tanjona Bobaomby : 1 570 km.

Largeur. 575 km d'est en ouest.

Côtes. 4 828 km.

Point culminant. Tsaratanana, 2 886 m d'altitude.

Capitale. Tananarive ou Antananarivo (environ 2 millions d'habitants). Altitude : 1 250 m.

Principales villes. Diego Suarez / Antsiranana (extrême nord), Fort-Dauphin / Taolañaro (extrême sud-est), Tamatave / Toamasina (est), Majunga / Mahajanga (nord-ouest), Tuléar / Toliara (sud-ouest), Antsirabe (centre), Fianarantsoa (centre-sud), Morondava (ouest).

Madagascar est divisée en 22 régions depuis avril 2007, remplaçant les six provinces traditionnelles. L'ex-province d'Antsiranana comprend maintenant Diana et Sava ; Antananarivo comprend Itasy, Analamanga, Vakinankaratra et Bongolova ; Mahajanga comprend Sofia, Boeny, Betsiboka et Melaky ; Tamatave regroupe Alaotra-Mangoro, Atsinanana et Analanjirofo ; Fianarantsoa comprend Amoron'i Mania, Haute Matsiatra, Vatovay-Fitovinany et Atsimo-Atsinanana ; et Tuléar regroupe Menabe, Atsimo-Andrefana, Androy et Anosy.

Forêts. 60 000 km².

Réseau routier. 50 000 km environ (dont 1/10e goudronné).

Climat. Quatre types de climat (tropical humide à semi-aride).

Population

Population. Environ 25 millions en 2017 dont environ 66 % en milieu rural ; environ 18 300 Français ou Franco-Malgaches, 27 000 Commoriens, 20 000 Indo-pakistanais.

Répartition (âge). 40,7 % ont moins de 15 ans ; 56,1 % ont entre 15 et 65 ans ; 3,2 % ont plus de 64 ans.

Taux de croissance. 4,1 % (2016).

Taux de fécondité. 4,03 enfants/femme (2017).

Espérance de vie à la naissance. 66,3 ans (2017).

Taux de natalité. 31,6 ‰ (2017).

Taux de mortalité. 6,5 ‰ (2017).

Taux de mortalité infantile. 41,2 ‰ (2017).

Densité. Environ 42 hab./km² (2015).

Langues officielles. Le malagasy et le français (environ 25 % de la population parlent français). L'anglais le fut aussi entre 2007 et 2010.

Nom des habitants. Malgaches.

Alphabétisation. Près de 65 % officiellement, mais on estime qu'au moins 50 % de la population est sans instruction.

Religions. Plus de la moitié de la population pratique les religions traditionnelles basées sur le culte des ancêtres, mais tous les Malgaches vénèrent leurs ancêtres. La religion chrétienne, représentée à part égale par les protestants et les catholiques, est aussi pratiquée par près de 45 % de la population (phénomène de double appartenance). Il existe également des communautés musulmanes (environ 5 %) et des minorités chinoises qui pratiquent le bouddhisme, le taoïsme et la version chinoise du culte des ancêtres. À noter enfin l'essor relativement récent des sectes en tous genres promettant richesse et prospérité aux plus démunis...

Politique et économie

Nature du régime. République.

Capitale. Antananarivo.

Fête nationale. 26 juin (célébration de l'Indépendance en 1960).

Constitution. Nouvelle Constitution de la République de Madagascar promulguée le 17 novembre 2010 et entrée en vigueur le 11 décembre 2010.

Président de la République. Hery Rajaonarimampianina depuis le 25 janvier 2014.

PIB. 9,74 milliards de US$ (2016).

PIB/hab. 391 US$ (en 2016). Madagascar occupe la 5e position au classement mondial des pays produisant le moins de richesse par habitant.

Croissance du PIB. 4,1 % (2016).

Répartition PIB (par secteurs). Secteur primaire : 28 % ; secteur secondaire : 16 % ; secteur tertiaire : 60 % (2015).

Inflation. 6,7 % (en 2016).

Pauvreté. Environ 90 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté (moins de 2 US$ par personne et par jour).

Principales ressources économiques. Agriculture (vanille, girofle, café), élevage et pêche, mines (graphite, chrome, bauxite, mica, ilménite, nickel, cobalt), sucre, textiles, ciment, papier, tourisme.

Importations principales. Produits dérivés, pétrole, biens de consommation, nourriture.

Partenaires principaux (exportations). France (env. 15,2 %), Etats-Unis (12,7 %), Chine (7 %).

Partenaires principaux (importations). Chine (24,8 %), France (10,4 %), Barhein (5,6 %).

Source : Ambassade de France à Madagascar.

Téléphone

Les communications coûtent plutôt cher sur la Grande île. Méfiez-vous quand vous appelez un téléphone portable d'un autre opérateur, la note est vite salée ! Ceci explique que de nombreux Malgaches ont trois téléphones portables (chacun de l'un des trois opérateurs actuellement sur le marché).

Indicatifs téléphoniques. Opérateurs : 20 (Telma, téléphone fixe, privé à 66 %) - 32 (Orange) - 33 (Airtel) - 34 (Telma Mobile).

Régions géographiques. 22 (Antananarivo) - 42 (Ambatolampy) - 44 (Antsirabe) - 47 (Ambositra) - 48 (Moyen-Ouest) - 53 (Tamatave) - 54 (Ambatondrazaka) - 56 (Moramanga) - 57 (Maroantsetra et Sainte-Marie) - 62 (Mahajanga) - 67 (Antsohihy) - 69 (Maintirano) - 72 (Manakara et Mananjary) - 73 (Farafangana) - 75 (Fianarantsoa) - 82 (Diego) - 86 (Nosy Be) - 88 (Sambava) - 92 (Fort-Dauphin) - 94 (Tuléar) - 95 (Morondava).

Comment téléphoner

Pour appeler de l'étranger à Madagascar : indicatif de Madagascar + indicatif de l'opérateur malgache + numéro à 7 chiffres du correspondant (soit les deux chiffres de l'indicatif régional + les cinq chiffres du correspondant pour un fixe, ou les sept chiffres pour un portable).

Indicatif de Madagascar : 261.

Pour appeler de Madagascar en France : composez le 00 + 33 + numéro du correspondant, sauf le 0 de l'indice (par exemple : 00 33 1 46 46 46 46, etc.).

Appels nationaux. Téléphone fixe : il suffit de composer l'indicateur régional (deux chiffres) puis le numéro du correspondant (cinq chiffres). Téléphone mobile : 0 + indicatif de l'opérateur + numéro à 7 chiffres (par exemple : 032 05 567 65). D'un portable à un fixe : 0 + 20 + numéro à 7 chiffres (par exemple : 020 57 454 34 pour appeler à Sainte-Marie).

Décalage horaire

+ 1 heures durant l'horaire d'été (en France). Il est 9h à Paris lorsqu'il est 10h à Antananarivo.

+ 2 heures durant l'horaire d'hiver (en France). Il est 9h à Paris lorsqu'il est 11h à Antananarivo.

Formalités

Un passeport valable 6 mois après votre séjour dans l'île est requis. En 2017, le visa coûtait 25 € pour un mois (30 jours), 32 € pour deux mois et 42 € pour trois mois, et peut être délivré à l'arrivée à l'aéroport (prévoir le montant en liquide en euros).

Climat

On distingue habituellement à Madagascar comme dans tout l'hémisphère austral deux saisons qui sont inversées par rapport à celles de l'hémisphère Nord : l'été austral s'étend de novembre-décembre à mars : c'est la " saison des pluies " ; il fait chaud et humide, les précipitations sont alors très abondantes, surtout sur la côte est, et il peut être difficile (voire impossible) d'emprunter telle ou telle route secondaire. L'hiver austral dure d'avril à octobre-novembre : c'est la " saison sèche ". Il fait sensiblement plus frais (surtout sur les Hautes Terres, en juillet-août), les routes sont généralement carrossables et la pluie est moins menaçante, même s'il faut toujours (hélas, sur la côte Est principalement) compter sur elle. Etant donné la configuration de l'île, assez étendue en latitude, plusieurs climats cohabitent à Madagascar, et chaque région bénéficie en quelque sorte d'un " microclimat ", plus arrosé à l'est, et plus aride à l'ouest. Le nord et le sud bénéficient d'un climat sec et chaud, voire très chaud toute l'année.

Saisonnalité

La deuxième quinzaine de juillet et août constituent la période touristique par excellence, correspondant aux vacances d'été en Europe. Si vous voyagez à ce moment de l'année, il convient de réserver au plus tôt vos billets d'avion ; sur place, cependant, ne vous attendez pas du tout à un afflux semblable à la Côte d'Azur... Il faut aussi savoir que ces mois de l'année correspondent à la " mauvaise " saison pour visiter l'île : températures plus basses (mais aisément supportables sur les côtes, du moins pendant la journée), temps plus incertain, mer grosse... C'est néanmoins la période des baleines sur la côte est, et la " haute saison " pour les professionnels (vacances des Occidentaux obligent).

La période de mi-septembre à fin novembre, ainsi que les fêtes de fin d'année, constituent l'autre pôle de la saison touristique. C'est une clientèle différente. Le temps est superbe, il fait chaud, la pluie est moins abondante sur la côte est, la température de l'eau est divine...

Les mois d'avril-mai peuvent s'avérer des choix judicieux, car c'est déjà la période sèche. Les tarifs aériens correspondent alors à la basse saison. Sur les Hautes Terres, c'est la période de la culture du riz, et le spectacle est magnifique. Attention, on peut alors rencontrer de sérieux problèmes d'hébergement dans des zones localisées, comme Nosy Be par exemple.

Juin est sans doute le mois le plus creux de l'année. Idéal si vous ne voulez pas rencontrer beaucoup de monde.

En janvier, février et mars, beaucoup d'agences de voyages en profitent pour réviser leur matériel, certains hôteliers ferment, restructurent leur personnel ou restaurent leur établissement. Ce sont également des mois de cyclones sur la côte est.

Le drapeau malgache

Son drapeau, adopté en 1959, s'inspire en partie de la bannière rouge et blanche des Mérinas (ou Hova), la composante majoritaire de la population malgache.

Il est probable que cette bannière tire son origine de la forte immigration asiatique des siècles passés, le rouge et le blanc étant des couleurs fréquemment arborées en Asie. La bande verte symbolise les ethnies minoritaires (principalement les Betsimisarakas), qui sont surtout représentées le long du littoral.

Adresses Futées de Madagascar

Où ?
Quoi ?
Avis