Le guide : EUROPE À MOTO : De Lisbonne à Tavira par la côte et l’Algarve

Guide

De Lisbonne à Tavira par la côte et l’Algarve

Parcours : 459 kmHaut de page

De Lisbonne à la ville " aux cent clochers " en passant par le cap Sint-Vincent : quel itinéraire pourrait vous faire mieux découvrir toutes les facettes historiques du Portugal ? Le tout agrémenté de somptueux décors et de routes dont la beauté sauvage vous fera oublier la fatigue.

ÉTAPESROUTESKM PARTIELKM CUMUL
Lisbonne0
Alcochete - Réserve naturelle de l'estuaire du TageA12/IP1, IC32, IC3 puis N1193636
PalmelaN119 puis N2522561
SetubalN252869
Santiago do CacemN10, N5, IC1 puis N12099168
Sagres-Cap Saint-VincentN120, puis N268140308
L'AlbufeiraN268, N125 puis M52684392
FaroEM526, N125 puis IC436428
TaviraN12531459
De Lisbonne à Tavira par la côte et l'Algarve
De Lisbonne à Tavira par la côte et l'Algarve
LISBONNEHaut de page

Nichée à la pointe sud de l'Europe et surmontée de sept collines, Lisbonne veille sur le Tage. Elégante métropole au charme architectural certain, c'est d'ici que s'élancèrent nombre d'explorateurs vers le Nouveau Monde. La ville fut pourtant rasée en 1755 par un tremblement de terre suivi d'un tsunami et de gigantesques incendies qui occasionnèrent près de 60 000 victimes. Cet épisode mit fin à l'âge d'or portugais. Les bâtiments reconstruits furent les premiers modèles de constructions antisismiques d'Europe, et le nom du marquis de Pombal (1699-1782), nommé Premier ministre après la catastrophe et considéré comme le reconstructeur du pays, fut donné au nouveau centre-ville (Baixa Pombalina). Lisbonne est aujourd'hui un véritable labyrinthe de ruelles et de passages secrets, décorés d'azulejos à chaque façade, et offrant au visiteur plus qu'une étape : un dépaysement total.

ALCOCHETE - RESERVE NATURELLE DE L’ESTUAIRE DU TAGEHaut de page

Avec près de 15 000 hectares protégés, le parc naturel de l'estuaire du Tage offre un site de choix aux 100 000 oiseaux migrateurs qui viennent chaque année y faire étape. Venant de Lisbonne, votre porte d'entrée dans la réserve sera la petite ville d'Alcochete d'où vous pourrez partir (à pied), pour des balades dans les marécages. Attention : la marée les envahit régulièrement, alors pensez à demander les horaires avant de partir en vadrouille !

Pour toucher l'exceptionnel, il faut emprunter la route qui mène à Palmela, une petit ville médiévale ravissante, surplombée par une citadelle et conduisant au sommet de la serra, 600 mètres à pic au-dessus de la mer, le long d'une route non bordée au coeur d'une végétation intacte. Un véritable moment
de grâce !

Prononcez " Chtoubal " lorsque vous évoquez le troisième port de pêche du Portugal. Si la ville elle-même, très industrielle, n'offre que peu d'attraits séduisants, elle constitue une étape importante sur la route de l'Alentejo. L'atmosphère autour du port demeure néanmoins une très agréable manière de passer le temps. Les plages les plus populaires de Setúbal sont celles de Figueirinha, Galapos et Portinho da Arrábida.

SANTIAGO DO CACEMHaut de page

Un joli village aux rues en pente douce bordées de maisons blanches ou colorées et dominé par le château des Templiers. Un peu avant l'entrée de la ville, une route mène aux ruines lusitano-romaines du site de Mirobriga.

SAGRES-CAP ST-VINCENTHaut de page

C'est dans ce petit bout du monde que s'installa Henri le Navigateur (1394-1460) pour procéder à l'établissement de nouvelles cartes maritimes et surtout à la mise au point d'un nouveau type de navire : la caravelle. Autant de travaux qui allaient rapidement changer la face du monde en permettant la découverte de l'Amérique. Une étape magnifique, porteuse d'histoire et de rêves, que vous ponctuerez avec une excursion au cap Saint-Vincent et son phare de 80 mètres : l'un des plus puissants d'Europe, dont la lumière porte à plus de 90 km.

ALBUFEIRAHaut de page

Albufeira est sans aucun doute la ville la plus fréquentée de la côte d'Algarve. Son charme réside dans son minuscule port de pêche aux barques colorées reposant sur le sable, et qui semblent résister contre vents et marées aux moeurs du temps. Le 1er novembre 1755, la vague géante qui suivit le tristement célèbre tremblement de terre qui toucha Lisbonne engloutit toute la basse ville d'Albufeira, détruisant pratiquement tous les édifices. Seuls témoins de cette époque, les trois églises sur le tertre.

<p>Balade dans les rues d'Albufeira.</p>

Balade dans les rues d'Albufeira.

La capitale de l'Algarve, sagement étirée le long de sa lagune, n'a a priori pas d'atouts majeurs pour séduire les touristes. Et pourtant : le calme de ses ruelles, le nombre de ses restaurants, l'atmosphère chaleureuse et apaisante, finissent par rendre l'étape plus qu'agréable. Et si vous avez la chance d'y passer la nuit, ressortez après la tombée du jour dans les ruelles médiévales pour un voyage dans le temps sur les pavés de Faro, à la lueur des réverbères.

<p>Des cigognes ont fait leur nid en haut de l'église.</p>

Des cigognes ont fait leur nid en haut de l'église.

De part et d'autre du rio Gilao et de son vieux pont romain, Tavira fait tourner la tête de ses visiteurs avec la densité de ses clochers : la ville en compte 37 au total ! Une richesse due essentiellement à son passé, lorsque Tavira était la base de toutes les expéditions portugaises à destination de l'Afrique du Nord. Devant la cité s'étendent les marais salants qui mènent droit à la plage de Tavira, située sur une superbe île (accès en bateau uniquement). C'est aussi devant Tavira que s'achève le magnifique parc naturel de la Ria Formosa.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis