Le guide : PECHE : Madagascar

Madagascar

C'est la quatrième plus grande île du monde avec près de 600 000 km² de superficie et 5 000 km de littoral. A l'Est qui fleure bon les épices et les fruits tropicaux, les plages serties dans une luxuriante végétation tropicale se plaisent à jouer avec l'éclatement des embruns. A l'Ouest, le relief glisse en pentes successives vers les eaux plus sereines du Canal de Mozambique. C'est le pays des grands fleuves, des étendues de savanes, et des baobabs. Le Nord est à lui seul le résumé de l'île avec ses montagnes, ses cuvettes fertiles, ses rades et ses îlots de bout du monde. Une destination nature exceptionnelle d'une très grande richesse en biodiveristé, ressources halieutiques comprises. Parmi tous les sports nature que l'on peut pratiquer sur cette île de paradis, la pêche n'est pas le moindre ! Il suffit d'ouvrir des revues spécialisées en pêche sportive pour constater la place de plus en plus importante de Madagascar. C'est que les eaux qui entourent la grande île sont extrêmement poissonneuses. Celles du canal du Mozambique ou l'étroit chenal entre l'île Sainte-Marie et la grande terre sont, en outre, toujours calmes et permettent la pêche dans d'excellentes conditions. Tous les types de pêche sont pratiqués à bord de bateaux pourvus de tous les instruments nécessaires ou... de simples pirogues. Les prises sont toujours au rendez-vous et vous ne garderez, bien sûr, que celles que vous souhaitez déguster le soir à votre hôtel ou à votre bivouac. Plusieurs spécialistes de longue date et de nouveaux venus permettent d'organiser des séjours pêche de rêve.

Le visa d'entrée et de séjour avec une entrée unique est délivré aux touristes par les représentations diplomatiques et consulaires en France ou directement à l'aéroport de débarquement moyennant le paiement du droit correspondant. Le visa est gratuit pour un séjour de 30 jours. C'est une destination chère. Le vol

SE RESTAURERHaut de page
Poissons au lait de coco, rapide, facile et délicieux

La grande île en manque ni de lgumes, ni de fruits, ni d'épices, ni de poissons pour nous régaler ! C'est un plaisir de manger à Madagascar. La cuisine est savoureuse, pimentée et délicieuse. C'est le cas lorsque les ingrédients de base sont de qualité et le désir de faire plaisir aux convives toujours vif. Bone appétit. Mozotoa homana !

Ingrédients (pour 2 personnes) : 2 poissons blancs, 1 oignon blanc, 1 tomate, 1 cuillère à café de concentré de tomate, 2 gousses d'ail, 3 cm de gingembre frais, 1/2 bouquet de persil plat, 2 piments doux, 1 cuillère à soupe de purée de piment, un jus de citron, 1/2 cuillère à café de curcuma en poudre, 1/2 cuillère à café de cumin, 1 grand verre de lait de coco, 2 cuillères à soupe d'huile

Préparation : Laver les poissons. Dans un saladier les mettre à mariner durant un quart d'heure avec le jus de citron, 1 cuillère à soupe de purée de piment et 1 cuillère à café de sel, en mélangeant bien. Dans une poêle, faire frire quelques minutes les poissons et les réserver dans une assiette. Peler les oignons et les couper en fine lamelle. Râper ail et gingembre, émincer le persil. Éplucher et couper la tomate en petit dés. Couper les piments en fine rondelle. Dans une marmite, faire chauffer 2 cuillères à soupe d'huile puis faire dorer les oignons et les rondelles de piments pendant environ 2 minutes. Ajouter les dés de tomate, 1 cuillère à café de concentré de tomate, 2 cuillères à soupe d'eau, le gingembre et l'ail, le persil, sel, poivre, le curcuma et le cumin. Laisser mijoter pendant environ 5 minutes. Rajouter les 2 poissons frits. Mijoter 2 minutes. Ajouter le lait de coco. Laisser mijoter encore 2 minutes à feu doux. Remuer doucement avec une cuillère en bois pour éviter bien lier la sauce. A la fin de la cuisson, arroser avec une cuillère à café de jus de citron. Déguster !

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis