Le guide : Stations de Ski : Isère

Isère

Magie des douces lumières du couchant sur le massif des Grandes Rousses
Magie des douces lumières du couchant sur le massif des Grandes Rousses
L'Alpe-d'Huez, fleuron des stations de sports d'hiver
L'Alpe-d'Huez, fleuron des stations de sports d'hiver
L'hiver, Chamechaude se plaît à revêtir un épais manteau immaculé
L'hiver, Chamechaude se plaît à revêtir un épais manteau immaculé
Carlos Janka, champion olympique de slalom géant en 2010
Carlos Janka, champion olympique de slalom géant en 2010
Vue sur la ville de Grenoble.
Vue sur la ville de Grenoble.
Jardin public de Grenoble.
Jardin public de Grenoble.
Vallée de la Chartreuse.
Vallée de la Chartreuse.
Site naturel du funiculaire de Saint-Hilaire-du-Touvet.
Site naturel du funiculaire de Saint-Hilaire-du-Touvet.
Site naturel du funiculaire de Saint-Hilaire-du-Touvet.
Site naturel du funiculaire de Saint-Hilaire-du-Touvet.
Les participants à l'Ut4M.
Les participants à l'Ut4M.
Les passerelles du lac de Monteynard.
Les passerelles du lac de Monteynard.
Halles de Mens.
Halles de Mens.
Isère
Isère
Crémieu.
Crémieu.
Port des Roches de Condrieu.
Port des Roches de Condrieu.
Passerelle du lac de Monteynard.
Passerelle du lac de Monteynard.
Sports nautiques sur le lac de Monteynard.
Sports nautiques sur le lac de Monteynard.
Mont Aiguille.
Mont Aiguille.
Mont Aiguille.
Mont Aiguille.
Mont Aiguille.
Mont Aiguille.
Pont-de-Beauvoisin.
Pont-de-Beauvoisin.
Lac de Paladru.
Lac de Paladru.
Alpe d'HuezHaut de page

L'Alpe d'Huez s'est développée sur la face sud du massif des Grandes-Rousses, à 1 860 mètres d'altitude. C'est l'une des stations phares des sports d'hiver en France. Son domaine skiable est relié à cinq autres stations : Auris-en-Oisans, La Garde, Oz-en-Oisans, Vaujany et Villard-Reculas, et est situé à 59 km de Grenoble.

Une station composée d'anciens alpages. Elle s'est développée à partir des années 1920 (construction du premier téléski à perche en 1935 par Jean Pomagalski), au-dessus du village d'Huez composé d'anciens alpages. Le site de l'Alpe a été occupé de manière permanente depuis le Moyen Age puis l'on y exploita une mine d'agent pour le compte du Dauphin. C'est actuellement le seul coron médiéval connu et préservé dans sa globalité ce qui en fait un site unique en Europe et classé aux Monuments Historiques. Le Pic Blanc culmine à 3 330 mètres d'altitude, point depuis lequel on observe un panorama grandiose (3 étoiles au Michelin), un paysage couvrant presque 1/5e de la France, de l'Italie au Massif Central. Voilà une station climatique, touristique, référencée Grand Domaine, Nouvelles Glisses et loisirs multi-glisses, parfaite et idéale pour un séjour sportif. Des champions issus du skiclub enorgueillisent régulièrement la station : en skicross Sylvain Miailler, champion de France, et Ophélie David, récompensée de 7 globes de cristal.

Un domaine skiable à l'ensoleillement optimum. Les 120 pistes balisées et sécurisées du domaine permettent des descentes pour tous les niveaux. Elles offrent jusqu'à 2 230 mètres de dénivelé sur une étendue de 150 km. La piste noire de Sarenne est la plus longue du monde avec ses 16 km de descente, de 3 300 mètres à 1 500 mètres d'altitude : c'est la particularité de la station. Depuis 2014, on peut la pratiquer en nocturne sur inscription : Sarenne by night, descente et repas inclus. Les skieurs chevronnés sont ici aux anges, mais les débutants ne sont pas exclus. Ils disposent de pentes douces au pied des pistes, de même que d'espaces qui leur sont exclusivement réservés. Côté remontées mécaniques, vous avez le choix entre téléphériques, télécabines, télésièges, téléskis, ascenseurs et tapis/télécordes. Si le sol n'est pas naturellement fourni en or blanc, les pistes sont enneigées artificiellement.

En plus de descentes ébouriffantes, l'Alpe d'Huez offre une gamme complète de loisirs de neige avec ses pistes de ski de fond et de luge, ses deux snowparks, l'un pour les débutants, l'autre pour les experts, son boardercross et même des chemins de randonnées pédestres avec 30 km pour la promenade des piétons. En ce qui concerne les glisses non conventionnelles, les passionnés peuvent pratiquer ici airboard, snake gliss, be one, snow trikke, snowkite, ski-joëring...

Pour être complet, il faut noter que le ski hors piste est possible à l'Alpe d'Huez avec des accompagnateurs. Il réserve des descentes dans des paysages merveilleux. Citons, par exemple, la Combe du Loup, le Grand Sablat, Roche Melon.... accessibles toutefois aux plus expérimentés.

La pratique du handiski est aussi favorisée. Vous pouvez en outre entreprendre des descentes en ski ou luge en nocturne (piste de la Butte de l'Eclose).

Les enfants ne sont bien sûr pas oubliés avec, à certaines dates et une fois par semaine, Récréaneige (terrain de foot près du Palais des Sports et des Congrès) où des jeux de toutes sortes sont organisés : concours de bonhommes de neige, sculpture sur neige, ou encore foot sur neige. Un éco rally attend également les petits (devant la patinoire) afin d'aider un yéti à retrouver sa maison, de même qu'un plateau de jeu à taille humaine (galerie commerciale Les Bergers, face au parking).

D'autres loisirs encore ? Eh bien, sachez que l'on vous propose à l'Alpe d'Huez des balades en chiens de traîneau, ainsi que des promenades en calèche ou en chenillettes. Si la technique vous intéresse, on vous fait visiter les coulisses de l'usine à neige et des remontées mécaniques. Autres façons de passer des moments intenses : apprendre la conduite sur glace ou s'élancer en motoneige sur circuit ou en randonnée. Pour prendre de la hauteur, vous avez encore des activités de deltaplane, ULM ou parapente, des promenades aériennes en avion ou hélicoptère. L'Alpe d'Huez possède d'ailleurs un altiport construit à l'occasion des 10e Jeux Olympiques d'hiver de Grenoble en 1968.

En station, vous pourrez pratiquer des sports variés : patinage, curling, hockey, baignade à la piscine, tir à l'arc, escalade indoor, basket... La présence d'un Palais des Sports et des Congrès offre la possibilité de choisir de nombreuses activités à la carte. Un parcours In'Vertigo, d'aventure indoor, permet de jouer au funambule à tous les âges.

Une large offre de services et de loisirs d'après-ski. Notamment des spas et institut de relaxation pour votre détente, ainsi qu'une bibliothèque-médiathèque et des ateliers hebdomadaires pour les enfants à la Maison des Associations. Deux cinémas se trouvent dans la station, de même qu'au moins deux sites touristiques : le musée d'Huez et de l'Oisans, avec notamment son expo consacrée aux mines d'argent locales, et l'église Notre-Dame-des-Neiges, étonnant édifice moderne en forme de tente conçu par l'architecte Jean Marol dans les années 1960 et décoré de vitraux riches en couleurs de l'artiste Arcabas - on y donne des concerts de musique classique. Cette église héberge en effet un orgue unique au monde, en forme de main dressée vers le ciel, conçu par le grand compositeur Jean Guillou et le facteur d'orgue allemand Detlef Kleuker. À voir aussi, à 2 700 mètres d'altitude, la Grotte de Glace où l'on présente chaque année des sculptures nouvelles : une visite à faire en famille.

Par ailleurs, la saison à l'Alpe d'Huez est riche en événements. Au programme : le Trophée Andros pour les amoureux de sports mécaniques (19 et 20 décembre 2014) ; le Festival de l'Alpe d'Huez, un festival international du film de comédie (14 au 18 janvier 2015), Ross on Tour (23 et 24 février 2015) ; les Ofé X Day (28 et 29 mars 2015) avec une ouverture du parcours de skicross aux juniors de 13 à 16 ans ; Cristaux de l'Oisans (7 et 8 mars 2015) est une course ouverte aux 4-11 ans. Le Mundialito, tournoi fair-play de foot en salle (4 au 6 avril 2015), le 10e Festival de la BD (18 au 20 avril 2015) et la Sarenne Snow Bike (18 avril 2015) achèvent de marquer la saison.

L’Ile au Soleil

La station aime à se surnommer l'Ile au Soleil. On comprend pourquoi quand on sait qu'elle bénéficie d'un microclimat qui lui offre un ensoleillement particulièrement prévenant  : 300 jours par an en moyenne  ! On vous garantit ici jusqu'à sept heures et demie de soleil en décembre et jusqu'à onze heures de soleil en avril. La principale raison à cela est que l'Alpe d'Huez et ses pistes se trouvent sur un plateau orienté plein sud.

La station en hiver - Alpe d'Huez
La station en hiver - Alpe d'Huez
Alpe-du-Grand-SerreHaut de page

La station de l'Alpe du Grand Serre se trouve au sommet du col de la Morte, aux portes de l'Oisans, entre la vallée de la Romanche et la vallée de la Roizonne, à quelques kilomètres de Vizille, depuis Grenoble. Encadrée par le massif du Taillefer (2 857 mètres d'altitude) et la montagne du Grand Serre (2 141 mètres d'altitude), elle se situe sur la commune de La Morte, à 1 368 mètres d'altitude.

Une station village appréciée des familles. La station est formée de six hameaux : Chabotte, La Cascade, Le Couvent, Jean-Poncet, Le Désert et La Blache, qui en est le centre sur le plan du tourisme et des commerces. Les premières installations dédiées aux skieurs ont été créées en 1938 avec l'édification du téléski du Petit Mollard. Après avoir réparé les dégâts subis durant la guerre, la station a pris de l'ampleur dans les années 1960. C'est de cette époque que date le nom d'Alpe du Grand Serre. Un serre est un sommet généralement de forme arrondie et douce, en opposition avec les sommets en pic que l'on trouve en haute montagne. Le paysage se compose de fermes regroupées en hameaux dans des lieux favorables, c'est à dire qu'elles sont bien protégées des avalanches, à proximité d'un cours d'eau, empiétant au minimum sur les terrains agricoles.

Un domaine skiable à 360° sur les pentes du massif du Pérollier. Celui-ci culmine à 2 184 mètres - le dénivelé est de 817 mètres jusqu'à la station. Les pistes courent tout autour de son sommet, lequel offre un beau panorama sur les massifs environnants. À noter : le bas des pistes est enneigé grâce à des canons. Ainsi, le skieur choisit son itinéraire en fonction de l'ensoleillement de la journée et de la difficulté des pistes proposées : 55 km de pistes alpines et un espace arboré et vallonné de 20 km pour le ski de fond. Le freeride est possible sur des itinéraires non damés et assez techniques, ou en hors-pistes.

Côté ski de fond, vous avez la possibilité de parcourir une nature préservée et authentique. Le site nordique propose 6 boucles et 2 modules pédagogiques sur 20 km de pistes balisées pour le ski de fond et 15 km de pistes balisées non damées pour le ski nordique. Vous profiterez ainsi des belvédères et de l'intimité des sous-bois. L'espace d'initiation propose également un stand de tir à la carabine laser et la possibilité de s'essayer au biathlon sans danger. Si vous souhaitez varier les plaisirs, sachez que vous pouvez vous lancer dans des randonnées à ski avec le nouvel " espace Ski de Rando " de l'Alpe du Grand Serre ou en raquettes avec 35 km de parcours balisés, mais aussi en hors piste, avec de nombreux itinéraires à disposition et pour tous les niveaux. Des balades pédestres sont aussi possibles avec divers circuits piétons de longueur variable (2,5 km, 3 km ou enfin 5 km avec la découverte du patrimoine). Luge (en face de l'office du tourisme) et patinoire vous réservent également des moments de plaisir.

Pour les enfants, deux zones d'apprentissage sont aménagées à La Blache, tandis que les plus petits bénéficieront d'une halte-garderie. Les 6-12 ans ont le loisir de s'inscrire à un club qui leur permet de découvrir la nature environnante (itinéraire de raquettes à neige sur le thème des animaux de nos montagnes), de réaliser des igloos, de suivre des parcours trappeurs, de reconnaître des empreintes et traces d'animaux, ou encore de participer à des jeux de neige...

Activités et loisirs hors-ski. Bibliothèque et cinéma sont pour leur part l'occasion de s'accorder un moment de détente après le ski. Côté patrimoine, venez découvrir fontaines, lavoirs, fours à pain qui véhiculent des lieux de rencontres et de vie. Aujourd'hui, la qualité des hameaux tient souvent à l'impression d'équilibre qui s'en dégage : ce sont des villages à taille humaine.

Par ailleurs, des animations sportives, culturelles et ludiques sont organisées tout au long de la saison, notamment des descentes aux flambeaux ou aux lampions, ainsi que des courses et des soirées contes. Citons également la Journée de la Glisse Nordique (fin janvier), la Course des Aigles du Grand Serre (décembre), un slalom pour les Benjamins et un Géant pour les catégories Microbes et Poussin, les courses de chiens de traîneaux qualificatives pour le Championnat National (janvier) et le Derby de la Toudray (mars), évènement phare de la glisse freeride. Les Jeux d'hiver des Collégiens sont pour leur part une manifestation sportive scolaire et rassemblent plus de 1 500 collégiens qui s'affrontent sur des épreuves de ski alpin, snowboard et biathlon avec du tir à la carabine laser. Enfin, la Fête de la Raquette à neige vous attend pour vivre des moments conviviaux et découvrir le domaine nordique de l'Alpe du Grand Serre : ce sont alors des randonnées en raquettes à neige sur des thématiques diverses comme la faune, la flore et le patrimoine (mi-janvier). La course d'objets glissants non identifiés (OGNI) est aussi de la partie dans la station : de quoi vivre un hiver animé !

Enfin, le Fête de la Raquette à Neige vous attend pour vivre des moments conviviaux et découvrir le domaine nordique de l'Alpe du Grand Serre : ce sont alors des randonnées en raquettes à neige sur des thématiques diverses comme la faune, la flore et le patrimoine (début janvier). Tournoi de poker et course d'objets glissants non identifiés (février) seront aussi de la partie dans la station : de quoi vivre un hiver animé !

De la Morte à l'Alpe-du-Grand-Serre

Si l'on s'en réfère aux érudits, " la Morte " serait d'origine préceltique, " mor-murr " signifiant butte rocheuse. Le suffixe latin " ta " étant ensuite ajouté, le nom évolua au XIIIe siècle en " Mortua ", puis au XIVe siècle en Mons de Morta. Mais cette appellation sinistre, on s'en doute, a encouragé les imaginations fécondes et a donné lieu à de nombreuses interprétations et légendes qui ont traversé les époques pour entrer dans le patrimoine de la station. En 1939, un hôtelier de la Morte, propose de nommer le lieu d'une façon plus adaptée à la nouvelle activité touristique du ski et en suivant la mode et c'est alors la naissance du nom " l'Alpe du Grand Serre ". C'est dans les années 1960, lorsque la station s'est tournée vers les sports d'hiver, que le nom de l'Alpe du Grand Serre est adopté.

Les Bons Plans

Plus de liberté, moins de contraintes... et moins cher tout au long de la saison ! Pour la première fois de son histoire l'Alpe du Grand Serre baisse les prix de ses forfaits de ski :

159 € au lieu de 399 € (forfait saison adulte) ;

99 € au lieu de 289 € (forfait saison enfant/étudiants et séniors) avant le 15 octobre ;

24 € 90 au lieu de 29 € 50 pour le forfait journée toute la saison ;

Un nouveau forfait 4 heures de ski à 21 € 90.

Auris-en-OisansHaut de page

Aux portes du Parc National des Ecrins, à 2 heures de Lyon, entre Grenoble (1h) et Briançon et à quelques kilomètres de Le Bourg-d'Oisans, Auris-en-Oisans est bordée par la plus haute forêt d'épicéas d'Europe, la forêt de Piegut. La station est reliée à celle de l'Alpe-d'Huez.

Une station familiale. Créée dans les années 1970. Elle est à 4 km environ du hameau des Cours. Auris-en-Oisans se compose de neuf hameaux traditionnels et préservés. La station et s'échelonne de 1400 mètres à 1 764 mètres d'altitude. Le front de neige de la station se situe pour sa part à 1 600 mètres. De la station, on a un panorama sur le glacier du Mont-de-Lans, sur la Meije et sur la station des Deux-Alpes. Orientée plein sud, sa situation en balcon, au pied du Signal de l'Homme (2 176 mètres), en fait un site exceptionnel pour admirer le panorama. La station est reliée à l'Alpe d'Huez depuis 1971. En 2009, Auris-en-Oisans devient la septième station verte de l'Isère. C'est une station "skis aux pieds" avec un bon accès des pistes à proximité de votre logement.

Auris-en-Oisans est familiale, idéalement placée face à la station des Deux-Alpes, et dans un cadre idéal pour passer les vacances en toute sérénité avec des enfants. Peu de circulation automobile, des accès piétons entre les différents lieux de la station et une taille modeste, pour une sécurité et une convivialité assurées, en sont les principaux atouts.

Un domaine skiable accessible à tous. Les pistes s'échelonnent de 1 450 m à 2150 m d'altitude pour le simple domaine d'Auris-en-Oisans tandis que, sur Alpe-d'Huez Grand Domaine (Auris, Alpe-d'Huez, Oz-en-Oisans, Vaujany, Villard-Reculas), elle s'échelonnent de 1 150 m à 3 333 m d'altitude. Vous pourrez profiter de 240 km de descentes, soit 135 pistes et 80 remontées mécaniques, ce qui augmente considérablement le nombre de pistes sur lesquelles peuvent s'élancer les skieurs expérimentés (notez qu'un télésiège accessible aux simples piétons relie les deux stations). Le versant nord du Signal de l'Homme donne sur la vallée de Sarenne pour une glisse d'exception, tandis que le versant sud vous promet pour sa part de belles descentes ensoleillées.

Une boucle de ski de fond sur le domaine skiable d'Auris, la boucle de la Rochette (7 km), permettra aux adeptes de la disciple de s'exercer. En prenant un aller/retour piéton Auris-Alpe d'Huez, vous pourrez rejoindre les pistes de ski de fond de l'Alpe d'Huez : 38 km de pistes supplémentaires vous attendent alors. Des sorties en raquettes, ainsi que des tournois de balai ballon, hockey et foot sur neige, d'ultimate freesbee et des descentes aux flambeaux sont également au programme de cette station qui est équipée en canons à neige. Le ski nocturne est lui aussi possible avec, à découvrir en famille, les joies de la glisse en musique : un challenge des familles est organisé lors de la nocturne hebdomadaire.

Située sur le front de neige, une piste de luge sécurisée est à votre disposition. Côté enfants, un club nommé Les Marmottes permet aux 3-12 ans de s'initier aux joies de la montagne grâce à des randonnées ou des sorties découverte de la forêt et de la faune. Des jeux en extérieur ou en intérieur, des activités manuelles ou éducatives, ou encore des préparations de spectacles leur sont proposées. Une halte-garderie est accessible aux petits de 18 mois à 3 ans.

L'animation en après-ski, un point fort de la station. Fun bouées, challenge des familles, soirée des couples, château gonflable, karaoké, boum des enfants, patinoire écologique, initiation step, cinéma, concours de sculpture sur neige, spectacles de Guignol, de cirque, théâtre, danse et chant (spectacle des Aurienchons), sauront vous offrir des moments de détente agréables. En outre, l'association Bien-être et Montagne souhaite promouvoir les techniques de détente corporelle et la découverte des huiles essentielles de l'Oisans et propose ainsi des séances d'initiation aux massages et à la relaxation 2 à 3 fois par semaine à Auris. Rien de tel pour se détendre après une journée de ski ou de marche !

Côté patrimoine, partez à la rencontre des divers hameaux d'Auris-en-Oisans à l'occasion de balades pédestres, par exemple au bel hameau des Cours. La commune rayonne par son patrimoine, ses chapelles, ses oratoires et bien d'autres merveilles... Le sentier patrimoine et nature vous fera découvrir les fontaines et vieux lavoirs, le charme des hameaux. Une bonne occasion de contempler et d'admirer des monuments qui racontent la vie d'une commune et de ses habitants. Le sentier découverte du pays aux 7 clochers regroupe pour sa part trois circuits accessibles à tous qui vous conduiront aux chapelles, aux nombreux oratoires et à l'église médiévale Saint-Julien du XIIe dotée d'un des plus beau clocher de l'Oisans (ces deux guides "sentiers découvertes" sont disponibles à l'office de tourisme).

De nombreux événements festifs vous attendent en outre au coeur de l'hiver : un marché de Noël est à noter, suivi d'un show de Noël (le 24 décembre). La Béfana d'Auris (6 janvier), une fête traditionnelle italienne, la journée nationale de la raquette (janvier) ; la Coupe de France de télémark (début février), de même que le Carnaval d'Auris (février). La Schuss Cup (mars), un slalom géant que l'on parcourt déguisé, et le Canicross Blanc (mars) vous réservent de grands moments d'émotion.

Les colporteurs des Cours

Les Cours est l'un de ces jolis hameaux qui font le charme de la commune d'Auris-en-Oisans. On s'y promène en admirant de belles maisons traditionnelles en pierre de pays et anciennement couvertes d'ardoises, une chapelle du XVIIe siècle dont de nombreux objets sont inscrits à l'inventaire, un musée rural et quelques cadrans solaires qui soulignent le fort ensoleillement du massif (plus de trois cents jours de soleil par an). Dans ce petit village d'agriculteurs et d'éleveurs, les paysans complétaient dans le passé leurs revenus en se faisant colporteurs. Les uns vendaient des lunettes, d'autres des oignons ou des fleurs des Alpes... Organisée l'été, une fête du Colporteur rend hommage à ce passé.

office de tourismeHaut de page

Autrans est une station village à vocation nordique, située dans le massif du Vercors et accessible depuis Grenoble à 36 km uniquement.

Une station climatique devenue une station de ski familiale. Si Autrans est une petite ville de moyenne montagne pleine de charme, ce qui impressionne le plus, c'est sa forêt omniprésente : elle couvre 3 500 hectares pour un territoire de 4 300 hectares ! On trouve le calme dans ce cadre de verdure magique, mais aussi une faune et une flore préservées. Au début du siècle, Autrans était une station climatique qui accueillait alors les enfants souffrant de problèmes de santé, notamment respiratoires. Le village, jadis riche en exploitations agricoles, continue ses activités dans une moindre mesure, avec la production laitière, des exploitations bovines et même des pigeons.

Avec ses parcours superbement tracés pour le skating et l'alternatif, ce beau village du Parc Naturel régional du Vercors est la Mecque du ski nordique, une station immanquable pour les passionnés de ce type de glisse, où se déroule chaque année la fameuse " Foulée blanche " (voir encadré). Ce sont les militaires des Chasseurs alpins basés dans le Vercors qui ont lancé ce sport : les premières compétions qui leur étaient dédiées ont été organisées ici en 1904 ! Puis, en 1968, les Jeux Olympiques de Grenoble, premiers à être diffusés à la télévision, continuent de rendre célèbre la région. On peut à ce titre voir les tremplins alors utilisés lors des épreuves de saut et toujours en activité. Ils accueillent aujourd'hui de nombreuses compétitions nationales et internationales. le club d'Autrans est fier de compter parmi ses athlètes le médaillé de bronze, de poursuite en biathlon, aux Jeux Olympiques 2014 : Jean-Guillaume Beatrix !

Un des plus beaux domaines nordiques d'Europe. Sur plus de 130 km de pistes, avec un enneigement garanti grâce à des canons à neige, où l'on peut joindre skis aux pieds le domaine de Méaudre (au total 250 km de pistes). Un Ludipark permet de s'y initier aux plaisirs de la glisse nordique. On découvre les sompteux paysages lors de longues balades à pied ou en raquettes sur des sentiers balisés et damés (en tout 75 km vous attendent au départ du village ou de Gève) ou, bien sûr, en ski de fond. À ne pas manquer : la piste panoramique de la Molière, qui offre un point de vue exceptionnel sur les Alpes.

Le ski alpin est partagé pour sa part entre plusieurs domaines : le domaine du Claret, au coeur du village, où l'on trouve des pistes de niveau débutant et où le ski nocturne est également possible, un snowpark expert ou débutant avec big air, gape, spine et barre à slide, un espace luge, et un jardin d'enfants avec tapis roulant, puis le Grand Domaine dit de La Sure, située à cinq minutes du village en voiture ou en navette. Ce dernier domaine comprend un nouveau boardercross et une piste de luge, mais aussi un jardin d'enfants, un stade de slalom homologué, de même que plusieurs pistes de tous niveaux. D'autres activités sportives sont à découvrir : le snowkite, une glisse ludique riche en sensations, avec une école à votre disposition pour vous initier ou vous perfectionner, ou des balades en chiens de traîneaux avec divers itinéraires (pistes au départ du village dans la plaine jusqu'à Méaudre et pistes au départ du Col de la Croix Perrin vers la Molière).

La marche nordique vous réserve quant à elle de beaux parcours à travers la nature. En outre, sur une piste de ski réservée au Claret, vous pourrez pratiquer : airboard, snake gliss, trikke bike, yooner, dévalkart, et speedel snow. Ces engins sont très ludiques et s'utilisent facilement dès 10 ans. Avis aux amateurs de découvertes...

Moments de détente en station. Après une journée d'effort sur les pistes, de nombreuses infrastructures proposent des services dédiés à votre bien-être : piscine couverte, sauna, hammam, et jacuzzi par exemple, ou encore des instituts (testez les élixirs floraux élaborés selon la méthode originelle du Dr Bach : ces préparations produites à base de plantes agissent sur notre équilibre émotionnel et notre bien être global) ou des cours de yoga. Les plus petits seront quant à eux encadrés dans une halte-garderie et les 5-12 ans disposeront d'ateliers de travaux manuels : de quoi les occuper copieusement ! La station dispose en outre d'un cinéma, d'une salle de spectacle "L'anecdote" où sont programmés toute l'année : théâtre, musiques, rencontres artistiques et expos, et une bibliothèque.

Côté patrimoine, ne manquez pas de visiter l'église romane située au centre du village, sur une butte afin que tous les Autranais puissent la voir. Seul le clocher peut prétendre être du Moyen Âge (XIIe et XIIIe siècles). Sa flèche de pierre daterait des XVIIe et XVIIIe siècles tandis que le choeur et la nef du bâtiment sont de 1875. Une visite de ferme (Les Marmottes) est aussi possible avec visite de la laiterie et des petits animaux : une sortie agréable à faire en famille. De nombreux artisans d'art sont aussi installés dans la région, c'est alors l'occasion de leur rendre visite et d'admirer leur travail (tourneur sur bois, ferronnerie d'art, art de la table, fabrication de jeux et jouets en bois).

Par ailleurs, divers événements festifs sont attendus en hiver : le 32e Festival international de film de montagne (début décembre), avec également le Festival Off Les Bobines de l'extrême (7 décembre), la 37ème édition de la Foulée Blanche du 14 au 18 janvier 2015 (voir encadré), les Rencontres Internet d'Autrans, un événement annuel dédié à l'appréhension de l'Internet de demain. Initiées en 1997, ces rencontres se déroulent chaque année à la mi-janvier.

La Foulée Blanche

Du 14 au 18 janvier 2015 aura lieu la 37e édition de cet événement nordique. Depuis 1979, la station d'Autrans organise chaque mois de janvier cette course longue de 42 km dédiée au ski de fond. Elle se compose de plusieurs temps forts où les jeunes sont aussi de la partie : la Foulée des jeunes (14 janvier), après quoi place aux enfants (15 janvier), puis la Foulée classique (17 janvier) et la Foulée blanche (18 janvier) pour clore la fête : l'élite prend alors la piste, suivie de tous les passionnés engagés sur les différents parcours (5, 10, 21, 42 km) en skating. Des animations nordiques diverses ouvertes à tous complètent le programme. Pour plus de renseignements : www.lafouleeblanche.com

Profils amusants des toits à pignons enneigés d'Autrans
Profils amusants des toits à pignons enneigés d'Autrans
Points d'intérêtHaut de page
Balades, flâneriesHaut de page
ChamrousseHaut de page

La station de Chamrousse (1 700 m) est située à l'extrémité méridionale du massif de Belledonne au-dessus du Grésivaudan et de l'agglomération grenobloise (à seulement 30 km).

Deux sites pour une station. Chamrousse regroupe les sites de Recoin et Roche Beranger. L'histoire débute au XIIIe siècle, avec l'établissement d'un couvent de religieuses dépendant de la Grande Chartreuse - il n'en reste que quelques pans de murs à peine décelables. En 1825, la marquise de Gaudheron, propriétaire de la source d'Uriage, fait construire un premier établissement thermal et les touristes commencent à affluer. À la fin du XIXe siècle, l'alpiniste Henry Duhamel essaye ici de drôles de planches glissantes que l'on appelle des skis, sur les pentes du Recoin (voir encadré). Le chalet du Recoin, premier refuge dédié à la pratique du ski construit en France est ensuite bâti à Chamrousse, en 1911. L'aménagement de la station débute véritablement dans les années 1950. Celle-ci aura l'honneur de recevoir les épreuves alpines des Jeux Olympiques de 1968 et verra ainsi triompher Jean-Claude Killy, par trois fois, ce qui apportera un surcroît de renommée à la station. En 2005, les chalets sont convertis en résidences.

Construite en pleine forêt et située à la pointe du massif de Belledonne, surplombant Grenoble et sa vallée, la station s'étend entre 1 400 m et 2 250 m d'altitude sur deux niveaux : Chamrousse 1650 (Recoin) d'une part, Chamrousse 1700 (Domaine de l'Arselle) et Chamrousse 1750 (Roche-Béranger) d'autre part. Son point culminant est la Croix de Chamrousse, à 2 250 mètres d'altitude. Chamrousse séduira autant les familles que les plus sportifs et, bien évidemment, tous les amoureux de la nature ! La station est membre du club Les P'tits Montagnards, une charte de qualité.

Un domaine skiable au panorama exceptionnel. Accessible aux piétons par la télécabine, un panorama à 360° vous attend au sommet du domaine, à la Croix de Chamrousse, où vous pourrez admirer à l'est, les massifs des Grandes Rousses et de l'Oisans, au sud, le Taillefer et le Mont Aiguille, à l'ouest, le plateau du Vercors, et au nord, la Chartreuse et les Bauges. C'est à Chamrousse 1650 qu'eurent lieu les épreuves des JO sur des pistes qu'empruntent encore aujourd'hui les adeptes d'une glisse sportive. Chamrousse 1700-1750 convient particulièrement bien aux débutants en ski et snowboard. À cette description, on ajoutera Chamrousse 1600, qui s'identifie au plateau de ski nordique de l'Arselle, une zone naturelle boisée offrant une vue imprenable sur le massif du Taillefer. Le massif de Belledonne se termine pour sa part par une cassure abrupte nommée le "Trou de l'Homme", une chute verticale d'environ 1 000 mètres dominant la vallée.

Le domaine skiable offre 90 km de pistes de ski alpin. Concernant le ski de fond, ce sont 41 kilomètres de pistes qui vous attendent sur le plateau de l'Arselle. On peut en outre pratiquer ici de nombreux autres types de glisse. Vous trouverez à Chamrousse un snowpark, nommé Sunset Park, offrant slopestyle, kid's park et boardercross. Les " glisses alternatives " ont également droit de cité (speeldel'snow, airboard, yooner et trikke skki), de même que le ski hors piste accompagné, le ski de randonnée, le speedriding, le snow-bike, le télémark, le vol biplace à skis en parapente et les descentes en luge. Une patinoire extérieure à Chamrousse 1650 vous réserve quant à elle d'agréables moments de glisse.

Autres loisirs hivernaux proposés : promenades en raquettes (17 km de sentiers en accès libre) ou à pied (5,6 km de sentiers piétons), ou encore avec attelage de chiens de traîneau, plongée sous glace, balade en motoneige, stage de pilotage sur neige et sur glace, et découverte de cascade de glace avec un guide de haute montagne. En nouveauté, citons le Bag jump, niveau débutant au confirmé, pour tester tous les types de saut en ski, VTT, snow, luge gonflable, rollers sur un matelas à absorption de chocs (Chamrousse 1750 sur le front de neige pendant les vacances scolaires). Une patinoire extérieure à Chamrousse 1650 vous réserve quant à elle d'agréables moments de glisse. Intéressant et utile : un espace en libre accès permet de s'entraîner à la recherche de victimes d'avalanches à la Croix de Chamrousse. Les enfants sont par ailleurs bien encadrés puisque la statin propose un véritable suivi personnalisé avec un professionnel de l'enseignement hors vacances scolaires (Le cartable à neige).

Loisirs dans le village. vous trouverez aussi un spa, une bibliothèque, un cinéma, des restaurants et des bars musicaux. Sachez qu'un service nocturne de navette gratuite relie les différentes parties de la station et permet de se rendre au cinéma ou au restaurant, par exemple. Côté curiosité patrimoniale, découvrez l'église moderne qui fut édifiée sur les plans de l'architecte Pierre Jomain (l'autel et le tabernacle sont de Pierre Szekely).

Par ailleurs, des animations sont organisées durant toute la saison. Des initiations au biathlon sont prévues à certaines dates (en décembre), de même que des séances de perfectionnement (en janvier). Un opening BBQ Session a lieu fin décembre au snowpark pour le lancement de la saison : rail contest et plus si la neige est au rendez vous... Tous les freestyleurs sont les bienvenus (pros, amateurs, skieurs et snowboardeurs). Les Festivités de Noël et du Nouvel an annoncent également des moments animés et magiques à vivre en famille. Notons en outre le Trophée Wind and snow, le plus grand rassemblement de windsurfeurs à la montagne (20 au 22 janvier), ou encore la Journée de la Femme (8 mars) avec un forfait à 1 € pour la gente féminine.

Henry Duhamel, un pionnier du ski en France

Une avenue de Chamrousse porte le nom de cet alpiniste parisien installé durant sa jeunesse près de Grenoble pour des raisons de santé. Henry Duhamel (1853-1917) est un passionné de sport qui, après avoir découvert les techniques de glisse sur neige des Nordiques, essaye une paire de skis en 1889 à Chamrousse. En 1891, il réalise ainsi la première ascension hivernale en skis jusqu'à la Croix de Chamrousse (2 250 m). La tentative est concluante et ce pionnier n'a ensuite de cesse de convaincre ses amis sportifs de fonder un ski-club. Chose faite quelques années plus tard !

A Chamrousse, station olympique, le skieur admire le tracé sinueux des pistes
A Chamrousse, station olympique, le skieur admire le tracé sinueux des pistes
DévoluyHaut de page

La station du Dévoluy dans le massif de Dévoluy en Hautes-Alpes, abrite deux stations : SuperDévoluy et La Joue du Loup, reliées entre elles.

Une station intégrée et une station village. La première, Super Dévoluy est située sur la commune de Saint-Etienne-en-Dévoluy ; l'autre, La Joue du Loup, sur le territoire d'Agnières-en-Dévoluy. La première station à avoir été créée en 1966 est SuperDévoluy, à partir d'un grand bâtiment légèrement incurvé, surnommé le Paquebot des Neiges. Petit à petit, d'autres bâtiments et unités de logements se sont greffés autour de cette structure de base faisant ainsi évoluer le paysage. Quant à La Joue du Loup, il s'agit d'un village qui présente un ensemble de chalets de toutes dimensions. Le Pierra (2 500 m), est la cime du domaine skiable. Le panorama y est saisissant : la vallée, Le Grand Ferrand (2 759 m), L'Obiou (2 790 m), Les Crêtes de Farraud (Tête de Claudel 2 563 m), et plus loin encore la Barre des Ecrins. La commune vit à la fois du tourisme et de l'agriculture, ses deux principales ressources. Le territoire du massif du Dévoluy est dénommé, depuis le 1er janvier 2013, Dévoluy et regroupe quatre communes du massif : Saint-Etienne-en-Dévoluy, La Cluse, Saint-Disdier et Saint-Etienne-en-Dévoluy. Dévoluy, ce sont deux stations, deux ambiances, pour deux fois plus de plaisir et d'occasions de s'amuser !

Deux stations, un domaine skiable. Les deux stations sont reliées par un domaine skiable qui offre une variété de pistes où chacun peut trouver son bonheur. Ce sont en tout 100 km de pistes sur un dénivelé de 1 000 mètres. Dans le domaine du Dévoluy, on trouve un snowpark présentant un hectare de bosses et de virages relevés (sous le télésiège de La Festoure) : le Mushroom's Park est ainsi le rendez-vous des amateurs de freestyle. Convivial avec sa cool zone et ouvert à tous, on y croise tous les riders de la station. En nouveauté, signalons deux nouveaux big air bag (ouverts du mercredi au dimanche au snowpark et sur le front de neige de Superdévoluy). Avis aux adeptes de sensations fortes ! Les amateurs de ski de fond disposent quant à eux de 35 km de pistes qui leur sont réservées (skating et alternatif) : citons la piste nordique du Collet du Tât (1 613 m) où l'on trouve une grande diversité de paysages avec des clairières, des bois, de grandes traversées en balcon d'ouest en est, de 1 440 m à 1 640 m d'altitude.Pour la saison 2014-2015, la station propose de nombreuses activités et animations pour les familles : nordique en nocturne, biathlon laser, balades, location de nordic-poussette, etc.

Ce domaine est aussi très bien adapté à la pratique du ski de randonnée : avec Le Rama (2 379 m), Le Rocher Rond (2 453 m), La Tête de l'Aupet (2 627 m), le Dévoluy est sans conteste l'un des massifs des Alpes du Sud les plus adaptés au ski de randonnée. Autour de cette belle vallée perchée s'aligne en effet une succession de vallons et autant d'itinéraires. Par ailleurs, Le pied du Pic Ponson au sommet du téléski du Sommarel (2 375 m), la Combe de la Truie ou le Bonnet Rouge réservent des espaces free ride pour leur part très nombreux et prisés. Si vous ne skiez pas ou si vous appréciez les promenades pédestres dans la neige, notez que 30 km de sentiers piétons balisés, sécurisés et aménagés de bancs et de tables, de même que des sentiers de randonnées thématiques de totem en table d'orientation, vous attendent. À faire aussi en raquettes ! Par ici, il est également possible de pratiquer motoneige, escalade de cascade de glace, snowkite, mais aussi ski-joëring ou poney-luge. Pour les enfants, il existe des jardins des neiges et deux garderies : Les P'tits Lutins et Les P'tits Loups.

Des animations variées. Descentes aux flambeaux ou aux lampions, ski nocturne, combats de sumo, soirées dansantes, veillées au coin du feu, concours de bonhomme de neige, chasses au trésor nocturnes, déliregliss, courses de luge, spectacles pour enfants, soirées contes, cabaret ou karaoké. À la nuit tombée, Dévoluy se pare de ses habits de fête et prend une teinte particulièrement chaleureuse et conviviale. Côté gastronomie, ne manquez pas de déguster des produits locaux comme les creusets, les tourtons, les ravioles, les oreilles d'ânes, l'agneau du Dévoluy... Sachez encore que vous trouverez deux cinémas dans chacune des deux stations et que des fermes sont ouvertes à la visite.

Des balades à la rencontre du patrimoine sont à faire seul ou en compagnie d'un guide dans les environs : églises et chapelles, dont la chapelle des Gicons du XIe siècle, appelée Mère-Eglise à Saint-Disdier-en-Dévoluy, fours banaux, fontaines, hameaux... Le Dévoluy comporte également une variété d'arbres considérable, de même qu'une faune et une flore diversifiées. Des balades seront l'occasion de partir à la découverte de cette nature généreuse et surprenante.

Sachez que l'eau est rare en Dévoluy comme sur toutes les montagnes calcaires - où l'eau circule essentiellement sous terre - et arrive aux Gillardes. Ces dernières sont des résurgences, ces sources sont classées deuxièmes de France, après la Fontaine du Vaucluse. Elles ont un débit important, aussi bien en été qu'en hiver, de sorte que l'eau sort ici, avec une puissance fabuleuse. Les Gillardes, c'est aussi une falaise de 400 m, très raide, qui attire depuis toujours les alpinistes. Notons que René Demaison a ouvert 12 voies dans le massif du Dévoluy dont : pilier Est du pic de Bure avec André Bertrand et Yves Pollet-villard, les Gillardes (paroi des Voûtes) avec José Giovanni (cinéaste), Pierre Mazeaud.

A ne pas manquer : La Givrée (18 janvier 2015), une course populaire de ski de fond sur 25 km ; le 2e Trail Blanc du Devoluy, une course à pied sur neige et sur 2 circuits de 9 et 14 km, au départ de Super Dévoluy.

La pierre dans tous ses états

Le Dévoluy doit son nom à un vieux mot français "dévaler", la pierre qui dévale. Le terrain est calcaire, l'eau de pluie combinée aux acides des plantes délite ces plaques de calcaire souterraines. Avec la rotation de la terre, ces plaques remontent sans cesse en surface. Le plus grand pierrier (éboulis) d'Europe se trouve dans le Dévoluy au pied du Pic de Bure (2 712 mètres d'altitude). C'est ainsi que l'on retrouve des pierriers partout en Dévoluy. Chaque année les paysans dégagent des tonnes de pierres de leur terrain, afin de pouvoir faire leur culture, ils amassent ces pierres en tas appelés pierriers.

office de tourismeHaut de page
Les Deux AlpesHaut de page

Les 2 Alpes est une des plus importantes stations de sports d'hiver françaises et se situe en Oisans, à 64 km au sud-est de Grenoble, à 1 650 mètres d'altitude.

Une station d'alpages. Son nom vient de ce qu'elle a été créée à l'origine sur les alpages de deux communes, Mont-de-Lans et Venosc. Dans les années 1930, un refuge et une auberge accueillent les premiers skieurs. Juste après la Seconde Guerre mondiale, un téléski et une école de ski sont inaugurés. Durant les décennies suivantes, la station prend de l'ampleur - elle adopte son nom en 1955 -, au point d'acquérir une renommée mondiale, notamment auprès des adeptes du snowboard. La station s'est d'abord développée au creux de la zone d'alpage avant de s'étendre en hauteur sur les flancs ouest et est, en particulier autour de l'opération immobilière "Le Village" au nord-est de la station réalisée sur dalle dans les années 1980. C'est en outre aux Deux Alpes que fut inventé le forfait de ski ! L'ouverture de pistes sur son glacier, hiver comme été, n'a fait qu'amplifier sa célébrité. Accessible par la télécabine Jandri Express (1 600 à 3 130 mètres) et plusieurs remontées mécaniques (téléskis, un funiculaire souterrain), le plus grand domaine de ski d'été en France s'ouvre ainsi à vous entre 3 000 et 3 520 mètres d'altitude. Le public qui fréquente Les Deux Alpes va des hyper sportifs aux familles : la station est d'ailleurs labellisée Famille Plus Montagne avec trois structures réunies sous le même toit (crèche, garderie et centre de loisirs) pour accueillir vos enfants de 6 mois à 12 ans. De plus, chaque semaine, le service animation de l'office de tourisme des 2 Alpes leur propose des ateliers et des jeux divers et gratuits.

Un domaine de haute altitude. Le domaine couvre une superficie de 417 hectares où l'on peut skier sur une centaine de pistes balisées. Il s'étend sur les territoires des trois communes de Mont-de-Lans, Venosc et Saint-Christophe-en-Oisans. Situé à 3 600 mètres d'altitude, le glacier des 2 Alpes permet de rejoindre le célèbre secteur hors piste des Vallons de la Meije. On y trouve aussi une grotte de glace ornée d'oeuvres sculptées dans la glace qui représentent les métiers montagnards d'autrefois. Le snowpark de la station est du genre ébouriffant. Il offre plusieurs zones entretenues quotidiennement : axe pipe (hips, gaps ou quarters sur plus de 800 mètres), slopestyle (step up gap, big air, enchaînement de deux tables, handrails kink, plat descente, C rail, monstre hip), half-pipe de 120 mètres de longueur pour 4,5 mètres de rayon), playground (handrails, rainbow, curb, kicks, deux big air, cool zone), snowskate et slide (couloir de 150 mètres de long à 35°, canyons, corniche, cascades, boardercross).

En plus de la pratique du ski alpin (nombreuses pistes bleues) et du snowboard, Les 2 Alpes donnent de multiples occasions de profiter de la neige et de la glace. À vous de choisir : promenade en traîneau à cheval, motoneige, parapente, luge - trois pistes balisées sont réservées aux enfants -, ski et snowboard hors piste avec accompagnateurs, ski de randonnée, sorties en raquettes, escalade de cascade de glace, autos-tamponneuses sur glace, patinage, héliski et baptêmes de l'air en hélicoptère...

Divertissements en station. Selon ses centres d'intérêt : bowlings, piscine, squash, bridge, salles de jeux avec simulateurs dont Robocoaster & Technotwister (simulateur d'avalanche, voltige en musique...). Mais aussi : espaces bien-être, restaurants en tout genre, bars, pubs, discothèques, bibliothèque, cinéma, spectacles au complexe culturel, sportif et congrès Amphibia... Des visites variées sont également à inscrire à votre programme : le village d'igloos Kanata, deux fermes avec animaux : Ferme aux ânes (lama, yak, mulet, bardot, chèvres naines) et ferme communale de la Mollière (vache, brebis, chèvres)... À la Maison de la Montagne, on vous apprend tout ce qu'il faut savoir sur la géologie, la faune et la flore de l'Oisans. Grâce à des navettes gratuites, vous pouvez vous rendre à Mont-de-Lans, charmant village de montagne où vous vous promènerez avec plaisir, entre le musée Chasal Lento (arts, traditions et histoire locaux) et une table d'orientation qui fait face au pic de la Meije et le lac du Chambon. Via une télécabine, vous avez encore accès à un autre village, celui de Venosc. Au fil de ses ruelles pavées, vous trouverez des boutiques d'artisanat d'art et de produits régionaux.

Côté événements, ne manquez pas une nouvelle manifestation : Enjoy the Glacier pour profiter des premières neiges aux 2 Alpes, avec un contest de snowboard sur le snowpark, un de snowboard Junior et un de skateboard sur la station, la présence des marques de snowboard et des concerts en live (25 et 26 octobre 2014). Mais ce n'est pas tout ! Citons également : Openning week, un événement hollandais, et Powder Week, un événement allemand, fête des premières neiges (29 novembre au 5 décembre 2014), Rise Festival (13 au 19 décembre 2014), un festival anglais de musique ; les Soirées pleine lune (tout au long de la saison) au cours desquelles vous pouvez skier sur le glacier jusqu'au coucher du soleil, y visiter la grotte de glace et dîner ; puis les Festivités de Noël (24 décembre) et le Réveillon du Jour de l'An (31 décembre). Et aussi : l'Ecureuil d'or (16 au 18 janvier 2015), une compétition U16 de Slalom et slalom géant ; Les 2 Alpes Night Snow Trail (24 janvier 2015), un Trail nocturne ; I Love madness (31 janvier au 7 février 2015). En mars : un événement belge, Unichamp (21 au 28 mars 2015) ; des rencontres ski interuniversitaires allemand ; SNOWFEST (28 mars au 4 avril 215), et un événement roumain et SNOWZONE, événement allemand, à la même date, un mix de glisse et de musique. FAM JAM du 4 au 10 avril 2015, une semaine belge pour les enfants ; SNOW JAM (11 au 17 avril 2015), un championnats belge de ski et snowboard freestyle ; JUNIOR FOLIZ (20 au 24 avril 2015), une semaine d'animation entièrement dédié aux enfants et à leurs parents. Mais aussi : le Slalom FIS Homme (janvier), la " fièvre des neiges " (mars), la Semaine des Propriétaires (avril) et pour finir : de quoi vivre un hiver très animé !

Une station qui piège la neige !

Le glacier des 2 Alpes est un formidable réservoir à neige. Afin d'assurer la skiabilité de ce domaine d'altitude, y compris en été, des "  pièges à neige  " ont été installés. Ceux-ci se présentent sous la forme de barrières en bois ou de demi-tubes creusées dans le glacier. La neige qu'ils retiennent est ensuite récoltée, puis étalée sur les pistes par des dameuses là où cela est nécessaire.

Randonnée sur les hauteurs des Deux-Alpes
Randonnée sur les hauteurs des Deux-Alpes
Pour y circulerHaut de page
Les Sept LauxHaut de page

La station des 7 Laux est située à 35 km environ de Grenoble et 50 km de Chambéry.

Une station trois-en-un ! Créée dans les années 1970 au coeur du massif de Belledonne, Son développement est difficile dans un premier temps, rencontrant la concurrence des autres stations iséroises, mais un plan de restructuration a permis aux 7 Laux de se réinvestir à partir de 1996. En effet, son domaine skiable a été entièrement rénové et, en 10 ans, 90 % des remontées mécaniques ont été changées et modernisées, tandis que les pistes ont été reprofilées. Elle affiche désormais une image jeune et dynamique.

Les 7 Laux est constitué de trois entités sur un dénivelé de 1 050 mètres entre 1 350 mètres et 2 400 mètres d'altitude : sur un versant, vous trouvez deux sites qui surplombent la vallée du Grésivaudan et l'agglomération grenobloise ; ils font également face aux préalpes des Bauges, de la Chartreuse et du Vercors. Il s'agit de Prapoutel, situé sur la commune des Adrets (1 350 mètres d'altitude), et de Pipay, qui se trouve dans la commune de They (1 550 mètres). Sur l'autre versant, il y a Le Pleynet, implanté à La Ferrière (1 450 mètres) et accessible par Allevard. Ici, on domine la vallée du Haut Bréda face aux cimes ciselées de la Belle Etoile (2 716 mètres) et des Cabottes (2 732 mètres).

Si ces trois composantes de la station sont relativement distantes les unes des autres (comptez une heure de voiture entre Prapoutel et le Pleynet par Allevard), son domaine est relié par les remontées mécaniques. Citons la Linguelle au départ de Pipay qui permet en huit minutes d'être au coeur du domaine skiable de la station, ou le Pouta, versant Prapoutel, remontée la plus haute de la station (2 450 m) d'où l'on peut découvrir un merveilleux panorama sur le mont Blanc, et encore l'Oursière, versant Pleynet, qui permet un très bon ski dans une zone bien enneigée. Le domaine convient autant aux skieurs débutants qu'aux experts. Pour vous repérer grossièrement, notez que Le Pleynet est un site nature sauvage, que Prapoutel dispose pour sa part de nombreux commerces, tandis que Pipay convient bien au ski à la journée.

Un domaine skiable éclaté. Il se compose de 120 km de pistes. Accessible par un téléski spécifique (TK Soleil versant Pleynet), l'espace freestyle des 7 Laux a les faveurs des adeptes des " nouvelles glisses ". Il est développé avec l'appui de Ho5park, entreprise de riders pro. Trois parcours sont proposés dans un souci d'adaptation à tous les niveaux de pratique. La " course de glace " offre quatorze virages relevés et quinze woops pour découvrir les premières sensations sur un parcours ludique de type boardercross. Le " parcours des loups " permet d'appréhender le freestyle sur des modules type rails et biorails (tables, woops, hip, step up, miniboxes, rails). Quant au " propark ", il présente des modules XL innovants : c'est un stade d'entraînement pour les pro riders européens (big air, tables, step up, hip, tour en bois avec wall, rails, box bascule). En plus de cela, sachez que le site de Prapoutel comprend une jib zone (rail noir tube, spine avec mailbox en coping, minibox droite, table à butter, wall). Depuis décembre 2014, un nouveau télésiège débrayable 6 places est mis en place et les pistes sont reprofilées.

Pour le ski nordique, on va au domaine d'altitude du Pleynet (8 km de pistes à 1 950 mètres d'altitude) accessible par le télésiège de la Pincerie, ou au site dédié à cette pratique à Prapoutel (15 km de pistes de 1 350 à 1 500 mètres), un petit domaine plein de charme dont le relief varié et les difficultés modérées conviennent surtout aux enfants et aux débutants (3 km, 5 km ou 7,5 km selon les niveaux) qui adoptent alors une allure douce et ludique. Enfin, non loin se trouve l'espace nordique du Barioz, près de Saint-Pierre-d'Allevard (au départ du col du Barioz quand vous arrivez en voiture). Là, vous avez 50 km de pistes classiques et skating, plus une piste pour raquettes sécurisée. D'autres activités hivernales possibles aux 7 Laux et ses environs : snake gliss (piste des P'tits Loups), parapente, speed riding, balades en attelages de chiens de traîneaux, patinoire écologique de dernière génération, ou baptême de l'air en ULM.

Activités d'après-ski et services. Sachez que c'est à Prapoutel que vous trouverez le plus de restaurants, un centre commercial, un cinéma, une piscine, une discothèque, de même qu'un centre de massages et de spa. Les enfants disposent pour leur part de deux garderies, l'une sur Prapoutel et l'autre sur le Pleynet, leur proposant un encadrement de 18 mois à 6 ans. En outre, chaque semaine pendant les vacances scolaires, ils retrouveront un thème d'animation (cirque, musique, théâtre, origami, ateliers scientifiques, etc.) en alternance sur les sites, mais également des descentes aux flambeaux, ou encore des spectacles enfants et des ateliers manuels.

Côté patrimoine pour tous, venez découvrir la grange de l'Epinay et son toit de lauzes, ou des villages typiques de la vallée du Haut Bréda (Fond-de-France, La Ferrière, Pinsot), de même que ceux du Balcon de Belledonne (Les Adrets, Theys, Laval, Prabert, Hurtières) avec la présence de nombreux artisans locaux à visiter. À 4,8 km de Prapoutel, vous pourrez encore vous rendre dans une miellerie, à la découverte des abeilles (dégustations et vente de produits sur place). Un marché vous accueille également le jeudi matin à Allevard-les-Bains.

Les évenements sportifs à noter : Free Rando Test (6 décembre) ; La Belle étoile et Monoski Revival (mars) ; Mondial du Monoski (31 janvier au 2 février) ; Motocross sur neige (6 mars) ; Compétition FIS (28 et 29 mars).

Tourbières des Sept Laux et du Crêt Luisard

Les Tourbières des Sept-Laux et du Crêt Luisard est un site naturel protégé et classé, comprenant la crête du balcon ouest de la Chaîne de Belledonne et dominant le Grésivaudan. Le site est situé sur les communes de Saint-Pierre d'Allevard, La Ferrière et Theys. Les conditions étagées du site contribuent à la diversité des milieux naturels ainsi qu'à une grande richesse spécifique présentant une juxtaposition de prairies, de landes et de forêts, mais le principal atout réside dans la succession d'une quinzaine de tourbières ou suintements tourbeux, qui apportent une indéniable richesse écologique au site. Il s'agit d'habitats naturels remarquables par leur fonctionnement, leur végétation, et leur rôle de conservatoire pour des éléments organiques vieux de plusieurs milliers d'années.

MéaudreHaut de page

Situé à trente kilomètres au-dessus de Grenoble, au coeur du Parc naturel régional du Vercors, la station de Méaudre est idéale pour découvrir et explorer le plateau du Vercors.

Une station village. Méaudre est un village qui a su préserver son charme traditionnel avec ses toits lauzés pour se protéger des vents puissants qui traversent le massif, ses bassins de pierre et son église. Celle-ci se développe à 1 000 mètres d'altitude et monte à 1 600 mètres au plus haut du domaine. Construite dans les années 1950, les développements qui y ont eu lieu n'ont en rien entamé le précieux capital environnemental de ce beau village : il ne s'est pas transformé en "usine à ski" et n'a bétonné aucun de ses trente neuf hameaux... Méaudre est aussi un véritable "camp de base" qui permet de partir à la découverte de l'immense Plateau du Vercors.

Un vaste domaine enneigé. Disposant de dix-neuf canons à neige au cas où, son domaine skiable vous réserve de belles descentes sur 18 km réparties équitablement par niveaux. De plus, l'épaisse et superbe forêt communale protège efficacement les skieurs du vent et du brouillard. Vous pourrez y tester la pratique du Ski Eveil, développée par une ancienne championne du monde de KL (ski de vitesse), et basée sur un apprentissage du ski en douceur et en souplesse par une meilleure connaissance du corps.

Un autre domaine, nordique celui-là, offre 60 km de pistes de ski de fond entre alpages, sous-bois, vallons et crêtes, qui jouissent d'une excellente réputation (traçage en alternatif et skating en double trace) et un stade ludique au départ des pistes. Les itinéraires se divisent en deux ensembles, l'un étant situé aux environs directs du village, l'autre en altitude, aux Narces (de 1 300 mètres à 1 550 mètres). Deux liaisons les rapprochent : par les pistes (combe du Furon ou route des Feuilles) et par la route (véhicules personnels ou navettes). De plus, vous pouvez joindre le domaine d'Autrans à travers la vaste et longue plaine glaciaire qui relie les deux stations distantes de six kilomètres. À découvrir également : une piste forestière sous les pas de Pertuzon, de Cumacle et de Montbrant. À Méaudre, vous avez aussi un stade ludique dédié à l'apprentissage du ski de fond qui est doté de divers équipements (accès libre), un boardercross et une piste de luge. Depuis 2013, on peut également s'initier au biathlon.

À faire encore : des promenades en raquettes, des sorties en attelage de chiens de traîneau sur des parcours balisés et damés. À ce titre, le domaine des Narces devient le lieu d'initiation et d'entraînement des équipages de chiens de traîneau. Les mushers trouvent ici un territoire parfaitement adapté à leur pratique sportive, au milieu d'une belle et puissante forêt de sapins et d'épicéas. Lors de balades, on peut aussi admirer le cadre très préservé des lieux avec des crêtes panoramiques, des clairières et des hameaux, mais aussi la somptueuse Réserve Naturelle des Hauts Plateaux, la plus grande de France, dominée par le Grand Veymont à 2 341 mètres d'altitude.

Détente et visites. Vous trouverez des bars, des restaurants, un centre de remise en forme et de relaxation (hammam, jacuzzi, sauna...), et une bibliothèque. De nombreuses fermes sont également à visiter afin de découvrir le fonctionnement des activités agricoles de ce coin du Vercors. Dégustations de produits régionaux à la clé...

Côté patrimoine et curiosités, citons en outre la présence de deux grottes : la Grotte Colomb (accès au bord de la route menant de Méaudre à Autrans par La Perrinière) et la Grotte de la Passagère, qui semblent toutes deux avoir abrité des trappeurs-chasseurs de marmottes au Paléolithique supérieur, il y a environ 11 000 ans. Des milliers d'ossements de marmottes ont été retrouvés lors des fouilles effectuées au début du siècle et à partir de 1970. Ces cavités ont livré de nombreux outils en silex et des fragments d'ocre utilisés pour le dépeçage et le traitement des peaux. D'autres balades sont possibles : partez admirer les paysages du Vercors en voiture (équipements spéciaux obligatoires) : la route est ici un chef d'oeuvre monumental imaginé et taillé par l'homme dans la roche calcaire. C'est souvent un spectacle de toute beauté au détour d'une courbe ou d'un virage (route des falaises de Presles (RD31) dominant l'ensemble du cirque de Choranche, route des Ecouges (RD35), ou route des Gorges de la Bourne, longue de 30 km, taillée sur l'à pic, gorges où se situe d'ailleurs le trou qui souffle.

De nombreux événements sportifs et festifs sont en outre attendus au cours de la saison hivernale avec le Défi nordique (27 décembre 2014) et notamment au mois de janvier : une journée de la glisse, l'Hivernale (1er février 2015), trail blanc et course sur neige de 12 km à travers les chemins forestiers et certains itinéraires de raquettes et où de nombreux coureurs à pieds sont attendus ; le raid Inook, un grand rassemblement convivial et ouvert à tous les pratiquants de raquettes, disputé par équipe de deux selon un parcours chronométré (janvier) ; ou encore Aventure polaire, un championnat national très spectaculaire de chiens de traîneaux (24 et 25 janvier 2015).

Le trou qui souffle

On y accède toute l'année en prenant la direction des pistes de ski, au-dessus du village de Méaudre, à un kilomètre sur l'ancienne route d'Autrans. De là, on empruntera sur cinq cents mètres la première route à gauche. En bordure du chemin, deux fissures dans le roc exhalent un air glacial provenant des profondeurs. Ce trou dissimule en fait un immense réseau de galeries et de puits désertés par l'eau où l'air circule sur plusieurs kilomètres.

Le village de Méaudre épouse le rythme hivernal
Le village de Méaudre épouse le rythme hivernal
Points d'intérêtHaut de page
Oz-en-OisansHaut de page

Oz-en-Oisans, c'est une station familiale de charme nichée à 1 350 mètres d'altitude, au coeur du Massif des Grandes Rousses / Alpe d'Huez, à 55 km au sud de Grenoble (seulement 1h de route). C'est la station la plus facile d'accès de l'Oisans. Elle appartient au Grand Domaine de l'Alpe d'Huez.

Une station " skis aux pieds ". La station a été créée en 1988. Autour de son centre, qui est exclusivement réservé aux piétons et de la sorte un véritable paradis pour les enfants, vous découvrez des chalets et de petites résidences habillées de bois ou de pierre, entourés d'un décor de sapins. Elle forme avec Vaujeny un domaine skiable qui s'étage de 1 125 à 2 800 mètres d'altitude. Avec un retour en station skis aux pieds. Ce domaine fait partie du Grand Domaine de l'Alpe d'Huez qui regroupe également : Villar Reculas, La Garde et Auris en Oisans. Un seul forfait permet de skier dans l'ensemble des stations.

Un domaine relié à celui de Vaujany. Depuis ce site, vous avez accès à deux domaines skiables. Il y a celui que forment Oz-en-Oisans et Vaujany et celui des Grandes Rousses/Alpe d'Huez. Autant dire que les possibilités de skier à son niveau et quel que soit son âge sont très diversifiées. Notez que Oz vous garantit une bonne surface blanche grâce à l'action de ses cinq cents d'enneigeurs répartis sur tout son domaine et un retour skis aux pieds garanti jusqu'à la station.

Le domaine Oz-en-Oisans/Vaujany est accessible par la télécabine de l'Alpette ou les télécabines de Poutran et réserve 70 km de pistes - une quarantaine au total - qui feront la joie des skieurs et snowboarders débutants comme de niveau intermédiaire. Notez que l'on peut y skier en nocturne une fois par semaine. Le Grand Domaine Alpe d'Huez, qui vous est accessible par une extension de forfait, offre pour sa part 250 km de glisse sur 131 pistes ! Les très bons skieurs y découvriront la piste de la Sarenne, la plus longue piste du monde, dont le point de départ se situe au Pic Blanc à 3 330 m d'altitude et rejoint les Gorges de Sarenne (1 510 m) : ce sont alors 16 km de pur bonheur dans un cadre unique et grandiose !

En ce qui concerne le ski de fond, vous avez 30 km de pistes à 2 100 mètres d'altitude, accessibles par télécabine. Il s'agit de la boucle de Poutran (piste bleue de dix kilomètres) et de la boucle des lacs (piste rouge de vingt kilomètres). Là, vous pouvez pratiquer à la fois le skating et l'alternatif. Pour les randonnées à pied ou en raquettes, Oz entretient pour vous de nombreux sentiers balisés et damés. Parmi les balades à réaliser, citons à 2 100 m : le Lac Besson, Poutran, L'Alpette ou encore Alpe d'Huez via 1er tronçon, puis à 2 700 m, la Grotte de glace, et enfin, à 3 330 m : un superbe panorama du Pic Blanc dominant 1/5e du territoire français. Sinon, sachez que des descentes en luge se font sur le front de neige, à côté de la télécabine de Poutran (accès libre et gratuit par tapis roulant) et à L'Alpette (accès par télécabine). Une fois par semaine, des promenades en chenillette sont également proposées à 2 000 mètres d'altitude, autour des lacs, à la découverte des sommets environnants, des cascades de glace et des lacs gelés...

Les enfants ont aussi leurs quartiers avec à disposition une halte-garderie proposant de nombreuses activités ludiques basées sur l'éveil et assurées par du personnel qualifié. Un jardin des neiges au coeur de la station, le Club Piou-Piou, accueille pour sa part les enfants de 3 à 6 ans en demi-journée.

Une ambiance chaleureuse et conviviale à l'Après-Ski. Vous trouverez de nombreux bars et restaurants pour vous ressourcer dans une ambiance chaleureuse et conviviale, mais aussi un cinéma. De plus, une patinoire extérieure vous attend pour des séances de glisse ludique ou artistique, une piscine intérieure avec espace balnéo fait chauffer son eau rien que pour vous et un espace Escalade indoor est à disposition de celles et ceux qui veulent s'entraîner pour, qui sait, revenir à Oz en été afin de faire de l'alpinisme dans les environs !

De nombreuses visites sont à faire dans la région et aux alentours d'Oz-en-Oisans : le barrage de Grand'Maison et les immenses pâturages des cols du Glandon et Croix de fer dans la vallée de l'Eau d'Olle, les villages perchés d'Oulles et Villard-Reymond dans la vallée de la Lignarre, la route d'altitude du col de Sarenne qui relie l'Alpe d'Huez à Clavans dans un décor sauvage et dépaysant, les eaux turquoises de la rivière du Vénéon qui serpente au pied des montagnes prestigieuses du Parc national des Ecrins et enfin, entre Oisans et Vercors, découvrez la plus belle ligne des Alpes, le chemin de fer de la Mûre. Enfin, retenez qu'une fois par semaine, la salle des fêtes de la station organise des projections de film, et que la station programme de nombreuses animations pendant la saison : ski nocturne, soirées luge, descentes aux flambeaux, spectacles pour enfants, et des activités sportives, ludiques, et culturelles.

Divers événements sont ainsi à noter pendant l'hiver. Les traditionnelles festivités de Noël et du Nouvel an, bien sûr, mais aussi le Relais Nocturne de l'Olmet (décembre) une course en circuit fermé en prélude à la 19e Pyramide d'Oz (mi-janvier), une compétition qui accueillera le Championnat de France de ski-alpinisme. Depuis 15 ans, elle rassemble des compétiteurs locaux et les tous premiers internationaux avec, en marge de la course, une ouverture d'ateliers d'initiation aux techniques de recherches en montagne, manipulation d'Arva et animation gratuite. Cette course de ski-alpinisme fait partie du Trophée de l'Oisans. L'Ultimate Test Tour (début janvier) pour les adeptes du Freeride ; la semaine du goût (février) et le Festival des Glisses Givrées (mars) pour s'initier aux nombreuses sortes de glisses. Par ailleurs, d'autres événements pourront être l'occasion de tester de nouvelles glisses (yooner) ou seront plus spécifiquement adressés aux enfants...

À la découverte de l'Oisans

L'Oisans couvre une partie des massifs de Belledonne, du Taillefer, des Grandes Rousses, d'Arves et des Écrins. Le point culminant de la région est le pic Lory, une antécime de la Barre des Écrins qui culmine à 4 088 m d'altitude, mais le sommet le plus emblématique reste la Meije, surnommée la " reine de l'Oisans ". L'Oisans est un territoire remarquable, notamment par ses nombreuses chaînes de montagnes, de même que ses vallées, rivières, torrents et plaines.

office de tourismeHaut de page
Saint-Pierre-de-ChartreuseHaut de page
La Grande Chartreuse isolée dans son désert glacé
La Grande Chartreuse isolée dans son désert glacé
Le monastère de la Grande Chartreuse

Situé sur la commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse, au pied du Grand Som, le monastère de la Grande Chartreuse est la maison mère d'un ordre fondé en 1084 par Bruno, futur saint, un ancien chancelier de la cathédrale de Reims et directeur des écoles de cette ville. Son ordre est érémitique, ce qui signifie que les Chartreux entendent vivre leur foi à la manière des ermites. Construits dans un site magnifique, les bâtiments ont subi des épreuves au cours des siècles (tels que des incendies) et ont pris leur aspect actuel à la fin du XVIIe siècle. C'est vers cette époque qu'est inventé un élixir de longue vie - qui allait engendrer toute une gamme de liqueurs conçues à base de plantes - nommée chartreuse. Le monastère est fermé au public, mais un musée lui est consacré à proximité. Il se visite de mai à novembre.

Saint-Pierre-de-Chartreuse est un bourg de montagne à 886 mètres d'altitude au milieu de forêts et d'alpages, au coeur du Parc naturel régional de Chartreuse et du massif du même nom, au nord de Grenoble (à 30 min et Voiron).

La plus grande station de la Chartreuse. La rivière le Guiers est le principal cours d'eau qui traverse la commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse. Celle-ci, dont l'économie était basée sur l'agriculture et l'exploitation du bois, s'est sérieusement orientée vers le tourisme au début du XXe siècle. La reine d'Angleterre Victoria elle-même a séjourné ici. Situé à proximité, le monastère de la Grande Chartreuse a attiré - et attire encore - nombre de visiteurs. Dans les années 1930, Saint-Pierre-de-Chartreuse est reconnue station climatique. À son parc hôtelier désormais bien développé s'ajoute alors une première remontée mécanique. D'autres suivront après la Seconde Guerre mondiale. L'essor des sports d'hiver qui se manifeste à partir des décennies 1960 profite à la station ainsi créée, notamment grâce au peu de distance qui la relie à Grenoble.

Son association avec sa voisine du Planolet renforcera ensuite son attrait. Une télécabine partant du centre du village mène, via les crêtes de la Scia, jusqu'au col du Cucheron lequel dépend de la commune de Saint-Pierre-d'Entremont. Notons que Jacques Brel a habité à Saint-Pierre-de-Chartreuse, on peut alors voir sa maison sur les bords des pistes de ski. Saint-Pierre-de-Chartreuse est bien un petit coin de paradis !

Un domaine skiable en plein coeur du parc national de la Chartreuse. Le domaine alpin à cheval sur Saint-Pierre-de-Chartreuse et Le Planolet offre 35 kilomètres de pistes, bien réparties par niveaux, avec 900 m de dénivelé, entre 900 m et 1 789 m d'altitude. Notons la présence d'un stade de neige pour l'apprentissage du ski alpin et un foyer de fond à 4 km : Saint-Hugues/Les Egaux.

Mais ce n'est pas tout ! Des Entremonts aux Petites Roches, du Col de Porte à La Ruchère, le massif de la Chartreuse compte pas moins de 9 stations villages et sites neige qui vous accueillent en toute convivialité : ce sont en tout 65 pistes de ski alpin (dont 24 pour la seule station de Saint-Pierre-de-Chartreuse/Le Planolet) et 255 km de pistes de ski de fond et de raquettes pour les amateurs de glisse, de randonnées et de nature. 70 km de pistes de ski de fond vous attendent précisément à Saint-Hugues (33 km répartis sur 4 pistes, à quoi s'ajoutent 25 km par la liaison Sappey et 9 km par la liaison Col de la Porte). Notons également la présence d'un stade d'initiation en skating et alternatif, d'ateliers pédagogiques, de même qu'une piste de nordic cross sur 800 mètres avec boardercross. Ski alpin (4 pistes) et VTT sur neige sont également possibles dans ce secteur.

Des randonnées en raquettes sont ainsi à faire, dans les environs, au long d'itinéraires balisés parcourant des vallons et des pentes relativement douces, typiques de la moyenne montagne. Des pistes de luge sécurisées sont en outre à signaler toujours du côté de Saint-Hugues/Les Egaux. Pour les piétons désireux de profiter des beautés de la montagne, un télésiège emmène en moins de dix minutes de Saint-Pierre-de-Chartreuse au sommet du domaine skiable où un superbe panorama s'offre au visiteur.

Les écoles de ski sont réparties sur les deux sites (Saint-Pierre-de-Chartreuse et Saint-Hugues/Les Egaux), tandis que deux jardins des neiges s'implantent exclusivement à Saint-Pierre-de-Chartreuse. Un stade de slalom, une piste de bosses homologuée, deux parcs débutants, un boardercross avec big air bag, sauts, slides et un restaurant d'altitude, viennent compléter le paysage du domaine de Saint-Pierre-de-Chartreuse. Le petit plus de la station : elle peut se louer en nocturne !

D'autres activités sportives sont également possibles. Au Planolet/Saint-Pierre-de-Chartreuse, BK Games vous propose des cours en freestyle, freeride, snow ou télémark, big air bag, et une initiation au snowscoot. Saint-Hugues/Les Egaux vous réserve pour sa part des soirées VTT sur neige ouvertes à tous, mais également freestyle, télémark et ski de randonnée. Les avalanches constituant un danger à redouter pour les promeneurs et les skieurs, des ateliers en journée ou demi-journée sont organisés pour connaître la neige et sa composition, les risques d'avalanches, la manipulation et la recherche des Détecteurs de Victimes d'Avalanches (DVA). Par ailleurs, côté parcours d'orientation et activités pleine nature, un parcours d'initiation vous attend à l'espace loisirs de la Diat (vente de cartes à l'office du tourisme). Saint-Pierre-de-Chartreuse possède en outre tout l'équipement et le matériel nécessaire pour une pratique de l'handiski permettant aux personnes à mobilité réduite de profiter du domaine.

Détente après le ski. Vous disposez d'une bibliothèque, ainsi que des lieux favorisant votre bien-être : l'association Chartreuse Bien-Etre propose des mini-stages de relaxation ou un circuit vitalité. Les amoureux d'authencité et d'artisanat pourront pour leur part se rendre dans un élevage de chèvres angoras pour la production de la laine mohair. Vous y trouverez de quoi vous habiller douillettement pour l'hiver ! Une visite de ferme est aussi possible où vous pourrez déguster des produits locaux de la région (fromages de chèvre, confiture et miel).

Côté patrimoine, un Musée d'Art Sacré contemporain est une idée de sortie à faire en famille : c'est un ensemble de plus de cent onze oeuvres uniques du peintre Arcabas (église Saint-Hugues), à moins que vous ne préfériez vous rendre au Monastère de la Grande Chartreuse (voir encadré).

Concernant les animations, ski nocturne et descentes aux flambeaux sont à prévoir pendant les vacances scolaires. Des événements annuels sont également à noter, comme un Symposium Sculptures sur neige (mi-janvier), des soirées VTT givré (février), ou encore une course de ski-alpinisme " La Croix de Chamechaude " (début mars).

Chamechaude.
Chamechaude.
Outdoor Lab Raidlight Vertical.
Outdoor Lab Raidlight Vertical.
office de tourismeHaut de page
Le téléphérique de Vaujany.
Le téléphérique de Vaujany.

Village relié en accès direct au domaine des Grandes Rousses, au coeur de l'Oisans, à 1 250 mètres d'altitude, Vaujany possède tout le charme et le cachet d'un authentique village de montagne à moins d'une heure de Grenoble (navettes gratuites et directes tous les week-ends assurant la liaison jusqu'à la station).

Une station aux nombreux hameaux. Vaujany se compose de plusieurs hameaux : Le Verney à 790 mètres d'altitude, Rif Jany, La Condamine, Pourchery, Le Perrier, Le petit Vaujany, et La Villette à 1 325 mètres d'altitude. C'est grâce à ses deux barrages, le barrage de Grand'Maison et le barrage du Verney, qui rapportent à Vaujany une rente annuelle considérable, que la commune de Vaujany est devenue dans les années 1980 une station de sports d'hiver reliée au domaine de l'Alpe-d'Huez par téléphérique. Vaujany possède tout le charme et le cachet d'un authentique village de montagne, entre tradition et modernité, avec des équipements performants pour skier. Il forme un domaine skiable commun avec Oz-en-Oisans et appartient au Grand Domaine de l'Alpe d'Huez. Signalons d'ailleurs que Vaujany est classée première station famille par Alpes Magazine !

Un domaine très étendu. Il s'étend sur 8 communes (Alpe d'Huez, Auris, Clavans, Le Freney d'Oisans, La Garde, Villard-Reculas, Vaujany et Oz-en-Oisans) et 3 000 hectares. Le domaine skiable des Grandes Rousses offre 240 kilomètres de pistes pour tous niveaux, de débutant à confirmé. Si vous êtes très sportif, vous pouvez y descendre notamment 2 230 mètres de dénivelé par un itinéraire varié empruntant pistes noires et pistes rouges au milieu des sapins.

Ce sont en outre 50 km de pistes de ski de fond et 50 km de sentiers pédestres. Vaujany et Oz-en-Oisans, sa voisine toute proche, disposent en propre de 41 pistes, de 25 remontées mécaniques et de nombreux canons à neige. Au départ d'Oz, des pistes de ski de fond sont accessibles par télécabines. Situées à 2 100 mètres d'altitude, la boucle de Poutran (piste bleue de 10 kilomètres) et la boucle des lacs (piste rouge de 20 kilomètres) permettent aux amateurs de la discipline de pratiquer à la fois le skating et l'alternatif.

À Oz toujours, une piste de luge est installée sur le front de neige, à côté de la télécabine de Poutran. Une patinoire vous attend également à Oz, tout comme à Vaujany. Il vous est aussi possible de faire du ski nocturne ou encore d'entreprendre des balades, raquettes aux pieds, sur les sentiers panoramiques du massif et en forêt (où vous croiserez peut-être un blanchot et verrez sans doute des traces de chamois et de chevreuil). Pour les contemplatifs, en quelques minutes de montée en téléphérique (de 1 250 m à 2 800 m), vous pourrez admirer le mont Blanc, le Grand Paradis, la Meije, les Écrins... Le domaine monte jusqu'à 3 330 mètres d'altitude, hauteur du Pic Blanc.

D'autres activités sont aussi proposées comme le taxi ski : une solution du fauteuil ski pour découvrir le domaine d'une autre façon, mais aussi le ski hors piste, snowboard, ou bosses, en initiation ou en perfectionnement. Les enfants sont aussi gâtés : la station est labellisée Famille Plus Montagne et leur réserve des structures et des services de qualité (halte-garderie, jardin des neiges, piste de luge, animations hebdomadaires en patinoire extérieure, espace de loisirs, ou encore semaines dédiées aux familles, séances de bébés nageurs une fois par semaine à la piscine de Vaujany).

Pour l'après-ski. Vaujany met à votre disposition un Espace loisirs avec bassin sportif, pataugeoire, toboggan, sauna, spa, hammam, mur d'escalade indoor, fitness (cardio-training, musculation), une piscine, une bibliothèque, des musées (Espace Mémoire et Maison de la Faune), un salle des fêtes avec projection de film, ainsi que de nombreux bars et restaurants. Notons que Vaujany s'est parée d'ambitieux projets d'équipements, afin de rendre encore plus performantes toutes les infrastructures du village : une patinoire d'une surface glacée de 56 x 24 mètres, avec des tribunes pouvant contenir 700 personnes, le tout dans un espace de plus de 3 000 m², une garderie d'environ 300 m² et pouvant accueillir pas moins de 60 enfants, un bowling de 6 pistes, un restaurant pour une capacité de 120 personnes comprenant une terrasse de 50 m², des parkings pour 120 places, et un accès au village grâce aux fonctionnements en continu de deux appareils de liaison de type funiculaire...

Côté patrimoine, ne manquez pas de visiter églises et chapelles : Chapelle de Pourchery, Chapelle de la Villette et four banal de la Villette, par exemple. Vous pourrez aussi découvrir Vaujany en calèche lors d'une promenade originale en famille ou entre amis. Pour la petite histoire, les Brûleurs de loups sont les peuplades qui ont fréquenté ces montagnes pour y chasser, puis qui s'y sont implantées. Elles devaient gagner sur une nature hostile pour y vivre. C'est alors que les hommes ont défriché peu à peu chaque parcelle de terre volée à la forêt. On note à Vaujany des traces d'habitat permanent datant de l'âge du bronze, soit 800 ans avant J.-C ! Plus tard, les Romains, avides de conquêtes guerrières, sont passés par là, laissant dans les Grandes Rousses qui surplombent Vaujany des traces de leurs fameuses voies romaines, et également d'exploitations minières puisque les montagnes environnantes sont truffées de minerais : cuivre, argent et charbon.

A ne pas manquer, du 4 au 10 janvier 2015, le Mondial féminin de hockey sur glace se déroulera sur la patinoire de Vaujany !

Vaujany, entre Dauphiné et Savoie

Commune de l'Oisans très étendue (7 154 hectares), Vaujany est située à la limite de l'ancienne province française du Dauphiné et de la Savoie, territoires longtemps séparés par une frontière. Son nom conserve d'ailleurs la mémoire de ce fait car il vient du latin "via janus", ce qui signifie voie de porte. L'histoire de Vaujany s'inscrit ainsi profondément dans celle de la province du Dauphiné, dont elle était le dernier bastion avant la Savoie.

Le village de Vaujany.
Le village de Vaujany.
office de tourismeHaut de page
Villard-de-Lans – CorrençonHaut de page
Les lumières de Villard-de-Lans réchauffent un paysage transi de froid
Les lumières de Villard-de-Lans réchauffent un paysage transi de froid
Carole Montillet

Villard-de-Lans a vu l'émergence de nombreux champions dans différentes disciplines sportives. Native de Corrençon-en-Vercors, Carole Montillet est sans doute la plus connue. Neuf fois championne de France en Descente et Super-G, elle a obtenu la médaille d'or en Descente aux Jeux Olympiques de Salt Lake City en 2002 et s'est également illustrée en coupe du Monde et championnat du Monde, parmi d'autres épreuves prestigieuses. Après avoir pris sa retraite de skieuse en 2006, elle s'est lancée dans la course automobile en participant à des raids et des rallyes.

Villard-de-Lans appartient au Parc naturel régional du Vercors, une situation exceptionnelle et privilégiée car la station est facilement accessible depuis Grenoble (34 km environ).

Deux villages, une station de renom. Villard-de-Lans et Corrençon sont deux villages du Vercors postés à l'entrée des imposantes gorges de la Bourne et à la verticale de la Grande Moucherolle, deuxième sommet du Vercors qui, du haut de ses 2 284 mètres d'altitude, domine les versants et plateaux calcaires environnants. La pureté de son atmosphère reconnue depuis le début du XXe siècle, ont permis de développer une station de sports d'hiver de renom, dynamisée par les Jeux Olympiques de 1968. Au début des années 1970, la station intégrée a pris le nom de Balcon de Villard-Cote 2000.

Elle est associée à sa voisine, Corrençon-en-Vercors, qui se trouve en bout de route, à l'extrémité sud de l'immense plateau du val de Lans. Des navettes gratuites relient les différents sites du domaine. Notez que le sol karstique de Villard-de-Lans favorise l'infiltration de l'eau, d'où l'absence de lacs naturels. Toutefois, Villard-de-Lans possède un étang saisonnier, le lac du Lauzet, qui se remplit par capillarité à la fonte des neiges. La commune est parcourue en outre par quatre rivières : la Bourne, la Fauge et sa cascade, le Corrençonnais, le Méaudret. Ce sont en tout une quarantaine de hameaux et de lieux-dits qui s'intègrent admirablement dans le paysage.

En ski alpin, le domaine Espace Villard - Corrençon, de 1 050 m à 2 050 m d'altitude, vous réserve 125 km de pistes, soit le plus vaste domaine de ski alpin du Vercors, avec au programme de larges pistes en pente douce ou vallonnées, des passages en forêt ou des champs de poudreuse avec vue panoramique... Il y en a pour tous les niveaux. Ainsi, la piste noire Carole Montillet est réservée aux amateurs de sensations fortes ! Mais, à Villard-de-Lans Corrençon, station labellisée Famille Plus Montagne, vous trouvez aussi deux espaces pour apprentis skieurs : le parc de glisse de la Colline des Bains (Villard-de-Lans) où l'on trouve également un jardin d'enfants, et le domaine débutant des Rambins (Corrençon - Village de Ribambel, à 1 120 mètres d'altitude). Notez par ailleurs que près de 300 enneigeurs pourvoient au manque d'or blanc en cas de besoin.

L'autre grand atout de Villard-de-Lans Corrençon est son accès à l'Espace nordique du Haut Vercors : ce sont 110 kilomètres à parcourir à l'orée de la plus grande Réserve Naturelle de France ! Au départ des 3 portes, signalons des circuits balisés sur 50 km accessibles en raquettes ou à pied. Nouveautés, l'espace Nordique s'enrichit d'un Nordic Park et d'un stade de biathlon sur la porte de Bois Barbu, tandis que de nouveaux itinéraires ont été créés sur Bois Barbu à Villard et les Hauts Plateaux à Corrençon.

Divers loisirs hivernaux vous attendent encore ici : randonnées à ski, parcours d'orientation, marche nordique, biathlon, escalade de cascade de glace, airboard, parapente, speed riding, vols en montgolfière, et même spéléologie à la découverte géologique et karstologique, de l'initiation au perfectionnement (dès 6 ans et ouvert à tous). La station possède également une piste de luge olympique en béton.

Activités et animations. De nombreux restaurants, bars et commerces sont à votre disposition en station, de même qu'un casino, une discothèque, un cinéma, une patinoire couverte propice aux matchs de hockey sur glace, un centre aquatique avec piscines, sauna, jacuzzi et salles de musculation, un espace forme, spa, ou encore un bowling. Paintball, bridge et café lecture sont également proposés à Villard-de-Lans.

Côté patrimoine, notez que le territoire de Villard-de-Lans existe depuis le XIe siècle. C'était un bourg commercial particulièrement actif et prospère. La communauté de la paroisse sut tirer avantage de ses forêts de résineux dès le XIIIe siècle en déployant un vaste réseau marchand réputé (nombreuses scieries). En 1888, Villard-de-Lans devient une des premières communes de France électrifiée ! L'agriculture et l'exploitation forestière demeurent encore aujourd'hui des incontournables qui ont, depuis toujours, joué un rôle primordial dans la vie des Villardiens. Un musée sur le patrimoine et l'histoire locale de Villard-de-Lans vous indiquera en détail les étapes de ce riche passé.

Par ailleurs, des événements sont ici à noter au cours de la saison hivernale : Calcaire Classic, un rassemblement de tous les télémarkeurs qui se retrouvent alors pour enchaîner dans la bonne humeur : super géant, parcours nordique, saut, loom, parcours libre... La Calcaire Classic, organisée par Vercors Telemark, est une course ouverte à tous, du débutant au confirmé (rendez-vous en mars). Pour sa part, la Traversée du Vercors - Ski de fond réunit pour la 42e édition plus de 1000 participants attendus sur les parcours balisés de 20 à 50 km au coeur de la Réserve Naturelle des Hauts Plateaux (mars). Les gourmands ont quant à eux le loisir de se rendre au marché hebdomadaire de Villard-de-Lans tous les dimanches matin : un pur moment de plaisir, de partage et d'authenticité ! Et les 14 et 15 mars 2015, en partenariat avec la baie de Saint-Brieuc, l'association " Cuisiner et Passion " organise la 7e fête de la Coquille Saint-Jacques, en présence de grands chefs, et un Festnoz. Entre Villard-de-Lans et Corrençon-en-Vercors, ce sont aussi deux villages tout ouïe qui vous réservent de nombreuses animations familiales et festives... Les enfants seront ravis !

A ne pas manquer, la 7e édition de la course de La Royale (janvier), un circuit nordique de 30 km qui relie les trois portes, Herbouilly en Drôme, Bois Barbu à Villard et les Hauts Plateaux à Corrençon !

Paysage enneigé de Villard-de-Lans.
Paysage enneigé de Villard-de-Lans.
Cours d'eau à Villard-de-Lens.
Cours d'eau à Villard-de-Lens.
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis