Le guide : EUROPE À MOTO : De Dublin à Galway

Guide

De Dublin à Galway

Parcours : 660 kmHaut de page

Le meilleur de l'Irlande est là : dans la verdure omniprésente où l'on se sentirait presque coupable de faire circuler un pot d'échappement ! Châteaux, lacs, petits ports de pêche... et bien sûr des pubs à chaque étape. L'Irlande n'est pas qu'un décor, c'est surtout une atmosphère chaleureuse, invitant aux rencontres et à l'échange. Tant mieux, car vous ne serez certainement pas seul sur ces routes si idéalement taillées pour les virées en moto.

ETAPESROUTESKM PARTIELKM CUMUL
Dublin0
Glendalough (via Wicklow Mountains National Park)R115 puis R7564949
CarlowR756, R727 puis R72659108
KilkennyR448 puis R71238146
WaterfordN10, R713, R448 puis R68050196
TramoreR686 puis R67513209
CorkR675 puis N25117326
LimerickN20 puis R52696422
KilkeeN18, R473 puis N6799521
DoolinN67, R478, R47960581
GalwayR479, R477, N6779660
République d'Irlande

Tourbières, landes et lacs côtoyant falaises cinglées par le vent donnent un visage unique à ce pays où soleil et nuages jouent si souvent à cache-cache. À défaut de suivre scrupuleusement la magnifique Wild Atlantic Way ou d'explorer l'intégralité de l'Ireland's Ancien East, nous vous proposons une découverte inoubliable du pays. À commencer par Dublin, la capitale au coeur vibrant et si fortement marquée par ses talentueux écrivains et son architecture géorgienne.

Indépendante depuis son départ du Commonwealth en 1949, la République d'Irlande ne doit pas être confondue avec l'Irlande du Nord, qui fait partie du Royaume-Uni et qui partage la même île. Ici, la majorité des habitants est catholique, on paie en euros, les distances sont en kilomètres et les langues officielles sont l'irlandais et l'anglais.

Numéros utiles

Urgences - Police : ✆ 112 ou 999

Carburant

Le prix du carburant est approximativement le même qu'en France, voire parfois moins cher.

Vitesse

En République d'Irlande, la vitesse est indiquée en km/h. Les limitations sont de 50 km/h en ville, 80 km/h ou 100 km/h sur route en fonction de la couleur des panneaux (blancs pour les routes secondaires ou verts pour les nationales) et 120 km/h sur les autoroutes (indiquées M)..

Péages

Les autoroutes (motorways) se partagent entre gratuites et payantes.

Routes et conduite

On roule ici à gauche. Les routes sont en général en bon état mais sont fréquemment traversées par les moutons, très présents dans les campagnes. Les panneaux routiers, tout comme les toponymes, sont à la fois en gaélique irlandais et en anglais. Dans les régions gaeltacht (essentiellement sur la côte ouest), le gaélique irlandais est seul utilisé. La conduite est en général assez calme et vous ne devriez pas avoir de surprise avec les autres conducteurs.

À savoir

Alcool. La limite d'alcoolémie autorisée en République d'Irlande est harmonisée sur la plupart des pays européens, soit 0,5 g/l (0,2 g/l pour les jeunes conducteurs). Une autre différence notable avec l'Angleterre qui autorise jusqu'à 0,8 g/l.

Les avertisseurs de zones dangereuses sont interdits en République d'Irlande.

De Dublin à Galway
De Dublin à Galway

Si les Irlandais n'étaient pas environ 4 millions, Dublin aurait pu être une petite ville presque provinciale avec son million d'habitants.

Ce sont les Celtes qui s'installèrent les premiers sur les rives de la Liffey. Ils en furent chassés en 841 par les Vikings venus de Norvège qui fondent le fort de Dubh Linn. A cette invasion succédera au XIIe siècle celle des Anglais, qui imposeront au XVIe siècle l'Acte de Suprématie (l'un des fondements de l'Eglise anglicane) puis, en 1801, l'Acte d'Union, qui a marqué la suppression du Parlement irlandais. Lors de la Grande Famine de 1845, Dublin connaîtra l'afflux de nombreux paysans et provinciaux. Tout au long du XIXe siècle, la capitale sera au centre de mouvements indépendantistes ou culturels et ce sera à Dublin que commencera en 1916 la longue route vers l'indépendance. En 1922, alors que l'Irlande est divisée en deux, Dublin deviendra la capitale de l'Etat libre d'Irlande. La République d'Irlande sera proclamée pour sa part en 1949.

La ville abrite de nombreux édifices d'architecture géorgienne, d'excellents musées, et propose une vie nocturne très dynamique. Vous verrez rapidement l'importante histoire littéraire de la ville. En effet, parmi les célébrités nées à Dublin, on peut citer les grands écrivains et auteurs Jonathan Swift (1667-1745 - Les Voyages de Gulliver), James Joyce (1882-1941 - Ulysse), Bram Stocker (1847-1912 - Dracula), Oscar Wilde (1854-1900 - Le portrait de Dorian Gray) ou encore Samuel Beckett (1906-1989 - En attendant Godot).

<p>Portes colorées dans le quartier georgien de Dublin.</p>

Portes colorées dans le quartier georgien de Dublin.

<p>La ville de Dublin.</p>

La ville de Dublin.

À voir / À faireHaut de page

Nous vous proposons ici des idées de visites majeures. Avec un peu plus de temps, et selon vos goûts, vous pouvez également aller visiter les State Apartments de Dublin Castle, la Jameson Distillery, la National Library of Ireland, ou encore l'Irish Museum of Modern Art (MMA).

GLENDALOUGHHaut de page

Glendalough est un endroit d'une beauté apaisante et empreint de spiritualité. Encerclées de pierres tombales et de croix celtiques envahies par la végétation, les ruines du monastère se trouvent au coeur des Wicklow Mountains, près de deux lacs. Le monastère de Glendalough (Glenn da Loch signifie la vallée des deux lacs), l'un des premiers d'Irlande, fut fondé au VIe siècle par Saint-Kevin. Les bâtiments que l'on peut voir datent cependant des Xe et XIIe siècles.

Située sur les bords de la rivière Barrow, une agréable petite ville très animée, surtout à la tombée de la nuit. C'est à Carlow que, au cours de la rébellion de 1798, 417 insurgés irlandais trouvèrent la mort dans une embuscade. Le musée du Comté expose de nombreux objets relatifs à cette période. En traversant la ville, ne manquez pas le palais de justice de Carlow, l'un des plus beaux bâtiments du XIXe siècle en Irlande. A voir également : les ruines du château du XIIIe siècle et le dolmen de Brownshill (à 3 km à l'est de la ville, sur la R726), le plus imposant dolmen de toute l'Europe.

KILKENNYHaut de page

Kilkenny s'est construite autour d'un monastère fondé au VIe siècle. Après l'invasion anglaise, la ville se développe au XIIe siècle et avec la construction de son château de 1192 à 1207. Kilkenny devient à plusieurs reprises capitale de l'Irlande. Elle abrite tout d'abord le parlement anglo-normand qui vote en 1366 les Statuts de Kilkenny, destinés à empêcher toute assimilation entre Anglo-normands et Irlandais. Puis, à la suite de la rébellion catholique de 1641, la Confédération irlandaise catholique (un parlement connu sous le nom de Confédération de Kilkenny) y fut créée et perdura jusqu'à la conquête cromwellienne de l'Irlande en 1649. Kilkenny est surnommée The Marble City, la ville de marbre, en raison de la pierre noire de la région, souvent employée dans son architecture. C'est une ville agréable et vivante, avec son artisanat local, ses restaurants et ses nombreux pubs. A voir, outre ses ruelles médiévales : son château du XIIe siècle, ses deux cathédrales (Saint-Canice, avec sa tour ronde, et Sainte-Marie) et la St. Francis Abbey où sont fabriquées les bières Kilkenny et Smithwick's. Parmi les autres bâtiments notables, citons la Black Abbey (XIIe siècle), la Grace'Courthouse (château puis prison au XVIe siècle). A 10 km au nord de la ville, la grotte de Dunmore est une formation géologique à l'histoire passionnante. Kilkenny est également le site du plus ancien procès de sorcellerie enregistré en Irlande.

WATERFORDHaut de page

Waterford est renommée pour la qualité de son cristal depuis que la manufacture Waterford Crystal y a été créée en 1783 (et ce malgré d'importantes transformations, fermetures et réouvertures, notamment en 2009). C'est également la plus ancienne ville d'Irlande, fondée en 914 par les Vikings. Waterford fut ensuite envahie par les Anglo-Normands au XIIe siècle. En 1210, le roi John étendit les murs de la ville et Waterford devint la ville la plus puissante d'Irlande. Aux XVIe et XVIIe siècles, elle devint un port commercial de première importance. La ville résista un temps à Cromwell en 1649, mais n'eut finalement pas d'autre choix que de se rendre en 1650.

Aujourd'hui, on vient à Waterford pour les visites du centre d'accueil de la cristallerie (House of Waterford Crystal) situé au centre-ville, dans le Viking Triangle, de la Reginald's Tower (poste d'observation du XIIe siècle), du musée médiéval et du Bishop's Palace. Ces trois derniers sites sont regroupés au sein du Waterford Museum of Treasures. Un fragment du mur fortifié du XIIIe siècle est visible de part et d'autre de Patrick Street.

Très fréquentée le week-end aux beaux jours, il s'agit de la plus grande plage au sud de Waterford. En suivant la côte jusqu'à Stradbally, vous trouverez une succession de jolies plages et criques.

Deuxième ville d'Irlande, Cork a des allures de capitale, statut que ses habitants revendiquent ardemment d'ailleurs. Cork, qui a été capitale culturelle de l'Europe en 2005, abrite plusieurs monuments historiques, galeries d'art, théâtres et d'innombrables pubs forcément typiques. Profitant des avantages actuels de l'Union européenne, de nombreux étudiants européens choisissent Cork pour y faire leurs études.

<p>Cathédrale de Cork.</p>

Cathédrale de Cork.

LIMERICKHaut de page

Les choses ne sont pas aussi catastrophiques à Limerick que ce que raconte Franck McCourt dans son best-seller, Les Cendres d'Angela. Il y décrit en effet la ville comme une ville pauvre, insalubre et dangereuse. Bien qu'on ne puisse pas dire qu'elle soit l'endroit le plus accueillant d'Irlande, Limerick connaît actuellement une renaissance culturelle et économique. La ville est animée, et vous y trouverez de nombreux magasins, des pubs ainsi que des musées et galeries intéressants. Ne manquez pas de suivre les berges de la rivière afin de découvrir le patrimoine de la ville. Le mieux est de démarrer l'itinéraire à l'office de tourisme, puis de longer les quais jusqu'au château. La perspective que l'on a de celui-ci en chemin est pittoresque, avec la rivière au premier plan et le pont. A savoir que Limerick est également la capitale irlandaise du rugby, l'équipe du Munster est ici chez elle.

À voir / À faireHaut de page

Ce village paisible de bout de péninsule s'anime en saison estivale. C'est le point de départ de promenades fort agréables le long des falaises. L'une des attractions majeures est celle de Pollack Holes : une formation géologique qui, en un endroit de la côte, a créé de véritables piscines naturelles qui font le plaisir des visiteurs en été.

La quatrième plus grande ville en République irlandaise (après Dublin, Cork et Limerick) et également surnommée la " ville des tribus ", pour les quatorze tribus qui se partageaient les lieux à l'époque anglo-normande. Située au carrefour de quelques-uns des sites les plus touristiques d'Irlande, Galway est très prisée des visiteurs. La ville a de plus tout pour plaire : un centre animé, une population très jeune, des rues attrayantes avec leurs façades décorées, leurs enseignes de pubs et leurs boutiques originales. De Galway, on rejoint facilement le Connemara, les falaises de Moher ou le Burren, ce qui explique d'ailleurs la quantité d'agences disséminées dans la ville, qui offrent toutes leurs formules de voyages et de tours organisés. Fin juillet-début août se déroule les Galway Races, une manifestation hippique extrêmement populaire.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis