Le guide thématique Petit Futé LIEUX DE MÉMOIRE EN FRANCE : Seconde Guerre mondiale

Seconde Guerre mondiale

La Grande Guerre de 1914-1918 devait être la " der des ders " selon une expression qui s'est forgée dans les années qui ont suivi. Pourtant, une vingtaine d'années après la fin de ce conflit, le monde est de nouveau en feu. Les volontés d'expansion territoriale de l'Allemagne et du Japon en sont les causes principales. Aux intérêts économiques se mêlèrent des idéologies nationalistes d'une grande violence. En Europe, elles se sont développées à la faveur de crises économiques de grande ampleur. Dans l'entre-deux guerres se sont notamment mis en place le fascisme en Italie, le nazisme en Allemagne et le franquisme en Espagne où une guerre civile (1936-1939) fut par la suite considérée comme une répétition générale de ce qui allait se passer. Les démocraties européennes ne parvinrent pas à contenir les ambitions de l'Allemagne qui avec l'Italie forma " L'Axe ". Après l'invasion de la Pologne par les armées de Hitler, la France et le Royaume-Uni entrèrent en guerre le 3 septembre 1939. La Russie ayant signé un pacte secret avec l'Allemagne, la Russie n'est plus leur alliée. Mais elle le redevint lorsque Hitler ouvrit le front de l'Est en lançant l'opération Barbarossa rompant ainsi le pacte de non-agression. En France, sur le front occidental se jouait la " drôle de guerre " : attentistes, les forces françaises et britanniques restaient sur la défensive. Cette stratégie est symbolisée par la ligne Maginot, un réseau de fortifications continentales. Les Allemands réalisèrent une percée victorieuse en mai 1940. Les combats furent acharnés mais les défaillances du haut commandement militaire conduisirent à la défaite de la France. Un armistice fut signé le 22 juin. Porté au pouvoir par les parlementaires, Philippe Pétain suspendit la République et mit en place un régime de type dictatorial établi à Vichy : il choisit de collaborer avec l'occupant. Pendant ce temps, le général de Gaulle avait rejoint l'Angleterre : le 18 juin 1940, cet officier alors quasi inconnu lança un appel à poursuivre le combat et organisa les Forces françaises libres. Celles-ci se joignirent aux armées britanniques puis combattirent aux côtés des forces américaines à partir de 1942. Sous l'Occupation, la France fut divisée en plusieurs parties dont les deux principales se situèrent de part et d'autre de la ligne de démarcation qui allait des Pyrénées-Atlantiques à l'Ain en remontant en direction de la Loire. Au nord : c'est la zone occupée tandis qu'au sud, c'est la zone libre. Mais l'armée occupante la franchit en 1942 suite au débarquement allié en Afrique du Nord et cette ligne fut finalement supprimée en 1943 par les Allemands. La répression menée conjointement par les pouvoirs pétainiste et nazi fit taire toute opposition, et s'attaqua tout particulièrement aux juifs et aux tziganes : malgré l'aide de beaucoup de Français, nombre d'entre eux périrent dans les camps d'extermination. D'année en année, des mouvements de résistance s'organisèrent appelés à jouer un rôle important avant et après les débarquements des Alliés en Normandie et en Provence en 1944. La guerre prit officiellement fin le 8 mai 1945 avec la capitulation sans condition de l'Allemagne. Dans toutes les régions de France, des musées et des sites historiques entretiennent la mémoire de ce conflit. Des portions de la ligne Maginot se visitent en Alsace, en Lorraine ainsi que dans les Alpes tout comme les vestiges du Mur Atlantique, des fortifications et bases sous-marines allemandes. D'anciens camps d'internement civils sont également entretenus de même que le camp de concentration du Struthof en Alsace. Partout des lieux racontent l'histoire locale de l'Occupation et de la Résistance. En Normandie se trouvent quantité de cimetières et de monuments ainsi que des musées consacrés au Débarquement.

Figures historiquesHaut de page
Charles de Gaulle (1890-1970)Haut de page

Président de la République de 1958 à 1969. Militaire de carrière, Charles de Gaulle avait déjà combattu durant la Grande Guerre. Détaché à l'état-major du maréchal Pétain en 1925, il devint vice-président du Conseil supérieur de la guerre. Grand nom de l'histoire de France, le Général de Gaulle est lié à plusieurs événements phares de la Seconde Guerre mondiale. Appelé d'urgence par le président Reynaud le 6 juin 1940, il devint sous-secrétaire d'État à la Guerre et à la Défense nationale. Refusant l'armistice, il lança depuis Londres l'appel à la résistance du 18 juin 1940. Par la suite, il devint la figure de proue de la Libération, chef de son gouvernement provisoire face au régime de Vichy et à l'occupation allemande. Après la guerre, en désaccord avec les partis politiques, il démissionne de ses fonctions au gouvernement et fonde le RPF (Rassemblement du Peuple Français) en 1947 qui après le succès des débuts alla en déclinant : le Général connut alors sa traversée du désert avant de revenir en 1958 suite au putsch d'Alger le 13 mai 1958. Président de la République entre 1959 et 1969, il est aussi fondateur la Ve République et instaure le suffrage universel en France, s'occupe de l'économie en souffrance, engage le processus de décolonisation, participe à la construction de l'Europe et prône une politique d'indépendance nationale. Après mai 1968, il propose par référendum sa réforme du Sénat ainsi que la régionalisation : face au refus populaire, il annonce sa démission. Le 9 novembre 1970, il décède à Colombey-les-Deux-Eglises suite à une rupture d'anévrisme dans sa demeure où il avait écrit ses mémoires de guerre durant sa " traversée du désert " entre 1954 et 1959. Il est le seul à porter le titre de grand-maître de l'Ordre de la Libération.

Adolf Hitler (1889-1945)Haut de page

Né en Autriche, il fut engagé volontaire dans l'armée allemande durant la Première Guerre mondiale. Leader du parti national-socialiste des travailleurs allemands, ce brillant orateur rêve de prendre le pouvoir en Bavière avant de marcher sur Berlin. Mais ses idées et son coup d'Etat raté à Munich - le putsch de la Brasserie - le mènent en prison à Landsberg où il rédige entre 1924 et 1925 son livre Mein Kampf (Mon Combat) qui mêle idéologie et éléments autobiographiques. En 1933, le président von Hindenburg le nomme chancelier du Reich. Il ne s'agit pas d'une élection contrairement à l'idée reçue mais à une accession au pouvoir par les voies légales. Avec cette nomination, l'idéologie nazie se met en place instaurant un régime totalitaire : le Troisième Reich ayant pour devise " Ein Volk, Ein Reich, Ein Führer " (un Peuple, un Empire, un Chef) tandis que la devise du IIe Reich était " Ein Volk, Ein Reich, Ein Gott " (un Peuple, un Empire, un Dieu). La politique d'expansion du Führer l'amena à annexer l'Autriche et la Tchécoslovaquie mais l'agression de la Pologne marqua véritablement le début de la Seconde Guerre mondiale. A partir de 1941, Hitler mit en place sa " solution finale " en vue de l'extermination des communautés indésirables à ses yeux : les juifs, les tziganes, les homosexuels et les personnes handicapées tout en prônant la supériorité de la race aryenne, grande et blonde avec des yeux bleus. Entre cinq et six millions de personnes furent ainsi exterminées dans les camps de concentration. Encerclé par l'armée russe, Hitler s'est suicidé le 30 avril 1945 dans son Führerbunker à Berlin aux côtés d'Eva Braun qu'il avait épousée la veille.

Sir Winston Leonard Spencer-Churchill (1874-1965)Haut de page

Militaire, homme d'Etat britannique et chef du gouvernement pendant la Seconde Guerre mondiale. Premier Lord de l'Amirauté de 1911 à 1915 puis en 1939, il fut également Premier ministre en 1940. Il mena son pays dans la résistance, notamment durant les attaques aériennes de la Luftwaffe sur le territoire britannique et jusqu'à la victoire. Le 11 novembre 1944 à l'occasion de la célébration de l'armistice de 1918, Churchill et le Général de Gaulle descendirent côte à côte l'avenue des Champs-Élysées " sous une tempête de vivats " comme le raconte le Général dans ses Mémoires de guerre.

Franklin Delano Roosevelt (1882-1945)Haut de page

Homme politique américain démocrate, il devint gouverneur de l'État de New York en 1929 et Président des Etats-Unis d'Amérique en 1932, réélu à trois reprises. Roosevelt traita avec ses partenaires de l'Alliance afin de mettre fin à la guerre, et tout particulièrement avec Churchill. Le 12 avril 1945, à quelques semaines de la capitulation de l'Allemagne, il mourut d'une hémorragie cérébrale.

Joseph Staline (1878-1953) - Iossif Vissarionovitch DjougachviliHaut de page

Marxiste, il a d'abord travaillé auprès de Lénine et a participé à la Révolution d'octobre qui fit tomber le tsarisme et mena les bolcheviks au pouvoir en 1917. Entre 1929 et 1953, il gouverna l'Union Soviétique en despote. Conformément au pacte de non-agression signé avec l'Allemagne, l'URSS fut d'abord neutre avant de prendre part à la guerre en 1941 suite à l'attaque d'Hitler aux frontières soviétiques.

Jean Moulin (1899-1943)Haut de page

En 1940, Pétain le révoqua de ses fonctions de préfet. Jean Moulin rejoignit alors Londres où le Général de Gaulle le chargea d'unifier les mouvements de résistance. Son parcours et sa fin tragique ont fait de lui une figure emblématique nationale. Arrêté, il fut torturé par Klaus Barbie au fort de Montluc à Lyon. Il réussit à ne rien avouer et mourut au cours de son transfert vers l'Allemagne.

Joseph-Paul Goebbels (1897-1945)Haut de page

Homme politique allemand proche d'Hitler, Goebbels devint une figure centrale du nazisme. Ministre à l'Éducation du peuple et à la Propagande à partir de 1933, il prit une part des plus actives dans la persécution des juifs, à commencer par la Nuit de cristal en 1938. En février 1943, il prononce un discours sur la guerre totale dans lequel il préconise l'utilisation de toutes les ressources économiques, politiques et matérielles du Pays. Le 1er mai 1945, au lendemain du suicide de Hitler, Goebbels se suicide aussi par balle en même temps que son épouse Magda dans le Führerbunker. Auparavant, ils avaient empoisonné leurs six enfants.

Hermann Goering (1893-1946)Haut de page

Militaire, maréchal du Grand Reich et homme politique. Proche de Hitler, président du Reichstag en 1932, chef de la Luftwaffe et créateur de la Gestapo qu'il dirigea au début. Fin avril 1945, il tenta de prendre le pouvoir et tomba en disgrâce. Au cours du procès de Nuremberg, il fut condamné à être pendu. Il y échappa en avalant une capsule de cyanure.

Heinrich Himmler (1900-1945)Haut de page

Chef de la S.S. (Schutzstaffel) de 1929 à 1945, de la Gestapo en 1934 et de la police allemande en 1938, Himmler finit par être nommé ministre de l'Intérieur en 1943. Il est fortement impliqué dans l'organisation des camps de concentration et la mise en oeuvre de la solution finale. Subodorant la fin de la guerre, il tente néanmoins de comploter avec les Alliés de février à avril 1945 : Hitler le désavoue et il est arrêté par les Anglais en mai 1945. Il se suicide le jour même grâce à une capsule de poison.

Philippe Pétain (1856-1951)Haut de page

Militaire et homme politique, il s'est illustré au cours de la Première Guerre mondiale en tant que vainqueur de la bataille de Verdun ce qui lui vaut le titre de maréchal en 1918. Opposé à la poursuite des combats en juin 1940, il devient président du Conseil le 16 juin 1940 et signe l'armistice avec l'Allemagne le 22 juin. Investi des pleins pouvoirs, il installe le gouvernement autoritaire de Vichy et reste à la tête de l'Etat français depuis l'occupation allemande jusqu'à la fin de la guerre. Après la Libération, il est jugé et condamné à mort pour intelligence avec l'ennemi et haute trahison. Il est cependant gracié en raison de son âge et le Général de Gaulle commue sa peine en détention à perpétuité.

Benito Mussolini (1883-1945) surnommé le DuceHaut de page

D'abord socialiste, il devient fasciste après la Première Guerre mondiale. Directeur du journal Avanti (1911) puis Il Popolo d'Italia (1914), il est l'initiateur du fascisme à partir de 1919. Sa dictature militaire (1922-1943) conduit l'Italie à se joindre à l'Axe aux côtés de l'Allemagne puis du Japon avant d'entrer en guerre en 1940. Mais ses défaites militaires pendant le conflit ainsi que les pertes humaines importantes lui ôtent toute crédibilité et pouvoir. Il est arrêté et fusillé.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté