Le guide : PECHE : Suède

Suède

La Suède est un pays scandinave du nord de l'Europe, situé entre la Norvège et la Finlande, bordé par la mer Baltique et le golfe de Botnie. Ce pays, en fait un royaume, jouit d'un climat relativement tempéré en dépit de sa situation septentrionale, du fait de l'action du Gulf Stream. La longueur du littoral contribue à accentuer cette douceur. Le pays est très riche en lacs dont certains, comme le Vänern et le Vättern sont parmi les plus grands d'Europe. Riche en îles aussi : Gotland et Öland, dans la Mer Baltique, sont les deux plus grandes et forment chacune une province propre. Les côtes suédoises très découpées abritent de très nombreux de petits golfes (des fjärdar) et de nombreux îlots qui forment parfois de vrais archipels, comme ceux de Stockholm et de Göteborg.

L'ouverture du pont d'Öresund en 2000 a rendu possible le trajet continu entre le continent et la Suède. Ce pont/tunnel de 16 km de long relie la capitale danoise Copenhague à la troisième ville de Suède, Malmö.

Depuis la France, vous pouvez prendre le train, le bus ou le ferry.

En car : avec Eurolines (Bagnolet), plusieurs départs par semaine vers Göteborg et Stockholm. Paris/Stockholm (environ 26h), Paris/Göteborg (environ 21 h).

En voiture : il vous faudra prendre un ou plusieurs bacs avec votre véhicule pour rejoindre la Suède, en venant, par exemple, depuis l'Allemagne ou le Danemark.

En avion : la SAS Scandinavian Airlines propose 3 vols directs quotidiens de Paris/Roissy à Stockholm, un vol plusieurs fois par semaine au départ de Nice ainsi que des liaisons quotidiennes, via Copenhague, au départ de Nice et de Lyon. Air France assure des liaisons vers Stockholm et Göteborg au départ de Paris/Roissy et de la province. La compagnie low cost Ryanair assure la liaison Paris/Beauvais-Stockholm/Skavsta deux fois par jour et Paris/Vatry-Stockholm/Skavsta 3 fois par semaine. La compagnie assure également les liaisons Paris-Göteborg, Marseille-Malmö, Marseille-Göteborg et Biarritz-Stockholm. La compagnie locale low cost Norwegian propose également plusieurs départs par semaine Nice-Stockholm et Nice-Göteborg.

En bateau de plaisance : si vous arrivez avec votre bateau en Suède vous devez accoster dans un port ayant un service douanier. Des informations relatives à la douane sont accessibles sur le site de la douane suédoise, Tullverket.

Se déplacer en Suède

De bonnes routes, des trains très confortables, un système de cars bien développé, plusieurs aéroports régionaux... Il est facile de se déplacer en Suède. On peut facilement aller du sud au nord du pays en voiture ou en camping-car en profitant d'un réseau de routes et d'autoroutes bien entretenu.

Formalités

Si vous êtes ressortissant d'un pays de la communauté européenne, un passeport, un permis de conduire ou une carte d'identité en cours de validité suffisent pour séjourner jusqu'à trois mois en Suède.

LES DIFFÉRENTS SPOTSHaut de page

Kaitum, Mörrum, Tjuonajokk, Västervik ou Albacken sont des noms exotiques bien connus des mordus de pêche sportive, de brochets géants, de saumons, truites et ombres sauvages. La pêche est un sport national dans ce pays ! Et les touristes pêcheurs n'ont aucun mal - la barrière de la langue restant le seul obstacle ! - à trouver des amateurs prêts à les conseiller. La Suède qui s'étire, du nord au sud, sur 1 570 km et, d'est en ouest, sur 500 km, soit 450 000 km², est un pays d'eau. Jugez plutôt : 96 000 lacs et des cours d'eau innombrables, soit 40 000 km² d'eaux intérieures, 150 000 îles et 7 624 km de côtes. Les pêcheurs ont le choix ! Ils peuvent se rendre dans le nord de la Laponie au pays du soleil de minuit, aux paysages inoubliables, des hautes montagnes à l'ouest jusqu'au golfe de Botnie. Les montagnes sont parsemées de lacs regorgeant de truites. Les rivières et leurs affluents ne sont pas en reste. Les pêcheurs peuvent aussi descendre au sud, rester au centre, aller sur les côtes, dans les îles, aux embouchures des fleuves où les saumons remontent les cours d'eau.

Etirée en longueur du nord au sud, la Suède affiche plusieurs zones climatiques et la saison de la pêche varie selon les régions. Au Sud, caractérisé par des paysages plats et verdoyants, on peut pêcher à longueur d'année sur le littoral ainsi que dans les lacs et les rivières près des côtes ou dans l'intérieur du pays. Dans le centre du pays, dominé par des forêts imposantes, la saison s'étale généralement d'avril à novembre. Enfin, en Laponie et dans le nord du pays, on pêche de mai à octobre. Si la pêche sportive manuelle est libre le long des côtes suédoises, dans les grands lacs ainsi que dans le centre ville de Stockholm, les 60 000 autres " eaux de pêche ", nécessite l'achat d'une carte de pêche dont le prix varie d'une région à l'autre, entre 8 € et 30 €. L'office de tourisme local vous informe. Généralement, plus les eaux sont poissonneuses, plus le prix de la carte est élevé.

Pêcher version junior

Pour les pêcheurs, la pêche est, bien entendu, l'argument premier d'un séjour en Suède. C'est aussi une possibilité de distraire les enfants lors d'un séjour touristique ! Un permis de pêche d'une journée pour toute la famille coûte moins qu'un kilo de saumon frais et qui sait, un de vos enfants tirera peut-être le gros lot. Mais eux ne se soucient guère de la taille du poisson, du moins dans un premier temps. L'important est d'en sortir de l'eau le plus possible. Que d'émotion et de souvenirs ! Que vous soyez en randonnée en forêt ou en montagne avec les enfants, dans le nord du pays, ou que vous séjourniez dans un chalet au bord d'un lac ou au bord de la mer, dans le sud, à l'est ou à l'ouest du pays, il sera facile d'organiser, avec les professionnels du tourisme sur place, une matinée ou un après-midi à la pêche. Pour appâter les enfants, dites-leur que la Suède compte trente-sept espèces de poissons et qu'ils ont toutes les chances d'attraper de la perche, du gardon et de la carpe, pratiquement dans toutes les cours d'eau et plans d'eau de Suède.

Pêche urbaine à StockholmHaut de page

La pêche sportive en pleine ville ? C'est en Suède évidemment. Stockholm, Göteborg et Malmö offrent d'excellentes possibilités. À Stockholm, vous pouvez pêcher au coeur même de la ville. À Rosenbad par exemple, entre les ponts Riksbron et Vasabron. Deux ponts relient le centre de Stockholm à Gamla Stan, la vieille ville. Là, vous avez des chances d'attraper du saumon, de la truite saumonée et des espèces d'eau douce. Au printemps et en été, tôt le matin, des pêcheurs passionnés s'alignent le long des berges de Strömgatan, au pied de la résidence du premier ministre suédois. On trouve un autre bon coin de pêche derrière le bâtiment du parlement, près du pont Stallbron, à juger par le nombre de cannes alignées.

Côte OuestHaut de page

Sur la côte ouest, la région de Göteborg regorge de lieux de pêche. Et si vous louez un bateau de pêche, le capitaine vous amènera dans des zones poissonneuses au large des côtes et au milieu de l'archipel où vous prendrez peut-être du loup, de la morue, du merlu ou encore du maquereau. À l'intérieur des terres, on dénombre plus de cinquante lieux de pêche en eau douce : fleuves, rivières et lacs. La truite brune est présente dans les lacs des environs de Göteborg. La pêche à la morue est favorable au printemps et à l'automne. La truite de mer se pêchera elle plutôt en avril. Les maquereaux se pêchent tout au long de l'été. Et tout au long de l'année, vous pourrez vous remplir les yeux et les narines de l'atmosphère maritime en visitant Göteborgs Fiskehamn, le plus grand marché aux poissons de Suède.

À Malmö, sur la côte au sud de Stokholm, il faut mentionner Björkdammen et Sallerups dam, deux étangs situés à quelques encablures du centre. Vous pouvez aussi vous poster au pied du pont d'Öresund, vous attraperez des truites. La truite et la perche sont également présentes dans la rivière Segeån. Limhamn, Cementhamnen et Oljehamnen sont d'autres lieux de pêche qui méritent d'être essayés. Sur la côte sud, la pêche à la truite débute en janvier et culmine en avril. La pêche au brochet commence alors et continue tout au long de l'automne. De manière générale, dans les lacs et les étangs du sud de la Suède, la pêche à la truite et au brochet est meilleure au printemps et en automne. Durant l'été, ce sont les sandres et les poissons blancs qui sont les plus attractifs. Au centre de la Suède, la saison commence généralement plus tard et finit plus tôt qu'au sud du pays.

En LaponieHaut de page

Le père Noël aime-t-il le poisson ? Toujours est-il qu'au pays des rennes et du père Noël, du soleil de minuit, des plateaux déserts et des sommets couverts de neige, on trouve de multiples spots de pêche de qualité qui séduisent les plus intrépides. La Laponie est de longue date une région de rêve pour les pêcheurs expérimentés. Aujourd'hui désenclavée, équipée pour l'accueil des touristes, elle est aussi devenue une destination pour toute la famille. Les pêcheurs viennent pour le saumon sauvage que l'on trouve dans les rivières de Sima, Tana, Tornio-muonio. En Laponie du Nord, on pêchera dans le grand lac Inari. Un spot mythique. C'est en été que la pêche est vraiment intéressante. Toutefois, on distingue deux saisons : juillet/août pour la pêche à la mouche et mars/avril pour la pêche au trou dans la glace (voir encadré).

Pêcher la rivière Muonio en Laponie

Cette rivière qui matérialise la frontière entre la Finlande et la Suède est réputée pour ses possibilités quant à la pêche de l'ombre. C'est à pied que vous irez pêcher la rivière car les premiers spots ne sont qu'à quelques mètres de votre chalet ! La rivière se divise en plusieurs bras autour de l'île sur laquelle est construit le camp, ce qui multiplie les possibilités de pêche ! Le fleuve est particulièrement approprié pour la pêche à la mouche, mais les pêcheurs au lancer ont toutes leurs chances. Des saumons (de moins en moins en raison de la pêche commerciale dans l'estuaire) et des truites de mer remontent le fleuve Muonio durant 300 kilomètres depuis la mer Arctique. La technique locale de pêche aux saumons est le harling, pratique de pêche du bateau en traîne à la cuiller ou au wobbler. Vous pouvez trouver des guides et des bateaux sur place.

La pêche au trou

Pêche au trou, ice fishing... En Laponie, la technique locale de la pêche au trou est incontournable. Exotique ! Il faut percer avec une tarière dans la neige afin de faire un trou que l'on agrandit avec une pelle pour obtenir un trou de pêche d'un diamètre d'environ 30 cm. Puis, c'est l'installation de la ligne miniature avec un petit moulinet qui permettra de ramener le poisson. La ligne doit être agitée en permanence afin que l'eau ne gèle pas autour du fil, car en moins de quelques minutes le trou à pêche serait vite refermé sur la ligne. Le poisson (généralement affamé !) mord rapidement à l'hameçon. Vous sortez truites et ombres.

SE LOGERHaut de page

Les pêcheurs ont le choix des hébergements. S'ils sont en voiture, ils peuvent chercher le camping le plus proche de leur spot de pêche et en changer autant de fois que de spot. Pour les budgets modestes, la Suède abrite 75 000 terrains de camping, 10 000 chalets et 35 auberges de jeunesse. La formule est idéale pour être au plus près de l'eau et de la nature. Ajoutez à cela un service haut de gamme et le fait que de nombreux sont les campings ouverts toute l'année. La palette va du petit bungalow de camping sans prétention au chalet tout équipé avec cuisine. Certains campings proposent également une formule auberge de jeunesse et des chambres. Pour séjourner dans la plupart des campings suédois, il faut posséder une carte Camping Card Scandinavia/Svenskt Campingkort muni d'un timbre de validité. La carte est gratuite, mais le timbre de validité pour l'année en cours coûte 140 SEK (2011). La carte accélère les formalités d'arrivée et de départ et donne droit à certains avantages tels que assurance contre les accidents durant le séjour dans le camping, entrée à tarif réduit dans certains sites, réductions sur les billets de ferry, dans des magasins, des restaurants, etc. Vous pouvez commander la carte sur le site www.camping.se. Le timbre de validité vous sera vendu au premier camping que vous visiterez.

Dormir dans un « rorbu », une cabane de pêcheur à la suédoise

Le long de la côte norvégienne, particulièrement dans le Finnmark, Troms, Nordland, Trøndelag et le Møre et Romsdal, les rorbu sont très appréciés. Construits à l'origine pour loger les pêcheurs de passage pendant la pêche aux Lofoten, les rorbu accueillent aujourd'hui les vacanciers norvégiens ou étrangers, et particulièrement les touristes pêcheurs. Il est recommandé de réserver longtemps à l'avance, surtout pour les mois de juillet et août. Passer ses vacances dans un rorbu, c'est découvrir de l'intérieur de petits villages de pêche pittoresques. Les possibilités de pêcher ne manquent pas, soit seul, soit avec d'autres, à bord d'un bateau de pêche local. La plupart des rorbu sont des hébergements indépendants, avec une salle de séjour/cuisine, une salle de bains avec douche et au moins une chambre. Ils bénéficient souvent d'une isolation thermique renforcée, afin de pouvoir être utilisés toute l'année. Leur taille et leur confort varient beaucoup, certains étant très anciens, d'autres nouvellement construits. Si vous êtes prêt à payer un peu plus, vous pouvez avoir un rorbu avec tous les équipements modernes et même un spa extérieur.
On trouve un rorbu de deux chambres à partir de 90 € par nuit. Dans la plupart des rorbu, le prix s'entend par rorbu et non pas par personne. Généralement, vous devrez payer un supplément pour les draps et les serviettes. Venez avec votre duvet !

Louer un phare !

Dans les années 1990, les phares ont été peu à peu automatisés et par conséquence, désertés de leurs gardiens. Aujourd'hui, sur les côtes suédoises, une cinquantaine de phares historiques ont été réhabilités pour accueillir les touristes. Cette nouvelle vocation offre des lieux exceptionnels d'hébergement. Les adeptes du grand air et du grand large, l'assurance d'une chambre avec vue sur la mer. Une expérience unique ! Vous occupez la maison du gardien où vous avez la possibilité de préparer vos repas. Au phare de Haugjegla à Smøla dans le Nordmøre, vous pouvez passer la nuit dans la tour. Celle-ci peut accueillir jusqu'à 10 personnes.
Dans certains phares vous serez totalement isolés, perchés sur votre rocher " perso ". D'autres phares, à l'orée d'un village, vous permettent de participer à la vie locale. Les petits bourgs côtiers et leurs communautés sont particulièrement hospitaliers. Vous pourrez passer un moment agréable à échanger avec les habitants dans le bar du coin voire organiser une partie de pêche avec un pêcheur local. En tout cas, vous êtes loin des villes et du stress, vivant seulement au rythme de la mer, de ses oiseaux et de ses poissons...

SE RESTAURERHaut de page

Depuis le début des années 2000, les chefs suédois rivalisent d'inventivité et de talent, et collectionnent les prix internationaux. Désormais, les tables étoilées du pays séduisent les critiques du monde entier. La gastronomie suédoise intègre des influences et des ingrédients venus des quatre coins du monde. D'ailleurs, en Suède, on trouve des kebabs et des sushis aussi bien que les plats traditionnels, dont les fameuses boulettes de viande bien connues des habitués des magasins Ikéa ! D'autres spécialisés suédoises sont moins connues, comme les oeufs d'ablette de Kalix, et plus abordables sur place, comme les fromages régionaux et le homard. Stockholm est désormais reconnue comme une métropole culinaire très dynamique et de nombreux restaurants invitent à des haltes vraiment très agréables. On peut y appréciez la cuisine suédoise, la cuisine ethnique, voire un mélange des deux. Et lors de vos séjours de pêche avec hébergement dans les villages, vous vous régalerez d'une cuisine familiale saine et savoureuse. Bien entendu, les poissons dont le saumon et particulièrement le saumon fumé, occuperont une place de choix dans vos assiettes.

La cuisine traditionnelle

Chaque saison s'accompagne de festivités, de traditions et de plats, pâtisseries et boissons propres. La cuisine traditionnelle suédoise est née de la conjonction entre les hivers rigoureux et le grand soleil de l'été. Et les plaisirs de la table aident à affronter un long hiver. Des plats chauds réconfortants de hiver aux gâteaux aux saveurs estivales, la cuisine traditionnelle valorise l'abondance de matières premières locales : poissons, volaille, agneau, boeuf, veau, gibier, champignons, airelles, myrtilles, mûres arctiques... Les méthodes de conservation séculaires - fumer, fermenter, saler, sécher, mariner, stériliser - apportent leurs arômes et saveurs propres. La cuisine traditionnelle suédoise est à la fois nourrissante et savoureuse. Les plats présentés ici sont des exemples de bonne cuisine bourgeoise - des classiques pour la table familiale, et parfois aussi pour le smörgåsbord, le fameux buffet suédois. Le délicieux Gravad lax, ou gravlax en abrégé, saumon mariné, a toujours sa place sur le smörgåsbord, mais on fait peut-être mieux justice à sa fine saveur en prenant quelques minces tranches pour les déguster sans rien d'autre. Il est aussi parfait en entrée. Le saumon mariné se sert de préférence avec une sauce à la moutarde d'origine française. De même que le hareng, le saumon mariné éveillait autrefois la méfiance des touristes. Aujourd'hui, cette délicatesse salée-sucrée au parfum d'aneth est appréciée dans le monde entier. Il y a aussi le rituel de l'invitation au café accompagné de tendres brioches, au safran, au beurre, au sucre, aux raisins secs et à la cannelle.
Bon appétit ! Smaklig måltid !

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis