Le guide : PECHE : PAYS DE LA LOIRE – Autour de Saint-Gilles-Croix-de-Vie (85)

PAYS DE LA LOIRE – Autour de Saint-Gilles-Croix-de-Vie (85)

En voiture : de Paris par l'auroroute Océane A11 ou l'autoroute Aquitaine A10, d'Angerset du sud-ouest par l'A87, sortie la Roche-sur-Yon.

Par le train : liaison TGV Paris/Les Sables d'Olonne.

Destinéo : ce site Internet régional (www.destineo.fr) calcule votre itinéraire depuis ou à destination de la ville de votre choix, en fonction de la date et de l'horaire de votre départ que ce soit par train, car, ou tout autre moyen de transport en commun disponible sur la région des Pays de la Loire.

LES DIFFÉRENTS SPOTSHaut de page

Les possibilités de pêche sont variées autour de Saint-Gilles. Vous profitez de l'air vivifiant et des embruns de l'océan, de la beauté des falaises et du spectacles envoutant des vagues lors de pêche de la plage ou des criques en pêchant à pied dans les criques les fruits de mer ou en traquant les bars à la ligne. Vous pêchez dans les embouchures où se mêlent les eaux et abondent les poissons. Vous pêcher dans le lac d'Apremont à une vingtaine de kilomètres...

La jetée à Saint-Gilles-Croix-de-VieHaut de page

Ici, la pêche artisanale résiste ! Plusieurs centaines de marins-pêcheurs animent une activité portuaire dynamique. Quant à la Vie, elle s'écoule ici paisiblement pour terminer sa course dans l'Océan. C'est à l'embouchure de cette rivière et de celle du Jaunay, qui lui aussi termine sa course ici, que la pêche devient intéressante. En se rencontrant, les eaux douces et salées créent un courant attractif pour les poissons en quête de nourriture. Les pêcheurs du cru ne s'y trompent pas, et on les voit arriver, dès que le temps est clément, sur les quais du port de Saint-Gilles au niveau de la promenade Marie-de-Beaucaire. On sort des mulets bien sûr, mais également des anguilles, des sars, des plies, des bars, des orphies, des maquereaux, des tacauds... Outre ce poste, la pêche est très fructueuse tout le long de la jetée qui suit la promenade Marie-de-Beaucaire.

Dans l'enceinte du port, c'est au pain que l'on va pêcher le mulet. A l'anglaise, le mulet ! En se munissant d'un seau d'amorces et de pain qui tient bien l'hameçon. Les congres sont de même actifs dans le port. En eschant avec un bout de calamar, on peut garnir une copieuse assiette de soupe ! On peut aussi tester le bar au vif, les maquereaux avec de la " fleur " détachée des premières prises et la daurade au bibi. Mais le vrai régal à Saint-Gilles, c'est de louer une petite embarcation et d'aller chercher le lieu qui sillonne les eaux froides, de la Vendée à la mer du Nord. Pour taquiner ce gros, se rendre au large et à proximité des rochers immergés avec une embarcation équipée d'une canne puissante et d'un moulinet solide. Au préalable, on aura fait son plein de lançons frais pour espèrer toucher un beau spécimen. On mouline 5 ou 6 tours une fois la ligne, pas la peine de ferrer, la touche est souvent violente et le lieu s'accroche tout seul.

La " plage de la Pelle à Porteau ", à l'ouest de la " plage de Boisvinet ", est en fait une crique au niveau la corniche vers Saint-Hilaire-de-Riez, prisée par les amateurs de pêche à pied.

La plage de la Pège à Saint-Hilaire-de-RiezHaut de page

Entre Saint-Hilaire-de-Riez et Saint-Jean-de-Monts s'étalent d'immenses plages de sable fin, bordées de dunes et de grandes forêts de pins. Tout le long du littoral est propice au surfcasting. Si dans la journée les plages sont parcourues par un flot incessant de touristes et de baigneurs, le soir, aux alentours de 17h ou 18h, les pêcheurs prennent possession de la côte. Ce coin est très réputé et des concours de surf casting y sont organisés chaque été. Côté poissons, on pêche ici beaucoup de bars, de dorades, de poissons plats, soles, plies, turbots, et paraît-il exceptionnellement des maigres, qui contrairement à leur nom peuvent peser plusieurs dizaines de kilos. Mais ceci est extrêmement rare, on les pêche généralement depuis des avancées plus lointaines en mer (îles de Ré et d'Oléron, et plus bas sur le littoral atlantique).

Inutile de tenter une autre technique que le surfcasting, à moins d'avoir une embarcation et d'aller pêcher à la traîne. Mais quel plaisir de se retrouver seul sur cette immense grève de sable jaune et fin avec une canne longue de 2 à 5 mètres selon les envies... Les esches naturelles sont efficaces sur les bancs de dorades. Les bibis, les morceaux de calamars ou les couteaux sont excellents, et présentent l'avantage de bien tenir à l'hameçon. Pour peu que l'Océan soit un peu agité, on peut quand même s'essayer au lancer-ramener, avec un bon buldo et un leurre style popper ou poisson à hélice, en lançant dans les remous occasionnés par les vagues et le ressac. Dans tous les cas, il faudra se montrer patient et persévérant. Le plaisir d'une nuit blanche sur la plage fait oublier les frustrations de la bredouille...

SE RENSEIGNER / SE FAIRE GUIDERHaut de page
Mordus de pêche : une nouvelle émission TV

En partenariat avec la Fédération de Pêche de la Vendée, TV Vendée et le réalisateur Vendéen Olivier Brosselin lance pour la saison de pêche 2014 une nouvelle émission programmée tous les mardi à 20h. Mordus de pêche se décline en 10 épisodes autour de la pêche en eau douce et 10 épisodes autour de la pêche en mer. L'occasion de découvrir au travers de pêcheurs passionnés des techniques de pêche, des poissons et des lieux magiques. Chaque épisode est rediffusé le mardi à 22h30 puis le samedi 12h00 et 22h30 et le dimanche à 14h45... Difficile de le rater ! Premier épisode : la pêche de la carpe en hiver à Vouvant en compagnie de Jérôme Bovallet. Puis : la Pêche de la Truite à "Piquet" sur l'Yon, la pêche du bar, le concours de pêche à la grande canne, la pêche du lieu et du merlan, les Flotteurs de Gilbert...

SE RESTAURERHaut de page
Rillettes de sardines fraîches

Marseille n'a pas le monopole de la sardine ! C'est une spécialité du port de Saint-Gilles. Ici, on met en boite le petit poisson bleu depuis 1887. Aujourd'hui, les boites de sardines de la conserverie Gendreau sont si belles avec leurs dessins colorés qu'on en fait collection. En plus, elles sont bonnes, confites, fondantes, charnues... C'est d'ailleurs à la sardine, Label rouge, que le petit port vendéen doit son affiliation au réseau des Sites remarquables du goût. Quant à la Confrérie de la sardine, créée en 1991, elle entend " valoriser les produits de la mer à travers à travers la sardine et promouvoir la station balnéaire ". Le navigateur Michel Desjoyeaux, l'actrice Isabel Otero ou l'homme politique François Fillon font partie des personnalités intronisées par cette confrérie. On peut ouvrir une boîte de sardine sur un spot de pêche et les glisser dans une bonne baguette avec quelques gouttes de citron. Mais si on veut cuisiner des sardines fraîches c'est aussi le bon endroit. On les achète encore frétillantes sur les marchés ou chez le poissonnier... Voici une recette toute simple, rapide et économique.

Ingrédients pour 6 personnes : 12 sardines fraîches, vin blanc, 1 citron, 1 demi-oignon, persil, 2 cuillères à soupe de crème fraîche, sel et poivre.

Préparation : étêter et vider les sardines. Retirer les filets et les disposer dans un plat. Presser le citron et émincer la moitié de l'oignon. Verser le tout dans un plat et recouvrir de vin blanc, saler et poivrer. Laisser mariner une nuit au réfrigérateur. Retirer les filets de la marinade et mixer avec la crème fraîche et le persil. Servir en apéritif, sur des toasts grillés, ou en entrée en verrine.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis