Le guide : PECHE : NORD-PAS-DE-CALAIS – Canal de Roubaix(59)

NORD-PAS-DE-CALAIS – Canal de Roubaix(59)

En train : la ville de Lille est desservie par deux gares, distantes de 400 mètres, situées en centre-ville et desservies par le métro et le tramway. Gare Lille-Flandres : TER et TGV directs pour Paris. Gare Lille-Europe : Eurostar pour Londres et Bruxelles, TGV directs pour l'aéroport de Roissy, Paris et toutes les grandes villes françaises. Depuis Paris : 1h de trajet, 26 TGV directs !

En avion : l'aéroport international de Lille-Lesquin se trouve à 10 km du centre de Lille. Plusieurs liaisons quotidiennes directes avec Brest, Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Strasbourg et Toulouse. Une navette assure la liaison entre l'aéroport et le centre ville (arrêt devant le centre commercial Euralille). Durée du trajet : 20 min. Aller simple : 5 € - Aller/Retour : 8 €.

En voiture : Lille se situe à la croisée de 6 autoroutes dont l'A1 vers Paris (220 km). Lille compte environ 20 000 places de stationnement en surface et de nombreux parkings souterrains en centre ville, en complément des emplacements sur rue (paiement par horodateur). Il est toutefois conseillé de se garer à l'extérieur du centre ville (6 parkings relais métro sont disponibles gratuitement 7 jours / 7 et 24 heures / 24) et d'emprunter le métro ou la navette Citadine.

Le tramway et le VAL (métro automatique) sillonnent l'agglomération. On peut aussi profiter du système de location de vélo urbain V'lille, idéal pour se déplacer le long du canal à la recherche de bons coins de pêche.

LES DIFFÉRENTS SPOTSHaut de page

Entre la rivière Marque et la frontière belge, le canal de Roubaix, d'une longueur de 12,2 km de long, est une portion de la liaison de voies navigables qui a été ouverte en 1877 et terminée en 1893 avec l'embranchement de Tourcoing. Celle-ci se poursuit, côté France, par la Marque canalisée et le canal de l'Espierre, côté Belgique, soit un total de 28,7 km et de quinze écluses. Le canal de Roubaix traverse les communes de Wattrelos, où il prend la suite du canal de l'Espierre, Leers, Roubaix, Tourcoing, Croix, Wasquehal et Villeneuve-d'Ascq, où il rejoint la Marque. Ce canal qui était devenu un dépotoir depuis qu'il n'était plus navigué (1985), a été réhabilité entre 2005 et 2009. Les curetages ont rendu l'eau plus claire et oxygénée. Les berges ont aussi bénéficié d'aménagement. Les poissons et les pêcheurs, un temps perturbés s'en trouvent fort bien aujourd'hui !

La réouverture du canal à la navigation ne semble pas avoir affecté la richesse piscicole et l'on fait toujours de belles pêches tout au long du canal et dans la Marque. On peut même dire que le poisson a bien profité de la re-oxygénation des eaux comme l'accrèditent des résultats d'étude menées par la fédération départementale de pêche. Et il reste toujours dans les biefs assez de caches pour que les différentes espèces fassent escale. Les berges de ce canal sont très variées. Vous pêcherez à l'ombre des allées de platanes, depuis le sentier dégagé d'une berge, en ville ou à la campagne. Vous partagerez les berges avec les promeneurs, les vététistes et les pique-niqueurs et l'eau avec quelques péniches de tourisme et quelques bateaux de plaisance. Les pêcheurs du cru affirment que les poissons sont particulièrement actifs après le passage d'un bateau et la pêche miraculeuse ! Il semble que le canal à Leers soit le plus facile à pêcher. Mais on fait aussi de belle prises au niveau de Grimonpont, Meunerie, Wasquehal...

L'AAPPMA de Roubaix, la plus importante de France, se réjouit d'une modernisation de la pêche dans la région. Il était temps ! La région Nord bien qu'étant parmi celles où les carte de pêche est la moins chère voyait toujours plus diminuer le nombre de ses adhérents. La mise en place, en 2010, du principe de réciprocité départementale semble remédier au problème : les pêcheurs, pour un prix de carte unique fixé à 60 € peuvent désormais se rendre sur l'ensemble des lots de pêche ayant adopté la réciprocité.

Autre problème : les déchets. Le syndicat des pêcheurs enregistre toujours de nombreux constats de dépôts sauvages de déchets en tout genre restent très présents : ordures diverses, objets flottants et même voiture volontairement jetées dans l'eau... Près de 250 constats par an pour les secteurs les plus urbanisés de Roubaix ! Imaginez : canapé flottant du côté du Sartel... Enfin, dernier point de mécontentement pour la cellule de l'eau de l'AAPPMA, le braconnage empoisonne aussi le canal. Tous les pêcheurs de nuit ne sont pas des carpistes le long du canal ! Certains pêche pour eux, d'autres mettent posent des filets pour prendre de beaux spécimens dont ils envisagent de repeupler certains étangs.

La lutte contre l'envahissante jussie

Ces petites feuilles vertes semblent inoffensives et pourtant ! Sans intervention, les poissons et les pêcheurs auraient disparu du canal de Roubaix ! La jussie est un ennemi redoutable, capable d'étendre ses racines (rhizomes) à plusieurs mètres à la ronde et de se bouturer naturellement très rapidement. Si l'on n'y prend garde, la plante progresse rapidement et forme sur l'eau un tapis impénétrable par les rayons du soleil. Ainsi le milieu aquatique étouffe sous sa poussée, s'appauvrit en oxygène et se transforme en désert. Pour combattre l'envahisseuse, les pêcheurs de Roubaix mènent des actions le long des berges. Un travail de précision, car une seule petite pousse peut devenir une gigantesque plante. En juin 2011, ils y sont allés à pleine main avec des gants, de petites pelles, une épuisette et de grosses poubelles, traquant la moindre pousse. Une opération financée par le gestionnaire du canal (l'Espace naturel Lille Métropole) et la fédération de pêche du Nord. Déjà un test avait été effectué en 2009, puis une première opération d'arrachage eut lieu en 2010. Récolte : 12 tonnes et des tiges longues de 2 à 3 mètres ! En 2011, le travail s'est concentré dans une sorte de lagune, aménagée sur le territoire de Leers, pour favoriser la reproduction des espèces animales. L'AAPPMA s'efforce On s'efforce de contenir la plante aux deux biefs historiquement envahis, Leers et le Sartel et surtout de faire en sorte qu'elle ne s'étende pas au-delà. Il faut s'attaquer à la plante avant les grosses chaleurs qui favorisent son développement. Et chaque année remettre son ouvrage sur la planche !

Rendez-vous sur les berges

Début juillet, le temps d'un week-end, les Rendez-vous du Canal transforment les berges du canal à Roubaix en véritable scène ou se croisent animateurs nature, dont ceux de la pêche, et artistes en tous genres. Autre rendez-vous : Tourcoing plage. Pendant l'été, les berges du bras de Tourcoing se métamorphosent avec installation d'une plage de sable fin avec parasols, transats, mouettes en fond sonore et nombreuses animations.

Petit lexique

Aqueduc : canal souterrain ou aérien destiné à capter et à conduire l'eau d'un lieu à un autre.

Bief : portion d'un canal entre deux écluses.

Curage : le dépôt de sédiments provoque l'envasement des canaux. Le curage est destiné à limiter l'engorgement du lit, à contrôler les zones de dépôt et à éviter le détournement du flux. Le curage constitue aussi une opération d'entretien, voire d'assainissement, indispensable à la prévention des risques d'inondations, au rétablissement du tirant d'eau pour la navigation, ainsi qu'à la préservation du milieu naturel.

Ecluse : ouvrage hydraulique formé de portes munies de vannes destinées à retenir ou à lâcher l'eau selon les besoins. L'écluse d'un canal est destinée à faire passer, aux changements d'un niveau, les bateaux du bief d'amont au bief d'aval, ou inversement.

Le Canal de Roubaix et la Marque urbaineHaut de page

Le territoire Canal de Roubaix Marque Urbaine est un linéaire de canaux : le canal de Roubaix, prolongé en Belgique par le canal de l'Espierre, et en France par la Marque Urbaine, relie les bassin de la Deûle et de l'Escaut. D'une longueur totale de 28 kilomètres, le canal traverse les communes de Marquette-lez-Lille, Marcq-en Baroeul, Wasquehal, Croix, Tourcoing, Roubaix, Wattrelos et Leers. Il serpente à travers une succession de paysage aussi variés que contrastés : de l'industriel à l'urbain en passant par l'agricole. Quinze écluses se succèdent sur son tracé, permettant de franchir 20 mètres de dénivelé. Le linéaire du canal se caractérise aussi par ses étonnantes maisons éclusières. De Wasquehal à Roubaix, elles présentent toutes exactement la même architecture. Sur la facade, au dessus de leur porte d'entrée, on trouve une plaque représentant les distances avec les canaux limitrophes. Sur le secteur de Leers, au départ du parking de la passerelle Sainte-Marguerite, on découvre une richesse floristique insoupçonnée : iris, roseaux, achilées millefeuille et autres graphales des marais qui cohabitent dans une belle harmonie. C'est secteur très agréable à pêcher.

Espèces présentes dans les eaux du canal : des carnassiers (brochet, sandre, perche, silure). Des poissons blancs (gardon, rotengle, brème, tanche, carpe commune, carpe-cuir, carpe-miroir, épinoche, goujon, carassin).

Trois pontons accessibles sur le canal

La pêche sur le canal de Roubaix et la Marque urbaine est accessible aux personnes à mobilité réduite. L'AAPPMA, l'association agréée pour la pêche et la protection du milieu aquatique de Tourcoing-Roubaix et leurs cantons, a inauguré, en 2010, trois pontons qui permettent un accès sécurisé aux berges. Pour ce projet, l'association a d'ailleurs recu le prix " S'unir pour agir " de la Fondation de France. Les pontons en bois sont équipés de barrières de sécurité, d'un plancher anti-dérapant et leur accès a été goudronné pour qu'ils soient accéssibles depuis la route. Ces emplacements ne sont pas interdits aux autres pêcheurs, mais réservés en priorité aux personnes en fauteuil roulant. Ces pontons sont situés à Roubaix, quai de Wattrelos, à Leers, allée des Pêcheurs et à Marcq, rue du Quai. Trois autres pontons sont en projet.

SE RESTAURERHaut de page
Les vraies moules marinières

Vous prenez quoi avec vos frites ? Des moules bien entendu ! Comment les moules ? Marinières bien sûr ! Nous sommes à Lille, près de la Belgique. La moule ici c'est sacré. Et les plus célèbres sont les moules de la grande braderie de Lille, mondialement connue. S'y retrouvent des milliers de fans des traditionnelles moules-frites. Mais que l'on se rassure, à Lille on mange des moules marinière toute l'année. Les restaurants les servent dans des marmites tête de lion. En voici la recette authentique, certifiée, délicieuse...

Ingrédients pour 3 personnes : 3 litres de moules de bouchot, 1/2 l de vin blanc sec, un bouquet de persil de première fraîcheur, 4 grosses échalotes ciselées ou 2 échalotes et 2 oignons, une branche de thym, une feuille de laurier, 2 gousses d'ail, une grande branche de céleri avec ses feuilles (ou de livèche) et 100 g de beurre.

Préparation : ficeler le bouquet garni composé des branches de persil et d'une branche de thym et feuille de laurier. Fondre le beurre sans coloration. Ajouter les echalotes et/ou les oignons ciselés ainsi que les gousses d'ail écrasées. Gratter et laver les moules. Lorsque les échalotes sont suées sans coloration placer le bouquet garni. Mouiller avec le vin blanc. Verser les moules. Ajouter les feuilles de céleri et bien mélanger les moules. Couvrir 2 mn. Mélanger à nouveau. Les moules s'ouvrent très rapidement. Pendant la braderie de Lille, les moules se servent avec des pommes frites et une bière (à consommer avec modération). Vous pouvez garder le jus de cuisson bien filtré et quelques moules pour réaliser le ledemain (ou le soir même !) un sublime velouté de moules.

Pour conclure : En ce qui concerne les quantités vous pouvez compter un demi-litre de moules par personne lorsqu'il s'agit d'une entrée, 1 litre de moules pour les débutants et 2 litres pour les afficionados des moules-frites !

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis