Le guide : CHEMINS COMPOSTELLE - CAMINO FRANCES : Étape 4 - Pampelune / Puente de la Reina (24 km)

Guide
+LE CAMINO FRANCES
Étape 1 - Saint-Jean-Pied-de-Port / Roncevaux (26 km)Étape 2 - Roncevaux / Larrasoaña (27 km)Étape 3 - Larrasoaña / Pampelune (16,5 km)Étape 4 - Pampelune / Puente de la Reina (24 km)Étape 5 - Puente la Reina / Estella (22 km)Étape 6 - Estella / Los Arcos (22 km)Étape 7 – Los Arcos / Logroño (28 km)Étape 8 - Logroño – Nájera (31 km)Étape 9 - Nájera / Santo Domingo de la Calzada (21 km)Étape 10 - Santo Domingo de la Calzada / Belorado (23 km)Étape 11 - Belorado / San Juan de Ortega (24 km)Étape 12 - San Juan de Ortega / Burgos (27 km)Étape 13 - Burgos / Hontanas (31 km)Étape 14 - Hontanas / Boadilla del Camino (28 km)Étape 15 - Boadilla del Camino / Carrión de los Condes (25 km)Étape 16 - Carrión de los Condes / Terradillos de los Templarios (27 km)Étape 17 - Terradillos de los Templarios / El Burgo Ranero (30 km)Étape 18 - El Burgo Ranero / León (37 km)Étape 19 - León / Villadangos del Paramo (22 km)Étape 20 - Villadangos del Paramo / Astorga (28 km)Étape 21 - Astorga / Rabanal del Camino (20 km)Étape 22 - Rabanal del Camino / Ponferrada (32 km)Étape 23 - Ponferrada / Villafranca del Bierzo (23 km)Étape 24 - Villafranca del Bierzo / O Cebreiro (28 km)Étape 25 – O Cebreiro – Triacastela (21 km)Étape 26 – Triacastela – Sarria (21 km)Étape 27 – Sarria / Portomarin (22,5 km)Étape 28 – Portomarin / Palas de Rei (25 km)Étape 29 – Palais de Rei / Arzua (26 km)Étape 30 – Arzúa / O Pedrouzo (19 km)Étape 31 – O Pedrouzo / Saint-Jacques de Compostelle (20 KM)

Étape 4 - Pampelune / Puente de la Reina (24 km)

Pampelune / Puente de la Reina
Pampelune / Puente de la Reina
LE JOURNAL DE L’ÉTAPEHaut de page

0 km : On longe le fossé des murailles pour ensuite traverser un pont-levis. Suivre la rue Carmen, pour tomber sur la Plaza Consistorial et suivre ensuite la Calle Mayor qui nous mène à un parc : Vuelta del Castillo. Plus loin, nous prenons la rue Fuente del Hierro, qui descend vers l'université de Navarre. On tombe ensuite sur un pont médiéval qui traverse la rivière Elorz. On passe alors une usine, et quelques mètres plus loin, une voie ferrée que l'on franchit par un viaduc. Un sentier d'environ 3 km nous épargne l'autoroute A-15 et nous mène droit vers Cizur Menor.

4,8 km : A l'entrée du village se trouve l'église de San Miguel et un peu plus loin on passe devant la paroisse de San Emeterio et de San Celodonio. La sortie du village est face au fronton. On traverse ensuite une zone résidentielle dotée de nombreux lotissements. Arrivé à un rond-point, on emprunte un chemin sur la gauche qui longe la route départementale qui mène à Zariquiegui. Le chemin est en côte, on s'approche petit à petit de l'Alto del Perdón (770 m). On passe par le hameau en ruines et abandonné de Guenduláin et on arrive à Zariquiegui au bout de quelques kilomètres. Il faut continuer la montée vers l'Alto del Perdón, puis on traverse la route et on passe devant un parc éolien. Attention, une descente prononcée nous mène à un pont qu'il faudra traverser.

16,1 km : Nous voici à Uterga. A la sortie du village, on descend en suivant un chemin de terre et on poursuit sur la droite par un sentier qui franchit des champs de blé et des vergers. On tombe alors sur Muruzábal, on emprunte la rue Estéban Pérez de Tafalla. On tourne sur la droite après avoir dépassé une croix, pour continuer ensuite un chemin de terre. Le village d'Obanos est tout proche.

20 km : Une côte balisée par des coquilles Saint-Jacques nous guide à Obanos et nous mène au centre du village. La place de l'Ayuntamiento et l'église de San Juan Bautista marquent le point d'union du Camino de Navarra et du Camino Francés. On passe sous l'arche pointu de la porte d'Obanos et on descend, en passant devant une croix, jusqu'à atteindre un embranchement qui nous conduit aux plaines de Puente de la Reina.

24 km : On entre dans Puente de la Reina en passant d'abord devant l'église du Crucifijo. En empruntant la Calle Mayor, on tombe ensuite sur l'église de Santiago.

Carnet de route

Cette étape est marquée par les paysages de la Sierra del Perdón, chaînon montagneux pré-pyrénéen que le chemin de Saint-Jacques franchit au Alto del Perdón, un col situé à 770 m d'altitude où l'on peut admirer une sculpture en métal qui représente la marche des pèlerins. La montée jusqu'au col n'est pas trop rude, en revanche la descente est plus délicate, en particulier pour les pèlerins à vélo.

Jour 4 - 24 km.

Cumulé : 93,5 km.

Profil de l'étape : difficulté moyenne.

Durée : 6 heures 30 de marche.

La pensée du jour

Entrez par la porte étroite  ; car large est la porte, et spacieux le chemin qui mène à la perdition, et nombreux sont ceux qui entrent par là  ; car étroite est la porte, et resserré le chemin qui mène à la vie, et peu nombreux sont ceux qui les trouvent.

Evangile de saint Matthieu 7 : 13-14.

SUR LE CHEMINHaut de page
CIZUR MENORHaut de page

Cizur Menor est une commune d'environ 2 000 habitants située en périphérie de Pampelune. Elle conserve deux églises romanes, dont une qui abrite un refuge pour les pèlerins géré par l'ordre de Malte.

Premier village de la vallée d'Izarbe, qui abrite environ 200 habitants. Le long de la rue principale, bordée de maisons en pierre à blasons, les pèlerins pourront se rafraîchir à la fontaine construite en 1921.

MURUZÁBALHaut de page

Il faut prévoir une halte dans ce village de 300 habitants pour admirer l'église romane Santa María de Eunate.

Cette ville charmante à l'aspect tranquille est célèbre pour son histoire que personne ici n'oublie. La soeur du duc d'Aquitaine, Felicia, fit un pèlerinage à Compostelle et, à son retour, elle décida d'abandonner le luxe de sa vie de princesse pour un simple caserio, pour l'amour d'un paysan et celui des pèlerins qu'elle s'était promis de toujours aider et héberger. Son frère, fou de rage, vint la chercher, mais comme elle refusait de le suivre, il la tua. En signe de repentir, il fit le pèlerinage à Compostelle et, à son retour, se retira à Arnotegui, où il vécut en ermite et atteignit la sainteté. C'est ainsi qu'on parle aujourd'hui de saint Guillen. On se remémore ces faits tous les ans, au cours d'une célébration à laquelle participe toute la petite ville d'Obanos.

PUENTE LA REINA – GARESHaut de page

De toutes les étapes du pèlerinage, ce village est peut-être celui qui en évoque le mieux l'atmosphère, telle qu'elle devait être au Moyen Age. C'est aussi le point de rencontre des deux principales routes espagnoles du pèlerinage : celle de Navarre, à travers Roncevaux et Pampelune, et celle d'Aragon, à travers Jaca, Leyre et Sangüesa. A l'entrée de la ville, un monument est là pour le rappeler symboliquement : on passe sous l'arc de l'église du Crucifix, prélude à une belle promenade à travers les rues historiques de la ville et jusqu'au pont, qui donne son nom au village.

Puente la Reina.
Puente la Reina.
office du tourismeHaut de page
A voir / A visiterHaut de page
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis