Le guide : FRANCE À MOTO : Entre Mont Saint Michel et Bocage Normand

Entre Mont Saint Michel et Bocage Normand

Avranches, la capitale de l'Ecrit, le Mont-Saint-Michel et sa baie, la vallée de la Sée, l'un des fleuves les plus saumoniers de France, et l'abbaye de Hambye sont les points forts de cette balade pittoresque dans l'Avranchin. L'accès au Mont-Saint-michel est possible en toute circonstance, car la digue qui le relie au continent est insubmersible, même lors des plus fortes marées. Autant le savoir avant de vous y rendre : le Mont-Saint-Michel est extrêmement visité et vous n'y serez jamais seul. Des aires de stationnement se trouvent à environ 400 m de l'entrée. Ils sont payants, y compris pour les motos. En fonction des marées, ces emplacements peuvent être recouverts. Il vous est alors possible de laisser votre moto sur la route d'accès, ou, en cas de forte affluence, sur un parking de délestage gratuit situé à 2 km à l'abri de toute marée. En dehors de cette visite, le phénomène de la marée qui monte " à la vitesse d'un cheval au galop " (en vérité, un peu plus de 6 km/h), comme l'écrivait Victor Hugo, et forme une gigantesque vague de 25 km entre les pointes de Cancale et de Granville mérite d'être observé. Pour cela, rendez-vous 1h30 avant l'horaire de la pleine mer au Grouin du Sud à Vains, au pont de Pontaubault ou à la Roche Torin à Courtils.

Entre Mont Saint Michel et Bocage Normand
Entre Mont Saint Michel et Bocage Normand
AvranchesHaut de page
Les manuscrits du Mont-Saint-Michel

Ecrits à la main sur parchemin (deux sur papier), deux cent trois manuscrits dont deux cent pour le Moyen Age, entre le VIIIe et le XVe siècle, forment le fonds de la bibliothèque de l'ancien monastère du Mont-Saint-Michel, déposé à Avranches en 1791. Ils témoignent de la vie spirituelle, intellectuelle et artistique de la communauté des moines bénédictins. Il ne faut pas les confondre avec les archives du Mont-Saint-Michel, reflets de la vie temporelle de l'abbaye : trois mille dossiers d'archives conservés aux Archives départementales de la Manche, furent anéantis à Saint-Lô, le jour même du débarquement, le 6 juin 1944. Les 203 manuscrits du Mont-Saint-Michel sont les survivants, avec une vingtaine d'autres volumes dispersés dans le monde entier, d'une librairie qui aurait pu compter, à l'exemple des grandes abbayes bénédictines en Normandie, de sept cents à huit cents livres. Les incendies, fréquents au Mont-Saint-Michel, l'effondrement des constructions, les emprunts indélicats et les vols ont appauvri une collection qui demeure une des plus belles de Normandie et de France, particulièrement pour l'époque romane.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis