Le guide : EUROPE À MOTO : De la Toscane au Lazio

Guide

De la Toscane au Lazio

Parcours : 445 km

La beauté de la campagne Toscane se prête tout particulièrement aux longues étapes à moto. Villages authentiques campés dans leur décor paisible, avec, pour pimenter un peu le tout, des villes aussi séduisantes que Florence ou Pise et, bien sûr, en point d'orgue du circuit, Rome, la Ville éternelle.

ETAPESROUTESKM PARTIELKM CUMUL
Livourne0
PiseVia Firenze puis SS12424
LuccaSS122246
Montecatini TermeSR4352773
FlorenceR43553126
Greve in ChiantiSR22230156
SienneSR22242198
MonticchieloSR2, SP53, SP18 puis SP8862260
BolsenaSP18, SP53, SP40 puis SR269329
RomeSP17, SP1, SP83, SP90, SP12d, SP4, SP12d, SP5a puis SP93116445
De la Toscane au Lazio
De la Toscane au Lazio
LIVOURNEHaut de page

Livourne est célèbre pour ses fortifications du XVIe siècle et son port moderne, point d'embarquement pour la Corse, la Sardaigne ou la Sicile. Malheureusement très touchée par les bombardements de la dernière guerre (destruction du Duomo, par exemple), la cité natale de Modigliani n'est pourtant pas dénuée d'intérêt ni de charme. On appréciera particulièrement la Petite Venise, un quartier aux nombreux canaux. Le point de rendez-vous principal de la ville est la Terrazza Mascagni, sa promenade centrale de bord de mer recouverte d'un dallage en damier.

Image d'Épinal oblige, qui n'a jamais rêvé d'aller au sommet de la tour penchée d'où il fut possible d'établir, scientifiquement, que la terre était ronde ? Mais Pise, qui fut un temps l'égale de Gênes ou de Venise, regorge d'autres trésors. Alors ne sous-estimez pas votre temps d'étape dans cette ville pour laquelle, fatalement, vous finirez par avoir un penchant...

C'est sans doute sa capacité à préserver son paysage urbain qui a fait le succès de Lucca, une ville qui propose un petit voyage dans le temps, celui de sa splendeur, au XVIe siècle. Fondée par les Etrusques au IIe siècle avant J.-C., elle se caractérise tout d'abord par son enceinte fortifiée puis, à l'intérieur, par la densité de ses luxueuses demeures et palais. Lucca est la ville natale du grand compositeur Giacomo Puccini (1858-1924).

MONTECATINI TERMEHaut de page

Montecatini Terme, qui s'appelait jusqu'en 1928 Montecatini Bains, a été construite au pied de la colline qui donne accès au château, cette zone étant aujourd'hui appelée Montecatini Alto. Connue comme étant la ville des fleurs, elle se veut avant tout la cité de la relaxation, bien que son centre-ville soit bondé en été.

FLORENCEHaut de page

Florence justifierait à elle seule n'importe quel itinéraire, si long et fastidieux soit-il. Cette ville totalement à part pourrait presque rebuter, pourtant, tant son image est liée à la culture et semble parfois ne s'offrir qu'aux seuls intellectuels de passage. Mais Florence, en réalité, s'offre avec douceur et beauté à chacun de ses visiteurs, qu'elle charme et enchante à chaque coin de rue, sur chaque pont, chaque place, et sur le parvis de chacune de ses si nombreuses églises.

GREVE IN CHIANTIHaut de page

Capitale du Chianti Classico, Greve in Chianti est un petit village du coeur de la Toscane qui ressemble à une foire de vin permanente. Les boutiques y sont légion et on y entend parler anglais, allemand... même en hiver. Le samedi, le village change cependant de visage, lorsque le marché envahit la place principale où se dresse l'église Santa Croce.

La rivale historique de Florence n'a pas la même réputation de beauté mais bénéficie d'un prestige tout aussi grandiose grâce à au Palio, cette course équestre qui se tient deux fois par an au coeur du centre-ville, et qui procure certainement autant d'émotions qu'un bozkachi afghan. Hors ces grandes manifestations, Sienne est une ville paisible, regorgeant de petites ruelles et placettes invitant à la rêverie et à la promenade.

MONTICCHIELOHaut de page

Véritable village médiéval, Monticchiello est connu pour son église de San Leonardo et San Cristoforo et, surtout, pour les spectacles de théâtre en plein air qui s'y déroulent à la fin de l'été.

Et puisque tous les chemins mènent à Rome, vous y voilà enfin, aux portes de la Ville éternelle et de ses multiples trésors. Monuments antiques, palais Renaissance, églises baroques : peu de villes offrent un si beau visage et une telle richesse architecturale. Une telle densité de monument se doit d'être visitée selon le style local, celui de la dolce vita, pour profiter pleinement de l'étape italienne par excellence.

À voir / À faireHaut de page
Le Vatican

Le Vatican, qui abrite le Saint-Siège et l'État de la Cité du Vatican, est enclavé dans Rome, dans la partie ouest de la ville. Avec moins de 0,5 km², le Vatican est le plus petit État au monde. C'est un état indépendant dont la création officielle remonte au 11 février 1929 par la signature des accords du Latran. Le pape y dispose de tous les pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire). La Garde suisse pontificale, chargée de veiller à la sécurité du pape et du Vatican, est une force armée dont l'origine remonte à 1506. Elle est composée d'un peu plus de 100 hommes de nationalité suisse et de confession catholique romaine.

Dans l'enclave du Vatican, on trouve notamment le Palais apostolique, la basilique Saint-Pierre, la place Saint-Pierre, les Musées du Vatican prolongés par la chapelle Sixtine, la nécropole de saint Pierre, plusieurs églises et palais. Les jardins du Vatican s'étendent sur 30 hectares et occupent les deux tiers de la superficie totale de l'Etat. D'autre part, le Saint-Siège a juridiction sur plusieurs zones extraterritoriales (70 ha) comme les trois basiliques majeures qui sont sur le territoire de la ville de Rome (Saint-Jean-de-Latran, Sainte-Marie-Majeure, Saint-Paul-hors-les-Murs). La quatrième basilique majeure étant la basilique Saint-Pierre, sur le territoire du Vatican.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis