Le guide thématique Petit Futé FRANCE À MOTO : La Côte d'Albâtre

La Côte d'Albâtre

Avec d'un côté des falaises impressionnantes et une succession de plages et de petits bourgs tous plus accueillants les uns que les autres, et de l'autre des routes désertes en plein bocage, qui suivent en grande partie la Saône avant de vous mener à l'abbaye de Valmont (Notre-Dame-du-Pré), cette balade à tout pour plaire aux amoureux du grand air marin comme à ceux de l'arrière-pays normand. Evidement, attendez-vous à beaucoup, beaucoup de circulation sur les routes qui longent la mer ! Paris n'est pas loin et les premiers beaux jours comme les week-ends prolongés voient affluer bien du monde, notamment à Etretat et Fécamp.

La Côte d'Albâtre
La Côte d'Albâtre
Circuit 15
Circuit 15

Devant les grandes quantités d'ivoire ramenées par les navires, les Dieppois apprirent dès le XVIe siècle à mettre en valeur ce beau produit, jusqu'à faire de son travail la spécialité de la ville. Quand Dieppe s'ouvre au tourisme, au XIXe siècle, la production devient plus populaire, avant de s'éteindre presque complètement. Doyenne des stations balnéaires françaises, premier port de pêche pour la coquille Saint-Jacques, Dieppe cultive avant tout le charme et la douceur de vivre dans ses rues chargées d'histoire. Allez voir ses vieux quartiers, la place du Puits-Salé, son château-musée, ses églises mais aussi les Tourelles et ses ponts et passerelles autour des bassins. Chaque année, en septembre, se déroule sur le front de mer le festival international du cerf-volant.

Le front de mer dieppois
Le front de mer dieppois
Saint-Valery-en-CauxHaut de page

Niché au creux de falaises monumentales, Saint-Valéry-en-Caux, ramassé autour de son bassin, vaut le coup d'oeil. Au pied du casino, un escalier monte jusqu'à la falaise d'Amont. Un joli panorama en surplomb de la mer vous y attend, ainsi qu'un monument dédié aux aviateurs Costes et Bellonte, qui relièrent pour la première fois Paris à New York en 1930 (Charles Lindbergh avait réussi l'exploit dans le sens inverse en 1927).

A voir / A faireHaut de page

Aussi loin que remonte leur mémoire, les Fécampois ont toujours sillonné les mers lointaines à la recherche d'épices, de denrées ou de nouvelles matières. En 1872, Fécamp est devenu le premier port de pêche hauturière avec une flotte de plus de 100 navires. Au début du XIXe siècle, la plupart disparaîtront au profit des grands chalutiers à vapeur... Aujourd'hui, avec sa longue plage ouverte vers la mer et son port au coeur de la ville, Fécamp vit toujours au fil de l'eau. Vous découvrirez un lieu différent des autres villes côtières comme Etretat ou Dieppe. Fécamp est avant tout une ville de marins qui s'est ouverte au tourisme plus tard que les stations balnéaires voisines.

C'est à partir de 1850 que les chaumières à colombages et les maisons de pêcheurs ont laissé la place à des villas cossues et confortables, construites par de riches familles, généralement parisiennes, qui venaient à Etretat prendre des bains de mer. Le petit village de pêcheurs devint peu à peu une riche ville, où des artistes comme Flaubert ou Monet côtoyaient la bourgeoisie. Certaines villas qui nous sont restées sont de vrais bijoux : la Guillette, villa de Maupassant, le Clos Lupin et son musée, la villa Orphée ayant appartenue à Offenbach... Dans la ville et sur les falaises, vous ne pourrez manquer la place du Vieux-Marché, la Salamandre, la chapelle Notre-Dame-de-la-Garde ou l'église Notre-Dame. Le casino a été ouvert en 1852.

Réparations hors circuitHaut de page
Le HavreHaut de page
Le pont tournant des Docks
Le pont tournant des Docks
En cas de panneHaut de page
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté