Le guide : Stations de Ski : Vosges

Vosges

GérardmerHaut de page

Au coeur du massif des Vosges, la station de Gérardmer bénéficie de bonnes conditions climatiques (neige et soleil) et ses infrastructures en la plus grande station du massif.

Une station victime de son succès. Le nom de Gérardmer signifie-t-il "  mer de Gérard  ", en référence au lac qui s'étend à ses pieds  ? Ou bien, du fait que "  mer  " serait une déformation de "  moué  " qui veut dire en vosgien "  champ  ", voire "  mas  "... La tradition fait remonter la fondation de la ville à l'implantation ici de Gérard de Châtenois, duc de Lorraine au XIe siècle. Mais certains penchent plutôt pour la création d'un village placé sous le patronage de saint Gérard de Toul. Le site de Gérardmer est un lieu de villégiature depuis le XIXe siècle. À cette époque, les rives de son lac sont aménagées afin que s'établissent des hôtels et des villas susceptibles d'accueillir de riches vacanciers venus de Nancy, de Paris ou de Belgique. Son étendue d'eau éponyme se trouve dans la vallée des Lacs qui comprend aussi celles de Retournemer et Longemer. La beauté de son site lui vaut le surnom de "Perle des Vosges". L'altitude est ici de 670 mètres. La commune est particulièrement boisée avec au total 3 721 hectares de forêts de résineux. Le point le plus élevé des environs est la Tête de Grouvelin qui culmine à 1 137 mètres et surplombe le lac de Lispach de La Bresse.

Connue depuis le Moyen Age pour sa production de lin et son savoir-faire de qualité, ainsi que son insdustrie textile depuis 1833, le " lin des Vosges " est devenu une des principales activités de Géradmer. Très fréquentée, le stationnement y est devenu difficile. Des navettes gratuites ont donc été mises en place pour les trajets depuis la vallée.

Un domaine skiable sur deux sites. C'est au-dessus de la ville que se situe le domaine skiable alpin : sur le site de la Mauselaine. Aménagées au milieu des forêts de sapins, les vingt pistes de tous niveaux sont rapidement accessibles depuis Gérardmer : comptez environ deux minutes ! Ce sont en tout 40 km de pistes qui attendent les skieurs. Enneigées par des canons en cas de besoin, elles recèlent notamment un front de neige totalement remodelé, un jardin d'enfants pour les petits apprentis skieurs, un espace luge balisé et sécurisé - avec deux niveaux de difficulté de descente - et un stade de slalom. Un snowpark pourra satisfaire les snowboarders avec une piste permanente de boardercross. À ce domaine s'ajoute celui du Poli à Xonrupt. Situé à 5 km de Gérardmer, il offre quatre pistes. À 14 km de Gérardmer, vous avez aussi les trois pistes du petit domaine des Hautes-Navières au Valtin.

Sur le site des Bas-Rupts, vous pénétrez un très beau et très grand domaine de ski de fond (100 km de pistes reliées) qui s'étend sur les hauteurs de Gérardmer, de Xonrupt-Longemer (30 km de pistes balisées) et de La Bresse, au milieu de la forêt vosgienne. Aux Bas-Rupts, ce sont 30 km de pistes balisées et tracées (skating et alternatif) pour tous les niveaux. Notons ici la présence d'un tremplin de saut à ski (65 mètres) où se déroulent des compétitions été comme hiver, ainsi qu'un stade de luge. Des circuits raquettes courent également entre Gérardmer et Xonrupt.

D'autres activités hivernales se pratiquent à Gérardmer et ses environs : ski de randonnée, balade en traîneau à chiens, snowrun, kart sur glace, plongée sous glace dans le lac, cascade de glace, escalade de couloirs de neige, snow canyoning, initiation à la recherche de victimes d'avalanches, construction d'igloos, ice ruisseling avec un guide de haute montagne, motoneige, snowkite et speed riding... Le ski nocturne est aussi possible deux fois par semaine sur une piste éclairée et sonorisée. La pratique de l'handiski est également réalisable sur le domaine avec des fauteuils spécifiques pour les personnes à mobilité réduite.

Sorties et balades. Vous trouverez de nombreux restaurants, deux cinémas, un casino, une médiathèque, des instituts de beauté, des spas, des saunas et autres centres de remise en forme, de même qu'une piscine couverte. Côté patrimoine, une balade patrimoniale pourra vous faire découvrir l'église Saint-Barthélémy, son grand orgue en tribune et son orgue de choeur de Roethinger ou encore la Chapelle Notre-Dame du Calvaire, bâtie en 1820 sur l'emplacement de la première église géromoise. Restaurée en 1924, elle abrite des vitraux et une statue d'une Vierge à l'enfant du XVIe siècle. Les gourmands pourront quant à eux profiter pour goûter les nombreuses spécialités de la région : le géromé fabrication fermière (apparenté au munster), la truite de pisciculture, le pain d'anis, le miel de sapin, le fumé vosgien (lard et viande) ou encore la tarte aux brimbelles (myrtilles)...

Par ailleurs, des musées et expositions proposent de nombreuses animations pour tous les âges, pour les amateurs comme pour les néophytes. Partez ainsi à la découverte des métiers du bois d'hier et d'aujourd'hui, de la faune lorraine, de l'histoire des paysans, de l'industrie textile et ses magasins d'usine sans oublier l'incontournable et célèbre Imagerie d'Epinal... Rendez-vous à la Maison de la Mirabelle, au Musée Faune Lorraine, au Mémorial d'Alsace Moselle, ou au Musée de l'Image par exemple.

De nombreuses manifestations sont programmées sur Gérardmer au cours de la saison hivernale : en décembre, notez la présence d'un Salon des Vins et des Produits du Terroir à l'Espace L.A.C., le défilé de Saint-Nicolas et le Marché de Noël ; des descentes aux flambeaux (décembre, février, mars) ; et le 22e Festival International du Film Fantastique de Gérardmer (du 28 janvier au 1er février 2015, voir encadré) avec une vingtaine de films projetés en avant-première. Il accueille chaque année des films soumis au vote d'un jury et reprend le flambeau du festival international du film fantastique d'Avoriaz depuis 1994.

Le lin des Vosges

Gérardmer est le fleuron de l'industrie textile du linge de maison. Un savoir-faire traditionnel et une industrie textile qui font sa renommée dans le monde entier. Autrefois, chaque famille possédait son champ de lin et confectionnait son linge : les femmes filaient et les hommes tissaient (en hiver). Puis le lin tissé était traité à la cendre de bois, et laissé à la pluie. Se formait alors l'alcali un liquide au pouvoir blanchissant. Cette technique fut reprise à un niveau industriel au XIXe siècle. Gérardmer est aujourd'hui reconnue pour la qualité de son tissage et le blanchissement du linge.

La BresseHaut de page

La Bresse est située dans la partie haute de la vallée de la Moselotte, à 57 km d'Épinal, à 14 km de Gérardmer par le col de Grosse Pierre et à 54 km de Colmar par le col de la Schlucht.

Une des principales stations des Vosges. La station de La Bresse-Hohneck a été fondée en 1966. Longtemps vouée à l'agriculture vivrière, à l'industrie du bois, du granit et du coton, La Bresse est aujourd'hui l'une des principales stations de sports d'hiver des Vosges. Située à l'orée du Parc régional des Ballons, La Bresse est labellisée Station Verte assurant ainsi d'un cadre naturel privilégié et préservé. Le point culminant de la commune est le Hohneck à 1 363 mètres d'altitude.

Signalons qu'un service de bus hivernal dessert le centre-ville et les deux vallées principales (Vologne et Chajoux). Vous rejoignez ainsi en toute sécurité les domaines skiables de La Bresse-Hohneck et La Bresse-Lispach si vous êtes skieurs. Les piétons peuvent eux aussi bénéficier de ce service.

Trois domaines skiables. Le plus grand domaine est celui de La Bresse-Hohneck où l'on apprécie notamment ses heures d'ouverture. En effet, certains jours, les pistes sont accessibles dès 6h et ferment à 21h45. Le domaine s'étend sur 220 hectares et compte 37 pistes pour le plus grand plaisir des skieurs. De plus, on dénombre 300 canons à neige qui viennent palier le manque d'or blanc quand cela est nécessaire. Un snowpark est ici aussi présent. À proximité se trouvent La Bresse Lispach, station située sur le site du lac de Lispach - étendue de 50 km, six pistes, un espace débutants, cinq téléskis - et La Bresse-Brabant, station familiale qui surplombe le village de La Bresse - huit pistes, trois téléskis. Ce n'est pas tout : on accède depuis Hohneck et Lispach à un domaine nordique qui est relié à ceux de Gérardmer et Xonrupt. C'est le plus important que l'on puisse trouver dans les Vosges. Il comprend 50 km de pistes entretenues quotidiennement, une aire ludique d'apprentissage accessible gratuitement, un Nordic Park aménagé avec des creux, bosses, sauts et un boardercross, un stade de biathlon et des abris pique-nique au bord des pistes.

Afin de profiter de la neige autrement, vous avez aussi deux sites de luge qui se situent près de La Bresse-Hohneck et de La Bresse-Lispach - un espace est réservé aux moins de 6 ans. Vous profiterez également d'un sentier piéton régulièrement damé entre la Ténine et le lac de Lispach - comptez environ 8 km à partir du centre du village de La Bresse. Notez encore que des randonnées en raquettes ou en motoneige sont possibles, de même que la pratique du snowkite et du parapente. Des balades en chiens de traîneaux ou même avec des boeufs peuvent vous faire découvrir la montagne de manière originale. Le ski nocturne et en aurore est possible sur le domaine de La Bresse-Hohneck (plusieurs fois par semaine et tous les jours pendant les vacances scolaires).

Notez que La Bresse a obtenu en juin 2011 le label Famille Plus Montagne offrant ainsi de belles possibilités de loisirs et d'infrastructures aux familles et aux enfants. Citons par exemple la Ludoneige pour les 4-12 ans, ou encore Ouapaland, une piste parsemée d'attractions ludiques que les enfants pourront découvrir accompagnés d'un adulte. À La Bresse Hohneck, signalons aussi la nouvelle luge 4 saisons dernière génération : La Schlitte Moutain®. Elle alterne sur une boucle de 900 mètres des virages relevés, des vagues et vrilles à 340°... Sensations garanties !

Activités et animations. Une patinoire de 600 m2 abritée sous une halle en bois (un créneau spécial enfants vient d'y être mis en place en matinée pendant les vacances scolaires avec un parcours ludique, également soirées DJ en décembre), ainsi qu'un complexe piscine-loisirs (aquagym, jacuzzi, sauna, hammam, mur d'escalade...), une Maison des Loisirs et de la Culture, un cinéma, une bibliothèque, et salle de squash. Aussi bien à La Bresse que dans les environs, des commerces variés et des sites de production ouverts à la visite vous font également découvrir les mets typiques de la région - confiseries, fromages... - et des traditions artisanales - saboterie, tissage, broderie, taille de pierre, jouets en bois, cuir... De plus, des visites contes et légendes sont proposées aux enfants qui partent ainsi en famille sur les traces des mineurs, parmi plein d'autres visites adaptées à leur âge. N'hésitez pas à vous balader au village et aux alentours riches en monuments, comme l'église de La Bresse (XVIIIe siècle), toute en grès.

De plus, de nombreuses animations sont programmées pendant l'hiver : marchés et Salons gastronomiques avec le Marché d'hiver à la Halle des Congrès (décembre), mais aussi le Salon des vins et produits du terroir (mars). Une journée internationale fête de la neige (18 janvier 2015) et une semaine Trophée nordique des familles (du 13 février au 6 mars 2015), une course de biathlon en binôme adulte et enfant. Neige et Compagnie avec atelier de sculpture sur neige, découverte d'empreintes d'animaux, construction d'igloo, soirée crêpes et jeux, goûters (février). Une soirée Carnaval aura lieu quant à elle à la patinoire (février). Des descentes aux flamblaux sont aussi prévues tout au long de la saison sur les domaines. Des spectacles musicaux associent accordéon et montagnes avec le Festival Accords des Montagnes (janvier). La Trace Vosgienne de ski de fond aura lieu le 22 février 2015.

Des rivalités ancestrales

De tous temps, une rivalité a existé entre les habitants des deux villes voisines de La Bresse et de Gérardmer. Cette rivalité, " la Guerre des Hauts ", voit d'un mauvais oeil toute entente entre Bressauds et Géromois. Les Bressauds ont souvent fait preuve du désir d'indépendance comme le prouve leur devise " Plutôt pauvre que valet " !

Balade en traineaux avec des boeufs à La Bresse.
Balade en traineaux avec des boeufs à La Bresse.
office de tourismeHaut de page
Le Lac-BlancHaut de page

C'est au bout de la vallée de Kaysersberg que l'on trouve la station du Lac Blanc, au coeur du Parc naturel régional des Ballons des Vosges, à 30 km de Colmar, sur la route des vignobles d'Alsace.

Un site naturel remarquable. A 1 054 mètres d'altitude, le Lac Blanc a été creusé par un glacier dans le granit du massif, il y a plus de 12 000 ans. Aujourd'hui, le vaste cirque glaciaire a, en hiver tout particulièrement, un aspect vraiment spectaculaire avec ses pentes abruptes où s'accroche une forêt clairsemée (voir encadré). Cette vallée est notamment réputée pour sa production de vins et d'eaux-de-vie et pour son exceptionnelle qualité de vie. Située à 1 200 mètres d'altitude, la station, à taille humaine, est aussi appelée Lac Blanc 1200. La station est aussi celle du snowborder Sylvain Dufour, vice-champion du monde 2009 (slalom géant et parallèle) et champion de France (2007, 2009, 2011, 2012 et 2013).

Deux domaines skiables. Depuis la très jolie ville de Kaysersberg, d'Orbey ou Lapoutre, on aborde l'un dédié à la descente, l'autre au ski de fond.

Le premier est de petites dimensions, mais il vaut le détour, notamment pour son snowpark qui se compose d'un boardercross - dénivelé de 185 mètres pour une longueur de plus de 500 mètres ; il accueille des compétitions - et d'une zone de slopestyle constituée de deux handrails de type plat et raindow destinés aux riders, de confirmés à experts. Ce sont en tout 14 km de pistes, au nombre de quatorze, et 9 remontées mécaniques. Le domaine s'étend de 900 mètres à 1 280 mètres d'altitude. Notez qu'une centaine de canons à neige vous permettent de dévaler les pistes tout au long de la saison et que des descentes nocturnes sont ici possibles plusieurs fois par semaine. La navette du Lac Blanc Expresse (payante) emporte les voyageurs de la gare de Colmar jusqu'à la station.

Un boardercross composé de woops et virages relevés, accueillent les compétitions officielles. Et pour la saison 2014-2015, la station s'équipe un nouvel espace freestyle avec tremplins et modules : entre la piste de Montjoie et la piste bleue Lamaze, au-dessous du bordercross.

Quel que soit leur niveau, les adeptes du ski de fond profitent au Lac Blanc de 78 km de pistes damées - classique et skating. Cette station bénéficie du label Nordique France et dispose d'un Nordic Park situé à plus de 1 000 mètres d'altitude. Il permet de découvrir le ski de fond en s'amusant au fil de creux, bosses, tremplins et virages relevés. Un circuit pour les piétons et deux pistes de luge sécurisées attendent également les amoureux de la neige (accessibles pour l'une en-dessous de l'auberge du Blancrupt et pour l'autre au col du Calvaire par Orbey ou par le Bonhomme en prenant le télésiège), de même que quatre parcours balisés pour celles et ceux qui veulent s'offrir des balades en raquettes en profitant de merveilleux paysages.

À faire aussi : des sorties en attelages de chiens de traîneaux, du télémark, ou des parcours d'orientation. La ferme nordique "la Petite Finlande" vous permettra de partager le quotidien des rennes de Scandinavie et d'une meute de huskys de Sibérie. Vous pourrez y tester un traîneau tiré par des rennes, une activité très rare en France ! Dans la station du Lac Blanc, les enfants peuvent être inscrits dans des haltes-garderies, des clubs, et participer à diverses activités (initiation à la raquette à neige, construction de bonhommes de neige, igloo, jeux d'hiver...). De plus, deux pistes de luge sécurisées leur sont accessibles - à l'auberge du Blancrupt et au col du Calvaire.

Activités et détente hors des pistes. La station offre de nombreux bars et restaurants. Un espace nautique Arc-en-ciel (première piscine d'Alsace sans chlore) est pour sa part accessible à Kaysersberg avec plusieurs bassins et un espace forme. Vous trouverez un cinéma à Orbey (vendredi, samedi et dimanche). Pour profiter d'un bowling ou d'une patinoire, il faudra vous rendre à Colmar. Retenez enfin que la station et les communes des alentours offrent leur lot de musées ou encore de balades. Sachez que des cascades de glace allant jusqu'à 100 mètres de hauteur sont visibles en hiver dans les environs du lac : l'occasion de faire de belles balades en pleine nature.

Par ailleurs, les rues anciennes de la cité impériale de Kaysersberg, dominée par un château, sont vraiment à voir, notamment lors du marché de Noël, période durant laquelle la ville est décorée de lumières. Ne manquez pas d'y admirer les ruines du château (XIIIe siècle) édifié par les Hohenstaufen, les fortifications, l'ensemble pittoresque du pont fortifié de 1514, l'hostellerie du pont, la porte des pucelles (XVe siècle), la Maison Loecken (XVIe siècle), l'hôtel de ville (XVIIe siècle), la tour d'enceinte dite Kesslertum, datant de 1407, la maison Buchele à pan de bois (XVe siècle), la Maison des Gourmets 1594, ou encore l'église Sainte-Croix (XIIIe et XVIe siècles), la chapelle Saint-Michel et l'ossuaire de 1463, le cimetière militaire et la galerie lapidaire avec le Mont des Oliviers, et enfin l'église conventuelle d'Alspach : de quoi s'organiser une belle balade historique !

Des animations qui plaisent aux petits comme aux adultes se déroulent ici toute la saison hivernale : initiation au biathlon, démonstrations de glisse, descentes aux flambeaux, courses de ski, de chiens de traîneaux... Signalons que pour bien commencer la semaine, tous les lundis des vacances scolaires, la station du Lac Blanc et l'office de tourisme offrent le petit déjeuner. La 7e édition de la Mountain Bike Schnee Party du Lac Blanc a lieu début février (selon la météo) : de belles descentes sont au programme !

Un sombre roc au-dessus d’un lac blanc

Le lac Blanc, qui donne son nom à la station, doit le sien à la couleur du sable cristallin qui tapisse son fond. Le surplombe un piton rocheux en forme de fortin, que l'on appelle château Hans en référence à un terrible seigneur légendaire qui aurait jadis tyrannisé les habitants des environs. Depuis ce site, on a une superbe vue sur le lac, lequel se trouve dans un cirque glaciaire naturel.

Détail d'un pilier de l'église Sainte Croix.
Détail d'un pilier de l'église Sainte Croix.
Vignobles d'Alsace, près de Kaysersberg
Vignobles d'Alsace, près de Kaysersberg
Kaysersberg.
Kaysersberg.
Place du marché, Kaysersberg.
Place du marché, Kaysersberg.
office de tourismeHaut de page
Pour y circulerHaut de page
Saint-Maurice-sur-MoselleHaut de page

Petit village des Hautes Vosges, Saint-Maurice-sur-Moselle se trouve à la limite de la Lorraine, de l'Alsace et de la Franche-Comté, tout près de Bussang, ville rendue fameuse, en particulier, par son théâtre du Peuple (en été). Vous êtes ici à 65 km de Mulhouse et d'Epinal.

Une station du Ballon d'Alsace. La station est composée du territoire appartenant à Saint-Maurice-sur-Moselle qui s'échelonne entre 550 mètres et 1 252 mètres d'altitude autrefois rattaché au village de Bussang qui concentre les pistes de ski nordique. Les paysages offrent de doux dénivelés et de belles pentes au milieu de forêts de sapins, de lacs de montagne, et de magnifiques panoramas. Le point culminant des environs est le Ballon d'Alsace (1 424 mètres d'altitude), inscrit sur un grand site national classé depuis 1982. La faune, la flore et les lieux d'intérêts géologiques y sont préservés. Au Moyen Age, le Ballon d'Alsace est défriché et exploité par les moines des couvents. Depuis le XIVe siècle, il s'est peuplé de paysans et de mineurs. Très riche en cuivre, plomb et argent, le Ballon est creusé sur tous ses flancs, alors témoins de son passé. Enfin, retenez que les Navettes des Neiges circulent dans l'ensemble des localités des environs.

Plusieurs domaines skiables. Entre 1 070 mètres et 1 260 mètres d'altitude s'étagent les domaines du Rouge Gazon, du Larcenaire et du Ballon d'Alsace. Des canons à neige y permettent un enneigement permanent. Les onze pistes de ski alpin sur 23 km sont pour tous les niveaux - cinq téléskis. C'est un domaine familial bien équipé et un lieu de rencontres privilégié. Un espace débutant et multiglisse, accessible par un tapis roulant, permet aux plus novices de s'exercer en toute tranquillité. On y note la présence d'un secteur luge et d'un jardin E.S.F. Un Kid snowpark ravira quant à lui les petits. On peut également pratiquer le ski de fond depuis ce site. Trois pistes, respectivement pour glisseurs débutants et confirmés, s'étendent en tout sur une vingtaine de kilomètres (3,5 km niveau facile, 7 km niveau moyen et 10 km niveau difficile). En nouveauté, signalons deux circuits raquettes d'une heure à deux heures trente, également à faire (2 et 4 km).

La station Larcenaire, à Bussang, est un vaste plateau protégé des vents. Idéal pour s'initier à la pratique du ski alpin et de fond sur les 15 pistes, mais aussi au saut à ski sur tremplin.

À peu de distance du village, on aborde le domaine du Ballon d'Alsace (sommet des pistes à 1 350 mètres d'altitude), lequel est l'un des plus grands sommets du massif des Vosges. Vous y jouissez d'un point de vue spectaculaire sur ce dernier, de même que sur l'Alsace, le Territoire de Belfort, et par temps clair, sur la Forêt noire allemande et les Alpes. Six pistes de ski de fond tracées (alternatif et skating) totalisent quarante kilomètres et vous attendent entre le Ballon d'Alsace et Planche des Belles Filles (1 148 mètres) notamment par le circuit des crêtes - restauration possible sur place. Vous avez là de superbes journées de glisse à vous offrir ! Trois monuments attireront ici votre regard, lors de vos randonnées sur les sentiers raquettes : une Vierge en bronze polychrome (ex-voto datant de 1860), une statue de Jeanne d'Arc de 1909, qui symbolise l'attachement des Français à l'Alsace, et un monument érigé en 1950 en hommage aux démineurs morts pour la France. Un sentier pour les piétons est également accessible dans le secteur. Le Ballon d'Alsace est en outre une terre de granit qui vous séduira par son patrimoine géologique. De 3,5 millions d'années à 10 000 ans, la région est soumise à une période de glaciation importante, creusant de larges vallées en auge, érodant les sommets, formant des moraines, ainsi que de nombreux lacs et tourbières donnant au massif cette forme de ballons arrondis. La forêt est très présente sur le Ballon et pourra faire l'objet de belles balades entre sapins, hêtres ou bois mixtes. Au-dessus de 1 000 mètres d'altitude, le paysage laisse peu à peu la place à des pelouses occupées de landes basses. Vous aurez peut-être la chance d'observer le grand tétras ou le chamois, mais aussi des chouettes et de nombreux oiseaux...

D'autres activités sportives sont également possibles dans les environs, comme du parapente du côté de Bussang, plus au nord. Les enfants ne sont pas oubliés avec, à leur disposition au village, une mini-crèche halte garderie pour les moins de six ans.

Détente et balades. Des hébergements en tout genre, des restaurants, ainsi qu'un centre de relaxation avec ses tables phéniciennes (méthode de relaxation sur table en pierre chaude brevetée et unique dans les Vosges), son sauna et tous les produits naturels pour votre bien-être, sont quelques-uns des agréments que vous trouverez dans le village. De plus, un cinéma se trouve au Thillot et une salle de spectacle au casino de Bussang.

Côté curiosité patrimoniale, ne manquez pas de faire un tour par l'église néo-gothique de Saint-Maurice-sur-Moselle, construite en 1868, avec un orgue datant de 1873. Notez que diverses animations sont programmées sur le domaine de Rouge Gazon avec des descentes aux flambeaux en février, des buffets campagnards, des courses de luges, et des soirées à thème et dansantes... Signalons aussi, en décembre, la fête de la saint Nicolas et les marchés de Noël... Côté évènements, notez le Marathon de Rochelotte (10 janvier 2015), une course populaire de ski de fond.

Le théâtre du Peuple de Bussang

Mi-grange, mi-cathédrale, adossé à la colline vosgienne, le théâtre du Peuple de Bussang est classé par les Monuments historiques. C'est un lieu exceptionnel. Son fondateur, Maurice Pottecher, désirait en faire "  un théâtre accessible à tous, au peuple entier sans exclusion de caste ni de fortune, et qui intéresserait tous ceux, d'esprits même très divers, qu'il réunirait sur ses gradins.  " C'était en 1895 et, depuis, le miracle s'est sans cesse renouvelé  : chaque été, sur scène comme dans la salle, professionnels et amateurs se côtoient.

40, rue du Théâtre 88540 Bussang tel. 03 29 61 50 48. Site : www.theatredupeuple.com. Visite guidée  : se renseigner.

A la limite de l'Alsace et des Vosges, la station de Ventron est reliée à la vallée de la Thur par le col d'Oderen.

Une station village. Le nom de Ventron (à prononcer Venntron) viendrait de Vinteringen, mot qui désignait un site où s'abritaient les marcaires - les cow-boys vosgiens ! - en période hivernale. Le village est bâti autour du ruisseau de Ventron, affluent de la Moselotte. Notez que le col du Page (957 mètres d'altitude) permet de rejoindre Bussang par une route forestière. Le village en lui-même est situé à 640 mètres d'altitude, tandis que le point culminant de la région est le Grand Ventron, à 1 202 mètres d'altitude.

Un beau domaine skiable. Juste au-dessus du village, à 4 km de son centre, se trouve la station Ermitage Frère Joseph, autrement appelée Les pistes de Ventron ou Ermitage Resort, station intégrée pourvue d'un domaine skiable familial s'échelonnant de 900 mètres à 1 100 mètres d'altitude et disposant de 55 canons à neige en cas de besoin. Il comporte dix pistes (3 vertes, 3 bleues, 3 rouges et une noire), ainsi que huit remontées mécaniques. Le versant Frère Joseph est réservé aux puristes avec la mythique piste noire, la Capatte, la Face, mais vous aurez aussi bien entendu la possibilité de descendre à votre rythme la piste Thérèse Leduc ou vous promener sur les Aigrines, au milieu de la forêt. Sur le versant du Ménil vous attendent des pistes faciles, larges et au soleil, qui plus est avec une vue extraordinaire. Une piste complémentaire est réservée à la luge.

La pratique du snowboard est ici réglementée : elle est autorisée uniquement certains jours de la semaine hors vacances scolaires (renseignez-vous si vous êtes intéressé). Le domaine dispose d'un tremplin pour le saut à ski. Au Riant, les amateurs de freestyle trouveront un terrain de jeu avec le Riant Air Parc (big air, step up, spine...).

En plus du ski alpin, on pratique également la randonnée pédestre ou en raquettes sur 8 km et le ski de fond sur trois pistes (verte, bleue et rouge) réparties sur 8 km. En tout, 16 km pour s'adonner à la pratique nordique : La Futaie (11 km), La Ronde Bruche (4 km) et Les Buttes (Ecole, 1 km). Citons également le circuit baby raquettes de 800 mètres, situé à la station de ski Ermitage Frère Joseph, pour un apprentissage en douceur, ainsi que deux circuits de 2,3 km et 4,2 km au chalet des places.

Le domaine de ski de fond de Ventron est relié à celui de Bussang via la Futaie. Sachez que des accompagnateurs vous proposent également des randonnées à thème pour les individuels, familles et groupes constitués : observation chamois, agriculture et paysages, marche nordique, tourbières, milieux naturels et humains, traces et indices de la vie animale... sont au programme. De plus, à la Bresse, à quinze kilomètres de Ventron, Bol d'air offre de belles autres possibilités de loisirs : parapente, snowkite, parc des aventuriers, ferme, etc. afin de vivre une évasion 100 % plaisir. Les petits bénéficient pour leur part d'un jardin d'enfants et de jeux à disposition.

Sorties et visites. On trouve quelques hôtels et chambres d'hôtes dans cette petite station familiale implantée aux portes de l'Alsace. Restaurants et fermes-auberges se feront pour leur part un plaisir de vous faire découvrir la gastronomie locale. Les eaux-de-vie et liqueurs artisanales font partie des spécialités de la région, et vous pourrez en apprécier la saveur lors de visites chez les artisans (vente et dégustation sur place). À voir également : le musée du Textile, qui raconte l'évolution des procédés de fabrication du XVIIIe siècle à nos jours. Il fonctionna à partir de 1855 avec 50 métiers mécaniques mis en oeuvre par 32 ouvriers, puis 88 métiers répartis sur deux niveaux. La Maison artisanale, au centre du village, peut faire l'objet d'une seconde visite où l'on apprend de quelle manière on vivait jadis en milieu rural. On y propose à la vente de nombreux objets fabriqués à l'unité. L'église Saint-Claude date pour sa part de 1841.

Sur la station Ermitage Frère Joseph, à 1 050 mètres d'altitude, une chapelle rappelle que l'on est aussi, ici, dans un lieu de pèlerinage. Classée monument historique, cette chapelle, constituée de deux bâtiments accolés, a été construite en 1757 par les habitants en l'honneur de la bonté de Pierre-Joseph Formet (1724-1784), lequel avait choisi de couler des jours d'ermite heureux - trente ans tout de même - sur les hauteurs de Ventron. Elle est ouverte tous les jours à la visite. Par ailleurs, notons que la réserve naturelle nationale du Massif du Grand Ventron abrite encore le grand tétras (ou coq de bruyère), grâce à la préservation de la forêt primaire. Sachez aussi que la famille Leduc est originaire de Ventron : Emile Leduc, qui est venu s'installer en 1922 à l'Ermitage Frère Joseph, était déjà un fameux skieur. Il a laissé le soin à ses filles (les fameuses soeurs Leduc) de développer le ski à l'Ermitage... Thérèse, Anne-Marie et Marguerite Leduc ont été les plus connues du grand public, notamment pour leur participation aux Jeux Olympiques de Squaw Valley (USA) en 1960.

Côté manifestations : un marché de Noël a lieu le dimanche précédent Noël à la Salle des Fêtes avec la présence d'une vingtaine d'exposants (23 décembre), c'est un rendez-vous convivial et chaleureux à ne pas manquer et l'occasion de découvrir de nombreux objets artisanaux ; les pots d'accueil des vacanciers vous réservent aussi d'agréables moments d'échange et de découverte. De plus, sachez que tous les jeudis des vacances de Noël et de février auront lieu une descente aux flambeaux par l'ESF, un concert des Trompes de Chasse du Ménil (8 décembre), ainsi qu'un marché artisanal (à partir de 17h).

Une source d’eau rouge !

Pays expert en matière de liqueur, les Vosges recèlent quantité de sources d'eau remarquables. L'une d'elles se trouve à Ventron, où de l'eau ferrugineuse jaillit de terre dans un environnement forestier aménagé. Chargée d'ions ferriques après son passage par des filons d'oxyde de fer, elle prend une couleur brique au contact de l'air - sa teneur en oxyde de fer est vingt-trois fois plus élevée que la norme communément admise  ! Pour s'y rendre, il faut prendre la direction du Grand Ventron, puis suivre les indications. Contactez l'office de tourisme pour obtenir plus de précisions.

office de tourismeHaut de page
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis