Le guide : CHEMINS COMPOSTELLE - CAMINO FRANCES : Étape 1 - Saint-Jean-Pied-de-Port / Roncevaux (26 km)

Guide
+LE CAMINO FRANCES
Étape 1 - Saint-Jean-Pied-de-Port / Roncevaux (26 km)Étape 2 - Roncevaux / Larrasoaña (27 km)Étape 3 - Larrasoaña / Pampelune (16,5 km)Étape 4 - Pampelune / Puente de la Reina (24 km)Étape 5 - Puente la Reina / Estella (22 km)Étape 6 - Estella / Los Arcos (22 km)Étape 7 – Los Arcos / Logroño (28 km)Étape 8 - Logroño – Nájera (31 km)Étape 9 - Nájera / Santo Domingo de la Calzada (21 km)Étape 10 - Santo Domingo de la Calzada / Belorado (23 km)Étape 11 - Belorado / San Juan de Ortega (24 km)Étape 12 - San Juan de Ortega / Burgos (27 km)Étape 13 - Burgos / Hontanas (31 km)Étape 14 - Hontanas / Boadilla del Camino (28 km)Étape 15 - Boadilla del Camino / Carrión de los Condes (25 km)Étape 16 - Carrión de los Condes / Terradillos de los Templarios (27 km)Étape 17 - Terradillos de los Templarios / El Burgo Ranero (30 km)Étape 18 - El Burgo Ranero / León (37 km)Étape 19 - León / Villadangos del Paramo (22 km)Étape 20 - Villadangos del Paramo / Astorga (28 km)Étape 21 - Astorga / Rabanal del Camino (20 km)Étape 22 - Rabanal del Camino / Ponferrada (32 km)Étape 23 - Ponferrada / Villafranca del Bierzo (23 km)Étape 24 - Villafranca del Bierzo / O Cebreiro (28 km)Étape 25 – O Cebreiro – Triacastela (21 km)Étape 26 – Triacastela – Sarria (21 km)Étape 27 – Sarria / Portomarin (22,5 km)Étape 28 – Portomarin / Palas de Rei (25 km)Étape 29 – Palais de Rei / Arzua (26 km)Étape 30 – Arzúa / O Pedrouzo (19 km)Étape 31 – O Pedrouzo / Saint-Jacques de Compostelle (20 KM)

Étape 1 - Saint-Jean-Pied-de-Port / Roncevaux (26 km)

Petite histoire du Camino Francés

Le " Chemin Français " ou " Route intérieure " est le trajet le plus fréquenté pour rejoindre Compostelle. Il représentait autrefois la limite entre l'Espagne chrétienne et l'Espagne occupée par les Maures. Utilisé depuis le IXe siècle, c'est Sanche III le Grand, roi de Navarre, qui en dessine les contours presque actuels. Des le XIème siècle, ce chemin devient un véritable lieu de peuplement, principalement pour les marchands, artisans ou clercs français, d'où le nom qui lui est donnée. Ce furent ensuite les rois Alphonse VI (roi de Navarre) et Sanche Ier Ramirez (roi d'Aragon) qui entreprirent de consolider ce chemin en faisant construire des ponts et des hôpitaux. Ils mandatèrent également la suppression des péages le long du chemin pour faciliter le pèlerinage. Au XVe siècle le pape Alexandre VI déclare le pèlerinage de Compostelle, pèlerinage officiel de la chrétienté, à l'instar de Rome et Jérusalem. Quelque peu tombé en désuétude par la suite, les pèlerinages vers Compostelle reprennent leur ampleur au XXe siècle, en partie grâce à l'essor du tourisme et du goût pour la marche. En 1987 les chemins de Saint Jacques de Compostelle sont classés Itinéraires Culturels Européens par l'Union Européenne, puis en 1993, le Camino Francés est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.

Saint-Jean-Pied-de-Port / Roncevaux
Saint-Jean-Pied-de-Port / Roncevaux
LE JOURNAL DE L’ÉTAPEHaut de page

0 km : A quelques kilomètres de la frontière espagnole, la ville de Saint-Jean-Pied-de-Port marque le point de départ du Camino Francés. De l'autre côté du pont médiéval qui traverse la Nive, on accède à la rue d'Espagne, bordée de maisons de style navarrais, où se concentrent les commerçants et les artisans de la ville. Tout au bout de la rue, sur un poteau en bois, un écriteau nous indique le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

5 km : En montant une route goudronnée, entourée de prairies et de maisons, on arrive à Honto.

6,4 km : Après une courte trêve le long d'un sentier, on continue à grimper jusqu'à un point d'orientation, depuis lequel on peut admirer un très beau panorama sur Saint-Jean-Pied-de-Port.

10,5 km : Une route de montagne étroite, fréquentée par des troupeaux de brebis, nous conduit jusqu'à la Vierge de Biakorri (sur la gauche), ornée d'offrandes de pèlerins.

15 km : On continue à grimper. Une borne en pierre nous indique la direction de Roncevaux/Orreaga. On abandonne la route goudronnée pour poursuivre notre chemin à travers les prés.

18,5 km : En traversant une piste forestière, on atteint le col de Lepoeder, la partie la plus élevée de cette étape avec ses 1 430 m de hauteur. A partir de là, deux options s'offrent à nous : prendre le chemin de gauche, plus rapide mais avec une descente très raide, ou le chemin de droite, un peu plus long (400 m) mais plus agréable, que nous vous conseillons.

24 km : On arrive à Puerto de Ibañeta, lieu de la bataille de Roncevaux qui opposa l'armée de Charlemagne aux Vascons, épisode qui inspira La Chanson de Roland. L'arrivée est proche !

26 km : Arrivée à Roncevaux.

Carnet de route

Un important dénivelé marque le début de cette première étape difficile, qu'il convient d'appréhender avec beaucoup de sérénité.

Jour 1 - 26 km.

Profil de l'étape : difficile.

Durée : 8 heures de marche.

La pensée du jour

Aie confiance  : la vérité n'est pas le bout du chemin  ; elle est le chemin même.

André Comte-Sponville (philosophe français contemporain).

SUR LE CHEMINHaut de page
SAINT-JEAN-PIED-DE-PORTHaut de page
Les toits de Saint-Jean-Pied-de-Port
Les toits de Saint-Jean-Pied-de-Port

Ancienne capitale de Basse-Navarre, Saint-Jean-Pied-de-Port est une commune de 1 500 habitants, traversée par la Nive. Blottie contre la citadelle rénovée par Vauban, on pénètre dans la cité par la porte Saint-Jacques, qui se poursuit le long de la rue de la Citadelle, où l'on peut admirer les façades en grès et les linteaux sculptés des maisons. Dans son prolongement, on accède à la rue d'Espagne, où se concentrent les commerçants et artisans de la ville. Les linteaux des demeures témoignent des métiers autrefois exercés dans cette rue (serrurier, barbier, notaire, etc.). Un chemin de ronde permet de longer les remparts de cette cité historique édifiés aux XVe et XVIIe siècles. Point de départ du Camino Francés vers l'Espagne, Saint-Jean-Pied-de-Port est un lieu de passage fréquenté pendant toute l'année.

Les pèlerins en chiffres

En 2015, plus de 260 000 pèlerins sont arrivés à Saint-Jacques-de-Compostelle, soit 10 % de plus que l'année précédente. La majorité des pèlerins sont étrangers (54 %), contre 46 % d'Espagnols. Au total, 179 nationalités étaient représentées en 2015 parmi les pèlerins de Compostelle. Les Français arrivent en 5e position des nationalités les plus représentées, après les Portugais, les Américains, les Allemands et, en 1re position, les Italiens.

Maisons typiques au bord de la Nive - Saint-Jean-Pied-de-Port
Maisons typiques au bord de la Nive - Saint-Jean-Pied-de-Port
Patrimoine religieuxHaut de page
PUERTO DE IBAÑETA - COL DE RONCEVAUXHaut de page

C'est là qu'a eu lieu la célèbre bataille au cours de laquelle les Vascons affrontèrent l'armée de Charlemagne qui venait de dévaster Pampelune. L'armée franque perdit la bataille, ce qui donna néanmoins le jour à ce qui est devenu une oeuvre majeure de la littérature, La Chanson de Roland. À l'époque, l'ermitage du village était pourvu d'une cloche dont le son guidait les pèlerins les jours de brouillard.

RONCESVALLES-ORREAGA (RONCEVAUX)Haut de page

Roncesvalles-Orreaga est le point le plus important du chemin de Compostelle en Navarre. Formé autour de l'ancien hôpital des pèlerins, construit au Xe siècle, le village s'est rapidement imposé comme une halte principale. Le village de Roncevaux, situé dans un environnement verdoyant, est surmonté de sa Real Colegiata, un complexe architectural du XIIIe siècle qui fut fondé comme institution hospitalière. Une grande partie du complexe date cependant de l'après-guerre civile, en raison des nombreux incendies et autres destructions subis au cours des siècles.

office du tourismeHaut de page
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis