Le guide : Stations de Ski : Hautes-Alpes

Hautes-Alpes

Vallée de la Clarée
Vallée de la Clarée
Le Dévoluy, dans le massif des Hautes-Alpes
Le Dévoluy, dans le massif des Hautes-Alpes
Le village de La Grave au pied de la Meije
Le village de La Grave au pied de la Meije
Balade en raquettes à Queyras
Balade en raquettes à Queyras
Le Buëch
Le Buëch
Vallée du Champsaur.
Vallée du Champsaur.
Hautes-Alpes
Hautes-Alpes
Névache - Vallée de la Clarée.
Névache - Vallée de la Clarée.
Cadran solaire - Vallée de la Clarée.
Cadran solaire - Vallée de la Clarée.
Chapelle de Saint-Michel, emblème du lac de Serre-Ponçon.
Chapelle de Saint-Michel, emblème du lac de Serre-Ponçon.
Fort de Randouillet.
Fort de Randouillet.
Fort des têtes.
Fort des têtes.
Fort des Salettes.
Fort des Salettes.
Les OrresHaut de page

Composée de hameaux, la station des Orres s'étend au coeur d'une immense forêt de mélèzes dans un cirque de montagne, au pied du Papaillon et au-dessus du lac de Serre-Ponçon et de la vallée d'Embrun, à 38 km de Gap et 57 km de Briançon.

Une station intégrée. La station des Orres a emprunté son nom au village ancien situé sur le versant opposé et les principaux sommets environnants sont l'Aupillon (2 917 m) et le Boussolenc (2 822 m). Son économie pastorale déclinante a été peu à peu relancée par le tourisme, les agriculteurs de la vallée fertile en blé des Orres laissant progressivement la place aux moniteurs de ski et aux restaurateurs. Ses premières installations ont été inaugurées durant les fêtes de fin d'année de 1970. Depuis, la station s'est progressivement enrichie en équipements, notamment d'un système d'enneigement automatique qui couvre 60 % du domaine skiable. On trouve principalement deux stations : Les Orres 1650 (centre station) où les façades des résidences sont entièrement en bois ce qui apporte un certain charme au lieu, et Les Orres 1800 (Bois Méan) créé sur la période 2006-2009 pour répondre aux besoins des nouveaux habitants.

Un domaine skiable en forêt. Il se trouve dans la forêt de Prébois, entouré de mélèzes, dans un cadre naturel et sauvage préservé. Offrant 1 170 mètres de dénivelé, jusqu'à 2 720 m d'altitude, avec 37 pistes de ski balisées sur 100 km et un snowpark, ce domaine convient aussi bien aux familles qu'aux sportifs. Citons la piste de La Portette homologuée en 1977 pour les compétitions de slalom et descente féminines, ou encore la piste de La Pousterle (900 m de dénivelé) aussi homologuée piste internationale de descente en 1979. La station a alors depuis reçu et organisé plusieurs compétitions officielles de ski alpin. Nouveau, le domaine des Crêtes (2 660 m), un des plus beaux espaces de ski en altitude des Hautes-Alpes accessible à tous grâce à deux nouvelles pistes bleues desservies par un télésiège 4 places. Vues garanties sur la vallée d'Embruns et le lac de Serre-Ponçon.

D'autres activités de glisse : patinoire, luge sur rails, snakegliss ou yooner. Hors-glisse : balades en raquettes, ski-joëring, et parapente.

Activités et loisirs. Commerces et restaurants sont présents en nombre, mais aussi un cinéma et un mini-bowling. On se détend aussi en spa avec les soins de bien-être.

Au coeur du village, on pourra visiter l'église Sainte-Marie-Madeleine et s'amuser à retrouver les vestiges des remparts du XIVe siècle - à l'ouest de la ville. Dans un hameau fort justement nommé Le Château et après s'être exercé à trouver les ruines des remparts, on parviendra sans peine à trouver... celles du château - des XIIe et XIVe siècles. Toujours côté patrimoine, cette fois au chef-lieu, un musée rural présente divers documents, outils et costumes des temps montagnards et passés - renseignements à l'office de tourisme.

Enfin, du théâtre de rue, des concerts, des spectacles et des animations sont organisées à l'Espace Rencontre et Culture dans le cadre du Festival en Blanc, lequel dure toute la saison, de même que des spectacles pour les enfants et des soirées à la patinoire avec l'Académie de glace, pendant la période festive de Noël et du Nouvel an (programmation à l'office de tourisme).

Le lac de Serre-Ponçon

Au pied de la route qui mène à la station des Orres se trouve ce lac artificiel de 2 800 hectares. C'est le plus grand dans sa catégorie, il est aussi vaste que le lac naturel d'Annecy. Il a été conçu afin de réguler le cours de la Durance, de favoriser l'irrigation des exploitations agricoles provençales et de produire de l'électricité grâce à un barrage construit par EDF entre 1955 et 1961. Sa création a entraîné la destruction de villages dont Savines. Seule la chapelle Saint-Michel, construite sur une butte, est restée hors de l'eau. L'actuel bourg de Savines-Le-Lac a été construit sur les bords du lac dans les années 1960. L'été, les amateurs de sports nautiques y trouvent leur bonheur.

Office de tourisme du Pays de Serre-Ponçon. Pavillon du tourisme - ROUSSET tel. 04 92 54 41 18. Site : www.ot-serreponcon.com

Raquettes aux Orres
Raquettes aux Orres
office de tourismeHaut de page
Serre-ChevalierHaut de page

Près du Parc national des Ecrins et de la frontière italienne, le domaine de Serre-Chevalier s'étend sur toute la vallée de la Guisane, laquelle compte de nombreux villages et hameaux, entre le col du Lautaret et Briançon. Serre-Chevalier est la station la plus importante des Alpes du Sud avec son point culminant du pic de l'Yret (2830 m) sur Le Monêtier-les-Bains.

La station de " Serre-Che ". Ses adeptes la nomment ainsi familièrement. La station aux treize villages se répartie sur quatre secteurs, situés à différentes altitudes  : Chantemerle-Saint-Chaffrey (1 350 mètres), Villeneuve (1 400 mètres), Monêtier-les-Bains (1 500 mètres), sans oublier Briançon reliée par la télécabine du Prorel à partir de 1 200 mètres. Le nom de Serre-Chevalier lui a été attribué définitivement en 1968. La station devient Grand Serre-Chevalier en 1984 avec le rattachement de Monêtier puis en 1990 avec celui de Briançon.

On la caractérise par l'attrait du soleil (360 jours d'ensoleillement par an) et le prestige lié à la présence régulière de personnalités importantes  : la station a toujours su utiliser intelligemment ses atouts depuis la construction de son premier téléphérique - le plus long d'Europe - en 1941, sur le site de Chantemerle. La station est en outre labellisée Famille Plus Montagne, avec de nombreuses infrastructures réservées aux enfants : club Piou-Piou à Briançon, Chantemerle, et Villeneuve, et jardin des neiges à Monêtier, de même que des garderies. Petit plus : un parc de location de véhicules électriques permet de se déplacer facilement dans la vallée. Une mobilité douce !

Et sachez que Pierre Vaultier, champion olympique 2014 de snowboardcross, est né à Briançon et a débuté le snowboard au club de Serre-Chevalier !

Un des plus grands domaines skiables d'Europe. Il s'étend sur les communes de Briançon, Puy-Saint-Pierre, Saint-Chaffrey, La Salle les Alpes et Monêtier-les-Bains. Entre le col du Lautaret et Briançon, chacun trouve la piste qui lui convient, y compris les enfants. Ce sont en tout 250 km de pistes de ski alpin entre 1 200 et 2 830 mètres d'altitude, soit 103 pistes équitablement réparties par niveaux : du pur plaisir de glisse !

Enfants et adultes débutants sont également comblés sur les pistes avec de nombreux espaces débutants. Serre-Chevalier est équipée pour le plaisir de tous : un handi-guide est disponible pour vous informer des accès, loisirs et équipements adaptés aux personnes à mobilité réduite. Pour le ski nocturne, vous avez la piste Vauban à Briançon et la piste du Mickey à Villeneuve. À noter : le domaine possède un réseau de neige de culture couvrant plus de 154 hectares.

Les amateurs de freestyle disposent pour leur part de trois grands espaces. À Villeneuve, à 2 200 mètres d'altitude, vous avez un snowpark comprenant une zone débutant (deux lignes de type slopestyle avec tables, boxs et hip), une zone intermédiaire (de type slopestyle, avec tables de 5 à 10 mètres, boxs, rails, rainbow...) et une zone expert (avec une douzaine de modules et trois lignes distinctes), ainsi qu'une CoolZone, la totalité étant répartie sur environ 4 hectares. Un boardercross se situe à Chantemerle. Sonorisé, il se présente comme un parcours ludique de neuf virages relevés et il est équipé de modules sur une dénivellation de 80 à 100 mètres. Enfin, toujours à Chantemerle, la Mélèzone offre une douzaine de modules de différents niveaux (boxs, wall-ride, tree-jibs, hips...), ainsi que des tables de pique-nique et une exposition dédiée au mélèze.

C'est justement dans des forêts de mélèzes que vous pouvez pratiquer le ski de fond le long de pistes prévues à cet effet sur tout le domaine de Serre-Chevalier. Avec des accompagnateurs et guides de montagne, vous pouvez également partir escalader une cascade de glace, faire une série de balades en raquettes, entreprendre des randonnées à ski ou vous lancer dans la découverte de sites sauvages en ski hors piste. Intéressant  : un Arva Park situé en altitude, au Monêtier, initie les amateurs de hors piste à l'utilisation des Appareils de Recherche de Victimes d'Avalanche, élément de sécurité indispensable dès que l'on quitte le domaine skiable balisé. Surprenante, la grooming school permet d'apprendre à piloter une dameuse. Sachez encore que Serre-Chevalier vous permet d'emprunter des sentiers piétonniers qui traversent toute la vallée, sur près de 25 kilomètres, et qu'il vous est possible de pratiquer le parapente, le snowkite, le ski-joëring...

Nouveautés 2014-2015 : le Flash SkiPass permet d'acheter ou de recharger son forfait directement via l'application. Pour les adeptes des premières traces, on peut skier sur inscription 30 minutes avant l'ouverture des pistes et prendre son petit déjeuner en altitude !

Visites et animations. Evidemment, vous trouverez partout des hébergements, des restaurants, des bars, des commerces et services divers. Le patrimoine de la vallée est remarquable. On peut apprécier par exemple le caractère préservé des petits hameaux, tels que Le Bez, ou le centre du Monêtier, où l'on peut voir de vieilles maisons groupées autour d'une église au clocher élancé. On y visite des chapelles ornées de fresques du XVe siècle. D'autres édifices religieux, comme à Saint-Barthélemy, sont riches en objets d'art sacré. Des visites guidées sont organisées dans toutes les localités de la vallée, entre autres sur le thème des cadrans solaires, lesquels sont fort nombreux par ici. De nombreux fours à chaux sont aussi visibles dans la région : ce sont de petites structures en pierres sèches de moins de 3 mètres de diamètre.

Au Monêtier encore, vous apprécierez un centre thermoludique (Les Grands Bains) où l'on met à profit une eau naturellement chauffée à 44 °C afin d'alimenter deux piscines, une extérieure et une intérieure, ainsi que des baignoires individuelles. Rassurez-vous, sa température est ramenée à 36 °C ! Notez qu'il s'agit d'une eau réputée bénéfique pour les rhumatismes et les problèmes de peau. L'établissement est également équipé de sauna, grotte musicale, institut de beauté, restaurant, etc. Et Villeneuve-la-Salle est équipée d'une piscine couverte.

Des musées sont aussi à visiter dans la vallée  : musée de l'Histoire du ski dans le Briançonnais à Briançon, musée Autrefois mon village à Villeneuve, musée de l'Art sacré au Monêtier... Pour tenter d'être le plus complet possible, ajoutons encore à cette liste le centre d'Art contemporain de Briançon et la visite de la filature Longo Maï à Chantemerle. Briançon, cité fortifiée par Vauban, classée au Patrimoine mondial de l'humanité, fera l'objet de belles balades. Dans la vallée de la Guisane, sur le domaine de Serre-Chevalier, le Rocher blanc est aussi un site extraordinaire : c'est plus de 300 millions d'années de la vie de la Terre sur 300 mètres de dénivelé.

Luc Alphand

Né en 1965 à Briançon, ce sportif épris de vitesse a été un champion de ski - vainqueur du classement général de la Coupe du Monde en 1997 -, avant de devenir pilote automobile en participant, par exemple, aux 24 heures du Mans. Il a également gagné le rallye Dakar en 2006. Il adonné son nom à une piste noire de la station : la piste olympique Luc Alphand, sur le secteur de Chantemerle.

Les temps forts de Serre-Chevalier : Hiver 2014-2015

Du 20 décembre au 19 avril 2015 : Neiges de culture, des parcours ludiques et insolites de la station avec expositions, contes, découvertes historiques, artistiques, gastronomiques... Des chemins inattendus et des labyrinthes à succès pour plonger dans l'univers de la montagne et l'histoire de la vallée, skis aux pieds.

Décembre : Ski Force Winter Tour (13 et 14) ; Festival jeune public (22 au 26) qui mêle animations de rue et théâtre.

Janvier : compétitions de voitures anciennes avec la Coupe glacée DAF (3 et 4), Ronde hivernale historique (10 et 11), 2e Legend Show Serre-Chevalier (30), à bord de voiture de rallye ; mais aussi sur neige avec Trail Blanc (11), Snowkite Masters (10 au 16) une compétition de kite (sorte de parapente) sur neige ; et de la musique avec Altitude Jazz Festival (24 janvier au 7 février).

février : 21e Théâtrofolies (9 au 14), une semaine de café-théâtre et d'humour.

Mars : Bulle de glace (9 au 13), un festival de la BD ; championnat de france de ski alpin (22 au 30) ; mais aussi des compétitions de skolf (ski et golf 3 trous) et un Festival Offenback.

Avril : Challenge ESF des moniteurs des massifs français (13 au 18).

MontgenèvreHaut de page

Entre Val de Suze et vallée de Clarée, en Haute-Alpes, la station de Montgenèvre est la doyenne des stations de ski des Alpes du Sud. A 1 860 mètres d'altitude, elle borde la frontière italienne et son domaine est intégré au domaine franco-italien de la Via Lattea ou Voie Lactée. A seulement 15 minutes de la gare de Briançon et facilement accessible depuis l'Italie, grâce aux navettes qui desservent cinq fois par jour les stations. Montgenèvre est une station familiale et sportive de choix.

Le charme d'un village traditionnel. Cela fait plus de cent ans que l'on skie à Montgenèvre  ! La date de naissance de cette station a été fixée en février 1907, lorsque a eu lieu ici une série de compétitions internationales. Mais une vingtaine d'années plus tôt, on avait pu voir des officiers norvégiens effectuer des démonstrations de glisse sur les pentes du village. La création d'une école de ski militaire à Briançon contribua à répandre ce nouveau sport dans la région au début du XXe siècle. Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, Montgenèvre s'est peu à peu équipée afin de pouvoir accueillir une clientèle aisée. Le propriétaire du Boeuf sur le Toit, célèbre cabaret parisien, investit dans le Grand Hôtel où il accueillait des personnalités parisiennes des lettres et du spectacle comme Jean Cocteau, Colette, Jean Gabin, Mistinguett... Située à la frontière franco-italienne, dans la vallée de la Clarée, à 1 860 mètres d'altitude, cette station-village bénéficie d'un bon enneigement et d'un ensoleillement remarquable (en moyenne trois cents jours par an). Elle est bordée par deux versants  : le Chalvet et les Gondrans, tous deux skiables. Ils sont reliés aux domaines italiens des Monts de la Lune et de la Voie Lactée (400 km de pistes) établis du côté de Sestrières, San-Sicario et Sauze.

Le domaine de Montgenèvre. Il comporte pour sa part 100 km de pistes et monte à 2 500 mètres. Montgenèvre entretient un half-pipe sur le front de neige pour les adultes et enfants amateurs de freestyle. Notez que chaque saison, une épreuve de snowboard anime avec éclat la station. Une zone de freeride sécurisée est également à votre disposition dans le secteur des Gondrans. D'autres zones présentent de nombreux itinéraires tels que la Doire, les vallons de La Vachette ou les couloirs du Janus. Ici comme dans toutes les stations, on vous rappelle qu'il ne faut pas se lancer à l'aveuglette dans le hors piste. En janvier 2013, le domaine s'est agrandi de 10 km sur les secteurs de Gimont et Cime.

Le ski de fond se pratique quant à lui sur plus de 80 km et deux sites  : Montgenèvre (23 km) et Les Alberts (65 km). Dans le premier, vous parcourez notamment le bois de Sestrières, qui serpente entre les mélèzes sous le Janus, ou la boucle des Lacs qui flirte avec la frontière italienne sous les pentes de l'Aigle. Sur le second, vous vous élancez par exemple dans une plaine boisée le long du torrent de la Clarée. Ce domaine est classé 4 Nordic et comprend un espace débutant, ainsi que des itinéraires raquettes balisés. Les piétons pourront également profiter des beaux sommets en appréciant les montées panoramiques en télécabine.

Envie d'autres loisirs  ? Montgenèvre vous propose encore des balades en motoneige, des randonnées avec des ânes, ou des sorties yourtes tous les soirs au coeur du bois de Sestrières, avec rando, apéro, et casse croûte. En nouveauté, "Apeak Galaxie" vous permet de découvrir tous les jours une station mythique (La Grave, Serre Che, Sestrières...), le Ski Sénior est quant à lui réservé aux plus de 60 ans avec une alternance de cours de ski et d'activités culturelles, tandis qu'"Apéro Rando" offre de la rando à ski à la portée de tous, afin d'admirer le coucher de soleil sur le massif des Ecrins. Notez la présence du Monty Express, une nouvelle piste de luge offrant une descente de 1 400 mètres de long qui slalome entre la forêt et les ponts de bois pour s'engouffrer dans des tunnels. Une activité pour petits et grands ! Pour ce qui est du ski nocturne, la piste du Col située sur le front de neige vous attend un soir par semaine pendant les vacances scolaires.

Labellisée Famille Plus Montagne, Montgenèvre propose tout au long de l'hiver un vaste programme d'animations gratuites : tournoi de wii, snowfoot, jeux en famille, spectacles enfants... La mascotte Sweety vous attend aussi lors de diverses animations sur le front de neige !

En après-ski. La station dispose d'un cinéma, d'une patinoire, de bars et de restaurants, ainsi que d'un casino à Briançon. Côté culturel, sachez que Montgenèvre a connu une longue occupation italienne puis allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Prenez le temps de vous balader dans le village, ceint de fortifications élevées. De par sa position géographique, à la frontière italienne, Montgenèvre a été le témoin des conflits passés. Vous pourrez y voir le Fort du Chaberton, également nommé le fort des Nuages, culminant à 3 135 mètres d'altitude, le plus haut fort d'Europe, mais aussi le Fort des Gondrans et le Fort du Janus. L'église Saint-Maurice est pour sa part typiquement d'influence italienne. De nombreuses chapelles et des cadrans solaires sont également à découvrir, notamment à Val-des-Prés.

Grand spectacle en front de neige, feu d'artifice, descentes aux flambeaux sont au programme une fois par semaine pendant les vacances scolaires... De quoi vivre une saison animée ! Par ailleurs, divers événements vous sont réservés au cours de l'hiver : San Ambrogio Village de Noël avec une fanfare déambulatoire et des concerts (début décembre), les Festivités de Noël et du Nouvel an (24 et 31 décembre), la 7e édition du Montgenèvre Poker Tour (janvier), le 5e festival des Arts Cinématographiques Italiens (janvier), la Virée Blanche (janvier), le Marathon de la Clarée, course de ski nordique sur 42 km ou 21 km (février), la Fête de la Saint Patrick (17 mars), la 3e édition du Snow Race de Montgenèvre (mi-mars), ou encore le Défi de la Plane, course freeride (mars). Montgenèvre Snow Fever avec RFM (avril) et 1000 pattes, le plus grand rassemblement des jeunes skieurs français (mi-avril) vous attendent également.

D’un empereur à l’autre

Situé à la frontière franco-italienne, Montgenèvre est depuis longtemps un point de passage entre les deux versants alpins qui séparent naturellement les deux entités nationales. Le village et ses environs ont d'ailleurs eu à subir les allées et venues de différentes armées au fil des siècles. Deux empereurs sont liés à ce site  : Jules César, alors général, qui passa avec ses légions par ici, et Napoléon Ier à la gloire duquel fut inauguré un obélisque en 1804 sur la route qui mène en Italie et érigé au bout du village. Ne manquez pas cette curiosité.

Télésiège à Montgenèvre
Télésiège à Montgenèvre
office de tourismeHaut de page
Détente, formeHaut de page
Orcières 1850Haut de page

La station d'Orcières 1850 est située au lieu-dit Merlette, au-dessus du village d'Orcières, dans la haute vallée du Champsaur, aux portes du Parc des Ecrins.

Une station en territoire préservé. La moitié du territoire de la commune d'Orcières se trouve en zone centrale du Parc national des Écrins, et compte ainsi quelques magnifiques lacs : le lac des Estaris ou encore le lac des Pisses, les lacs Jumeaux, le lac Long... Orcières est à la croisée des climats alpins et méditerranéens. De l'un, elle a pris la neige et l'air de la haute-montagne, et de l'autre, le soleil et l'accent provençal, Le village est distant de la station de 5 kilomètres et un service de navettes gratuites circule quotidiennement entre ces deux sites. Orcières possède la plus longue tyrolienne d'Europe avec une longueur de près de deux kilomètres et une vitesse de pointe de 140 km/h. Notez d'ailleurs qu'Orcières bénéficie du label Famille Plus Montagne. Piste de luge (front de neige, place des Drapeaux) et aires de jeux (sur la place des Queyrelets, sur le Plateau de Rocherousse ou la nouvelle aire de jeux face à la Galerie du Chamois) leur réservent de bons moments d'amusement.

Un domaine skiable très varié. Les pentes offrent des expositions et des difficultés très variées. Ce sont 100 km de pistes balisées - soit 44 pistes - pour la pratique du ski alpin avec un point culminant à 2 725 mètres. Experts et novices y trouvent leur bonheur. Le domaine est complété par les sept pistes de la petite station familiale de Serre-Eyraud : en hiver, l'exposition nord de ce site lui garantit une neige de grande qualité appréciée des puristes avec des pistes qui flirtent avec les mélèzes et font la part belle au ski nature, décontracté. Une toute nouvelle piste vient d'y être aménagée en pleine nature !

Le snowpark d'Orcières trône quant à lui à 2 300 mètres d'altitude sur la plateau de Rocherousse et sur 2 kilomètres. Dessiné par Hilltechnics, il comprend des whoops, des tables, des box de trois et six mètres, une rainbow de six mètres, un rail plat descente de six mètres et un big air bag qui convient aussi bien aux débutants qu'aux athlètes. Signalons également deux boarder-skier cross, une piste de descente, un stade de slalom, ainsi que des pistes ludiques (Opoualand) et à thème (Milka).

Pour le ski de fond, c'est dans le domaine nordique du Haut-Champsaur qu'il faut vous rendre. Il relie plusieurs villages entre eux  : Orcières, Pont-du-Fossé, Champoléon-les-Borels. Vous avez aussi les plateaux des Trois-Serres, du côté de Saint-Léger-les-Mélèzes et de Rocherousse où vous attend en outre un village d'igloos. Ambiance Grand Nord assurée ! Le ski de randonnée procure également des plaisirs variés dans les environs d'Orcières, sur quelques sommets du Champsaur  : les Autanes, la Coupa, le Palastre, l'Aiguille d'Orcières, le Mourre Froid, les Piniers, le Vieux Chaillol... L'Alpi-Champsaur, une course de ski d'alpinisme se tient par ici chaque année. N'oubliez pas que l'on ne s'engage pas à l'aveuglette dans ces zones qui, pour être magnifiques, n'en sont pas moins dangereuses quand on n'en connaît pas les secrets. Partez à l'aventure avec un accompagnateur compétent !

À Orcières, la pratique de l'handiski est possible, de même que plusieurs types de loisirs  : balades en raquettes, en attelage de chiens de traîneaux, en motoneige ou en quad, parapente et speed riding, snake gliss, plongée sous glace, conduite sur glace, escalade de cascade de glace, nuit sous igloo, tyrolienne... De nouvelles glisses sont à découvrir : snowscoot (véritable BMX des neiges), Winter X Bike (vélo des neiges équipé de patins articulés, de cale-pieds et de suspensions...), ou encore airboard (luge gonflable très ludique). À tester sans plus attendre !

Activités et patrimoine. Un centre de loisirs nommé La Grande Ourse, temple du bien-être et des loisirs sur 10 000 m2, met à votre disposition ses installations  : patinoire, piscine, bowling, cinéma, centre de remise en forme, jeux aquatiques... Pour faire bonne mesure, Orcières réserve aux plus petits des vacanciers un autre espace appelé... La Petite Ourse. Ils y trouvent selon leur âge (de 3 mois à 12 ans)   : garderie, jardin des neiges, activités, cours de ski, cartable à la neige...

Petite curiosité patrimoniale : remarquez le logo de la station de même que la blason du village d'Orcières... Ils représentent tous deux un ours ! Le village d'Orcières était autrefois appelé "Oursières" et les ours étaient nombreux sur le territoire de la commune. Aujourd'hui encore, l'ours est omniprésent dans la décoration (sculptures, fontaines...) et les noms d'établissements. Sachez par ailleurs que Jean Sarrazin (1833-1914), né dans le hameau de Prapic puis établit à Lyon dans le commerce de détail d'olives, fut un personnage marquant de la poésie haut-alpine et lyonnaise du XIXe siècle.

Les événements marquants de la saison d'hiver se situent principalement sur Orcières 1850 : le Festival des Oursons (21 au 26 décembre), pendant les fêtes de Noël et la semaine Bienvenue en 2015 (du 28 décembre au 2 janvier), avec concerts, spectacles, etc ; la Coupe d'Europe skicross (27 au 31 janvier) et les Ski games Rossignol (21-22 mars). Tandis que le Festival des Givrés de la Rue, se déroule tout au long de l'hiver. Et encore, la semaine des Célib'Orcières, fête les célibataires (28 mars au 2 avril), sans oublier la Semaine du Jazz d'Orcières 1850 (avril) et le Trophée des Petits Champions (avril).

Prapic : un air de bout du monde

Tout au bout de la route... Prapic est un village lové autour de son église, au fond de la vallée du Drac Noir. Il faut aller y faire un tour pour imaginer ce que pouvait être l'existence des montagnards qui vivaient là loin de tout. Dans la région, on plaisantait en disant qu'ils ferraient même les mouches, façon de signifier qu'il leur fallait beaucoup d'organisation pour subsister ici, au pied des Ecrins. Sans doute la beauté du site leur donnait-elle du courage  !

office de tourismeHaut de page
Puy-Saint-VincentHaut de page

La station village de Puy-Saint-Vincent, à 1 400 mètres d'altitude, domine la vallée de Vallouise, aux portes du Parc national des Ecrins. Le village d'Argentière-la-Bessée se trouve à 10 km. Puy-Saint-Vincent forme avec la station de Pelvoux-Vallouise (1 250 m), en amont de la vallée de Vallouise, le pays des Ecrins.

La station de Puy-Saint-Vincent. Elle s'étage sur trois hameaux étirés à 1 400 mètres, 1 600 mètres et 1 800 mètres, tandis que le domaine culmine à 2 700 mètres avec la Pendine. 75 km de pistes balisées dans des vallons très enneigés et parmi les forêts de mélèzes, mais également deux pistes éclairées en nocturne, un snowpark et un boardercross qui font le bonheur des adeptes du freestyle. Au milieu de hauts sommets apparaît ainsi le domaine de Puy-Saint-Vincent où abondent de magnifiques panoramas. Vous y trouverez des descentes pour tous les niveaux. Cette station familiale a su préserver son authenticité grâce à ses villages, tout en offrant les avantages d'une station moderne. Cette station labellisée Famille Plus Montagne met à disposition des enfants trois jardins des neiges, plus deux garderies et un mini-club. Deux pistes de luge sont également là pour des descentes ludiques.

La station de Pelvoux-Vallouise. À courte distance se trouve une autre station, celle de Pelvoux-Vallouise. Elle offre quatorze pistes (34 km), de même qu'un espace découverte. Le front de neige est situé près du vieux village et propose une piste de luge sécurisée, tandis que le haut du domaine ouvre sur des pistes pour experts. Enfin, un ARVA Park permet de s'initier à la recherche de victimes d'avalanche.

Le Pays des Ecrins. Il comprend également trois sites dédiés au ski de fond réunissant des pistes tracées et balisées à Vallouise et Puy-Saint-Vincent, mais aussi à Freissinières. Ce sont alors 55 km de pistes dont 15 km de pistes nordiques balisées et 40 km d'itinéraires piétons damés et balisés. Pour le domaine de Puy-Saint-Vincent en lui-même, les fondeurs, débutants comme initiés, trouvent leur bonheur sur 22 km de pistes techniques, balisées et tracées, avec un enneigement de qualité et des vues splendides. Les piétons et adeptes de randonnées en raquettes auront quant à eux 20 km de sentiers à disposition. Notons la présence d'un nouveau sentier piéton du côté de Pelvoux-Vallouise vers l'espace Muséographique des Claux "De la glace... à la lumière". Une visite de la centrale hydro-électrique des Claux avec un parcours de découverte est acessible depuis le bas des pistes en vingt minutes de balade par la piste piétonne...

Dans ces vallées, vous pouvez aussi pratiquer des randonnées en ski, faire de l'escalade de cascade de glace et du ruisseling, activité qui consiste à remonter des torrents gelés, équipé de crampons et de piolets, en compagnie d'un guide. Autres loisirs  : snake gliss, parapente, motoneige, balades avec des ânes (selon météo) et patinage sur des étendues de glace naturelles (à Puy-Saint-Vincent 1400 m et 1600 m, et à Pelvoux-Vallouise 1250 m).

Activités en après-ski. On trouve un cinéma à Puy-Saint-Vincent. Une salle d'escalade est aussi à votre disposition à Pelvoux. Vous pourrez également découvrir la Maison du Parc national des Ecrins à Vallouise ou encore la Maison du miel et la Maison artisanale de la Vallouise à Puy-Saint-Vincent, avec dégustations et ventes de produits locaux... Avis aux gourmands ! Des balades à faire au gré de vos envies seront l'occasion d'admirer les cadrans solaires, fresques, églises et chapelles des environs (le Pays des Ecrins compte 56 cadrans solaires dont un à la Maison du Parc national). Des visites guidées de deux heures, à la journée, en demi-journée, ou même sur plusieurs jours, pourront vous révéler plus en détails les richesses de ce patrimoine régional. Notez qu'un label Qualité Pays des Ecrins a été mis en place afin de garantir une qualité de loisirs et d'activités au sein des stations.

Par ailleurs, diverses manifestations sont organisées pour les enfants lors des vacances de février (animations gratuites tout au long de la semaine). Rendez-vous également le 24 décembre en front de neige pour l'arrivée du Père Noël ainsi que tous les mercredis pour des journées spécialement dédiées aux enfants. Les plus grands ne sont pas oubliés avec du ski nocturne deux fois par semaine de Noël à fin février, un bal des Ados, un Big Air Contest (démonstration de ski freestyle), des courses de bouées sur neige, ainsi que des matchs de hockey et de foot. Les petits bénéficieront d'ateliers maquillage, de concours de dessins et de bonhomme de neige, ou encore d'une descente aux lampions en nocturne ! De nombreux événements sont à noter : Coupe du monde de ski alpinisme (9 au 11 janvier 2015) ; Snow Trail des Ecrins, une course à pied de 10 km (plusieurs étapes de décembre à février), la Coupe d'Europe et Coupe de France de boardercross, une référence européenne en snowboard cross avec des compétiteurs de tous horizons (17 et 18 janvier 2015), le 24e Festival du Rire de Puy-Saint-Vincent (en février, à confirmer pour 2015), la semaine de la magie (8 au 13 mars 2015) et enfin une semaine de concerts et spectacles pour la clotûre (12 au 19 avril 2015).

Le massif des Écrins

On dénombre 150 sommets de plus de 3 000 mètres et 11 000 hectares de glaciers dans le massif des Ecrins. Cette forteresse naturelle est habitée par des agriculteurs et éleveurs, ainsi que par des professionnels du tourisme. On y trouve sept grandes vallées  : le Briançonnais, le Champsaur, l'Embrunais, l'Oisans, le Valbonnais, le Valgaudemar et la Vallouise. Cette partie des Alpes est un parc national depuis 1973. Pour plus de renseignements : Maison du Parc tel. 04 92 23 58 ou www.ecrins-parcnational.fr.

EmplettesHaut de page

Le Queyras réunit huit villages alpins qui, pour vivre au rythme des saisons touristiques, n'en ont pas pour autant perdu leur âme et leur charme. Abriès, Aiguilles, Arvieux, Ceillac, Château-Ville-Vieille, Molines, Ristolas, Saint-Véran : chacun d'eux possède un réseau de pistes plus ou moins vaste. On y accède par des gorges étroites et impressionnantes ou des cols que l'on ne franchit que l'été.

8 stations villages. Le point culminant du Queyras est le Pic de la Font Sancte (3 385 mètres d'altitude), tandis que le col de l'Izoard (2 361 m d'altitude) est la porte du Queyras. Aujourd'hui, le paysage agricole qui faisait autrefois la vallée à quelque peu disparu, mais ce sont toujours des terrasses qui le constituent dans l'essentiel.

Abriès (1 550 mètres d'altitude), capitale de l'alpinisme à la Belle Epoque, dans ce qui est aujourd'hui le parc naturel régional du Queyras, présente des pistes de ski alpin (30 km) et de ski de fond pour tous niveaux. Autres activités possibles : carving, freeride, raquettes, ruisseling, chiens de traîneaux, ou handiski. En station, vous avez une patinoire naturelle ou des séances bien-être. À voir  : de nombreuses pierres écrites gravées par des habitants du village qui y ont laissé des messages voilà longtemps, une Maison du Costume, ainsi que le tunnel de la Traversette, plus vieille percée alpine (1497). Abriès était autrefois une cité commerçante toute proche de l'Italie.

Aiguilles est un bourg à 1 475 mètres d'altitude où vous trouvez divers services et commerces. C'est le village des "  Américains  ", ces émigrés qui ont fait fortune en Amérique du Sud et sont revenus finir leur vie au pays. L'architecture d'Aiguilles est ainsi marquée par d'importantes bâtisses bourgeoises. À voir : la Maison Eiffel, construite en métal et dotée d'une tour carrée. Côté ski alpin, ce sont 5 pistes réparties sur 3 km, un stade d'entraînement pour débutants et un snowpark. Douze pistes nordiques sont également à votre disposition, de même qu'un Espace Montagne et Sécurité, un parc ARVA, un itinéraire de ski de randonnée balisé pédagogique, une cascade de glace artificielle à escalader et une patinoire naturelle de 800 m2 installée au pied des pistes. Télémark et ruisseling son également possibles.

Arvieux (1 500 m à 1 800 m d'altitude), implanté au sud du col d'Izoard, est particulièrement ensoleillé, au point d'être surnommé le "  Val d'Azur  ". Ses douze pistes de ski alpin conviennent bien aux débutants et aux enfants. Le col peut être rejoint en ski de fond, pour la pratique duquel on dispose de huit pistes et d'un espace ludique avec boardercross. Vous pourrez également vous initier au biathlon, prendre un accompagnateur pour des sorties pédagogiques sur la nature et la faune, ou encore profiter de la toute nouvelle patinoire et faire quelques descentes de luge sur une piste spécialement aménagée. À voir  : Le Moulin, espace pédagogique qui témoigne du passé agricole des vallées, la Maison de la Mémoire et du Savoir à l'école de Brunissard, hameau où s'élèvent également un campanile, ainsi que la Maison Fantin, demeure qui abrite les bureaux du parc du Queyras et une bibliothèque multimédia. Notez que cette maison arbore un important décor peint du XVIIIe siècle et présente un cadran solaire. Vous pourrez également admirer l'architecture des vastes fermes du vallon, exposées sud, avec des séries d'arcades sur 2 ou 3 niveaux, style d'origine italienne.

Ceillac (1 640 m d'altitude) se divise principalement en trois parties : le chef-lieu, l'Ochette et le hameau de la Clapière. Vous y trouverez un spot de cascades de glace réputé et un domaine apprécié par les équipes nationales de ski alpin (20 km de pistes soit 14 pistes pour tous les niveaux). Des pistes de ski de fond longent le torrent du Mélézet et traversent des forêts : ce sont 36 km de pistes damées. Ceillac vous offrira aussi de nombreuses randonnées à pied (38 km d'itinéraires nordiques), en raquettes ainsi que la possibilité de pratiquer le parapente ou le ski de randonnée. L'après-ski vous réservera d'autres surprises : artisanat local, dégustations dans les restaurants locaux, animations organisées par le comité des fêtes... Dans ce village d'artisans, vous pouvez voir des maisons traditionnelles et deux églises remarquables (XIVe siècle) dont Saint-Sébastien avec son clocher-mur à 6 cloches, unique en France (centre du vieux village), ainsi que des fontaines en pierre rose, des pierres écrites... Le service du cartable à la neige, organisé par la mairie de Ceillac, permet en outre aux familles composées d'enfants en âge scolaire de profiter des atouts du village en dehors des vacances scolaires.

Château-Ville-Vieille (1 377 m d'altitude) est constitué de six hameaux baignés de soleil d'où l'on a des points de vue exceptionnels sur la vallée du Guil. La Voie Blanche, ensemble de pistes nordiques, vous emmène le long du Guil ou dans une forêt de mélèzes. Vous pourrez y pratiquer : chiens de traîneaux, raquettes, ski de fond, sans oublier les plaisirs de la luge. À voir : des fontaines en pierre avec leur lavoir, la Maison de l'Artisanat et Fort Queyras, château construit au XIIIe siècle pour protéger les environs des attaques de pillards venant de Provence. Il a été agrandi en 1692 par Vauban. Une annexe de la mairie de Château-Ville-Vieille conserve une armoire aux huit serrures qui témoigne de l'existence passée de la République de l'Escarton du Queyras. Ce meuble en pin cembro a été fabriqué en 1773 par un ébéniste de Saint-Véran.

Molines est situé sur le massif de Beauregard, à 1 750 m d'altitude, et se compose de sept hameaux. Ses pistes accueillent des épreuves internationales de ski alpin - elles sont reliées à celles de Saint-Véran offrant ainsi 36 km de pistes sur un dénivelé de plus de 1 000 m, autant pour les skieurs débutants que confirmés. Ses parcours nordiques vous mènent quant à eux au col Agnel où vous aurez un panorama unique sur la Taillante, le Mont Viso et sur la Val Varaita en Italie : randonnées, chiens de traîneaux et ski de fond vous y attendent. Le village possède des maisons des XVIIe et XVIIIe siècles, ainsi que des fontaines en bois, un vieux four à pain et une église dotée d'un clocher massif de dix mètres de haut.

Ristolas (1 640 m d'altitude) se trouve pour sa part sur les contreforts du mont Viso, tout près de la frontière franco-italienne. C'est un peu le bout du monde  : la route s'arrête là. Le territoire est ici très protégé et séduira les amoureux d'une nature préservée. On y trouve une piste de ski alpin de 150 mètres pour les débutants et une entrée sur un grand domaine nordique. Citons l'itinéraire du belvédère du Mont Viso ou alors celui de la traversée du Queyras. Chiens de traîneaux, randonnées pédestres, raquettes ou ski de fond seront possibles sur 45 km de pistes à la découverte de paysages à couper le souffle. À voir  : l'Atarier d'Estefan, atelier d'art où l'on produit des oeuvres inspirées par le Queyras.

Saint-Véran est la commune la plus haute d'Europe (2 042 mètres d'altitude) et l'un des plus beaux villages de France. Le ski alpin est relié aux Molines avec 36 km de pistes contre 30 km pour le ski de fond. Ici aussi vous trouvez des artisans, notamment des sculpteurs sur bois. Le village s'étend sur un kilomètre et est constitué de cinq quartiers. À voir : une église classée (XVe-XVIIe siècles). Des lions sculptés tenant entre leurs pattes un enfant ornent sa façade. Remarquable aussi  : le Soum, musée du parc du Queyras qui raconte l'histoire du village. Signalons enfin l'observatoire du pic de Château Renard (2 930 m d'altitude), le plus haut d'Europe : profitez d'une sortie raquettes ou en ski de randonnée pour y accéder depuis le village.

Vous avez des jardins des neiges pour les enfants dans la plupart des stations, lesquelles sont enneigées artificiellement en cas de besoin. Côté patrimoine, le Queyras ne forme pas une vallée fermée : on y note des témoignages de négoces à l'international et une influence de l'art baroque italien par exemple.

Des domaines skiables répartis sur plusieurs villages. Le Queyras compte 4 domaines alpins non reliés entre eux, répartis sur 7 villages : le domaine du Haut-Guil sur Abriès et Ristolas ; le domaine de Beauregard, sur Molines et Saint-Véran ; le domaine de l'Izoard, sur Arvieux ; le domaine du Cristillan sur Ceillac. Soit 80 km de pistes desservies par 29 remontées mécaniques. Une navette interstations circule entre les villages.

Le domaine nordique est important et se classe au 3e rang en France avec 4 espaces nordiques des 4 vallées d'Algues, Cristillian, Izoard et Huat Guil. Soit 200 km de pistes et itinéraires dédiés à la pratique des sports nordiques : ski, raquette, randonnée, chiens de traîneaux, etc. Un topoguide permet d'accéder à près de 250 itinéraires.

Les nouvelles glisses se concentrent sur l'espace snowpark du pôle des Aiguilles et les zones ludiques sur : Pra-Bernard (Arvieux), Ristolas (espace ludique et stade de biathlon), Les Tourres (Ceillac), et les Aiguilles (patinoire). On pratique aussi dans les différents domaines : le parapente, la cascade de glace... entre autres.

Agenda des manifestations Hiver 2014-2015 en Queyras

De nombreux événements sont à noter au cours de l'hiver : Festi nordic (14 décembre), pour découvrir la glisse dans le Queyras ; la Féerie de Noël aux Aiguilles, pendant les vacances de Noël ; semaine des traditions Queyrassines (18 au 23 janvier) à Ceillac ; 34e Traversée du Queyras, compétition de ski de fond (25 janvier) ouverte à tous ; Canicross (31 janvier et 1er février) à Arvieux ; finale nationale du Nordic Skier-cross (14 et 15 mars) ; les Extravagances (26 mars au 6 avril) à Molines et Saint-Véran, sur le thème Woodstock des années 1980 ; le 26e Grand Béal (5 avril), compétition de ski d'alpinisme à Arvieux, avec des sommets majestueux culminant à près de 3 000 m d'altitude, qui se déroule en 2 éditions et débute le 14 décembre.

Le Queyras
Le Queyras

Situé au coeur de la vallée du Guil, près de Guillestre et la cité fortifiée du Mont-Dauphin (classée au patrimoine mondial de l'Unesco), Risoul est une station village à 1 174 mètres d'altitude à 70 km de Gap. Son domaine skiable forme, avec celui de Vars, le domaine de la Forêt Blanche.

Une station au coeur de la forêt de mélèzes. Rizoul est une commune de montagnes traditionnelles composée de dix-sept hameaux entre 900 et 1 300 mètres d'altitude. On y produit notamment du jus de pomme et des poteries. La pomme de Risoul vient uniquement de la région de Risoul où elle y est cultivée depuis plusieurs siècles. Réputée pour son excellente conservation allant de trois à neuf mois et son excellente résistance aux maladies, elle a longtemps constitué un élément essentiel de l'alimentation des Risoulins. On skie à Risoul depuis les années 1970. La station a été établie sur des alpages, à 1 860 mètres d'altitude, au coeur d'une forêt de 900 000 mélèzes ! Une vraie richesse... La station est composée d'immeubles et de chalets en béton recouverts de bardeaux de bois, relativement bien intégrés dans la forêt qui les entoure. Signalons en outre le plus haut sommet environnant : le Pic de Chabrières qui culmine à 2 750 mètres.

Le domaine skiable de la Forêt Blanche. Les pistes du domaine skiable de Risoul sont reliées à celles de Vars, l'union des deux stations formant le domaine de la Forêt Blanche, l'un des plus beaux domaines des Alpes du Sud ! Vous skiez alors dans un cadre splendide avec un horizon de pics enchevêtrés face au Parc National des Ecrins et au Parc Régional du Queyras, au dessus de la Durance et du Lac de Serre-Ponçon, et sous le soleil du Sud ! Ce sont en tout 116 pistes balisées (21 vertes, 45 bleues, 40 rouges, 10 noires) et sécurisées, réparties sur 185 km et pourvues de nombreuses remontées mécaniques. Leur diversité permet aux familles comme aux athlètes de glisser comme bon leur semble, d'autant plus que la neige est ici de qualité durant toute la saison - cependant, un enneigement artificiel est effectué en cas de besoin. On trouve dans ce domaine un espace débutants sur un petit plateau juste au-dessus de la station (accès gratuit et facile par une télénacelle), des stades (slalom et KL)... et deux snowpark. 

Risoul fut une des premières stations à créer ce type d'installation. Celui de Rizoul propose pour votre amusement  : fun zone, tremplins, big airs, gap, barres de slide, half de 150 mètres de long, super pipe de 70 mètres, boardercross ouvert à tous, zone détente... Un nouvel air bag Coca-Cola zéro a d'ailleurs été installé sur ce snowpark. Petits plus : des animations avec sono au programme, notamment en nocturne, ainsi que des événements tel que le championnat de France de half pipe. Notons aussi depuis 2011, une nouvelle attraction de la station de Risoul Forêt Blanche : la Luge Dévale (la piste de luge au départ des remontées mécaniques). Sensations assurées !

Le hors piste est également possible à Risoul, station qui fait très bien les choses en la matière. En effet, elle a créé un balisage spécifique afin d'informer les skieurs. Plusieurs couleurs sont utilisées  : blanc (pas de risque particulier), jaune (pas de contrôle, pas d'aménagement, présence de fortes pentes potentiellement dangereuses), orange (limite du domaine, pas de secours à attendre du service des pistes), bleue (zone dangereuse et fermée). Cela dit, faites appel à un accompagnateur ou guide qui connaît bien le secteur, c'est plus raisonnable !

Les enfants ne sont pas oubliés avec un club Piou Piou et Ourson, un espace spécialement conçu, aménagé et sécurisé pour les enfants à partir de 3 ans. Autres activités possibles : snowscoot, quad, motoneige avec des randonnées accompagnées le soir à la fermeture des pistes, circuit minimotoneige et quad pour enfants et circuit d'initiation motoneige adulte, et une patinoire naturelle. Mais aussi des balades découvertes en segway, parapente, randonnées en raquettes, nocturne en igloo, et marche nordique. Le domaine compte 35 km d'itinéraires.

Animations dans la station. Vous trouverez un nombre conséquent de restaurants, de bars, d'hébergements et divers commerces et services, un spa, un institut de remise en forme, balnéothérapie, soins du corps, ou encore massages, ainsi qu'un cinéma et une discothèque.

Côté patrimoine, on peut voir à Risoul une église du XVIe siècle, des chalets, des chapelles, des fontaines, ou encore des fours banaux. Notons la présence d'une table d'orientation se trouvant sur l'Homme de Pierre (2 361 mètres d'altitude) et permettant d'observer la forêt de mélèzes, la vallée de la Durance, le fort de Mont-Dauphin, Guillestre, et le massif des Écrins en toile de fond.

Des animations sont par ailleurs régulièrement organisées pour les enfants comme pour les adultes. Ainsi, par exemple, l'ESF vous informe au sujet de la neige et des avalanches ou vous initie au télémark, forme ancienne de ski. Sculpture sur neige, visite de la station suivie d'une dégustation du jus de pomme de Risoul, nocturne white park, jeux en bois, soirée disco sur la glace, concours ski tandem, descentes aux flambeaux et spectacles au village vacances touristra-léo lagrange, font aussi partie des animations régulières pendant la saison hivernale. Sachez que les manifestations s'intensifient pendant les vacances scolaires !

A noter, Récréa-neige (4 au 17 janvier), dans la station l'enfant est roi ; Festival de la Chanson Française (17 au 24 janvier) ; le Risoul First Rid, une initiation au ski hors-piste (24 et 25 janvier) ; le championnat du monde FIS de ski de vitesse à Vars (fin janvier)... et le Festival de l'Humour à Risoul (21 au 28 mars) La Risoul Dévale (18 et 19 avril 2015) !

Les eaux soufrées du Plan de Phazy

Situées à la limite de Risoul et de Guillestre, connues depuis l'Antiquité, les eaux chaudes du Plan de Phazy jaillissent de terre à une température de 27°. Riches en fer, silice et manganèse, elles auraient pour vertu de soigner les arthroses, les rhumatismes, les affections rénales et hépatiques, ainsi que l'eczéma et le psoriasis quand on se baigne dans l'un des bassins qui se trouvent sur place. Notez qu'il est déconseillé d'en boire car elles ne font pas l'objet de contrôle sanitaire.

office de tourismeHaut de page
EmplettesHaut de page
Panier gourmandHaut de page
LM

Vars se trouve sur une portion de la route des Grandes Alpes qui relie les communes de Guillestre et de Barcelonnette par le col de Vars (2 108 mètres d'altitude), à environ 70 km de Gap. Son domaine skiable forme, avec celui de Rizoul, le domaine de la Forêt Blanche.

Une station village étagée. La station est constituée de quatre hameaux de montagne qui s'étirent le long de cette route : Saint-Marcellin (1 500 mètres), le plus ancien, où l'on pratiquait essentiellement des activités pastorales, Sainte-Marie (1 650 mètres), où ont été implantés les premiers aménagements touristiques, Sainte-Catherine (1 750 mètres), qui présente un bel ensemble architectural traditionnel, et Les Claux (1 800 à 1 950 mètres), station-village environné par une forêt de mélèzes au pied des crêtes de l'Eyssina. Ce dernier hameau a été construit à partir de 1962 autour des activités sportives et principalement du ski alpin. Vars se situe aux portes du Parc naturel régional du Queyras. Il est longtemps resté un lieu de passage déterminant entre la France et l'Italie. Notez qu'un service de navette gratuit vous est proposé à destination de chaque village ou du col de Vars.

Chacun des quatre hameaux donne accès au domaine skiable, lequel, associé à Risoul, se nomme La Forêt Blanche.

Le domaine de la Forêt Blanche. Il offre une grande variété de pistes pour contenter les skieurs de tous les niveaux. Entre 1 650 m et 2 780 m d'altitude, ce domaine compte 185 kilomètres de parcours skiables et plus de 116 pistes. Les freeriders y apprécient notamment une centaine de couloirs dans les crêtes de l'Eyssina et de Chabrières. De nombreux snowparks vous attendent ici : le park de l'Eyssina (20 modules adaptés à tous les niveaux), le park des Ecrins, le park des Escondus avec park de jib et des rails débutants et médiums, le Totem park, avec des modules entièrement en bois et pierres ainsi qu'une ligne pour les riders confirmés, l'Alpha park, au pied du park de l'Eyssina, avec des modules pour les médiums, ou encore le Pimp My Park... À Vars, deux aires de luges entretenues et protégées accueillent pour leur part les enfants et les plus grands avec des modules (bosses, tables, virages relevés).

Des itinéraires de ski de fond balisés et tracés traversent la forêt en bordure du lac du Refuge Napoléon ou en direction du Col de Vars. Ils sont abordables par tous les adeptes de ce type de glisse, qu'ils soient débutants ou experts. De plus, 35 kilomètres de sentiers pour piétons, tracés, balisés et damés, sont ouverts aux randonneurs qui peuvent ainsi découvrir tranquillement de magnifiques paysages et le patrimoine bâti des villages à travers de charmantes ruelles : vieux lavoirs, fours banaux... Autres activités proposées  : sorties en raquettes, randonnées en peaux de phoques, balades en chiens de traîneaux ou en motoneige, escalade de cascade de glace, snake gliss, speed skiing, vol libre en parapente, en hélicoptère... Du ski en nocturne et des descentes aux flambeaux sont aussi organisés.

Activités en station. Vous avez à votre disposition quatre centres commerciaux, des bars et restaurants, divers lieux d'hébergement, un cinéma, une discothèque, une bibliothèque, un espace multimédias ou une salle de jeux. La patinoire Fo-Ksa-gliss, située au coeur de la station, vous accueille quant à elle en journée ou en soirée. Un espace détente et relaxation (avec spa, hammam, sauna) vous attend également, et vous pourrez tester à Vars un salon de massages, des séances de shiatsu, ou profiter d'une salle de squash entièrement équipée avec prêt du matériel, ou encore d'un bain nordique : une sensation unique ! Des ateliers zen (gym douce, relaxation, étirements) sont en outre proposés par le service animation de l'office de tourisme.

Côté patrimoine, signalons sur Saint-Marcellin, le château, implanté sur un éperon rocheux qui surplombe la vallée, dont il ne reste que quelques vestiges d'une tour du XIe siècle tout comme l'église du village dont le coeur date du XIIIe siècle : la preuve que l'homme s'est installé depuis fort longtemps en ce lieu. Le temple quant à lui, reconstruit au XIXe siècle, témoigne de l'importante communauté protestante. Des événements festifs et sportifs sont organisés à Vars tout au long de la saison d'hiver.

À noter dans vos agendas : Vars en scène, une grande fête pour l'ouverture du domaine skiable (13 décembre 2015) ; festivités de Noël (22 au 25 décembre) avec le rendez-vous des Marmailles (23 décembre) ; la soirée explosive d'Artifice et Cie (31 décembre) ; Full Moon (5 janvier et 4 février 2015). Notez également d'autres temps forts : le championnat du monde FIS de ski de vitesse (23 au 25 janvier 2015) ; en février, le challenge vol et ski, le SFR Tour, le rendez-vous des Marmailles (mensuel) ; l'Urban JIB Arena, évènement à caractère culturel alliant ride, musique et art... avec des concerts gratuits en soirée (11 avril 2015). Et le Festival de l'Humour à Risoul (21 au 28 mars) !

Sommets enneigés - Vars
Sommets enneigés - Vars
Ça Vars vite  !

Comme Les Arcs, Vars est renommé en matière de ski de vitesse. Il s'agit de descendre une pente très raide le plus vite possible afin de battre des records. C'est, avec la chute libre, le plus rapide des sports non motorisés. La station accueille des épreuves de la coupe du Monde de cette discipline et a été le théâtre de ses championnats du monde en 2009.

Sommets enneigés - Vars
Sommets enneigés - Vars
Vue sur la station de ski de Vars.
Vue sur la station de ski de Vars.
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis