Le guide : CHEMINS COMPOSTELLE - CAMINO FRANCES : ORGANISER SON SÉJOUR

Guide
+LE CAMINO FRANCES
Étape 1 - Saint-Jean-Pied-de-Port / Roncevaux (26 km)Étape 2 - Roncevaux / Larrasoaña (27 km)Étape 3 - Larrasoaña / Pampelune (16,5 km)Étape 4 - Pampelune / Puente de la Reina (24 km)Étape 5 - Puente la Reina / Estella (22 km)Étape 6 - Estella / Los Arcos (22 km)Étape 7 – Los Arcos / Logroño (28 km)Étape 8 - Logroño – Nájera (31 km)Étape 9 - Nájera / Santo Domingo de la Calzada (21 km)Étape 10 - Santo Domingo de la Calzada / Belorado (23 km)Étape 11 - Belorado / San Juan de Ortega (24 km)Étape 12 - San Juan de Ortega / Burgos (27 km)Étape 13 - Burgos / Hontanas (31 km)Étape 14 - Hontanas / Boadilla del Camino (28 km)Étape 15 - Boadilla del Camino / Carrión de los Condes (25 km)Étape 16 - Carrión de los Condes / Terradillos de los Templarios (27 km)Étape 17 - Terradillos de los Templarios / El Burgo Ranero (30 km)Étape 18 - El Burgo Ranero / León (37 km)Étape 19 - León / Villadangos del Paramo (22 km)Étape 20 - Villadangos del Paramo / Astorga (28 km)Étape 21 - Astorga / Rabanal del Camino (20 km)Étape 22 - Rabanal del Camino / Ponferrada (32 km)Étape 23 - Ponferrada / Villafranca del Bierzo (23 km)Étape 24 - Villafranca del Bierzo / O Cebreiro (28 km)Étape 25 – O Cebreiro – Triacastela (21 km)Étape 26 – Triacastela – Sarria (21 km)Étape 27 – Sarria / Portomarin (22,5 km)Étape 28 – Portomarin / Palas de Rei (25 km)Étape 29 – Palais de Rei / Arzua (26 km)Étape 30 – Arzúa / O Pedrouzo (19 km)Étape 31 – O Pedrouzo / Saint-Jacques de Compostelle (20 KM)

ORGANISER SON SÉJOUR

Llanes.
Llanes.
Pense futéHaut de page

Si les billets sont les mêmes quel que soit le pays qui les a émis, les pièces, elles, sont différentes. Ainsi, en Espagne, on peut voir la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle sur les pièces de 1, 2 et 5 centimes, Miguel de Cervantès sur les pièces de 10, 20 et 50 centimes, et, enfin, le roi Felipe sur les pièces de 1 € et 2 €.

Taux de changeHaut de page

Voici les taux de change approximatifs, qui peuvent évidemment varier considérablement :

1 € = 1,58 dollar canadien.

1 € = 1,09 franc suisse.

Coût de la vieHaut de page

D'un point de vue global, en Espagne, la vie est moins chère qu'en France. Cependant, ne vous enthousiasmez pas trop vite, car dans les grandes villes, certains lieux touristiques pratiquent le prix fort. Cependant, les prix baissent sensiblement à l'intérieur des terres ou dans les petites villes. D'une manière générale, les restaurants, l'hébergement, les spectacles, certains biens de consommation (chaussures, vêtements, tabac, etc.) et tous les achats en supermarché sont meilleur marché qu'en France.

Il est assez variable en fonction des provinces et dépend de la notoriété touristique du site. Quelquefois, il suffit de faire une vingtaine de kilomètres pour voir certains prix chuter de moitié. Le prix d'un bocadillo (sandwich) ne sera pas le même dans le village d'une province ou dans sa capitale.

1 café  : 1,20 €.

1 jus de fruits  : 1,50 €.

1 bière pression (una caña)   : 2  €.

1 menu du jour le midi (2 plats, pain, boisson et dessert)   : de 8 à 12 €.

1 tapa  : de 1,50 à 2 €.

1 petit déjeuner (café, jus, croissant)   : de 2,50 à 3  €.

Idées de budgetHaut de page

Petit budget : si vous séjournez en dortoir dans des auberges de pèlerins municipales ou privées, il faut compter en moyenne 10 € pour le logement, 8 à 10 € pour un menu de midi, et en général le soir, chaque pèlerin prépare son repas dans la cuisine commune (mettons 5 € de dépenses à la supérette du coin). Au total, vous devriez donc pouvoir vous en sortir avec un budget de 25 € par jour.

Budget moyen : il vous concerne si vous séjournez en chambre privée dans des pensions ou de petits hôtels. Il faut dans ce cas compter en moyenne 30 € par personne pour le logement, 10 € pour un repas de midi et 10 € pour un repas le soir, soit un budget moyen de 50 € par jour.

Gros budget  : pour ceux qui voudront s'offrir des nuits dans des hôtels de luxe ou dans des Paradors, il faut prévoir en moyenne un budget de 80 € la nuit par personne, auquel s'ajoutent les restaurants, soit environ 100 € par jour.

Banques et changeHaut de page

Les banques sont nombreuses dans les villes et sont généralement ouvertes de 8h à 14h du lundi au vendredi. Cependant, lors du pèlerinage, vous traverserez surtout des villages ou de petits hameaux, beaucoup n'étant pas dotés de distributeurs. Par précaution, prévoyez donc du liquide pour 2/3 jours lorsque vous retirez de l'argent.

Moyens de paiementHaut de page

Si vous payez par carte bancaire ou si vous retirez des espèces, les frais bancaires seront taxés de 5 à 10 % selon votre banque. Certaines banques françaises proposent aujourd'hui une option qui permet aux voyageurs d'être exemptés de ces frais lors de leur retrait d'argent ou de paiement par carte à l'étranger. Pensez à vous renseigner avant votre départ.

Carte de créditHaut de page

De façon générale, évitez d'avoir trop d'espèces sur vous. Celles-ci pourraient être perdues ou volées sans recours possible. Préférez payer avec votre carte bancaire quand cela est possible. Les frais sont moindres que pour un retrait à un distributeur et la limite des dépenses permises est souvent plus élevée.

Notez que lors d'un paiement par carte bancaire, il est possible que vous n'ayez pas à indiquer votre code pin. Une signature et éventuellement votre pièce d'identité vous seront néanmoins demandées.

Avant votre départ, pensez à vérifier avec votre conseiller bancaire la limitation de votre plafond de paiement et de retrait. Demandez, si besoin est, une autorisation exceptionnelle pour la période de votre voyage.

En cas de perte ou de vol de votre carte de paiement, appelez le serveur vocal du groupement des cartes bancaires Visa® et MasterCard® au (+33) 892 705 705 ou (+33) 836 690 880. Il est accessible 7j/7 et 24h/24. Si vous connaissez le numéro de votre carte bancaire, l'opposition est immédiate et confirmée. Dans le cas contraire, l'opposition est enregistrée mais vous devez confirmer l'annulation à votre banque par fax ou par lettre recommandée.

Pourboires, marchandage et taxesHaut de page

Théoriquement, le service est inclus dans l'addition. La coutume veut toutefois que vous laissiez un petit pourboire, comme en France, lorsque vous avez apprécié le service.

La TVA (IVA) est à 10 % dans les hôtels et restaurants, et à 21 % pour les musées, les voitures de location, etc. Elle n'est pas systématiquement comprise dans les prix affichés. Pour les hôtels, renseignez-vous à la réception ou au moment de la réservation.

AssurancesHaut de page

Touristes, étudiants, expatriés ou professionnels, chacun peut s'assurer selon ses besoins et pour une durée correspondant à son séjour. De la simple couverture temporaire s'adressant aux baroudeurs occasionnels à la garantie annuelle, très avantageuse pour les grands voyageurs, chacun pourra trouver le bon compromis. À condition toutefois de savoir lire entre les lignes.

Choisir son assureurHaut de page

Voyagistes, assureurs, secteur bancaire et même employeurs : les prestataires sont aujourd'hui très nombreux et la qualité des produits proposés varie considérablement d'une enseigne à une autre. Pour bénéficier de la meilleure protection au prix le plus attractif, demandez des devis et faites jouer la concurrence. Quelques sites Internet peuvent être utiles dans ces démarches comme celui de la Fédération française des sociétés d'assurances (www.ffsa.fr), qui saura vous aiguiller selon vos besoins, ou le portail de l'Administration française (www.service-public.fr) pour toute question relative aux démarches à entreprendre.

Êtes-vous couvert avec votre carte bancaire ? Avant d'entamer toute démarche de souscription à une assurance complémentaire pour votre voyage, vérifiez que vous n'êtes pas déjà couvert par les assurances-assistance incluses avec votre carte bancaire. Visa®, MasterCard®, American Express®, toutes incluent une couverture spécifique qui varie selon le modèle de carte possédé. Responsabilité civile à l'étranger, aide juridique, avance des fonds, remboursement des frais médicaux : les prestations couvrent aussi bien les volets assurance (garanties contractuelles) qu'assistance (médicale, aide technique, juridique, etc.). Les cartes bancaires haut de gamme de type Gold® ou Visa Premier® permettent aisément de se passer d'assurance complémentaire (Voir encadré plus haut détaillant les prestations incluses avec la carte Visa Premier). Ces services attachés à la carte peuvent donc se révéler d'un grand secours, l'étendue des prestations ne dépendant que de l'abonnement choisi. Il est néanmoins impératif de vérifier la liste des pays couverts, tous ne donnant pas droit aux mêmes prestations. De plus, certaines cartes bancaires assurent non seulement leurs titulaires mais aussi leurs proches parents lorsqu'ils voyagent ensemble, voire séparément. Pensez cependant à vérifier la date de validité de votre carte car l'expiration de celle-ci vous laisserait sans recours.

Voyagistes. Ils ont développé leurs propres gammes d'assurances et ne manqueront pas de vous les proposer. Le premier avantage est celui de la simplicité. Pas besoin de courir après une police d'assurance. L'offre est faite pour s'adapter à la destination choisie et prend normalement en compte toutes les spécificités de celle-ci. Mais ces formules sont habituellement plus onéreuses que les prestations équivalentes proposées par des assureurs privés. C'est pourquoi il est plus judicieux de faire appel à son apériteur habituel si l'on dispose de temps et que l'on recherche le meilleur prix.

Assureurs. Les contrats souscrits à l'année comme l'assurance responsabilité civile couvrent parfois les risques liés au voyage. Il est important de connaître la portée de cette protection qui vous évitera peut-être d'avoir à souscrire un nouvel engagement. Dans le cas contraire, des produits spécifiques pourront vous être proposés à un coût généralement moindre. Les mutuelles couvrent également quelques risques liés au voyage. Il en est ainsi de certaines couvertures maladie qui incluent une protection concernant par exemple tout ce qui touche à des prestations médicales.

Employeurs. C'est une piste largement méconnue mais qui peut s'avérer payante. Les plus généreux accordent en effet à leurs employés quelques garanties applicables à l'étranger. Pensez à vérifier votre contrat de travail ou la convention collective en vigueur dans votre entreprise. Certains avantages non négligeables peuvent s'y cacher.

Précision utile : beaucoup pensent qu'il est nécessaire de régler son billet d'avion à l'aide de sa carte bancaire pour bénéficier de l'ensemble de ces avantages. Cette règle s'applique à toutes les assurances voyage (garantie annulation du billet de transport, retard du transport, retard des bagages) - si elles sont prévues au contrat - et ne concerne en aucun cas l'assistance sur place. Cette règle s'applique également à la location de voiture, vous ne pourrez bénéficier de l'assurance que si vous payez la prestation avec votre carte bancaire.

Choisir ses prestationsHaut de page

Garantie annulation. Elle reste l'une des prestations les plus utiles et offre la possibilité à un voyageur défaillant d'annuler tout ou partie de son voyage pour l'une des raisons mentionnées au contrat. Ce type de garantie peut couvrir toute sorte d'annulation : billet d'avion, séjour, location... Cela évite ainsi d'avoir à pâtir d'un événement imprévu en devant régler des pénalités bien souvent exorbitantes. Le remboursement est la plupart du temps conditionné à la survenance d'une maladie ou d'un accident grave, au décès du voyageur ayant contracté l'assurance ou à celui d'un membre de sa famille. L'attestation d'un médecin assermenté doit alors être fournie. Elle s'étend également à d'autres cas comme un licenciement économique, des dommages graves à son habitation ou son véhicule, ou encore à un refus de visa des autorités locales. Moyennant une surtaxe, il est également possible d'élargir sa couverture à d'autres motifs comme la modification de ses congés ou des examens de rattrapage. Les prix pouvant atteindre 5 % du montant global du séjour, il est donc important de bien vérifier les conditions de mise en oeuvre qui peuvent réserver quelques surprises. Dernier conseil : s'assurer que l'indemnité prévue en cas d'annulation couvre bien l'intégralité du coût du voyage.

Autres services. Les prestataires proposent la plupart du temps des formules dites " complètes " et y intègrent des services tels que des assurances contre le vol ou une assistance juridique et technique. Mais il est parfois recommandé de souscrire à des offres plus spécifiques afin d'être paré contre toute éventualité. L'assurance contre le vol en est un bon exemple. Les plafonds pour ce type d'incident se révèlent généralement trop faibles pour couvrir les biens perdus et les franchises peuvent finir par vous décourager. Pour tout ce qui est matériel photo ou vidéo, il peut donc être intéressant de choisir une couverture spécifique garantissant un remboursement à hauteur des frais engagés.

Que mettre dans ses bagages ?Haut de page

Voir la rubrique S'équiper dans le chapitre Le carnet du pèlerin.

RéglementationHaut de page

Bagages en soute. Généralement, 23 kg de bagages sont autorisés en soute pour la classe économique (exception sur l'Afrique pour la majorité des compagnies : 2 x 23 kg) et 30 à 40 kg pour la première classe et la classe affaires. Certaines compagnies autorisent deux bagages en soute pour un poids total de 40 kg. Renseignez-vous avant votre départ pour connaître les dispositions de votre billet.

Bagages à main. En classe éco, un bagage à main et un accessoire (sac à main, ordinateur portable) sont autorisés, le tout ne devant pas dépasser les 12 kg ni les 115 cm de dimension. En première et en classe affaires, deux bagages sont autorisés en cabine.
Les liquides et gels sont interdits : seuls les tubes et flacons de 100 ml maximum sont tolérés, et ce dans un sac en plastique transparent fermé (20 cm x 20 cm). Seules exceptions à la règle : les aliments pour bébé et médicaments accompagnés de leur ordonnance.

ExcédentHaut de page

Lorsqu'on en vient à parler d'excédent de bagages, les compagnies aériennes sont désormais plutôt strictes. Si elles vous laisseront parfois tranquille pour 1 ou 2 kg de trop sur certaines destinations, vous n'aurez aucune marge sur les destinations africaines, tant la demande des passagers est importante ! Si vous voyagez léger, ne soyez pas étonné d'être plusieurs fois accosté en salle d'enregistrement par d'autres voyageurs afin de prendre, à votre compte, ces kilos que vous n'utilisez pas. Libre à vous de choisir, mais cette pratique est interdite, surtout si vous ne savez pas ce que l'on vous demande de transporter. Car il est vrai que passé le poids autorisé, le couperet tombe, et il tombe sévèrement : 30 € par kilo supplémentaire sur un vol long-courrier chez Air France, 120 € par bagage supplémentaire chez British Airways. A noter que les compagnies pratiquent parfois des remises de 20 à 30 % si vous réglez votre excédent de bagages sur leur site Web avant de vous rendre à l'aéroport. Si le coût demeure trop important, il vous reste la possibilité d'acheminer une partie de vos biens par voie postale, si la destination le permet.

Perte – VolHaut de page

En moyenne, 16 passagers sur 1 000 ne trouvent pas leurs bagages sur le tapis à l'arrivée. Si vous faites partie de ces malchanceux, rendez-vous au comptoir de votre compagnie pour déclarer l'absence de vos bagages. Pour que votre demande soit recevable, vous devez réagir dans les 21 jours suivant la perte. La compagnie vous remettra un formulaire qu'il faudra renvoyer en lettre recommandée avec accusé de réception à son service clientèle ou litiges bagages. Vous récupérerez le plus souvent vos valises au bout de quelques jours. Dans tous les cas, la compagnie est seule responsable et devra vous indemniser si vous ne revoyez pas la couleur de vos biens (ou si certains biens manquent à l'intérieur de votre bagage). Le plafond de remboursement est fixé à 20 € par kilo ou à une indemnisation forfaitaire de 1 200 €. Si vous considérez que la valeur de vos affaires dépasse ces plafonds, il est fortement conseillé de le préciser à votre compagnie au moment de l'enregistrement (le plafond sera augmenté moyennant finance) ou de souscrire à une assurance bagages. À noter que les bagages à main sont sous votre responsabilité et non sous celle de la compagnie.

Matériel de voyageHaut de page
Décalage horaireHaut de page

Aucun décalage horaire en Espagne par rapport à la France. En revanche, le rythme de vie est un peu différent puisque la plupart des boutiques et commerces ferment entre 14h et 17h (sauf les grandes enseignes). Pour les repas, sachez que les Espagnols déjeunent entre 13h30 et 15h30 et dînent à partir de 21h.

Électricité, poids et mesuresHaut de page

L'Espagne est branchée sur 220 volts comme le reste de l'Europe continentale. Les Espagnols parlent également en mètres et kilomètres, grammes et kilogrammes.

Formalités, visa et douanesHaut de page

Pour se rendre en Espagne, les membres de l'Union européenne n'ont besoin que d'une carte d'identité en cours de validité ou d'un passeport. N'oubliez pas votre permis de conduire pour les locations de voitures et de motos.

Attention aux conditions d'entrée pour vos animaux de compagnie. Renseignez-vous avant votre départ pour savoir comment ils pourront vous accompagner. En principe, ils doivent être castrés, vaccinés, identifiés par un microchip et dotés d'un passeport.

Obtention du passeportHaut de page

Tous les passeports délivrés en France sont désormais biométriques. Ils comportent votre photo, vos empreintes digitales et une puce sécurisée. Pour l'obtenir, rendez-vous en mairie muni d'un timbre fiscal, d'un justificatif de domicile, d'une pièce d'identité et de deux photos d'identité. Le passeport est délivré sous trois semaines environ. Il est valable dix ans. Les enfants doivent disposer d'un passeport personnel (valable cinq ans).

Conseil. Avant de partir, pensez à photocopier tous les documents que vous emportez avec vous. Vous emporterez un exemplaire de chaque document et laisserez l'autre à quelqu'un en France. En cas de perte ou de vol, les démarches de renouvellement seront ainsi beaucoup plus simples auprès des autorités consulaires. Vous pouvez également conserver des copies sur le site Internet officiel (mon.service-public.fr). Il vous suffit de créer un compte et de scanner toutes vos pièces d'identité et autres documents importants dans l'espace confidentiel.

Formalités et visaHaut de page
VSI

Si vous voyagez avec 10 000 € de devises ou plus, vous devez impérativement le signaler à la douane. En dehors de ce cas, vous n'avez rien à déclarer lors de votre retour en France. Vous êtes autorisés à acheter pour vos besoins personnels des biens dans un autre État membre de l'Union européenne sans limitation de quantité ou de valeur. Seules exceptions : tabac et alcool pour l'achat desquels, au-delà des franchises indiquées, vous devez acquitter les droits de douane et la T.V.A. Les franchises ne sont pas cumulatives. Contactez la douane pour en savoir plus.

Jusqu'à 5 cartouches de cigarettes (soit 1 kg de tabac) sans aucune formalité.

De 6 à 10 cartouches, vous devez produire un document simplifié d'accompagnement (DSA) à obtenir auprès de la douane.

Ramener plus de 10 cartouches de cigarettes (ou 2 kg de tabac) est interdit dans tous les cas. Saisie et pénalité sont alors à prévoir.

Attention, les quantités ci-dessus s'appliquent par moyen de transport, pour les véhicules particuliers et les camions, quel que soit le nombre de passagers à bord. Si le transport s'effectue en moyen de transport collectif (car, train, bateau, avion) ces quantités s'appliquent par passager adulte.

InternetHaut de page

Le mieux est de se rendre dans un locutorio, où les prix sont généralement de 1 € ou 2 € de l'heure. Si vous disposez d'un ordinateur portable, de nombreux hôtels et cafés disposent de connexions wi-fi pour leurs clients ; c'est indiqué à l'entrée de l'établissement. Des connexions wi-fi sont également disponibles sur certaines places publiques des villes.

Jours fériésHaut de page

Compte tenu du régionalisme espagnol, certaines fêtes ne sont célébrées et chômées qu'au niveau des régions, voire au niveau des villes.

Jours fériés nationaux :Haut de page

1er janvier, jour de Nouvel An.

6 janvier, rois mages.

Vendredi saint et lundi de Pâques.

1er mai, fête du Travail.

15 août, l'Assomption.

12 octobre, fête nationale de l'Espagne.

1er novembre, fête de la Toussaint.

6 décembre, jour de la Constitution.

8 décembre, fête de l'Immaculée Conception.

25 décembre, Noël.

Jours fériés régionaux :Haut de page

Rioja : 9 juin, fête de la communauté autonome.

Navarre : 3 décembre, fête de la communauté autonome ; 25 juillet, Santiago Apóstol.

Pays basque : 25 juillet, Santiago Apóstol ; 7 octobre, fête de la communauté autonome.

Castille et León : 23 avril, fête de la communauté autonome.

Galice : 17 mai, Journée des lettres galiciennes ; 25 juillet, fête de la communauté autonome.

Asturies : 8 septembre, fête de la communauté autonome.

Cantabrie : 28 juillet, jour des institutions ; 15 septembre, fête de la Virgen Bien Aparecida.

Langues parléesHaut de page

L'espagnol (ou castillan) est la langue officielle en Espagne. Au Pays basque et dans une partie de la Navarre, la langue basque (euskera) bénéfice du statut de langue co-officielle, tout comme le galicien en Galice.

En ce qui concerne les langues étrangères, les jeunes parlent assez bien l'anglais, devenu langue obligatoire dans l'enseignement. Le français reste la deuxième langue étudiée, malgré sa perte d'influence. Le personnel des sites fréquentés par les touristes étant habitué au contact des Français, vous trouverez de nombreuses brochures en français dans les hôtels et les agences.

Apprendre l'espagnol (le castillan). Pour vous rendre en Espagne, l'usage du castillan, même très approximatif, est conseillé. Pour information, sachez que l'espagnol, avec 450 millions d'hispanophones dans le monde, occupe le deuxième rang mondial en termes de locuteurs natifs - après le chinois. Il existe différents moyens d'apprendre quelques bases de la langue et l'offre pour l'auto-apprentissage peut se faire sur différents supports : CD, cassettes vidéo, cahiers d'exercices ou même directement sur Internet.

Dans les villages, les bureaux de poste (Correos y Telégrafos) sont généralement ouverts du lundi au vendredi de 8h30 à 14h30 et le samedi de 9h30 à 13h. Dans les grandes villes, les bureaux principaux sont ouverts, en général, du lundi au vendredi de 8h30 à 20h30 et le samedi de 9h30 à 13h. Les timbres (sellos) pour une lettre ou une carte postale coûtent 0,90 € pour l'UE et 0,42 € pour un envoi local. Ils sont vendus dans les bureaux de poste et les bureaux de tabac (estancos) reconnaissables à leur enseigne en lettres jaunes sur fond marron. Il faut compter environ trois jours pour l'acheminement du courrier vers la France.

Quand partir ?Haut de page

Cette zone de l'Espagne reçoit principalement des influences océaniques (littoral), méditerranéennes (sud de la Navarre, La Rioja, Castille et León) et continentales. Pour bénéficier de conditions climatiques optimales, il est conseillé de faire le pèlerinage entre avril et octobre.

Haute et basse saisons touristiquesHaut de page

Dans les auberges municipales et les refuges, vous ne serez pas vraiment concerné par les saisons touristiques, sauf en plein hiver où de nombreuses auberges ferment leurs portes en raison de la faible affluence de pèlerins. Si vous séjournez à l'hôtel, voici comment se divisent généralement les saisons :

La haute saison correspond à la Semaine sainte, les mois de juillet et d'août et les jours fériés. De plus, en périodes de festivités importantes, propres à une région ou une ville (fêtes locales, San Fermín à Pampelune...), les prix pratiqués sont ceux de la haute saison, en raison du nombre important de visiteurs qu'elles drainent. Les hôtels sont alors souvent complets plusieurs mois, voire une année à l'avance.

La basse saison correspond aux mois creux, généralement de fin octobre à mi-mars. Dans certaines régions reculées, il arrive que les hôtels ou infrastructures touristiques ferment leurs portes entre novembre et février. Aussi, renseignez-vous avant de partir.

La moyenne saison concerne les mois au cours desquels l'activité touristique est plus modérée, malgré la douceur du climat  : mars, avril (sauf la Semaine sainte, évidemment), mai, juin et septembre.

Manifestations spécialesHaut de page

La quantité de fêtes religieuses, folkloriques ou culturelles célébrées en Espagne est impressionnante. Le moindre village fête son saint patron, ce qui se traduit par une ou plusieurs journées de festivités, parfois un pèlerinage vers un ermitage ou une chapelle isolée, une procession ou une corrida. Souvent, un repas est organisé par la mairie du village auquel sont conviés les habitants de la ville et les étrangers de passage. Le soir, il est fréquent qu'un groupe de musiciens s'installe sur la  Plaza Mayor  et que jeunes et vieux dansent toute la nuit. Bref, les fêtes, évènements, religieux ou non, font découvrir une Espagne traditionnelle, joviale et enthousiaste. Dans les petits villages, inconnus de la plupart des touristes, l'ambiance diffère beaucoup de celle des grandes agglomérations (comme à Pampelune, lors de la San Fermín). Avant de partir, n'hésitez pas à consulter le calendrier des fêtes sur le site Internet de la région concernée. Le site de l'office du tourisme d'Espagne en France (www.spain.info) publie un calendrier bien étoffé.

Sécurité et accessibilitéHaut de page

Le seul véritable danger auquel on peut être confronté lors du pèlerinage est le vol. Montrez-vous raisonnablement prudent dans les lieux touristiques et ne laissez pas traîner votre argent dans les dortoirs.
Si vous vous faites voler de l'argent liquide ou votre carte de crédit, rendez-vous dans un commissariat de police pour faire une déclaration (denuncia). Certaines compagnies d'assurance ou banques peuvent exiger ce document. S'il s'agit de la perte d'une pièce d'identité (carte d'identité, passeport, permis de conduire), en plus de la déclaration au commissariat, il est conseillé de contacter le consulat, qui vous aidera dans la démarche à effectuer et pourra vous restituer plus tard la pièce d'identité si elle est retrouvée.

Dangers potentiels et conseilsHaut de page

Personne n'est à l'abri d'une agression, pas même sur un chemin de pèlerinage. Même si les (rares) épisodes violents relatés dans la presse au cours des dernières années ont fait grand bruit, rassurez-vous, ce sont heureusement des exceptions. Un conseil, cependant, si vous souhaitez marcher en toute quiétude : ne vous éloignez pas du chemin " officiel " et évitez de vous aventurer vers d'hypothétiques raccourcis.

Voyageur handicapéHaut de page

Si vous présentez un handicap, quelques associations peuvent vous aider dans votre projet de faire le pèlerinage de Compostelle.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis