Le meilleur du Forum Petit Futé Madagascar

Selectionner une destination

Guide MADAGASCAR 2018/2019

Acheter le guideExtrait gratuit
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Eco tourisme et tourisme responsable
le 04-12-2018 à 18:38

Circuit Nord - Nord-Ouest et Hautes Terres

Pour la seconde fois, nous voilà partis à Madagascar, cette île magique et magnifique, pour découvrir le Nord de l'ile, faire une escale sur le Canal des Pangalanes et redescendre sur les Hautes Terres. Nous avons de nouveau fait appel à notre ami guide/chauffeur, Tita Andriamiarisoa (Mada Diary Tours / diatylah@yahoo.fr) et avons circulé avec une voiture 4X4 ( indispensable pour certains coins).Notre circuit du 27/10/18 au 28/11/18 fut le suivant  : Tana / Maevatanana / Antsohihy / Ankarana / Diego / Ambanja /Ankify / Nosy Be / Ankify / Antsohihy / Ankarafantsika / Tana / Manambato / Tana / Fianarantsoa / Ambohimahamasina / Antsirabe / Tana.le 27/10  Tana/Maevatanana (RN4) :    nuit de repos à l'hôtel Chouchou (correct).317 km/8h de route avec un paysage plutôt monotone et semi désertique.le 28/10   Maevatanana/Antsohihy (RN6) :    nuit de repos au Paradisier (très bien).370 km/8h de route,  identique que la veille, sur le plan des paysages, mais en de plus en plus mauvais état, à mesure que nous montons dans le Nord. Il est vraiment nécessaire d'avoir un bon véhicule et un chauffeur expérimenté. C'était notre cas.le 29/10   Antsohihy/Parc de l'Ankarana (RN6) :  balade dans le Parc.326 km/8h de route en très, très mauvais état  et une chaleur accablante (36°C). Le paysage commence à changer. Plantations de cacaoyers, caféiers, manguiers, arbres du voyageur à foison (servant à faire les toitures et les murs des maisons dans les villages). Le parc de l'Ankarana ne possède pas, à mon sens, une faune et une flore extraordinaire, quelques lémuriens et oiseaux endémiques et les Tsingys Rarys, moins impressionnants que les Tsingys de Bemaraha, mais à voir si l'on n'a pas vu ceux de Bemaraha. Nous logeons à l'intérieur du Parc, dans un bungalow sommaire mais correct,  le restaurant est très cher car seul dans le coin .le 30/10   Parc Ankarana/Diego Suarez :  balades sur les sites. 108 km/4h de route en hyper mauvais état. Sur place, de belles balades à faire. Entre autres, les 3 baies à pied, les Tsingys Rouges et juste à côté le Canyon, qui est magnifique. Nous logeons au Petit Paradis, super bonne adresse, face à la prison, mais quartier tranquille.le 2/11   Diégo Suarez/Ambanja (RN6) :  randonnées VTT.250 km/7h de route pas trop mauvaise sur la moitié du parcours, puis des bosses et des trous sur l'autre moitié. Sur Ambanja, dans le Bas Sambirano, belle balade en VTT de 24 km  à travers les plantations de cacaoyers, caféiers, lianes de vanille, poivriers, canneliers avec un guide local très intéressant et super sympa Limbiaraza (jacquinolimby60@gmail.com) et déjeuner au village, préparé par les femmes de l'association villageoise. Super chouette. Le lendemain, balade en VTT de 38 km dans la Vallée du Haut Sambirano avec notre guide local, pour nous rendre à la Cascade des Bons Pères et nous baigner. Visite du village d'Ambobaka, avec petite balade en pirogue pour atteindre la Cascade et déguster un repas préparé par les femmes du village, pris au pied de la cascade, top, top !!! Ces 2 balades sont organisées par l'Hotel Palma Nova à Ambanja, très bon hôtel où nous logeons , que je recommande chaleureusement pour leur accueil et leurs actions en faveur de la population. En effet, une partie des recettes de l'hôtel est utilisée pour  l'association des villageois, afin de les aider à construire des puits, des écoles, des dispensaires etc.. Chapeau à eux. le 5 /11  Ambanja/Ankify/Nosy BE :   38 km de route jusqu'à Ankify, puis embarquement sur un canot à moteur pour 30 minutes de traversée.Nous sommes logés en AIRBNB, chez ALAIN THIBAULT, à Antilana (45min de Nosy Be). Endroit paradisiaque surplombant la baie de Nosy Be, très bonne adresse. Alain, en grand passionné de plongée, nous emmène découvrir les fonds marins proches, extra pour moi qui n'ai jamais fait de snorkeling. Mais notre grand frisson, nous le ressentons lorsque nous allons nager avec les tortues sur l'île de SAKATIA. Ces petites bébêtes pèsent au bas mot 200 kg et avoir le grand privilège de nager juste au-dessus d'elles, pendant qu'elles se nourrissent tranquillement dans les herbiers, c'est tout simplement MEGA FUN. Nous sommes également allés faire un tour sur l'île de Nosy Iranja, paradisiaque à souhait. Snorkeling et farniente au programme. (1h30 de traversée en bâteau moteur).le 9/11 Nosy Be / Ankify / Antsohihy : 30 minutes de traversée en bâteau, puis 215 km de route / 4h30 de route chaotique. Nuit de repos à l'hôtel le Paradisier .le 10/11 Antsohihy / Ankarafantsika :360 km / 8h     Nous faisons une visite guidée à travers le parc d'Ankarafantsika, forêt dense semi-caducifoliée (la forêt perd une partie de ses feuilles en saison sèche pour économiser l'eau). Nous faisons le circuit COQUERELI (4h) (lémuriens, caméléons, serpent - couleuvre, oiseaux) puis en sortant de la forêt, nous marchons à travers la savane pour déboucher sur un canyon splendide (le Grand Lavaka), digne des bons vieux westerns, qui est le résultat d'une gigantesque érosion. Nous passons la nuit sous la tente dans le Parc et repartons le lendemain.le 12/11  Ankarafantsika / Tana  450 kms / 8h de route assez bonne. Nuit de repos au NIAOULI (connu et reconnu).le 13/11  Tana / Manambato (Canal des Pangalanes) 225 km / 8 h de route correcte, dont 1h de piste très difficile (7km) pour arriver à l'hôtel des Acacias (bon hôtel). Nous pensions nous rendre au Canal des Pangalanes en pirogue depuis l'hôtel, en traversant tout d'abord le lac pour arriver  ensuite au Canal, mais Mère Nature était en colère ce jour là et nous avons dû renoncer à notre traversée, car il était vraiment trop risqué de naviguer, 2 pirogues se sont retournées ce même jour. Une autre fois peut-être ???le 15/11  Manambato / Tana  225 km/7h -   Nuit de repos au NIAOULI.le 17/11  Tana / Fianarantsoa 410 km/7h (RN7) de bonne route. Nous faisons une randonnée sur la Montagne Chauve (Vatosola / 1200m), à travers la campagne, les rizières, la forêt et les roches avec un guide très compétent, de l'Association des Guides de Fianarantsoa, HERMAN dit "souple"(soupleh@yahoo.com) et déjeunons dans une maison traditionnelle, chez un couple de paysans faisant partie de l'Accueil Paysan. Super accueil et très bon déjeuner. Je recommande.le 19/11  Fianarantsoa / Ambohimahamasina :  56 km de route correcte + 39 km de piste/4hAmbohimahamasina est un village qui pratique l'Accueil Paysan au sein de la FIZAM (http://www.accueil-paysan.com/fr/contact/federation-nationale-accueil-paysan/). Nous avons donc été hébergés, nourris et guidés par des adhérents de cette Association, qui sont des  paysans, Papa Georges (qui parle un excellent Français) et Justine qui nous a cuisiné de savoureux petits plats Malgaches. Les 2 premiers jours, Papa Georges nous a guidés  à travers la région. Le 1er jour, nous sommes allés sur le site de l'ancien Village Royal (an 1500 environ et à 1487 m), le circuit d'Itaolana et avons été accompagnés, en cours de route, par David, guide local et prêtre pour l'occasion, car l'entrée sur ces lieux sacrés ne peut se faire qu'en étant introduit par un prêtre, qui officie à différentes étapes du parcours. Marche assez physique d'environ 7h à travers rizières, forêt. Nous avons pique-niqué au bord d'une cascade. Super sympa et très intéressant. Le second jour, nous avons emprunté le circuit d'Angavoa, pour atteindre une colline de 1404 m, lieu sacré également, puisqu'occupé par le frère du Roi, à peu près à la même époque. Un autre guide/prêtre nous a accompagnés et a effectué le cérémonial d'entrée pour nous. Marche d'environ 6h, un peu moins physique, à travers rizières, forêt et roches abruptes. Nous avons déjeuné chez Jean-Pierre et Jeannette de l'accueil paysan et nous sommes régalés. Les adhérents de l'Accueil Paysan sont très fiers de recevoir des touristes dans leur maison et dans les villages, c'est toujours une fête pour la population lorsque des "vazahs" viennent leur rentre visite, car ces villages sont assez isolés. Ce séjour à Ambohimahamasina fut une super bonne expérience, au sein de cette famille et de ce village. Je recommande à toutes les personnes qui veulent faire une petite immersion culturelle et sociale dans une famille Malgache d'aller leur rendre visite.Les différents circuits proposés par la Commune : (et d'autres sont possibles) Vous pouvez également contacter Haja, un guide Francophone faisant partie de la FIZAM et avec qui nous avons marché. Très sympa et très pro (hajaguidesolidaire@gmail.com).23/11 Ambohimahamasina / Antsirabé   -  logement AIRBNB chez Aina Rojo, très bien.Nous arrivons à la fin de notre séjour, donc un peu de repos s'impose, mais quelques chouettes balades autour d'Antsirabé, avec un guide sympa, Andry (andrylemaintyvazah@gmail.com) qui fait partie de l'Association des Guides d'Antsirabé. La 1ère rando, assez longue, d'environ 28 km à travers les villages, la campagne. Nous passons par le Lac d'Andraikiba, que  nous avions fait en vélo 3 ans auparavant (sympa aussi) et le lac Andranobé. Circuit cool permettant d'être au près des villageois. La seconde rando, plus tranquille, d'environ 5/6h, au départ de Bétafo (22km / 25 min) que nous avons rejoint en taxi brousse. Puis, rando à 1600 m, à travers champs, rizières, cascade, tombeau royal à Bétafo et tombeaux de nobles sur les hauteurs et encore une fois, rencontre très conviviale avec les villageois, qui nous ont invités à entrer chez eux, juste pour le plaisir de bavarder avec nous. Vraiment cool.27/11  Antsirabé / Tana   Bonne route 3h30 / 170 km, en bus 1ère classe (SOATRANS) recommandé par Tita. Super service, ponctuel et pro. Nuit au NIAOULI28/11    Départ pour l'aéroport et bye, bye Madagascar. Vol Kenya Airways, compagnie que je recommande.Pour conclure, ce 2nd séjour à Madagascar, fut comme le premier.... MAGIQUE et INTENSE. Ce pays est tellement riche... Je ne parle pas des sols ou de la mer, qui sont littéralement pillés par les pays étrangers (que je ne nommerai pas), je parle de la richesse humaine du peuple Malgache TOUT ENTIER, qui sait encore ce qu'hospitalité et générosité veulent dire, malgré leurs conditions de vie difficiles . Merci à eux de nous avoir, encore une fois, si bien accueillis et merci à notre super guide/chauffeur et ami TITA, sans qui ce voyage, n'aurait pas été aussi réussi. 

Aucune réponse pour ce sujet, soyez le premier à répondre !
Je réponds
Message (10 caractères min.)


* champs obligatoires.
Chaque publication fera l'objet d'une modération à postériori
Avis