Le guide : Stations de Ski : Équipement et matériel

Équipement et matériel

Dans toutes les stations vous trouverez des boutiques où acheter ou louer des équipements et du matériel pour profiter de votre séjour à la neige. Pour vous faire une idée des marques incontournables présentes sur le marché et des offres du moment, consultez les quelques sites Internet indiqués ci-après.

L'essentiel dans votre valise

En montagne, il faut être prévoyant quant à son équipement ! Des changements soudains de températures ou des pratiques soumises à l'humidité doivent vous faire penser à privilégier des vêtements qui protègent un maximum du froid, de la neige, mais aussi du vent. Des sous-vêtements permettant une bonne régularisation de la température et qui impliquent un séchage rapide peuvent être un choix judicieux. Pour évitez les coups de soleil, pensez à adopter des manches longues (sous-pulls), à quoi s'ajoutent pulls, sweats, polaires, un coupe-vent imperméable bien sûr (type K-way), sans oublier une combinaison et des lunettes de soleil avec cordon. Portez une attention particulière au choix de vos chaussures : elles devront être confortables et imperméabilisées. Inutile de vous rappelez l'utilité des bonnet, écharpe, collants et gants (prévoyez deux paires pour ces derniers). Optez pour un pantalon de trekking, plus un autre pantalon, et misez sur le confort avant tout. N'oubliez pas non plus de prévoir une tenue pour vos soirées hors des pistes. Sac à dos, écran total, après-soleil, masque de ski et lampe frontale (pour les raids) s'ajouteront à votre liste. Si vous partez en famille, pensez également aux carnets de santé de vos enfants utiles pour les garderies de même que livret de famille et photos d'identité pour les forfaits. Vous devriez être ainsi paré pour affronter les cimes !

Cartes et boussolesHaut de page

Une connaissance parfaite du milieu qui nous entoure est souvent gage de meilleure sécurité. Il existe maintenant des GPS pointus et capables de renseigner le skieur sur sa position et son altitude, mais ce type d'appareil ne prévient malheureusement pas les égarements possibles, de même que l'utilisateur se trouve alors dépendant d'un appareil chargé par batterie et donc soumis à d'éventuelles pannes. La connaissance et l'apprentissage du maniement des cartes et d'une boussole s'avèrent alors indispensables pour partir l'esprit serein en randonnée à ski ou en hors piste. Savoir lire une carte et manipuler une boussole sont donc deux étapes à travailler un minimum avant de partir : ce n'est en effet pas dans un cadre brumeux à la visibilité réduite qu'il faudra espérer un quelconque signe d'orientation ! Comptez toujours sur votre savoir... Le skieur de randonnée utilisera ainsi des cartes de préférence au 1/25 000 (c'est à dire qu'un 1 millimètre sur la carte correspondra à 25 mètres sur le terrain). Le relief y est alors représenté en détail. Plus les courbes de niveau seront rapprochées, plus vous aurez affaire à un terrain en pente. Par exemple, pour une pente de 15°, deux courbes de niveau distantes de 100 mètres en altitude seront séparées par 15 millimètres sur la carte. Vous pouvez ensuite facilement repérer la ligne de crête (courbe joignant les sommets) ou le thalweg (courbe joignant le fond des vallées), mais aussi les combes, cols et couloirs... Il vous faudra toujours lire votre carte nord en haut. Exercez-vous, par exemple, un jour de bonne visibilité, à repérer sur le terrain un point aisément identifiable sur la carte, puis procédez à la lecture du relief et à l'identification des points et des lignes remarquables depuis le site d'observation.

La boussole vous servira quant à elle pour mesurer l'azimut déterminant l'angle de marche. Il vous faudra alors sur le terrain prendre deux points de repères marquants dans une même direction, viser le repère de la boussole pour chaque point puis porter la boussole sur la carte pour l'un et pour l'autre (un apprentissage précis et clair doit se faire à ce point). La carte devra être orientée selon le nord magnétique de la boussole. La boussole comprend trois parties : une plaquette graduée avec une flèche de visée permettant d'indiquer la direction de la marche, une aiguille intérieure mobile dont la partie rouge indique le nord magnétique, et un cadran mobile gradué de 0° à 360°.

Outre la carte et la boussole, un altimètre peut aussi être utile. Il permet de mesurer l'altitude en se basant sur la pression atmosphérique qui varie constamment selon la hauteur où l'on se trouve.

Autre conseil : prévoyez votre chemin par temps clair et de manière posée sans attendre d'être surpris par le brouillard. En chemin, tournez-vous de temps à autre pour voir le paysage dans l'autre sens ! En cas de raids, préparer le chemin chez soi et, sur place, fractionner autant que possible le parcours pour se resituer régulièrement.

Notez que des formations et des stages avec exercices et mises en pratique existent afin d'apprendre à s'orienter avec une carte et une boussole. En cas de doute, demandez conseil à un accompagnateur de montagne local, normalement bien avisé du terrain.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis