Le guide : CHEMINS COMPOSTELLE - CAMINO FRANCES : Étape 5 : Markina – Gernika (25 km)

Guide
+LE CAMINO FRANCES
Étape 1 - Saint-Jean-Pied-de-Port / Roncevaux (26 km)Étape 2 - Roncevaux / Larrasoaña (27 km)Étape 3 - Larrasoaña / Pampelune (16,5 km)Étape 4 - Pampelune / Puente de la Reina (24 km)Étape 5 - Puente la Reina / Estella (22 km)Étape 6 - Estella / Los Arcos (22 km)Étape 7 – Los Arcos / Logroño (28 km)Étape 8 - Logroño – Nájera (31 km)Étape 9 - Nájera / Santo Domingo de la Calzada (21 km)Étape 10 - Santo Domingo de la Calzada / Belorado (23 km)Étape 11 - Belorado / San Juan de Ortega (24 km)Étape 12 - San Juan de Ortega / Burgos (27 km)Étape 13 - Burgos / Hontanas (31 km)Étape 14 - Hontanas / Boadilla del Camino (28 km)Étape 15 - Boadilla del Camino / Carrión de los Condes (25 km)Étape 16 - Carrión de los Condes / Terradillos de los Templarios (27 km)Étape 17 - Terradillos de los Templarios / El Burgo Ranero (30 km)Étape 18 - El Burgo Ranero / León (37 km)Étape 19 - León / Villadangos del Paramo (22 km)Étape 20 - Villadangos del Paramo / Astorga (28 km)Étape 21 - Astorga / Rabanal del Camino (20 km)Étape 22 - Rabanal del Camino / Ponferrada (32 km)Étape 23 - Ponferrada / Villafranca del Bierzo (23 km)Étape 24 - Villafranca del Bierzo / O Cebreiro (28 km)Étape 25 – O Cebreiro – Triacastela (21 km)Étape 26 – Triacastela – Sarria (21 km)Étape 27 – Sarria / Portomarin (22,5 km)Étape 28 – Portomarin / Palas de Rei (25 km)Étape 29 – Palais de Rei / Arzua (26 km)Étape 30 – Arzúa / O Pedrouzo (19 km)Étape 31 – O Pedrouzo / Saint-Jacques de Compostelle (20 KM)

Étape 5 : Markina – Gernika (25 km)

Markina - Gernika
Markina - Gernika
LE JOURNAL DE L’ÉTAPEHaut de page

0 km : On passe derrière le couvent des Carmelitas pour rejoindre la rivière Artibai et quitter Markina. Après avoir dépassé un gymnase, on atteint un rond-point que l'on traverse grâce à un passage souterrain. Pendant quelques centaines de mètres, on suit la BI-633 avec précaution en restant sur le bas-côté, que l'on abandonne après avoir dépassé l'église Nuestra Señora de Erdotza. On suit une route qui rejoint la rivière pour déboucher ensuite sur une piste forestière qui mène à Iruzubieta. On tombe sur la BI-4401 et on enfourche sur la BI-633 pour traverser un pont et reprendre très brièvement la BI-633. Attention, un chemin naît entre deux maisons, il nous faut le suivre jusqu'à retrouver la BI-2224, que l'on longe pendant quelques centaines de mètres avant de traverser la route. Un chemin en montée (environ 1 km) nous guide jusqu'à Ziortza.

7 km : On traverse rapidement le village et on continue notre chemin et nous dirigeant vers Munitibar. On traverse un bois en suivant le cours de la rivière Iru. Puis, on descend vers la vallée du Lea et on atteint à nouveau la BI-2224. On continue en direction d'Olabe en suivant un chemin goudronné qui monte jusqu'à la chapelle de Santiago puis descend en suivant le cours de la rivière Gola et la BI-2224. Après avoir dépassé Olabe, nous nous dirigeons vers l'ermitage de San Pedro. Le chemin se transforme en sentier en pente. Les chênes et les pins sont nombreux sur la route. On traverse le pont médiéval d'Artzubi d'où l'on peut admirer l'église de Santo Tomás avant de traverser à nouveau le río Golako un peu plus loin. Peu après, on quitte la piste pour emprunter un sentier qui traverse les bois et passe par le village de Marmiz. On continue vers la fin de l'étape que nous indique l'église d'Ajangiz. On accède à l'entrée de Guernika en empruntant la BI-3224.

25 km : Arrivée à Guernika.

Carnet de route

Encore une étape casse-pattes au cours de laquelle s'alternent montées et descentes à travers forêts, prairies et villages. La bonne nouvelle, c'est que vous êtes maintenant habitué à ces chemins sinueux, et que vous pourrez profiter pleinement du paysage bucolique qui vous entoure.

Jour 5 - 25 km.

Cumulé : 118,5 km.

Profil de l'étape : difficulté moyenne.

Durée : 7 heures de marche.

La pensée du jour

La religion n'est pas seulement un système d'idées, elle est avant tout un système de forces.

Emile Durkheim (philosophe et sociologue français)

SUR LE CHEMINHaut de page

Protégée par le mont Oiz (1 026 m), la commune de Ziortza-Bolibar est peuplée d'environ 400 habitants. Elle est le berceau des ancêtres de Simón Bolívar, figure emblématique de l'émancipation des colonies espagnoles d'Amérique du Sud, auquel la commune a dédié un musée. Elle est aussi connue pour son monastère de Zenarruza, classé comme monument national d'Euskadi.

GUERNICA – GERNIKA LUMOHaut de page
Guernika Lumo
Guernika Lumo

Guernica, ville martyre de la guerre civile espagnole, est la capitale politique de Biscaye. C'est dans cette ville que le Parlement basque se réunissait. Symbole de la résistance basque lors de la guerre civile contre Franco, cette ville fut choisie pour son plus grand malheur comme première cible civile à être bombardée. Située au centre d'Urdaibai, c'est une petite ville moderne (elle a été entièrement reconstruite après les bombardements), sans grand charme, mais dont l'importance réside dans le symbole de paix et de mémoire qu'elle est devenue.

Le Guernica de Picasso

Un des tableaux les plus connus de Picasso, dû à ce terrible événement qui a eu lieu à Guernica le 26 avril 1937. Picasso l'a créé sur commande des républicains pour le pavillon espagnol de l'Exposition universelle de Paris en 1937. Depuis 1992, il est exposé de manière permanente au musée moderne Reina Sofía de Madrid, après des années d'exil, Picasso ne voulant pas de son tableau en Espagne jusqu'à ce que " les libertés publiques soient rétablies ". Le chef-d'oeuvre exprime les horreurs de la guerre suite au bombardement de Guernica par l'aviation nazie.

Place de la mairie à Guernica.
Place de la mairie à Guernica.
office du tourismeHaut de page
Le couvertHaut de page
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis