Le guide : CHEMINS COMPOSTELLE - CAMINO FRANCES : Étape 9 : Castro Urdiales - Laredo (27 km)

Guide
+LE CAMINO FRANCES
Étape 1 - Saint-Jean-Pied-de-Port / Roncevaux (26 km)Étape 2 - Roncevaux / Larrasoaña (27 km)Étape 3 - Larrasoaña / Pampelune (16,5 km)Étape 4 - Pampelune / Puente de la Reina (24 km)Étape 5 - Puente la Reina / Estella (22 km)Étape 6 - Estella / Los Arcos (22 km)Étape 7 – Los Arcos / Logroño (28 km)Étape 8 - Logroño – Nájera (31 km)Étape 9 - Nájera / Santo Domingo de la Calzada (21 km)Étape 10 - Santo Domingo de la Calzada / Belorado (23 km)Étape 11 - Belorado / San Juan de Ortega (24 km)Étape 12 - San Juan de Ortega / Burgos (27 km)Étape 13 - Burgos / Hontanas (31 km)Étape 14 - Hontanas / Boadilla del Camino (28 km)Étape 15 - Boadilla del Camino / Carrión de los Condes (25 km)Étape 16 - Carrión de los Condes / Terradillos de los Templarios (27 km)Étape 17 - Terradillos de los Templarios / El Burgo Ranero (30 km)Étape 18 - El Burgo Ranero / León (37 km)Étape 19 - León / Villadangos del Paramo (22 km)Étape 20 - Villadangos del Paramo / Astorga (28 km)Étape 21 - Astorga / Rabanal del Camino (20 km)Étape 22 - Rabanal del Camino / Ponferrada (32 km)Étape 23 - Ponferrada / Villafranca del Bierzo (23 km)Étape 24 - Villafranca del Bierzo / O Cebreiro (28 km)Étape 25 – O Cebreiro – Triacastela (21 km)Étape 26 – Triacastela – Sarria (21 km)Étape 27 – Sarria / Portomarin (22,5 km)Étape 28 – Portomarin / Palas de Rei (25 km)Étape 29 – Palais de Rei / Arzua (26 km)Étape 30 – Arzúa / O Pedrouzo (19 km)Étape 31 – O Pedrouzo / Saint-Jacques de Compostelle (20 KM)

Étape 9 : Castro Urdiales - Laredo (27 km)

Castro Urdiales - Laredo
Castro Urdiales - Laredo
LE JOURNAL DE L’ÉTAPEHaut de page

0 km : Face à la plaza de Toros, on quitte Castro Urdiales en montant vers le camping sur la gauche. Puis on passe sous l'A-8 que l'on suit jusqu'à Allendelagua. On continue en longeant l'A-8 puis on passe à nouveau sous un tunnel, avant d'arriver au village de Cérdigo, où l'on peut voir l'église de San Juan de Cérdigo. On traverse le village puis la N-634. Un sentier parmi les champs nous guide à Islares.

8 km : On traverse le village et on sort en suivant la N-634 jusqu'à Pontarrón del Guriezo. On suit les indications qui se trouvent sur le chemin pour traverser ce village en longeant momentanément le río Agüera. On continue sur la N-634 jusqu'à Liendo.

20 km : Le village est balisé et on reprend la N-634 pendant presque 1 km jusqu'à un détour sur la gauche, par lequel on évite la nationale pendant quelques kilomètres, avant de la reprendre pendant quelques centaines de mètres. Une forte descente nous attend lorsque l'on quitte la N-635. On tombe sur l'A-8 que l'on traverse sous un tunnel. On suit une route goudronnée qui longe l'A-8 en passant par Tarrueza, San Roque et Valmejor. Puis on traverse un pont qui passe au dessus de l'A-8 et de la N-634. On tombe sur le rond-point de la nationale.

27 km : Arrivée à Laredo.

Carnet de route

La première partie de cette étape, jusqu'à Islares, nous permet d'admirer les splendides paysages de la côte Cantabrique et son littoral découpé de falaises. L'étape se poursuit avec l'ascension de la Magdalena et sa descente jusqu'à Liendo, à travers des paysages de chênes verts où l'on croise chevaux et bovins. La fin de l'étape nous oblige à suivre des routes goudronnées pour atteindre Laredo.

Jour 9 - 27 km.

Cumulé : 224 km.

Profil de l'étape : difficulté moyenne.

Durée : 8 heures de marche.

La pensée du jour

Le bonheur c'est d'être heureux ; ce n'est pas de faire croire aux autres qu'on l'est.

Jules Renard (écrivain français)

SUR LE CHEMINHaut de page

Hameau d'environ 300 habitants qui dépend de la commune de Castro Urdiales. Une promenade sur le littoral nous permet de découvrir la Cala de Cotonera, agréable crique protégée des vents, le charmant Puerto de Arenillas et la plage du même nom, un spot très prisé des surfeurs. Islares abritait au XVIe siècle un hospice pour pèlerins dont on peut voir les ruines.

Commune de 1200 habitants située au coeur d'une vallée. Elle conserve quelques jolies demeures nobles ainsi qu'une église du XVIIe siècle dédiée à Nuestra Señora de la Asunción.

Le 28 septembre 1556, Charles Quint débarqua dans le port de Laredo lors de son voyage en direction du monastère de Yuste. Les Rois Catholiques avaient en effet favorisé le développement de son port en raison de sa proximité avec la Castille. Auparavant, Isabelle la Catholique y avait déjà séjourné avec sa fille Jeanne la Folle, cette dernière partant rejoindre son futur époux Philippe le Beau depuis le port de Laredo.

Aujourd'hui peuplée de 12 000 habitants, Laredo combine histoire et tourisme. Son joli petit centre historique témoigne de l'époque médiévale. Située en bord de mer, elle possède de superbes plages, notamment la plage de Salvé avec ses 4 kilomètres de sable fin.

La bataille des fleurs

Depuis plus de cent ans, on célèbre à la fin du mois d'août la fameuse bataille des fleurs de Laredo. Voilà pourquoi les champs de la ville sont couverts d'oeillets et de dahlias, cueillis à peine trois jours avant le grand défilé pour orner les chars en compétition.

Port de Laredo.
Port de Laredo.
office du tourismeHaut de page
A voir / A visiterHaut de page

Dans le centre historique de Laredo, appelé la " Puebla Vieja ", les palais, les couvents, les églises et les vestiges de muraille témoignent de l'importance historique de la ville entre les XIIIe et XIXe siècles. Tous les monuments d'intérêt sont bien signalés, avec des panneaux explicatifs très intéressants.

Le couvertHaut de page

Si les anchois de Santoña sont les plus célèbres, ceux de Laredo n'ont rien à leur envier. Marinés ou grillés, c'est un incontournable de la cuisine de Laredo. On peut même visiter l'une des conserveries de la ville pour tout savoir sur leur procédé de fabrication (www.codesa.es).

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis