Guide du Myanmar - Birmanie : Jeux, loisirs et sports

Disciplines nationales
Sports locaux

Boxe birmane. La boxe birmane ressemble de prime abord à un violent corps à corps entre les deux combattants en présence. Or, malgré les apparences, tous les coups ne sont pas permis. Si les crocs-en-jambe, coups de poing, coups de pied et autres croche-pattes sont légalement autorisés, rien ne vaut un bon coup de genou ou de coude bien placé ! En revanche, griffures, morsures et autres attaques plus vicieuses sont soumises à une certaine réglementation. On n'est pas des bêtes ! Quand l'un des participants en vient à saigner pour la troisième fois, il est déclaré vaincu. Au suivant !

Lutte birmane. Ce sport se pratique plutôt dans l'Etat de l'Arakan. Pas de coups de poing. Le sport n'est pas violent mais demande beaucoup de concentration et d'agilité. Il s'agit de mettre à terre l'adversaire dans un corps à corps musclé.

Chinlon. Si ce petit ballon ne déchaîne pas autant les foules que notre ballon rond, il n'en reste pas moins un sport extrêmement populaire. La balle de chinlon est en rotin ou en feuilles de canne à sucre tressées. La règle du jeu est bien simple : il s'agit de frapper la balle à l'aide du pied ou des genoux, sans que celle-ci ne tombe jamais à terre. La pratique demande quant à elle de l'exercice et de l'agilité. Les passes les plus acrobatiques font engranger des points, tandis que certains faux pas entraînent de lourdes pénalités. Ainsi, il est interdit de sortir du cercle qui délimite le terrain. Parfois, les joueurs renvoient la balle de part et d'autre d'un filet de volley-ball, et sont alors autorisés à se servir de leur tête pour frapper la balle au vol. Une association de défense du chinlon a été créée pour défendre ce sport de rue et éviter toute dérive des règles originelles. Il est fort commun de voir les Birmans s'essayer à des pirouettes au détour d'une rue ou sur la plage. La balle de chinlon est un bel objet que l'on peut se procurer, entre autres, dans les boutiques situées à proximité du marché Bogyoke Aung San, à Yangon. Aux mois de juin-juillet, non loin de l'image du bouddha à Mahamuni (Mandalay) se déroule le grand festival du chinlon qui voit plusieurs équipes danser et jouer avec leur chinlon.

Courses de bateau. A l'occasion de certains festivals, les meilleurs rameurs se rassemblent et proposent de somptueux ballets aquatiques. Sur le lac Inle, en particulier, le festival de Phaungdaw U donne lieu à une magnifique joute de bateaux, mettant en concurrence les traditionnels rameurs de la région. Ceux-ci font preuve d'une dextérité admirable. A ne manquer sous aucun prétexte si vous êtes dans les parages en octobre.

Loisirs

Délassement national. La Birmanie a deux sports favoris : le chinlon et la maison de thé. Mais ils ne sont pratiqués que par le sexe fort. Le véritable délassement national, celui qui concerne toute la famille, partout en Birmanie, est le pwe, et en particulier le pwe donné lors d'un festival de pagode. Tout le village se rassemble alors pour une nuit de variétés sur des thèmes plus ou moins religieux. C'est le break de la routine de l'année, qui coïncide souvent avec le début du carême birman et de la saison des pluies.

Foot. Dès le coucher du soleil, lorsque les températures commencent à chuter, les jeunes Birmans improvisent des terrains sur les plages ou dans la rue.

Tchuay. Toute la journée, vous serez bercé par le son du Tchuay. Tous les hommes y jouent et à tout coin de rue. Sorte de damiers dont les pions avancent au fur et à mesure des jets de coquillages dans un petit bol de céramique.

Activités à faire sur place

Trekking : autour de Kalaw, du lac Inle, de Hsipaw, dans le plateau shan, les randonnées pédestres sont de plus en plus organisées, et chaque hôtel propose ses services de guides. Pour plusieurs jours, l'hébergement se fait chez des familles locales ou des monastères, il faut compter 3 à 5 US$ par personne et par jour, tout compris. Donations bienvenues pour construire des puits ou des sentiers, pour payer les professeurs d'écoles, etc. Le gouvernement a également autorisé des équipes à aller repérer les passages pour tracer des chemins de randonnée en haute montagne, au-dessus de Putao. Il est possible d'y accéder mais pour un prix indécent.

Promenades à dos d'éléphant : dans le parc de Sein Ye, vers Taung-Oo, les touristes peuvent demander à faire une promenade à dos d'éléphant. Les tarifs restent quand même élevés, vu que l'accès au camp n'est possible qu'en voiture, de plus, il faut payer un droit d'entrée dans le parc (20 US$) et les services d'un guide (de 20 à 35 US$). Mais sensations garanties !

Plongée : dans la mer d'Andaman, entre les îles du Sud, la plongée sous-marine est très réputée. Les barrières de coraux sont en bon état, l'eau est transparente, des poissons multicolores... Même les organismes de Thaïlande viennent faire de la plongée dans ces eaux. Jusqu'à présent autorisé seulement par l'intermédiaire des agences de voyages avec demande d'autorisation (compter environ une semaine).

Vols en montgolfière : au site de Bagan, une femme vous permet de vous élever au-dessus de la vallée et vous fait tournoyer autour des temples. Au coucher du soleil, le spectacle est extraordinaire. Pour 1 heure, compter quand même 250 €.

Golf : on trouve des terrains de golf dans toutes les villes touristiques du pays.

Croisières en bateau : à la journée ou pour une semaine, les deux principaux fleuves (l'Ayeyarwady et la Chindwin river) permettent d'observer la vie sur et autour de l'eau, avec des paysages très différents. Plusieurs options, assez cher en général.

Adresses Futées du Myanmar - Birmanie

Où ?
Quoi ?
Ailleurs sur le web
Avis