Le guide : GUIDE DE L'ŒNOTOURISME : L'œnotourisme

L'œnotourisme

Qu'est-ce que l'œnotourisme ?Haut de page

Il était une fois un monde où la France était LE pays du bon vin. Un monde où l'on ne pouvait boire de bon vin que FRANÇAIS. Seulement voilà : ce monde s'est... " mondialisé ". À l'étranger, on a appris à faire du vin et même du bon et on a su le vendre à travers la planète ! Et les exportations de vins français ont baissé au profit des vins d'Australie, du Chili ou de Californie. En outre, la Californie justement, non contente de développer une viticulture conquérante, a créé des structures proposant un " plus " par rapport à la simple vente : les " wineries " (de l'anglais " wine " pour vin), lieux fonctionnant toute l'année même pendant les vendanges et la vinification et proposant des dégustations/visites payantes. On ne sait pas assez qu'avec ses 4,7 millions de visiteurs annuels, la Napa Valley, en Californie, est la première région du monde dans le domaine de l'oenotourisme, mot qui désigne l'activité touristique tournant autour du vin (du grec oinos), c'est-à-dire : visites d'exploitations, circuits et séjours dans le vignoble, route des vins, sentiers et chemins de randonnées viticoles, maisons du vin, fêtes, salons et foires, musées du Vin, ventes aux enchères... Bientôt, si l'on n'y prend garde, les Japonais ou les Chinois (l'Asie est un gigantesque marché d'avenir pour les vins et spiritueux) iront faire de l'oenotourisme dans les wineries californiennes au lieu de visiter la Bourgogne ou le Bordelais ! Mais, heureusement, la filière vinicole française a décidé de réagir et elle a des armes pour cela : les paysages uniques au monde de notre pays à climat tempéré et un patrimoine et des traditions façonnés par des siècles d'histoire, toutes choses que les Américains ne peuvent nous prendre ! Ces armes, historiquement, les domaines, vignerons et exploitants s'en servent depuis longtemps pour faire de l'oenotourisme, certains d'entre eux ayant ouvert leurs domaines aux visites ou bien créé des chambres d'hôtes. Mais ils faisaient alors de l'oenotourisme " sans le savoir ", du moins sans mettre ce mot sur leurs initiatives.

Ce mot " oenotourisme " est né et a pris une consistance réelle en 2009, avec un effort de l'État : le lancement du label officiel de l'oenotourisme en France : " Vignobles et Découvertes ", attribué pour une durée de 3 ans par les ministères du Tourisme et de l'Agriculture à une destination à vocation touristique et viticole proposant une offre de produits multiples et complémentaires (hébergement, restauration, visite de cave et dégustation, musée, événement... répondant à des normes très strictes) telle que la destination " Terre & Vins au Pays de Colmar ", en Alsace ou " Dijon Côte de Nuits ", en Bourgogne, ou encore " Montagne de Reims " en Champagne, pour ne citer qu'elles. L'État, les collectivités locales et les communes investissent beaucoup d'argent dans la filière vinicole et c'est ainsi que s'est développé un tourisme nouveau qui fait une large place aux nouvelles technologies (forte présence sur Internet - animations audiovisuelles sophistiquées), animé par des nouveaux acteurs telles les agences réceptives, qui proposent séjours et circuits en vignobles en s'appuyant sur un réseau de relations qu'elles ont établies avec le monde des exploitants et négociants, spécialisation que n'offrent pas les agences de voyages classiques. Ces produits s'adressent à une clientèle constituée soit de particuliers, soit de groupes (associations - comités d'entreprise) soit des personnels de sociétés désirant donner les vignobles comme cadre à leurs séminaires ou y organiser leurs incentives (incentive est un mot d'origine anglaise qui signifie " motivation ". L'incentive permet à des groupes professionnels d'être motivés, souvent en recevant une récompense en échange d'une action effectuée. Récompense et motivation se conjuguent dans les activités tournant autour du vin : ce produit relaxant et euphorisant qui rend aimable et bienveillant, fait voir la vie en rose et son collègue de travail aussi, en donnant envie de travailler avec lui ! C'est ce nouveau monde, avec ses richesses et ses plaisirs, que ce guide vous propose d'explorer.

Le label « Vignobles & Découvertes »

Lors de vos séjours dans les vignobles, vous avez sûrement remarqué la présence de logos plus ou moins mystérieux. Ce sont des signes de labellisation d'un domaine, d'une route des vins ou de tout autre lieu oenotouristique, ce qui signifie que ce lieu est en conformité avec la charte édictée par une instance touristique autorisée qui appose ainsi un " certificat de qualité " sur ce lieu. Le label national officiel de l'oenotourisme en France est le label " Vignobles & Découvertes " : lancé en 2009 par le ministère du Tourisme et de l'Agriculture, il est attribué pour une durée de 3 ans par les ministres chargés du tourisme et de l'agriculture - après recommandation du Conseil supérieur de l'oenotourisme présidé par Paul Dubrule - à une destination à vocation touristique et viticole proposant une offre de produits touristiques multiples et complémentaires (hébergement, restauration, visite de cave et dégustation, musée, événement...). 36 destinations ont été labellisées. En voici la liste, à raison d'un lieu labellisé par région à titre d'exemple :

Alsace : Coeur d'Alsace

Beaujolais : Le Beaujolais, de Crus en Villages

Bergerac : Pays de Bergerac

Bordeaux : La route des Vins de Bordeaux en Graves et Sauternes

Bourgogne : Le vignoble de Chablis

Champagne : Vallée de la Marne

Cognac : Le vignoble de Cognac

Ile d'Oléron : Le vignoble de l'Ile d'Oléron

Jura : Le vignoble du Jura

Languedoc : Le vignoble des Cévennes

Provence : La Provence Verte

Roussillon : Perpignan Méditerranée Rivesaltes

Savoie : Coeur de Savoie

Sud-Ouest : Les Bons Crus d'Artagnan

Val de Loire : Chinon, Bourgueil, Azay

Vallée du Rhône : Destination Costières de Nîmes

Les acteurs de l'œnotourismeHaut de page
Benjamin, oenotouriste dans l'Yonne

Benjamin Lemaire a un parcours atypique. Après avoir vécu en Angleterre et travaillé durant quinze ans à l'Opéra national de Paris comme bibliothécaire musical, il est revenu vivre avec femme et enfant dans l'Yonne en 2013. Passionné par le vin, un métier " humain ", il a créé une agence, Le Vin tout simplement, en 2016, spécialisée dans l'oenotourisme. Il est revenu pour le Petit Futé sur la création de son entreprise, et sur son développement.

 

Tout d'abord, que représente le vin pour vous ?

Le vin est très lié à une région, son histoire et sa gastronomie... c'est aussi la découverte des cépages. Et il y a aussi beaucoup d'humain dedans, des hommes et des femmes.

Quand, comment et pourquoi est née l'agence Le Vin tout simplement ?

Après 15 ans à l'Opéra national de Paris, j'ai travaillé en tant qu'ouvrier viticole pendant un an dans le vignoble de Chablis et j'ai ensuite passé un diplôme en viticulture-oenologie. Je me suis ensuite formé en tant qu'agent de voyage. En réalité, je ne me voyais pas vendre des prestations que je ne connaissais pas.

Le Vin tout simplement est une agence de voyage réceptive : nous recevons en France, au contraire d'une agence classique qui va envoyer ses clients dans un autre pays. La particularité de notre agence est bien entendu notre spécialisation dans l'oenotourisme et la découverte des vignobles. Nous sommes d'ailleurs la première et la seule agence réceptive spécialisée dans l'oenotourisme de l'Yonne.

Comment se définit votre entreprise ?

Aujourd'hui, l'agence a deux branches : une branche pour les particuliers et une branche pour les entreprises. Au niveau des particuliers, des forfaits et packages clé en main sont proposés. Pour les entreprises, nous sommes en train de créer une marque spécifique : LVTS-Events (un nouveau site dédié verra le jour en octobre 2018). La branche " entreprises " est devenue l'essentiel de notre activité.

Nous faisons donc beaucoup de tourisme d'affaires et du MICE (Meeting / Incentive / Conférence / Événementiel). Nous organisons ainsi un certain nombre d'activités autour du vin et de la vigne comme du team building. Pour avoir testé ces team buildings pendant un an, je peux vous garantir que ces ateliers sont de vrais vecteurs de convivialité. Le vin, le vigne et la gastronomie sont des supports exceptionnels pour tous les événements d'entreprises qu'on organise.

 

En quoi consiste votre offre oenotouristique ?

Pour les particuliers, nous construisons principalement des forfaits avec des prestations " clé en main " incluant hébergement (principalement en chambre d'hôtes), restauration, découverte du vignoble, visite de caves, visite de domaines viticoles, etc. Après on essaye de se démarquer avec des packages offrant des prestations un peu originales qui mêlent vin et golf, vols en montgolfière, vélos électriques... Nos premiers forfaits se déroulent en Bourgogne et nous développons notre offre au plan national.

Pour les entreprises, notre agence est pleinement dans le tourisme d'affaires. Nous ouvrons nos prestations à une clientèle la plus large possible. Non dans un esprit de développement financier et économique, mais parce que nous sommes d'abord dans un état d'esprit de transmission de la connaissance et du savoir-faire. C'est ce qui est le moteur de notre agence. Nous nous adaptons également très facilement à des niveaux de connaissance qui peuvent être très variés et diversifiés. Rencontrer des gens différents, c'est aussi ce qui est passionnant dans notre métier... À partir du moment où les gens sont curieux, il n'y a pas de limites.

Combien de personnes composent l'équipe de l'agence ?

Au début, j'étais seul. Nous sommes désormais deux. Et nous passerons à trois très prochainement...

Parlez-nous un peu de vos séjours et prestations...

C'est très varié. Nous proposons des cours d'oeonologie " à la découverte des vignobles ". Six vins y sont dégustés, et ce concept se développe sur les différents vignobles de France : Bourgogne, Bordeaux, Provence... D'autres séjours plus originaux font aussi partie de notre offre : la création de cuvée, des escape games et jeux de piste où se mêlent dégustation et réflexion... Nous avons aussi créé une prestation " Casino Vino " animée par des " sommeliers-croupiers ". Des événements qui permettent de déguster ou de créer des vins, tout en soudant les équipes.

Proposez-vous des séjours dans toute la France ?

Oui, nous répondons aux demandes des particuliers et des entreprises en faisant des offres sur mesure et ce sur tous les vignobles de France : en Bourgogne bien sûr, mais aussi dans le Jura, du côté d'Avignon...

La France est une destination touristique majeure : quelle est la proportion de vos clients français/étrangers ?

C'est très varié. Si la France a été, au départ, notre principal " fournisseur " de clients, aujourd'hui c'est du 50-50. Et toutes nos visites peuvent se faire en anglais.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis