Le guide : CHEMINS COMPOSTELLE - CAMINO FRANCES : Étape 13 : Santillana del mar - Comillas (22 km)

Guide
+LE CAMINO FRANCES
Étape 1 - Saint-Jean-Pied-de-Port / Roncevaux (26 km)Étape 2 - Roncevaux / Larrasoaña (27 km)Étape 3 - Larrasoaña / Pampelune (16,5 km)Étape 4 - Pampelune / Puente de la Reina (24 km)Étape 5 - Puente la Reina / Estella (22 km)Étape 6 - Estella / Los Arcos (22 km)Étape 7 – Los Arcos / Logroño (28 km)Étape 8 - Logroño – Nájera (31 km)Étape 9 - Nájera / Santo Domingo de la Calzada (21 km)Étape 10 - Santo Domingo de la Calzada / Belorado (23 km)Étape 11 - Belorado / San Juan de Ortega (24 km)Étape 12 - San Juan de Ortega / Burgos (27 km)Étape 13 - Burgos / Hontanas (31 km)Étape 14 - Hontanas / Boadilla del Camino (28 km)Étape 15 - Boadilla del Camino / Carrión de los Condes (25 km)Étape 16 - Carrión de los Condes / Terradillos de los Templarios (27 km)Étape 17 - Terradillos de los Templarios / El Burgo Ranero (30 km)Étape 18 - El Burgo Ranero / León (37 km)Étape 19 - León / Villadangos del Paramo (22 km)Étape 20 - Villadangos del Paramo / Astorga (28 km)Étape 21 - Astorga / Rabanal del Camino (20 km)Étape 22 - Rabanal del Camino / Ponferrada (32 km)Étape 23 - Ponferrada / Villafranca del Bierzo (23 km)Étape 24 - Villafranca del Bierzo / O Cebreiro (28 km)Étape 25 – O Cebreiro – Triacastela (21 km)Étape 26 – Triacastela – Sarria (21 km)Étape 27 – Sarria / Portomarin (22,5 km)Étape 28 – Portomarin / Palas de Rei (25 km)Étape 29 – Palais de Rei / Arzua (26 km)Étape 30 – Arzúa / O Pedrouzo (19 km)Étape 31 – O Pedrouzo / Saint-Jacques de Compostelle (20 KM)

Étape 13 : Santillana del mar - Comillas (22 km)

Santillana del mar - Comillas
Santillana del mar - Comillas
LE JOURNAL DE L’ÉTAPEHaut de page

0 km : En partant de la Plaza Mayor de Santillana, on suit la calle de los Hornos qui nous mène au camping de Los Hornos. On suit la piste de terre qui se dirige vers Arroyo, qu'on atteint en traversant une route. On reprend la piste en montant vers un réservoir d'eau et on continue jusqu'à Arroyo puis Oreña. En sortant de ce petit village, on monte vers l'église de San Pedro puis on descend vers Caborredondo, que l'on traverse. On suit la CA-352 pendant quelques kilomètres, tout en passant au-dessus de la CA-131. Une route sur la droite, à la hauteur d'une maison nommée La Solana, nous indique la direction de Cigüenza.

8,5 km : On Passe devant d'église de San Martín de Cigüenza et on continue notre route vers Novales en suivant le cours du ruisseau, le long de la vallée. Nous n'entrons pas dans Novales mais on grimpe une côte qui traverse des vergers de citronniers. On tombe alors sur la CA-352, que l'on emprunte jusqu'à Cóbreces.

11,5 km : On traverse le village et on l'abandonne en passant devant l'église San Pedro. Le chemin est balisé et les flèches nous indiquent un chemin de terre qui traverse une zone boisée. A la hauteur de la Venta del Tramalón, on retombe sur la CA-131 que l'on quitte immédiatement en suivant une piste goudronnée qui nous mène jusqu'au village de La Iglesia. On passe devant la paroisse de l'Asunción et on continue vers Pando. Tout près se trouve Concha, le dernier village de l'étape. En sortant du village, un chemin de terre nous mène à la route principale. On emprunte la CA-131 sur la gauche pendant quelques centaines de mètres, la plage de Comillas au loin. On quitte la CA-131 pour entrer dans Comillas.

22 km : Arrivée à Comillas.

Carnet de route

Une étape courte et relativement facile qui nous fera traverser une multitude de petites communes avant de rejoindre à nouveau le littoral Cantabre à Comillas. Seule remarque : faites attention en sortant de Santillana car aucune signalisation n'est autorisée dans le centre historique. Il vous suffira de suivre la calle Hornos pour sortir de la ville.

Jour 13 - 22 km.

Cumulé : 319,5 km.

Profil de l'étape : facile.

Durée : 5 heures de marche.

La pensée du jour

Aucune carte du monde n'est digne d'un regard si le pays de l'utopie n'y figure pas.

Oscar Wilde (écrivain irlandais)

SUR LE CHEMINHaut de page
CIGUENZAHaut de page

Petit hameau de 90 habitants niché dans une vallée, dont l'église San Martín de Tours a été classé comme Bien d'Intérêt culturel. Construite grâce aux donations de Don Juan Antonio de Tagle-Bracho, qui avait fait fortune au Pérou, cette église est l'un des exemples les plus intéressants de l'architecture baroque de la région.

CÓBRECESHaut de page

Village d'environ 600 habitants qui abrite deux intéressantes constructions néogothiques : l'abbaye cistercienne de Santa María de Viaceli (1906) et l'église San Pedro ad Víncula (1891-1910), qui s'inspire de l'architecture normande.

COMILLASHaut de page

Tour à tour résidence d'été des rois (à la fin du XIXe siècle) et " cité du marquis ", ce petit port de pêche a vu fleurir les palais et les riches villas commandités par la haute bourgeoisie de province, sans compter l'université pontificale, dont l'énorme palais néogothique surplombe le village. Il faut absolument aller voir le Capricho de Gaudí perché sur les hauteurs du village (c'est indiqué).

Comillas fut le dernier port cantabre à pratiquer la pêche à la baleine. Le cimetière de Comillas, situé sur une hauteur et dominant la mer, n'est pas sans rappeler le cimetière marin de Valéry.

office du tourismeHaut de page
A voir / A visiterHaut de page

Comillas regorge de surprises pour les amateurs d'architecture. Que l'on se promène dans la vieille ville, entre les maisons blasonnées et les églises du XVIIe siècle, où dans les quartiers modernes de Sobrellano ou Cardosa, chaque rue réserve une découverte.

Le couvertHaut de page

A goûter dans les échoppes de Comillas, les nombreux fruits de mer et poissons fraîchement pêchés, de la langouste à l'anguille de rivière, en passant par le merlu.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis