Le guide : EUROPE À MOTO : Le Pays de Galles

Guide

Le Pays de Galles

Parcours : 528 km (328,2 miles)Haut de page

Depuis Cardiff, vous remonterez la vallée de la Wye, une ancienne zone fortifiée qui marquait la frontière entre gallois et anglo-saxons. La suite de l'aventure vous permettra de découvrir de petits villages médiévaux typiques du Pays de Galles, que vous suivrez jusqu'à l'Atlantique et Swansea, une des stations balnéaires les plus prisées des Anglais. Point de départ et d'arrivée de ce périple, Cardiff est une ville vivante et animée, parfaite pour un séjour. Attention, deux langues sont utilisées ici : le gallois et l'anglais. Les appellations de villes sont parfois différentes suivant la langue de référence (exemple : Pembroke s'appelle Penfro en gallois).

ETAPESROUTESKM PARTIELKM CUMULMi PARTIELMi CUMUL
Cardiff00
Chepstow (Castle)B4487 puis A48464628,628,6
Tintern (Abbey)A46610566,234,8
MonmouthB4293187411,246,0
Skenfrith (Castle)B452113878,154,1
AbergavennyB45212010712,466,5
CrickhowellA40101176,272,7
BreconA40 puis B46012314014,387,0
LlandoveryB4601 puis A403417421,1108,1
Aberaeron (via Llanwrda)A40 puis A4825422833,6141,7
FishguardA4876629441,0182,7
Saint-David'sA4872531915,5198,3
PembrokeA487, A4076, A477 puis A41394236126,1224,4
Burry PortA477, A40 puis A4847443546,0270,4
SwanseaA484 puis A4832746216,8287,1
CardiffA48, M4 puis A486652841,0328,2
Le Pays de Galles
Le Pays de Galles

Capitale du pays de Galles depuis 1955, Cardiff est une haute place du rugby mondial et le coeur battant de la culture celtique. Certes, la plus petite capitale du Royaume-Uni n'a pas la renommée de ses rivales, mais, outre son stade de légende, le Principality Stadium, également appelé Millennium Stadium, elle abrite une baie séduisante. Le centre-ville piétonnier jouxte le château et le stade. Les bâtiments remarquables les plus récents se trouvent quant à eux sur Mermaid Quay, le quartier des docks devenu un espace commercial et de loisirs : il s'agit du Wales Millenium Centre, une immense salle de spectacles à l'architecture circulaire, et à côté, le Seneed, l'Assemblée nationale galloise, au design très moderne.

<p>La baie de Cardiff, l'Assemblée Nationale du Pays de Galles et le Pierhead Building.</p>

La baie de Cardiff, l'Assemblée Nationale du Pays de Galles et le Pierhead Building.

MONMOUTHHaut de page

Cette bourgade à la sortie nord-ouest de la vallée de la Wye est particulièrement agréable les jours de marché. Son château du XIe siècle, dont il ne reste que de belles ruines, fut le lieu qui vit la naissance d'Henry V (1386-1422), le vainqueur d'Azincourt (Agincourt en anglais), le 25 octobre 1415. La principale rue commerçante, Monmow street, mène au pont fortifié qui date du XIIIe siècle. Avec un peu de temps, on peut visiter le Castle & Regimental Museum et le Nelson Museum & Local History Center.

ABERGAVENNYHaut de page

Pour une découverte prolongée des Black Mountains et avant de s'aventurer dans le Brecon Beacons National Park en arrivant de l'est, cette ville est l'un des meilleurs endroits où séjourner. Située au coeur de vertes vallées, elle abrite un centre ancien et un agréable marché couvert qui s'anime tous les mardis. On trouve le long de Cross Street de nombreux restaurants. C'est sur la place Tudor que se déploient aux beaux jours les terrasses de cafés. A voir : les ruines de son château du XIe siècle et le parc de Castle Meadows qui borde la rivière, au sud de la ville.

Les Black Mountains

Les Black Mountains sont un groupe de collines du Pays de Galles qui s'étendent de part et d'autre de la frontière avec l'Angleterre. Elles sont en grande partie situées dans le parc national de Brecon Beacons et contenues dans un triangle défini par Abergavenny au sud-est, Hay-on-Wye au nord et Llangors à l'ouest. Talgarth et Crickhowell font partie des autres villes-portes des Black Mountains. Le point culminant du massif est le Black Mountain, ou Twyn Llech (colline de la dalle ou de la pierre) en gallois, qui culmine à 703 mètres d'altitude et se trouve au nord d'Abergavenny, sur la frontière entre l'Angleterre et le Pays de Galles.

CRICKHOWELLHaut de page

Situé entre Brecon et Abergavenny, le centre de ce charmant village tient en quelques rues qui convergent vers une petite place. Les touristes avertis le préfèrent à Brecon pour y passer un week-end au vert. C'est un pied-à-terre idéal pour les randonnées, notamment pour l'exploration des Black Mountains. Derrière le village, on aperçoit Table Mountain, avec son sommet tout plat. C'est une destination populaire de randonnée qui offre de très belles vues.

Brecon est la plus grande ville du parc national de Brecon Beacons dont elle marque l'une des limites nord. C'est ici que se retrouvent une grande partie des familles en visite et des adeptes de la marche ou du vélo qui souhaitent profiter du parc national et des environs.

Le Monmouthshire & Brecon Canal est canal qui traverse le parc national de Brecon Beacons sur une distance d'environ 56 km navigables. On peut le suivre par ses berges aménagées ou le parcourir en bateau. A partir de Brecon, des balades sur l'eau en péniches touristiques sont possibles de mars à fin octobre.

LLANDOVERYHaut de page

La bourgade de Llandovery se trouve à la confluence de la Towy River et de l'Afon Brân et à l'intersection des A40 et A483. Elle marque l'extrémité nord-ouest du Brecon Beacons National Park.

ABERAERONHaut de page

Ce petit port de plaisance est situé sur l'estuaire de l'Aeron. La ville a été créée en 1805 afin de développer l'industrie navale (disparue au début du XXe siècle). Son architecture, due au grand architecte de l'époque Edward Haycock, se distingue des autres villes du pays par son style Régence, notamment autour d'Alban Square (Sgwar Alban), au centre d'Aberaeron. Une statue représentant un étalon cob gallois y rend honneur à l'Aberaeron Festival of Welsh Ponies and Cobs, un festival qui a lieu chaque année en août et présente les meilleurs poneys et cobs gallois.

Le Pembrokeshire Coast National Park

A une quarantaine de kilomètres au sud d'Aberaeron se trouve St. Dogmaels et la limite nord du parc national côtier du Pembrokeshire. Créé en 1952, il couvre 629 km², essentiellement de côte, et s'étend de St. Dogmaels à Amroth, en incluant Preseli Hills et le Daugleddau Estuary. Accessible à tous, il est avant tout le paradis des randonneurs qui partent ici à la découverte de paysages maritimes magnifiques.

FISHGUARDHaut de page

Fishguard est une petite ville construite autour de deux baies. A l'ouest se trouve le Fishguard Harbour, là où les trains arrivent et d'où partent les ferries pour l'Irlande. Deux kilomètres à l'est, le centre de la ville surplombe la baie du haut d'une colline. Derrière cette "  nouvelle ville  ", encaissée entre des falaises et blottie autour du vieux port, se cache la partie la plus ancienne. Le Marine Walk, une promenade le long de la mer, permet de passer d'une de ces parties à l'autre avec de nombreuses indications historiques. C'est à Fishguard qu'en 1797 eut lieu une tentative (la dernière) d'invasion militaire de l'île par la France. Les assaillants furent repoussés en 3 jours.

L'invasion française de 1797

En 1797, la dernière invasion de la Grande-Bretagne continentale eut lieu lorsqu'une partie des forces françaises envoyées sur l'île débarqua à cinq kilomètres à l'ouest de Fishguard au cours de la guerre de la Première Coalition. Elle était composée de 4 navires transportant 1 400 hommes (dont 800 mercenaires) sous les ordres du capitaine Jean-Joseph Castagnier et menés par le colonel américain William Tate. Le débarquement eut lieu le 22 février 1797 sur la plage de Carreg Wastad. Mal préparées, indisciplinées, et plus promptes à piller qu'à conquérir, les troupes furent battues en trois jours par la population locale qui avait pris les armes et les forces menées par John Campbell, baron de Cawdor. L'événement est connu sous le nom de Bataille de Fishguard.

SAINT-DAVID’SHaut de page

Avec un peu plus de 1 000 habitants, le village de Saint David's a néanmoins le statut de Cité. Une reconnaissance accordée par les souverains d'Angleterre selon certains critères précis, dont la présence d'une cathédrale anglicane. Saint David, patron du Pays de Galles, est né ici, au Ve siècle. L'endroit où le saint prêchait et à été enterré s'est à présent orienté vers le tourisme. Boutiques de souvenirs et de produits locaux se succèdent le long de petites ruelles, et moult cafés et restaurants ont élu domicile dans de vieilles maisons. Les alentours sont sublimes, et font partie du Pembrokeshire Coast National Park.

Saint David

David de Ménevie (c. 500-589), connu sous d'autres appellations (Dewi, Divy, Evy, Ivy, Yvi), est le saint patron du Pays de Galles. Il participa au VIe siècle à l'évangélisation en Galles, en Cornouailles britannique et en Bretagne armoricaine. Il est fêté le 1er mars, qui est également le jour de fête nationale galloise. Le poireau ou la jonquille sont ses symboles (les deux se nomment cenhinen en gallois).

<p>St Non's Chapel, près de St David's.</p>

St Non's Chapel, près de St David's.

PEMBROKEHaut de page

La vieille ville est traversée par une longue rue principale bordée de maisons victoriennes et entourée de remparts, vestiges de son passé médiéval. On trouve les maisons les plus anciennes sur Westgate Hill, à côté de l'impressionnant château normand. Une fois le château visité, n'hésitez pas à vous rendre aux alentours de Pembroke, notamment vers le magnifique village de Carew avec son château hanté et le monastère de Lamphey. Des plages splendides se trouvent également à 20 minutes en moto.

À voir / À faireHaut de page

Abertawe est le nom gallois de Swansea, qui désigne la ville comme étant l'embouchure (aber) de la rivière Tawe. Le nom Swansea viendrait du viking, quand le site était un campement prénormand au Xe siècle. Swansea a connu un fort développement pendant la révolution industrielle. Les bateaux partaient du port, chargés de cuivre, et plus tard de métaux lourds. Après la Seconde Guerre mondiale, Swansea subit un déclin sévère. Pour se reconvertir, dans les années 1970, la ville se spécialisa dans les nouvelles technologies. Aujourd'hui, Swansea est une ville dynamique, un lieu de foisonnement artistique comme en témoignent ses musées, galeries et sa scène musicale. On apprécie sa grande plage et ses eaux dans lesquelles on peut se baigner sans risque.

À voir / À faireHaut de page

Si vous n'avez qu'un musée à visiter à Swansea, optez pour le National Waterfront Museum. Ouvert en 2005, c'est l'un des plus récents et plus complets. Parmi les autres visites possibles, on peut citer le Dylan Thomas Centre, l'Egyp Centre ou encore l'Environment Centre.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis