Le guide touristique Lettonie du Petit Futé

Laipni lūgti Latvijā !

Bienvenue en Lettonie ! Il est un petit pays blotti au nord de la nouvelle Europe où les vaches sont bleues et les cigognes noires. Un pays plat où la forêt court sur la plage, où les pins se comptent par milliers. Un pays à la nature intacte et aux plages sauvages. Comme un croissant de lune posé sur la Baltique, ce pays, un peu plus grand que la Belgique, a vu le rideau du communisme soviétique s'effondrer en 1991. Depuis, la Lettonie a rejoint l'Union européenne, l'OTAN, l'espace Schengen et se flatte de voir arriver des touristes étrangers curieux et intéressés.

C'est un pays fier, fier de son indépendance et de sa culture. Elle veut prouver à la vieille Europe qu'elle aussi a sa place parmi les grands. Elle se souvient des Lives, ces premiers Baltes païens et libres qui parcouraient ses forêts. Elle se rappelle l'arrivée de l'évêque et des chevaliers germaniques qui, en 1201, ont fait de Rīga le nouveau comptoir de la puissante ligue hanséatique. Dans le port, dans les rues, sur les places, les marchands d'Orient et d'Occident se mêlaient alors en un flot incessant. La région rayonnait. Elle se souvient ensuite d'une guerre qui a chassé les Allemands pour laisser la place aux Suédois. Une ère de paix, d'éducation et de progrès berçait alors le pays. Elle revoit les tsars et les impératrices gommer les frontières pour agrandir leur empire. Elle se rappelle enfin les deux grandes guerres, celles du XXe siècle, qui ont livré le pays au nazisme puis au communisme.

La Lettonie, c'est avant tout un peuple. Etourdi par sa nouvelle liberté, il défend comme un beau diable sa culture malmenée par les occupations et les annexions. Allemande, suédoise ou russe, la Lettonie n'a cessé d'exister à travers ses chants, ses danses et ses traditions qui sont encore bien vivants aujourd'hui. Aucun Letton ne manquerait la Līgo (nuit de la Saint-Jean), ne couperait un chêne (l'arbre sacré) ou ne fêterait Noël sans aller au pirts (sauna traditionnel). La Lettonie d'aujourd'hui a soif de reconnaissance. Elle nous tend la main et nous invite à découvrir ses campagnes paisibles, ses forêts sans fin, ses plages et ses lacs, et à goûter à sa culture faite d'ambre et de chansons. Il serait dommage de ne pas aller découvrir cette jeune nation pleine d'histoire !

Les principales destinations Lettonie

Galerie photo Lettonie

Idées de séjour Lettonie

Séjour court : un week-end à RīgaHaut de page

Grâce à la proximité du pays, moins de 3 heures de vol, vous pouvez vous rendre à Rīga pour le week-end, voire 3 ou 4 jours. C'est l'occasion de découvrir un riche patrimoine culturel architectural, de goûter une bonne bière ou encore d'écouter un opéra.

La vieille villeHaut de page

Commencez à visiter Rīga par son coeur historique et médiéval datant du XIIe siècle, la vieille ville (Vecrīga) presque complètement restaurée aujourd'hui, avec ses rues pavées, ses églises et ses vieilles bâtisses à l'influence germanique héritée du temps de la Hanse. Parmi ces 590 bâtiments, 79 sont classés monuments historiques ! Vecrīga est un quartier très vivant avec de nombreux restaurants, salles de concert, terrasses, bureaux, banques et théâtres.

Pour bien démarrez la visite de la vieille ville, montez à la tour de l'église Saint-Pierre afin d'admirer le magnifique panorama offert de la plate-forme située à 70 m de hauteur - la flèche, quant à elle, pointe à 123 m. Cette église luthérienne, date de 1209 et elle a été catholique jusqu'en 1523, époque de la Réforme. Sa tour baroque en acier est la plus haute d'Europe.

En descendant vers la rivière Daugava (prenez Grēcinieku ou Kaļķu), au pied de l'hôtel de ville, l'espace s'ouvre sur Rātslaukums (la place de la Mairie) et une deuxième place un peu plus loin - Strelnieku. Les deux places sont séparées par le musée de l'Occupation retraçant la domination des nazis et des Soviétiques sur la Lettonie depuis 1940 et une statue des tirailleurs lettons datant de l'époque soviétique. Cet endroit, reconstruit à moitié est surchargé des bâtiments et de statues d'époques très variées.

Ainsi, la statue de saint Roland, le saint patron de la ville, se trouve au milieu de la place. La maison des Têtes Noires et celle de la Mairie ont été construites après 1991 d'après les dessins de l'époque.

Car justement, jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, cette place de l'Hôtel-de-Ville était aussi celle des Têtes noires où se réunissaient les marchands. C'est ici que se trouve le centre d'information touristique où vous serez conseillé.

Au nord de la vieille ville, un autre clocher domine l'horizon, celui du Dôme. A l'époque siège de l'archevêque de Rīga, la cathédrale luthérienne du Dôme fut fondée en 1211. Mélangeant le style roman, gothique, Renaissance et moderne, le Dôme est le plus grand bâtiment religieux des pays Baltes ; il est surtout fameux pour son orgue de 6 768 tuyaux, en bois et en métal, datant de 1880 et autour duquel des concerts sont fréquemment organisés.

A proximité, sur Amatu iela, la Grande Guilde et la Petite Guilde, de style gothique, étaient le lieu de rassemblement et de transactions de tous les marchands de la région. La Grande Guilde est devenue le siège de l'Orchestre philharmonique. La Petite Guilde accueille des conférences.

Au nord de la vieille ville se dresse l'imposant château de Rīga, construit entre 1330 et 1353 par l'ordre livonien. En 1988, pour la première fois depuis l'occupation soviétique, le draaque lettone.

A proximité du château, les numéros 17, 19 et 21 de Maza Pils iela constituent un ensemble de bâtiments appelé Trīs Brāli (les Trois Frères). Ce sont les trois maisons d'habitation en pierre les plus vieilles de la ville. Celle au n° 17 date du XVe siècle, c'est la plus ancienne. Les deux autres ont été construites aux XVIIe et XVIIIe siècles. Le musée de l'Architecture de Rīga se trouve au n° 19.

Ville nouvelle et Art nouveauHaut de page

Aux abords de la vieille ville, se dresse le monument de la Liberté entre le parc de Basteja et l'opéra. Ce monument est un parfait point de départ pour aller explorer le centre de la ville. Prenez donc le boulevard Raina dans le sens opposé à la gare. Arrêtez-vous devant l'ambassade de France puis continuez tout droit pour vous rapprocher des rues Elizabetes et Alberta où se concentrent les chefs-d'oeuvre de l'Art nouveau letton. Empruntez la rue Elizabetes, cette fois-ci en direction de la gare, jusqu'à l'hôtel Latvija. Non loin de là, sur le boulevard Brīvības se trouve la cathédrale orthodoxe.

Erigé en 1935 par le sculpteur K. Zāle et inauguré à nouveau en 1987, le monument de la Liberté représente Milda, symbole de l'indépendance de la nation lettone. Dans le parc à côté de ce monument, le bastion Bastejkalns, au bord du canal Pilsētas, est l'un des derniers vestiges des fortifications de Rīga.

Les bâtiments de la rue Elizabetes, au coin du parc, sont connus pour leurs façades Art nouveau réalisées par Eisenstein (10 et 33). D'autres encore sont à voir dans Alberta iela (nos 8 et 13, 12-9, l'appartement du peintre Jānis Rozentāls) et dans StrelniACransformée en un planétarium pendant l'époque soviétique. Cette cathédrale de style byzantin a été érigée entre 1876 et 1884 pour symboliser la puissance de la Russie orthodoxe.

S'il fait beau, l'après-midi pourra être consacré à la visite du musée de l'Ethnographie en plein air et la soirée commencera au restaurant letton le Lido sur Krasta iela (des minibus desservent le Lido ; point de départ en face de la gare de bus sur Janvāra iela).

À voir en dehors de la villeHaut de page

Au bord du lac Jugla situé à Bergi, à une dizaine de kilomètres de l'entrée nord-est de Rīga, se trouvent, en pleine forêt, de typiques villages lettons, du XVIIIe et du XIXe siècle, reconstitués sur un terrain de 100 ha (musée de l'Ethnographie en plein air). Ces fermes, ces maisons en bois, ces églises et ces moulins à vent offrent un intéressant panorama des différents aspects de la vie rurale des provinces lettones. A l'arrivée des beaux jours, des festivals de danses folkloriques et des foires artisanales (le premier week-end de juin, le Gadatirgus) sont organisés dans l'enceinte de ce musée en plein air.

Faites une escapade à Jūrmala, pour vous promener le long de la plage et profiter du calme qu'inspire la Baltique hors saison. En été, prenez votre serviette et venez vous baigner ou vous faire bronzer. Pour un séjour hors de la foule, rejoignez la côte et les plages rocheuses du Vidzeme, au nord. Passez par Limbaži pour contempler sa charmante église orthodoxe. Puis redescendez vers Rīga en longeant la côte et ses pinèdes.

En soiréeHaut de page

La capitale regorge de bars et de restaurants en tous genres pour des soirées animées. Il est possible d'assister à un concert d'orgue dans la cathédrale du Dôme ou un concert donné sur une terrasse se trouvant sur la place de Dôme. Vous pouvez également vous familiariser avec l'art du ballet : si Rīga n'a pas la réputation de Moscou, il n'en reste pas moins que l'opéra de la ville programme de nombreux ballets classiques de qualité ou accueille des troupes connues. Avec une si bonne programmation et des billets si bon marché, n'hésitez pas à vous faire une soirée opéra ou ballet.

ShoppingHaut de page

Le marché central, à côté de la gare routière, est unique en son genre car niché dans trois anciens garages de dirigeables. C'est ici que vous trouvez des produits bio venus directement des fermes lettonnes et vendus par les fermiers. Il faut dire que les Lettons n'ont jamais cessé de privilégier des produits locaux et que le marché central reste un endroit par excellence pour acheter des légumes, des poissons ou des produits laitiers.

Séjour découverte en une semaineHaut de page

Période : en juillet sous le soleil, ou en hiver sous la neige (de fin décembre à février). L'été est propice à la découverte de la Lettonie, mais de préférence en juillet, les stations balnéaires étant alors un peu moins prises d'assaut qu'en août. Le pays est situé non loin du cercle polaire, en tout cas suffisamment proche pour connaître le phénomène des nuits blanches : pendant presque un mois (de la mi-juin à la mi-juillet), il ne fait jamais nuit, tout au plus s'installe un crépuscule de 3 heures avant que le soleil ne réapparaisse. Voilà qui vous laisse du temps pour profiter de votre séjour. Une balade estivale à vivre en bus ou, mieux encore, en véhicule privé (voiture, moto ou vélo) pour vous arrêter librement au gré des découvertes. Notez que le séjour peut s'effectuer également dans le sens inverse.

Conseil : en une semaine, il est recommandé de choisir une région à explorer comme par exemple la côte ouest, dans la région du Kurzeme (Courlande), ou au nord-est, la région du Vidzeme, pour son parc national et ses villages pittoresques.

Jour 1. Visite de la vieille ville de Rīga. Tôt le matin, commencez par visiter les halles du marché couvert, le plus grand d'Europe. Ce sont d'anciens hangars à zeppelins. Entrez dans la vieille ville par la Porte du Vieux Port, qui rappelle que les marchandises des caravanes d'Asie arrivaient jusqu'à Rīga. Montez ensuite au clocher de l'église Saint-Pierre pour admirer la vue de la ville. Ensuite, empruntez la rue Skārņu pour rejoindre la place du Dôme, centre de la vieille ville, où se trouve le Dôme (pour ne pas dire la cathédrale protestante) abritant l'un des plus beaux orgues d'Europe. Promenez-vous dans le dédale des rues qui composent le centre historique de Rīga et découvrez les nombreux bâtiments historiques du vieux Rīga. Bordant la vieille ville, le long du boulevard Basteja se trouve l'Opéra. Non loin, dans la rue Brīvības, principale artère de la ville, se dresse le monument de la Liberté.

Jour 2. Ville nouvelle et Art nouveau.

Rīga est connue pour être la ville européenne possédant le plus grand nombre de chefs-d'oeuvre architecturaux de style Art nouveau. Ces bâtiments ont été construits au début de siècle, quand Rīga faisait partie des riches villes européennes. En vingt années, environ 700 maisons du style Art nouveau sont construites dans le centre de Rīga et il faut dire que la concurrence parmi les architectes est rude. Chaque propriétaire de maison souhaite faire passer un message à travers la symbolique qu'il choisit pour orner la façade de sa maison. Les symboles le plus souvent retenus sont des animaux (par exemple le paon représente la richesse), des personnages de la mythologie, des nymphes, des sculptures grecques, beaucoup de fleurs. C'est cette lisibilité des façades qui permet à Rīga de se distinguer des autres villes ayant des bâtiments de style Art nouveau. Probablement, quelques unes des plus célèbres et impresionanntes constructions d'Art nouveau se trouvent rue Alberta qui doit son ensemble, excepté le n° 12, à Eisenstein, le père du célèbre cinéaste (dont le film le plus connu est Le Cuirassé Potiomkine). Mais surtout, ne ratez pas les fameux bâtiment se trouvant dans les rues Smilsu, Skunu, Valnu, Valdemara, Caka, Ausekla, Brivibas, Miera, Avotu...

Dans la soirée, prenez le temps d'avaler un cocktail en admirant le coucher de soleil et la vue panoramique sur Rīga du 26e étage de l'hôtel Latvia (Sky Bar).

Jour 3. Kuldīga. Comptez 2 heures de route en voiture de Rīga à Kuldiga, qui se trouve en plein coeur de la région de Kurzeme (Courlande). Sur la route, faites la pause à Kandava et Sabile (le seul vignoble en Lettonie et le musée d'art contemporain en plein air). Découvrez Kuldiga, cette charmante ville se trouvant le long de la rivière Venta, son delta et son musée historique qui a un intérêt particulier. Vous pouvez facilement passer une journée entière dans les alentours de Kuldiga (par exemple en faisant une escapade à vélo dans les alentours) et passer la nuit dans cette petite ville qui a plusieurs hôtels très sympathiques, pour après reprendre la route vers le sud.

Jour 4. Liepāja. De Kuldiga, la route P 112 mène à Liepaja, une ville portuaire, avec une histoire mouvementée. Vous serez étonné par son patrimoine Art nouveau. Cette ville est connue pour ses festivals de musique en été, mais aussi pour ses bars se trouvant sur les vieux docks et sur ses plages. Le bureau d'information touristique propose des parcours très intéressants en plusieurs langues qui vous permettent de sillonner cette ville et de découvrir les différentes époques qui ont laissé leurs empreintes. Par exemple la maison de Pierre de Grand (le tsar russe) et celle du Roi suédois. Des cathédrales allemandes et des maisons des riches commerçants de nationalités différentes. Passez la nuit à l'hôtel Promenade, un hôtel très chic se trouvant sur les docks, dans l'ancien bâtiment industriel (réservez avant de venir, il est toujours plein).

Jour 5. Palais de Rundāle. Comptez 3 heures de route de Liepaja à Jelgava. Le palais de Rundale a été construit en 1740, à la demande du duc de Birzov, par Franscesco Bartolomeo Rastrelli, l'architecte à qui l'on doit le palais d'Hiver de Saint-Pétersbourg. C'est sans nul doute le plus beau palais de la région baltique.

Jour 6. Cēsis. Encore une autre ville à l'architecture sublime qui mérite une visite, dans une région magnifique.

Jour 7. Départ.

À la découverte de la diversité lettone en 3 semainesHaut de page

Jours 1 et 2. Visite de Rīga.

Jour 3. Rīga-Jūrmala. Journée détente dans la station balnéaire de Jūrmala, avec des promenades le long des plages et des séances SPA dans l'un des hôtels face à la mer. Sa longue plage de sable fin bordée de pins vous invite à la balade. Une balade qui se prolonge très facilement dans les ruelles de la ville qui regorge de maisons en bois aux origines architecturales très variées : russes, finlandaises, suédoises ou allemandes.

Jours 4 et 5. Jūrmala-Tukums-Kuldīga. Cap à l'ouest vers la région du Kurzeme pour rejoindre la ville de Tukums. Son musée dédicacé aux habitants de Tukums vous ouvre les portes dans la tour restaurée de son château fort de l'ordre Livonien. Si vous êtes friands de beaux édifices, ne manquez pas de visiter le château néogothique Jaunmoku et son superbe parc situé à proximité de Tukums. Tukums abrite un autre château qui ne manque pas d'intérêt, construit en 1671 dans le style classique et entouré d'un beau parc. Kuldīga est une charmante petite ville le long de la rivière Venta. Vous y découvrirez les plus larges chutes d'eau d'Europe.

Jour 6. Kolka. Vous vous dirigerez ensuite vers le nord rejoindre la côte et la longer jusqu'à Kolka. Sur le chemin, il serait dommage de ne pas s'arrêter au lac Engure. En effet, ce lac est situé au coeur d'une réserve naturelle où vous pourrez suivre sur 3,5 km le chemin des orchidées dédicacé à 22 espèces de ces plantes rares, contempler depuis ses tours d'observation les 122 espèces d'oiseaux trouvant refuge dans la réserve. En poursuivant votre route vers le nord vous traverserez une série de villages de pêcheurs. Arrêtez-vous sur les plages entre Roja et Kolka : c'était l'un des meilleurs endroits pour ramasser de l'ambre rejeté par la Baltique mais plus maintenant.

Jours 7 et 8. Kolka-Ventspils. Situé à la pointe du pays, Kolka offre un magnifique panorama de plages sauvages et de dunes boisées. Profitez de votre balade pour observer le phénomène des vagues croisées. En descendant vers l'ouest, vous traverserez le parc de Sliteres qui abrite des cerfs, des rennes, des buses et un grand nombre d'espèces diverses d'oiseaux. Faites une pause dans le village de Mazirbe et découvrez le peuple de Livonie, les premiers habitants de la Lettonie. En sortant du parc, vous longerez la côte jusqu'à Ventspils en ne manquant pas de visiter les villages de pêcheurs situés le long de votre route et surtout la ville fantôme qui abrite encore un centre scientifique dont l'intérêt principal est l'antenne Radio dont le diamètre atteint 32 m² permettant d'étudier le ciel. Des scientifiques français sont souvent présents sur place. Cet endroit est pourtant très difficile à trouver car il n'y a pas de panneau indiquant sa localisation.

Jours 9 et 10. Ventspils-Liepāja. Ventspils, la rivale de Rīga, capitale de la côte. Visitez sa vieille ville et le château de l'ordre de Livonie. Dînez dans l'ancien entrepôt des douanes Upis, sur le quai du vieux port. Vous pourrez flâner dans les rues de la vieille ville ou dans les parcs le long de la plage, il est bien rare qu'il n'y ait pas un concert ou un spectacle. Le meilleur moyen de découvrir Liepaja est de suivre les notes argentées gravées dans le pavé de la ville (Liepaja est la capitale musicale de Lettonie, surtout par son aspect rock). Prolongez votre itinéraire le long de la côte en rejoignant Liepāja, l'autre grande ville de la côte ouest. Cette ancienne ville interdite aux visites, qui abritait une base navale militaire soviétique, est en plein renouveau et sa vie culturelle n'a rien à envier à celle de Rīga. Si vous êtes d'humeur aventureuse et aimez les situations insolites, participez au reality show de la prison de Karosta, construite encore au XIXe siècle par le tsar russe pour ses garnisons (vous verrez encore des ruines des casernes royales). On vous propose de vivre la vie d'un prisonnier à l'époque soviétique, et sachez que celle-ci n'est pas rose... surtout lorsque l'on est un espion français !

Jour 11 et 12. Liepāja - Jelgava. A 20 minutes au sud de Liepāja par la route, vous pouvez visiter le parc national de Pape, célèbre pour ses bisons et ses chevaux sauvages. Vous emprunterez ensuite la route A9 pour vous enfoncer dans les terres. En route, visitez la ville de Saldus et ses parcs verdoyants. Bifurquez ensuite vers Jelgava où vous pourrez admirer son château baroque ainsi que son église orthodoxe, tous deux construits sur ordre d'Anna Ivanovna, pour son amant Ernest Biron, le duc de Courlande, d'après les plans du célèbre architecte italien Rastrelli.

Jours 13 et 14. Jelgava-Bauska-Rundāle. Bauska vous ouvre les portes de son château fort du XIIIe siècle érigé par l'ordre Livonien pour défendre la frontière lituanienne toute proche. Poursuivez votre périple par la visite du palais de Rundāle surnommé le " Versailles letton ", monument architectural de style baroque et rococo unique en Lettonie. Si vous êtes passionné par les belles bâtisses, profitez de votre présence sur les lieux pour vous rendre dans la bourgade de Mežotne, vous promener dans le jardin anglais de son palais néoclassique, bijou architectural entièrement rénové qui abrite à présent un hôtel aux chambres majestueuses et aux prix abordables.

Jours 15-16 et 17. Rēzekne-Daugavpils. Partez à la découverte du pays des lacs, des étendues sauvages parsemées de villages charmants en passant par Rēzekne et Daugavpils où l'on découvre sa magnifique forteresse de l'époque tsariste.

Jours 18 et 19. Parc national de Gauja. Partez à la découverte du parc national de Gauja. Son centre se trouve à Līgatne, avec un parc animalier où les animaux de la région vivent en semi-liberté et autour duquel sont installés de nombreux gîtes. Visitez également la bourgade de Līgatne, avec ses maisons en bois, son moulin à papier du XVIIIe siècle et son incroyable bunker top secret de l'époque soviétique. Dans la région ne manquez pas l'adorable village de Cēsvaine.

Jour 20. Cēsis. Promenez-vous dans les ruelles médiévales de Cēsis, ancienne capitale de la Livonie. Découvrez son château, érigé en 1209 par l'ordre des chevaliers Porte-Glaive et Teutoniques, ainsi que ses ruelles magnifiques et son parc.

Jour 19. Sigulda. Sigulda est située dans la partie la plus vallonnée de la région du Vidzeme. A flanc de colline vous trouvez les ruines de son château fort ainsi que l'étonnante piste de bobsleigh praticable en hiver comme en été. Vous pourrez y visiter les grottes de Guttman, le long de la rivière Gauja, et le château de Turaida, qui semble sorti d'un conte de fées. Demandez que l'on vous raconte la légende de la Rose de Turaida.

Jour 21. Retour à Rīga.

Jour 22. Départ.

Plus de 3 semaines en Lettonie est tout à fait imaginable tant le pays est riche en découvertes. Nous indiquons le temps minimum nécessaire pour parcourir le pays mais il faut compter une demi-journée par objet. Si la visite du pays tout entier vous tente, il faut envisager un voyage d'au moins un mois et demi (une semaine par région et 4 jours pour Rīga).

Le traditionnel séjour, vendu par les tour-opérateurs, combine les trois capitales baltes (Vilnius, Rīga et Tallinn). C'est très bien pour un premier aperçu de la région baltique, cependant, pour découvrir des diversités de chacun des pays, il faut y passer plus qu'une semaine. Si les distances sont relativement courtes, la variété et la diversité des sites à découvrir à l'intérieur même de chacun des pays sont sans égales. D'après nous, il est fortement conseillé de privilégier un pays, pour découvrir le voisin, lors d'un autre voyage...

Séjours thématiquesHaut de page

Le lien avec la nature et le goût pour l'exercice physique sont des constantes des peuples du Nord. La Lettonie est un terrain de jeu idéal pour les sports de plein air. Sa nature préservée offre une multitude de possibilités de randonnées pédestres, équestres, ou à vélo. Les amateurs de sports nautiques ne devront pas manquer les parcours en canoë jalonnant de magnifiques rivières sauvages peuplées de castors.

Rafting ou canoë. Le paysage ayant peu de relief, il y a peu de courant dans les rivières lettones... Ici, pas de folles descentes en canoë-kayak, mais de superbes balades en canoë canadien (très ressemblant à celui des Indiens). Pagayez à votre rythme et faites connaissance avec les animaux peuplant les berges : cigognes, hérons, martins-pêcheurs. Devant les arbres couchés en travers de rivière, vous vous rendrez toutefois vite compte que les maîtres des lieux sont les incorrigibles castors. Les rivières Gauja, Salaca, Irbes, Abava sont les rivières les plus prisées des amateurs de canoë. Des excursions de 1 à 4 jours sont possibles avec bivouac et nuits en toile de tente.

Randonnées à pied, à cheval ou à vélo. La faible altitude des monts les plus élevés rend les randonnées accessibles à tous. Attention cependant, les dénivelés sont parfois surprenants (de 300 à 10 m d'altitude en moins de 10 km) en Vidzeme et en Latgale. Des parcours balisés traversant forêts et campagnes vous attendent dans les quatre régions lettones. Si vous êtes amateur d'équitation, il serait dommage de vous priver d'une balade à cheval. En effet, vous avez la possibilité de vous offrir une randonnée équestre quelle que soit la région dans laquelle vous vous trouvez pour un prix variant de 7 à 10 € de l'heure.

Pour une randonnée à vélo, adressez-vous à l'office de tourisme local et ils vous fourniront des plans précis des visites. Voici un exemple de randonnées à vélo : Cēsis-Valmiera, 42 km, 1 jour. Centre médiéval de Cēsis, Falaise Ērgli, Pont Rāmnieki, musée Lejasbregži, rocher Sietiniezis, parcours fléché Kuli, pont Bānitis sur la rivière Gauja, centre historique de Valmiera. Parcours fléché accessible aux amateurs non sportifs mêlant ville, campagne et nature.

Randonnées pédestres ou équestres. Le parcours fléché de 5,5 km dans le parc de Līgatne mène du chemin d'observation des animaux à un sentier de 2 km en forêt, en passant par la vallée de la Gauja. Possibilité d'accomplir ce parcours en hiver à ski de fond.

Entre le lac et la mer, 30 km. Parcours fléché en pleine nature sur la bande de terre entre le lac Pape et la plage. Vous pouvez également effectuer ce circuit à vélo, mais il vous faudra descendre de selle pour traverser les dunes.

Pêche. La Lettonie est un paradis pour pêcheurs ! Les trois pays baltes sont en train de se tailler une réputation similaire à celle de l'Ecosse ou de l'Irlande auprès des spécialistes. Au printemps, suite à la fonte des glaces, le niveau des rivières est au plus haut. C'est le moment idéal pour venir taquiner saumons, truites, vimbas (prédateur chassant en groupe), chevesne, ides, gardons et autres poissons blancs. En été, le niveau des cours d'eau est au plus bas et les poissons se réfugient dans les lacs ou en mer... Carpistes et amateurs de brochets trouveront leur bonheur en bordure de lac. A noter qu'il est souvent possible de louer une barque pour tester les emplacements inaccessibles de la berge. La pêche est également fructueuse en mer non loin des embouchures. De petites embarcations sont utilisées pour titiller des perches de belle taille venues se rafraîchir sur le littoral. Bien que les rivières soient à leur niveau le plus bas, la truite sauvage continue de se donner aux amateurs de pêche à la mouche habitués aux parcours escarpés. En septembre, les premières pluies font remonter le niveau des rivières pour permettre les mêmes pêches qu'au printemps même si les poissons sont moins affamés qu'à la sortie de l'hiver... L'hiver qui n'est pas ici une saison morte pour les pêcheurs, mais la saison de la pêche sur glace. Cette pêche est pratiquée à travers un trou dans la glace à la manière des Esquimaux. Février et mars, mois de grand froid, sont les plus propices. Pour toute information concernant la pêche, consultez le site Latvijas valsts mež (www.lvm.lv).

L’artisanatHaut de page

La Lettonie a toujours été connue pour ses artisans perpétuant les savoir-faire anciens. Poterie, vannerie, joaillerie, menuiserie, forge sont les quelques exemples d'une longue liste d'artisanats fourmillant dans les campagnes lettones. Depuis quelques années, ces artisans s'ouvrent au monde du tourisme et proposent des initiations aux visiteurs intéressés : l'ambre jaune, des articles en cuir travaillé, des bijoux en terre cuite, des vêtements en lin, des tissus pour la maison...

Les quatre régions de Lettonie ont chacune ses ornements et son tissu. Par exemple le tissu de la région de Kurzeme est caractérisé par la prédominance des couleurs gris et verts. L'une des manifestations importantes d'artisanat se passe au musée de l'Ethnographie de Rīga le premier week-end de juin, réunissant la plupart des artisans de Lettonie.

ThermalismeHaut de page

Autrefois, la région baltique était très courue par l'aristocratie russe impériale et, plus tard, par la nomenklatura soviétique. Et pas seulement pour ses plages. Bien avant la mode des bains de mer, les eaux et boues de la région étaient en effet renommées pour leurs vertus curatives des affections de peau, du foie et des nerfs. Délaissés, après avoir accueilli le tourisme soviétique de masse, ces centres à présent renaissent et se modernisent. Certains sites accueillent des temples du luxe et des établissements plus modestes. Les établissements de cure de la région sont modernes et disposent d'un personnel compétent. Les centres offrent une grande liberté dans leurs programmes. Bien qu'il vous soit conseillé de consulter le médecin attaché, vous pouvez planifier, chaque jour, votre programme de soins du lendemain. De plus, tous ces établissements sont implantés dans des secteurs propices à de longues promenades, à pied ou à vélo. Prévoyez une semaine dont 5 à 6 jours de soins.

Jūrmala, principale station balnéaire avec une plage de sable fin s'étendant sur plusieurs kilomètres. Plage le matin et soins l'après-midi... ou soins le matin et découverte de Rīga, qui n'est qu'à 30 minutes de route de la capitale, l'après-midi.

Ailleurs sur le web

Liens utiles Lettonie

Toutes les bonnes adresses Lettonie

Sélection Hébergement Lettonie

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté