Le guide : Chasse : Équipement

Équipement

VÊTEMENTS ET CHAUSSANTSHaut de page
Battue : la visibilité avant tout !

Autrefois réservé aux seuls traqueurs, le port d'un habit orange fluo se généralise à l'ensemble des participants de la chasse : postés, rabatteurs et chiens... Etant donné la chromie déficiente des grands animaux tels que cerf, chevreuil ou sanglier, qui ne voient la plupart du temps qu'en noir et blanc pour généraliser, le port d'un gilet, veste ou pantalon fluorescent est un réel atout pour la sécurité de tous. S'il n'est pas obligatoire dans toutes les battues de grand gibier, il est en tout cas fortement recommandé de porter des vêtements de haute visibilité.

A la pointe de la technologie, utilisant les dernières matières à la mode, l'équipement du chasseur ne cesse d'évoluer. Fini le temps des treillis trop encombrants et des chaussures trop lourdes ! Un grand nombre de spécialistes se sont penchés sur le problème et proposent des produits résistants, respirants et imperméables, en un mot : adapter à la pratique de la chasse en tout lieu et en tout temps. La qualité a un prix, et même si certains se sont positionnés sur de l'entrée de gamme, la majorité des produits techniques liés à la chasse coûtent assez cher.

Les fabricants de vêtements proposent de larges gammes en fonction de la pratique ; pour la chasse en battue, le confort et la visibilité sont de mise, tandis que vêtements de camouflage pour l'approche sont privilégiés.

Au niveau des chaussants, la mode cynégétique s'adapte aussi. Bottes chaudes et rembourrées pour le chasseur posté en hiver, chaussures de marche à tige haute et semelle confort pour la chasse en montagne ou encore chaussures membranées pour l'isolation et dotées de pare-pierres avant et latéraux pour la chasse active en milieu accidenté.

ARMES ET MUNITIONSHaut de page

De même que l'on ne s'habille pas de la manière que l'on aille chasser le canard à la hutte, la bécasse au chien d'arrêt, le sanglier en battue, ou le buffle à l'approche, le choix des armes et des munitions varie selon le type de chasse que l'on pratique. Pour cette raison, il existe hormis les armes, une quantité de produits destinés à ces pratiques : les munitions, les organes de visée et même les accessoires.

Le fusil de chasse. Principalement destiné au tir du petit gibier (parfois au grand gibier), le fusil de chasse doit être un outil fiable à un coup avec un seul canon, à deux coups avec deux canons (juxtaposés ou superposés) ou semi-automatique avec un canon dont le tube peut contenir jusqu'à trois cartouches. La crosse est en majorité en bois mais peut être synthétique, les canons mesurent de 60 à 76 cm et la chambre destinée à accueillir les cartouches mesure de 65 à 76 mm. Au bout du ou des canons, il y a le choke destiné à resserrer la gerbe de plombs et de gagner en précision en limitant les risques de blessures du gibier. Les fusils existent en un grand nombre de calibres (12, 16, 20, 28...) et reçoivent des cartouches de plomb (parfois des balles) d'un diamètre qui diffère selon le gibier que l'on chasse.

La carabine de chasse. Exclusivement utilisée pour le tir des grands animaux, la carabine de chasse à la différence du fusil, tire des balles, est beaucoup plus puissante et sa portée n'est pas limitée à quelques dizaines de mètres. Le canon des carabines comporte des rayures hélicoïdales intérieures qui permettent d'imprimer en rotation de la vitesse à la balle qu'elle envoie. Que ce soit à un canon (carabine à verrou, à chargement linéaire ou semi-automatique) ou plusieurs canons (express, drilling...), on utilise les carabines pour les tirs à grande distance, à l'approche, à l'affût ou en battue. Comme pour le fusil, les calibres sont différents d'une utilisation à une autre, et il en existe un nombre incalculable plus ou moins populaire. Le choix de l'ogive et le chargement en poudre sont également à prendre en compte.

OPTIQUES DE CHASSEHaut de page

Alliés de la chasse au grand gibier, les outils optiques de haute technologie sont nombreux. Si la plupart des grandes marques sont distribuées au même titre que les armes pour les gros importateurs français, pour certaines des filiales ont vu le jour en France.

Il est inconcevable aujourd'hui de partir chasser en Afrique sans lunette de visée et jumelles de grande qualité. De même, une chasse à l'approche ou à l'affût ne peut pas se pratiquer sans l'apport d'une lunette et de jumelles.

Le chasseur a tout intérêt dans son budget à ne pas négliger l'aide incontestable des organes de visée quels qu'ils soient. Il faut mieux faire un effort financer pour se garantir les services d'une bonne lunette au détriment d'une arme, qui elle de toute façon si la lunette est bien réglée, fera le travail.

AMÉNAGEMENT DU TERRITOIREHaut de page

L'aménagement du territoire est une donnée en prendre en compte quand on est chasseur, afin de mieux gérer et préserver les populations de petit et grand gibier, mais aussi de protéger les territoires, et les cultures dans lesquels ils évoluent. Entretenir des terrains de chasse, faciliter l'action de chasse pour plus de sécurité ou tout simplement donner plus de confort au chasseur, de nombreuses structures se sont emparées du problème avec réussite et proposent chacune à leur échelle des réponses appropriées.

ÉDUCATION CANINEHaut de page

Allié précieux dans l'accomplissement de l'acte de chasse, le chien est un compagnon à la fois à choyer mais aussi à éduquer. Pour cette raison, il est important de faire appel à du matériel technologique de qualité, et dont le marché dans la chasse est pleinement effervescent. Aujourd'hui, on trouve une multitude de colliers, qu'ils soient anti-aboiements, de repérage ou d'éducation et ils rendent service à ces chasseurs.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis