Le guide : CHEMINS COMPOSTELLE - CAMINO FRANCES : Étape 14 - Hontanas / Boadilla del Camino (28 km)

Guide
+LE CAMINO FRANCES
Étape 1 - Saint-Jean-Pied-de-Port / Roncevaux (26 km)Étape 2 - Roncevaux / Larrasoaña (27 km)Étape 3 - Larrasoaña / Pampelune (16,5 km)Étape 4 - Pampelune / Puente de la Reina (24 km)Étape 5 - Puente la Reina / Estella (22 km)Étape 6 - Estella / Los Arcos (22 km)Étape 7 – Los Arcos / Logroño (28 km)Étape 8 - Logroño – Nájera (31 km)Étape 9 - Nájera / Santo Domingo de la Calzada (21 km)Étape 10 - Santo Domingo de la Calzada / Belorado (23 km)Étape 11 - Belorado / San Juan de Ortega (24 km)Étape 12 - San Juan de Ortega / Burgos (27 km)Étape 13 - Burgos / Hontanas (31 km)Étape 14 - Hontanas / Boadilla del Camino (28 km)Étape 15 - Boadilla del Camino / Carrión de los Condes (25 km)Étape 16 - Carrión de los Condes / Terradillos de los Templarios (27 km)Étape 17 - Terradillos de los Templarios / El Burgo Ranero (30 km)Étape 18 - El Burgo Ranero / León (37 km)Étape 19 - León / Villadangos del Paramo (22 km)Étape 20 - Villadangos del Paramo / Astorga (28 km)Étape 21 - Astorga / Rabanal del Camino (20 km)Étape 22 - Rabanal del Camino / Ponferrada (32 km)Étape 23 - Ponferrada / Villafranca del Bierzo (23 km)Étape 24 - Villafranca del Bierzo / O Cebreiro (28 km)Étape 25 – O Cebreiro – Triacastela (21 km)Étape 26 – Triacastela – Sarria (21 km)Étape 27 – Sarria / Portomarin (22,5 km)Étape 28 – Portomarin / Palas de Rei (25 km)Étape 29 – Palais de Rei / Arzua (26 km)Étape 30 – Arzúa / O Pedrouzo (19 km)Étape 31 – O Pedrouzo / Saint-Jacques de Compostelle (20 KM)

Étape 14 - Hontanas / Boadilla del Camino (28 km)

Hontanas / Boadilla del Camino
Hontanas / Boadilla del Camino
LE JOURNAL DE L’ÉTAPEHaut de page

0 km : La rue principale du village, la Calle Real, donne sur la route BU-P-4013. On enprunte sur la droite un sentier qui passe devant les ruines d'un ermitage. On abandonne la piste pour reprendre la route qui nous conduit aux ruines du monastère de San Antón. On passe sous le portail du monastère, puis nous continuons tout droit pour atteindre Castrojeriz.

7 km : Nous entrons dans Castrojeriz en laissant sur notre droite l'ancienne collégiale de Santa María del Manzano. On prend la Calle Real de Oriente sur la droite et on passe devant l'église gothique de Santo Domingo. On suit la rue qui change de nom (calle Real de Poniente) et qui nous conduit à la sortie du village, en passant par l'église de San Juan. On traverse deux routes perpendiculaires et on continue tout droit parmi les champs, avant de traverser un pont en bois. On affronte alors une côte prononcée pour atteindre l'Alto de Mostelares. On parcourt un plateau et on tombe sur une croix qui indique le début de la descente. On dépasse la fontaine Del Piojo, et plus loin, on prend la route qui mène à Itero del Castillo pendant un peu moins d'1 km.

13 km : Un détour sur notre gauche nous mène au pont de Fitero. Non loin, se trouve Itero del Castillo mais nous ne passons pas par le village.

13,6 km : Un chemin rural qui longe la rivière Pisuerga nous conduit à Itero de la Vega. L'ermitage de Nuestra Señora de la Vega nous donne la bienvenue dans le village. On suit la calle Santa Ana puis on emprunte la calle Marqués de Estrella pour abandonner le village. On traverse une route et on se retrouve sur une piste agricole, entouré de champs de blé, que l'on suit pendant environ 2 km jusqu'au canal Del Pisuerga. Au loin, on aperçoit Boadilla Camino.

28 km : Arrivée à Boadilla del Camino.

Carnet de route

Au cours de cette étape, l'absence de végétation pour se protéger du vent ou du soleil estival rend le chemin parfois difficile, une bonne raison pour faire halte dans le charmant village de Castrojeriz, qui conserve un intéressant patrimoine. Après la montée du Alto de Mostelares, le pèlerin découvre les paysages saisissants de la comarque de Tierra de Campos, où les champs de blé et de céréales semblent s'étendre jusqu'à l'infini.

Jour 14 - 28 km.

Cumulé : 350,5 km.

Profil de l'étape : facile.

Durée : 6 heures de marche.

La pensée du jour

Le bon combat est celui qui est engagé au nom de nos rêves.

Paulo Coelho (écrivain brésilien contemporain et pèlerin vers Compostelle), Le pèlerin de Compostelle.

SUR LE CHEMINHaut de page
CASTROJERIZHaut de page

Ce village de 900 habitants s'organise autour d'une longue rue principale, comme bien d'autres villages qui se sont développés le long du chemin de Saint-Jacques. Dominé par les ruines de son château, le village conserve un riche patrimoine religieux, constitué de trois églises : la collégiale Santa María del Manzano, dont la construction remonte au XIIIe siècle, qui abrite un intéressant retable de style rococo, l'église gothique Santo Domingo, dotée d'une élégante façade plateresque du XVIe siècle, et l'église San Juan, qui conserve un cloître du XIVe siècle avec des plafonds à caissons mudéjars. À 2 kilomètres à l'est de Castrojeriz, on peut également voir les ruines du monastère San Antón, construit au XIIe siècle.

Collegiata di Nuestra Señora del Manzano.
Collegiata di Nuestra Señora del Manzano.
Patrimoine religieuxHaut de page
ITERO DEL CASTILLOHaut de page

Petit village d'une centaine d'habitants qui abrite une auberge ainsi qu'un bar municipal où les pèlerins peuvent se restaurer. À proximité se trouve l'emblématique pont d'Itero (puente de Itero ou puente Fitero) qui traverse le río Pisuerga, construit entre les XIe et XIIe siècles sous le règne d'Alphonse VI de León. Malheureusement, il ne reste aucun élément d'origine puisque le pont a été reconstruit au XVIe siècle puis modifié au XVIIIe siècle.

ITERO DE LA VEGAHaut de page

À l'entrée de ce village de 170 habitants, où l'on pénètre dans la province de Palencia, vous pourrez observer l'ermitage de la Piedad qui date du XIIIe siècle. Itero de la Vega conserve également une église dédiée à saint Pierre, construite entre les XVIe et XVIIe siècles, qui abrite le tombeau de l'évêque de Jaén (XVIIe).

Le village abrite un bar, un supermarché et une épicerie.

BOADILLA DEL CAMINOHaut de page

Ce village d'environ 100 habitants conserve l'une des plus belles colonnes de Castille, dressée sur la place du village. Construite au XVe siècle dans un style gothique, elle présente de riches motifs taillés dans la pierre, notamment des coquilles Saint-Jacques. Juste à côté, l'église de Nuestra Señora de la Asunción, construite entre les XVIe et XVIIe siècles, conserve un bénitier roman et un retable Renaissance.

Le village abrite une épicerie et un bar.

Eglise Santa María
Eglise Santa María
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis