Le guide : PECHE : Argentine

Argentine

C'est l'un des pays relativement prospères de l'Amérique du sud. Connu pour les hautes cimes de sa cordillère des Andes, ses territoires sauvages, sa Terre de feu et Ushuaïa, sa viande bovine tendre comme du beurre ou encore ses vins qui rivalisent avec les nôtres... C'est aussi un pays de lacs et de fleuves. Étiré en longueur, il présente des climats et des biotopes variés. Parmi les grands fleuves, citons le Paraguay, le Bermejo, le río Negro, le río Colorado, l'Uruguay, ainsi que le Paraná qui est le plus long fleuve du pays. Des grands lacs comme des mers se sont formés au pied des Andes, dans des sites encore vierges tels le Nahuel Huapi, à San Carlos de Bariloche, l'un des paradis du pêcheur. Nombre de pêcheur du monde entier séjournent en Argentine juste pour cela : pêcher !

Pour entrer en Argentine, il suffit d'un passeport valide au moins 6 mois après votre date de retour. Il y a des vols quotidiens directs de Paris à Buenos Aires Pistarini (EZE). L'Argentine est un très grand pays. Pour s'y déplacer, le plus pratique et le plus rapide reste l'avion. Les bus sont un moyen de transport économique et tout de même confortable. Vous pouvez parcourir de grande distance en bus. Un seul inconvénient : la durée des trajets. Le train n'est pas très intéressant pour voyager : peu de lignes pour le transport des voyageurs et une lenteur incroyable. Au centre de Buenos Aires vous vous déplacerez facilement avec le métro qui fut le premier de l'Amérique latine. Les wagons en bois d'origine de la ligne A valent le coup d'oeil. Vous pouvez aussi avantageusement vous déplacer en taxi (environ 2 € la course en ville). N'hésitez pas à prendre un taxi pour la journée et à en négocier le prix, très pratique pour faire des visites hors des grandes villes !

LES DIFFÉRENTS SPOTSHaut de page

Les pêcheurs vont en Argentine pour pêcher dans les rivières et les lacs de Patagonie, mais aussi en Terre de feu, paradis des pêcheurs-moucheurs de truite et de truite de mer, voire dans l'océan atlantique. Le mieux est de se rendre dans des lodges spécialement édifiés pour la pêche avec des guides et la possibilité de réserver votre séjour tout compris depuis la France. Vous pêcherez la truite fario qui est la deuxième espèce la plus répandue parmi les poissons indigènes de Patagonie. Les premières truites fario ont été introduites en Terre de Feu, en 1935, par John Goodall, le manager de l'Estancia José Menendez, gros propriétaire terrien et éleveur de bovins qui développa la région à la suite de l'implantation des missionnaires salésiens. 60 000 oeufs de truites fario survécurent au long voyage en bateau depuis Puerto Mont au Chili, et furent implantés dans deux affluents du Rio Grande, le Candelaria et le Mc Lennan. Ces truites fario se sont développées et ont dévalé le Rio Grande à la recherche de nourriture, jusqu'à ce qu'elles atteignent les eaux riches et fertiles de l'estuaire et de la mer. Ces truites fario sont devenues peu à peu des truites migratrices réalisant un cycle annuel migratoire typique des salmonidés très proche du saumon, se reproduisant durant les mois d'été en eau douce. Contrairement au saumon atlantique, une très grande proportion de truites de mer effectue plusieurs cycles. Ces truites fario migratrices restent en rivière pour une période de 1 à 4 ans avant leur première migration en mer, où elles se nourrissent abondamment et grossissent pendant 6 mois avant de revenir en eau douce, arborant 2,5 kg. Une truite de mer qui a accompli 4 cycles en mer peut atteindre une dizaine de kilos. Le no-kill a ici toute sa raison d'être.

Pirahnas, les féroces voraces

Le terme de " piranha " est un nom ambigu en français qui désigne plusieurs espèces de poissons d'eau douce vivant dans les rivières d'Amérique du Sud. Les piranhas font partie de la famille des Characidae, sous-famille des serrasalminae, mais il y a des serrasalminés qui ne sont pas des piranhas... Les piranhas se déplacent en banc. Leur longueur moyenne est d'environ 15 à 25 cm, mais ils peuvent être plus grands. La plupart sont des prédateurs avec des dents aiguës et des carnivores voraces. Il y a aussi des pirahnas qui se nourrissent de plantes ou/et de fruits dont la chair est très recherchée. Difficile de s'y retrouver ! Contrairement à ce que dit la légende, ils ne s'attaquent pas systématiquement aux êtres vivants, mais seulement en présence de sang dans l'eau. Ils peuvent détecter la présence d'une goutte de sang dans l'eau à plusieurs dizaines de mètres. Pour les pêcheurs locaux, le piranha est plutôt source de problèmes lorsqu'ils pêchent à la ligne les poissons du fleuve. Ils ne peuvent les éviter tant ils mordent sur tous types d'appâts. Or, malgré la valeur de leur chair, les pêcheurs préfèrent les autres espèces de poissons, notamment parce qu'au moins, avec elles, ils ne risquent pas de se faire sectionner un doigt à chaque manipulation. Il n'y a rien de plus simple que de prendre un piranha. Mettez un bout de poisson sur votre hameçon, lancez-le dans l'eau et voilà, vous tenez un poisson ! Lorsqu'on est dans la zone appropriée, l'appât est détecté dans la seconde et les prises s'enchaînent avec un rythme incroyable. C'est vrai pour toutes les espèces de piranhas, et surtout les plus connus, le rouge et le noir, qui sont souvent présents en bancs si denses que le pêcheur est obligé de trouver un autre poste s'il veut capturer d'autres espèces. Quand le banc de piranhas est là, il dévore tout appât avant les autres poissons, qui de toute façon ne s'aventurent guère dans les parages !

Le dorado, poisson d'or et tigre d'eau douce

Le dorado d'eau douce est un poisson migrateur très particulier comme un croisement de truite dorée et de saumon équipé d'une mâchoire de Pit Bull ! Les scientifiques le nommèrent tout d'abord Salminus maxillosus, Salminus faisant référence à sa forme de salmonidé et maxillosus à sa mâchoire surpuissante. De tous temps admiré dans le sud de l'Amérique du sud, le dorado est resté longtemps méconnu du reste du monde. La plus grande espèce, Salminus brasilensis (le nouveau nom scientifique de Salminus maxillosus) est présente en Argentine, en Bolivie, au sud du Brésil, en Uruguay et au Paraguay. Bien que son comportement migratoire et sa forme lui donnent des airs de salmonidés, le dorado ne fait pas partie de cette famille. Il ne meurt pas après la reproduction et ne réalise pas une partie de son cycle en mer. Espèce d'eau douce à part entière, il ne doit pas être confondu, non plus, avec le grand dauphin (dorado en espagnol).
Le dorado est un poisson très puissant qui prend la mouche de manière très agressive et un combattant acrobatique. Ce poisson pèse en moyenne entre 2 à 5 kg. Toutefois, dans certains secteurs, les prises de dorado d'une dizaine de kilos sont fréquentes et des trophées de 30 kg ont déjà été pris. La couleur intense dorée de son corps est marquée par des bandes noires holographiques, avec des reflets rouge orangé sur la nageoire caudale, anales, pelviennes et pectorales. Eu égard à cette parure et à sa dentition redoutable, les Argentins l'ont surnommé tigre de la rivière. Ce prédateur aux dents acérées est essentiellement piscivore. Il se nourrit particulièrement d'un poisson fourrage appelé le sabalo avec lequel les pêcheurs tentent de le leurrer...

PatagonieHaut de page

La Patagonie est une des parties de la planète les plus sauvages avec de nombreuses zones encore inexploitées. Il y a d'innombrables possibilités de pêche en Patagonie. Vous y trouverez de nombreuses rivières, ruisseaux et lacs situés sur des plateaux sauvages ou encore dans des forêts exubérantes. La Patagonie évoque des territoires reculés et encore vierges aux ressources naturelles inexploitées, des terres inhabitées et de multiples légendes. La région des lacs au nord de la Patagonie est très appréciées des pêcheurs. La saison de pêche dans les lacs et les rivières démarre au printemps et dure jusqu'au début de l'automne. Les truites de Patagonie ont une très bonne renommée. La truite et le saumon sont les espèces les plus populaires de Patagonie.

Terre de feuHaut de page

Le Rio Grande en Terre de feu est un must pour la pêche sportive en Argentine. Le Rio Grande prend sa source dans la partie chilienne de la Patagonie au lac de Lynch, et après s'être écoulé dans le lac Blanco, il passe la frontière argentine de la Patagonie et parcoure 85 km pour rejoindre l'océan Atlantique. Le Rio Grande est la meilleure rivière du monde pour la pêche de la truite de mer. Le no-kill y est obligatoire. La pratique a porté ses fruits. En 1983, la moyenne des captures était de 12 truites de mer par semaine d'environ 2,5 kg. En 2002, on atteint 36 truites de mer par semaine pour un poids moyen de 5 kg et les chances de prendre une truite de mer de près de 10 kg pendant la semaine sont importantes ! Le record à battre de la plus grosse prise sur une canne à mouche est 16 kg !

Le Rio Gallegos nait de la confluence de deux rivières, la Rubens, et la Penitente, à 300 km en amont de l'océan Atlantique. Son débit et sa largeur augmente de manière conséquente avec l'apport de la rivière Zurdo et du Rio Chico. Au niveau de Santé Croz, le Gallegos est une rivière très large avec de nombreux pools bien définis et de beaux courants. On pêche en wadding assez aisément avec quelques secteurs plus rapides et rocheux. Comme sur le Rio Grande, il y a peu d'arbres bordant la rivière et la pêche avec une canne à une main ou à deux mains est très facile et productive. Là aussi, ce sont les truites de mer qui attirent les pêcheurs.

SE RENSEIGNER / SE FAIRE GUIDERHaut de page
SE RESTAURERHaut de page

La cuisine argentine est renommée pour ses grillages, les fameux asados, et sa viande rouge tendre et toujours généreusement servie. En Terre de Feu, le plat traditionnel est la centolla, l'araignée de mer.
Parmi les plats typiques on trouve le fromage cuit au gril), le beignets farcis de viande, de poulet, de maïs, de jambon, les escalopes de boeuf à la milanese (si, si !), des tomates sous toutes leurs formes. Dans les familles les pommes de terres frites (papas fritas) sont incontournables. Les Argentins sont friands de douceurs et particulièrement de dulce de leche, une sorte de confiture de lait. Ils rivalisent avec les italiens pour les glaces et... les pizzas. N'oubliez pas de tester les alfajores, petits gâteaux de maïzena au dulce de leche, enrobés de sucre glace ou de chocolat. Quant à la boisson nationale, c'est le maté, une infusion tonique que les argentins boivent à toute heure de la journée. On boit aussi du licuado, une boisson à base de lait et de fruits, principalement à la banane, à la pêche. Et bien entendu de très bons vins... d'Argentine.

Le piranha dans l'assiette

Ne pas se fier à sa morphologie sans élégance et à son sourire carnassier ! Le piranha est un poisson d'une grande délicatesse gustative et d'une subtile saveur. Sa chair est ferme, sans arrêtes, et étonnamment goûteuse pour un poisson d'eau douce. Il faut croire que son régime protéique lui convient bien ! Certaines espèces de piranhas sont en vente sur les étals des marchés de poissons dans les grandes villes amazoniennes comme Manaus. Mais la meilleure façon de le consommer reste encore de faire une expédition de pêche dans la jungle. Les guides vous prépareront alors ce poisson sur un feu de bois, façon simple et agréable de cuisiner en valorisant la chair du poisson, excellente par elle-même.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis