Le guide : CHEMINS COMPOSTELLE - CAMINO FRANCES : Étape 7 : Bilbao – Portugalete (20 km)

Guide
+LE CAMINO FRANCES
Étape 1 - Saint-Jean-Pied-de-Port / Roncevaux (26 km)Étape 2 - Roncevaux / Larrasoaña (27 km)Étape 3 - Larrasoaña / Pampelune (16,5 km)Étape 4 - Pampelune / Puente de la Reina (24 km)Étape 5 - Puente la Reina / Estella (22 km)Étape 6 - Estella / Los Arcos (22 km)Étape 7 – Los Arcos / Logroño (28 km)Étape 8 - Logroño – Nájera (31 km)Étape 9 - Nájera / Santo Domingo de la Calzada (21 km)Étape 10 - Santo Domingo de la Calzada / Belorado (23 km)Étape 11 - Belorado / San Juan de Ortega (24 km)Étape 12 - San Juan de Ortega / Burgos (27 km)Étape 13 - Burgos / Hontanas (31 km)Étape 14 - Hontanas / Boadilla del Camino (28 km)Étape 15 - Boadilla del Camino / Carrión de los Condes (25 km)Étape 16 - Carrión de los Condes / Terradillos de los Templarios (27 km)Étape 17 - Terradillos de los Templarios / El Burgo Ranero (30 km)Étape 18 - El Burgo Ranero / León (37 km)Étape 19 - León / Villadangos del Paramo (22 km)Étape 20 - Villadangos del Paramo / Astorga (28 km)Étape 21 - Astorga / Rabanal del Camino (20 km)Étape 22 - Rabanal del Camino / Ponferrada (32 km)Étape 23 - Ponferrada / Villafranca del Bierzo (23 km)Étape 24 - Villafranca del Bierzo / O Cebreiro (28 km)Étape 25 – O Cebreiro – Triacastela (21 km)Étape 26 – Triacastela – Sarria (21 km)Étape 27 – Sarria / Portomarin (22,5 km)Étape 28 – Portomarin / Palas de Rei (25 km)Étape 29 – Palais de Rei / Arzua (26 km)Étape 30 – Arzúa / O Pedrouzo (19 km)Étape 31 – O Pedrouzo / Saint-Jacques de Compostelle (20 KM)

Étape 7 : Bilbao – Portugalete (20 km)

Bilbao - Portugalete
Bilbao - Portugalete
LE JOURNAL DE L’ÉTAPEHaut de page

0 km : Depuis la cathédrale de Bilbao, on traverse la ría en passant par le pont de San Antón. On longe ensuite la calle San Francisco puis la calle Autonomía. Tout au bout, on arrive à un rond-point et on traverse des voies ferrées. On prend la route qui se dirige vers Basurtu-Kastrexana. Cette route passe par le quartier d'Altamira, puis on tombe sur la BI-636 que l'on traverse en passant sous un tunnel. On arrive à Puente del Diablo, on traverse le pont et un peu plus loin une voie ferrée. Cette partie du chemin s'appelle le Camino de Balmaseda. On suit le Camino de Balmaseda jusqu'à l'ermitage de Santa Águeda. Attention la montée est rude ! Puis, on descend en direction de La Paz/Cruces. En quittant le village, on passe devant un stade de football. Un chemin piéton nous mène à Barrakaldo.

14 km : Depuis l'église, on descend la calle Rosario puis on passe devant le cimetière. On suit le chemin qui longe la rivière Galindo jusqu'à une voie ferrée. On traverse Sestao en se dirigeant vers la mairie. On quitte Sestao en suivant la direction Portugalete. Un chemin piéton longe la route principale, et l'on aperçoit déjà au loin le pont suspendu qui passe au dessus de la ría del Nervión. En continuant tout droit, on tombe sur la plaza del Ayuntamiento.

20 km : Arrivée à Portugalete.

Carnet de route

Une étape urbaine et parfois même industrielle (du côté de Sestao), mais qui nous offre la possibilité de découvrir l'impressionnant Puente Colgante qui relie Portugalete et Getxo, de part et d'autre du Nervión. C'est aussi l'occasion de ralentir un peu le rythme, avec une étape courte et sans difficultés.

Jour 7 - 20 km.

Cumulé : 170 km.

Profil de l'étape : facile.

Durée : 5 heures de marche.

La pensée du jour

Même si je ne peux pas faire directement mon bonheur, je peux par l'usage de ma seule liberté en construire les conditions.

Emmanuel Kant (auteur et philosophe allemand)

SUR LE CHEMINHaut de page
BARAKALDOHaut de page

Située dans la périphérie de Bilbao, sur la rive gauche du Nervión, Barakaldo est la deuxième ville la plus peuplée de Biscaye avec ses 100 000 habitants. Cette typique ville de banlieue ne présente aucun intérêt touristique mais elle est le passage obligatoire pour rejoindre Portugalete. En revanche, vous y trouverez tous les services.

office du tourismeHaut de page
PORTUGALETEHaut de page

Ville de près de 50 000 habitants. Le bijou de Portugalete est le Puente Colgante, classé au patrimoine de l'humanité par l'Unesco. Il s'agit d'un pont transbordeur qui rejoint l'autre côté du Nervión, de Portugalete à Getxo. Symbole du développement industriel de la région au XIXe siècle, ce pont attire les curieux, qui une fois sur place poussent jusqu'au centre-ville, se révélant tout à fait à la hauteur de l'auguste construction qui fait le renom de la ville. Le Casco Viejo compte, entre autres, une tour datant du XVe siècle et un musée industriel de premier plan.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis