Le guide : PECHE : FRANCHE-COMTÉ – De Vesoul au plateau des Mille étangs (70)

FRANCHE-COMTÉ – De Vesoul au plateau des Mille étangs (70)

Département de Franche-Comté, la Haute-Saône est une destination champêtre et paisible, propice à la promenade en forêt, le long des cours d'eau, sur les berges des lacs et des étangs, y compris en été où la température reste agréable alors que la canicule sévit ailleurs... Mondialement connu pour abriter la chapelle érigée par Le Corbusier en 1955, à Ronchamp, la région arbore également un riche patrimoine historique, particulièrement en ce qui concerne les XVIIIe et XIXe siècles, période faste pour ce territoire : églises avec leurs retables classiques ou baroques, bâtiments et ouvrages publics, châteaux et demeures de charme... Quant à la Saône même, c'est une rivière très appréciée pour qualité de ses paysages et pour son environnement, tant par les pêcheurs et par les touristes fluviaux. Ainsi les pêcheurs à l'affût sur les berges voient glisser les péniches qui ajoutent au charme ambiant. Parmi les joyaux naturels de la région, on peut aussi citer le plateau des Mille Etangs. Au patrimoine local et aux joies de la pêche s'ajoute... une table de terroir tout à fait réjouissante. Vous descendrez à Vesoul, la charmante petite capitale du département. Sur l'air de la chanson de Jacques Brel qui colle toujours à la peau de la ville... vous voulez voir Vesoul ? C'est, en tout cas, un camp de base judicieux. Vesoul est au centre même du département et à proximité de plusieurs spots intéressants pour pêcher en rivière ou dans des plans d'eau.

Vesoul, la charmante petite capitale de la Haute-Saône, se situe au croisement des RN 19 et 57, mais également sur la ligne SNCF Paris-Bâle. Ceux qui possède leur avion privé peuvent arriver par les airs... A l'orée de la ville, sur le plateau de Frotey : aérodrome de Vesoul-Frotey.

LES DIFFÉRENTS SPOTSHaut de page

Le département de la Haute-Saône et les Vosges saôniennes se caractérisent par une grande diversité halieutique. Leurs nombreux petits cours d'eau offrent de multiples opportunités aux amateurs de pêche en eaux vives. La beauté des sites et la richesse en salmonidés des ruisseaux sous-vosgiens sont de nature à satisfaire les pêcheurs les plus exigents. Les pêcheurs de friture et de carnassiers trouvent également des sites exceptionnels dans les petites rivières de plaine, l'Ognon, la Saône, la Lanterne et de nombreux plans d'eau. La réciprocité est la règle quasi-générale dans le département, la Fédération 70 qui adhére à l'Entente Halieutique du Grand Ouest (EHGO) offre sans supplément tous ses plus beaux parcours aux pêcheurs de quelque soixante départements.

Parcours carpe de nuit

Les carpistes apprécient la destination ! La Haute-Saône, dont le secteur autour de Vesoul, compte de nombreux postes de pêche à la carpe et nuit et ceux-si s'étoffent presque chaque année de nouveaux sites. On peut citer :

la commune de Port-sur-Saône et celle de Ferrières-les-Scey : sur la Saône 50 mètres en aval de la ligne à haute tension face à l'île Gilley (limite amont de l'AAPPMA) jusqu'à 150 mètres en amont du barrage de Vauchoux sur une distance de 3 200 mètres ;

les communes de Traves-Ovanches et Chantes : du pont de Traves jusqu'à la jonction de la Saône et du canal Saint Albin, depuis le rive droite sur une distance de 5 000 mètres ;

les communes de Vaivre et Montoille : sur le lac Vaivre-Vesoul, de la passerelle vers le camping en zone A jusqu'à la réserve écologique dite zone C. Amorçage du bord uniquement ;

et la commune de Traves (nouveau parcours 2011) : sur la Saône, rive gauche, au droit de la propriété Thabussot (Parc de loisir Saône Valley) et à l'intérieur de la propriété soit une distance de 400 mètres environ.

L'étang du Châtelet, un plan d'eau fédédral

Depuis janvier 2011, la fédération de pêche 70 a pris en charge la location d'un nouveau plan d'eau d'une superficie de 10 ha situé sur la commune de Citers. Celui-ci se trouve sur un site agréable entouré de forêts. La réglementation en vigueur est celle de la deuxième catégorie piscicole. Un règlement intérieur est rédigé sur place et vous pouvez en prendre connaissance sur le site de la Fédération dans la rubrique " Où pêcher ? " au chapitre de l'A.A.P.P.M.A. Breuchin Haute-Lanterne. Ce plan d'eau est dédié à la pêche aux carnassiers afin d'élargir les possibilités des pêcheurs en leur proposant un autre type de pêche sur ce secteur où la majorité des parcours sont en première catégorie piscicole. En effet, il n'existe pas encore de parcours carnassiers en plan d'eau sur notre département. En effet, cette pêche est de plus en plus recherchée. Pendant la fermeture du brochet et du sandre, vous pourrez pêcher principalement de la carpe, du gardon, de la perche... Puis à partir du 1er Mai, date d'ouverture de brochet et du sandre, vous pourrez vous attaquer à ces carnassiers.
Prudence : l'étang du Châtelet est situé au coeur de la forêt communale de Citers. De ce fait, des battues au grand gibier se déroulent dans ce secteur tous les dimanches durant la période de chasse. Ces battues seront matérialisées par des panneaux afin de prévenir les promeneurs et les pêcheurs de la présence de chasseurs dans cette zone.
Depuis Lure : prendre la D64 en direction de Luxeuil puis prendre la sortie Citers. Ensuite : première à droite et tout de suite à gauche, prendre le chemin non goudronné qui part dans le bois. Suivre ce chemin sur environ 1,5 km. L'étang se trouve ensuite sur la droite.
Depuis Luxeuil : prendre la D64 (2 voies) en direction de Lure, puis prendre la sortie Citers. Ensuite, au rond-point prendre la sortie de gauche afin de repasser sous la D64. Puis : première à gauche et prendre tout de suite le chemin non goudronné qui part dans le bois (sur la gauche également).

Le lac de VaivreHaut de page

A 3 km du centre-ville de Vesoul, ce grand lac artificiel créé en 1976, s'étend sur 95 ha. Intégré à la zone de loisirs de Vesoul-Vaivre, c'est un lac peu profond, essentiellement vaseux, avec toutefois quelques fonds rocheux, notamment sur le secteur de carpe de nuit qui a été ré-ouvert en 2008.

En ce qui concerne la richesse piscicole, on y trouve beaucoup de poissons blancs, brèmes, sandres, perches, brochets, carpes, silures, anguilles et encore quelques poissons chats. Si l'on a déjà sorti des carpes de 20 kg, la moyenne des prises est plutôt aux alentours de 9 kg. Le lac a également offert deux silures dépassant les deux mètres. Ce lac est très intéressant à pêcher. On peut y réaliser de belles pêches à l'anglaise. Seul bémol : l'affluence en été, car le sentier du tour du lac est très emprunté par les promeneurs. Mieux vaut donc éviter si possible la pleine saison estivale.

La SaôneHaut de page

La Saône est le cours d'eau majeur du département. Après une dizaine de kilomètres en domaine privé entre la limite des Vosges et Corre, la Saône, dès la confluence du Coney, appartient au domaine public fluvial jusqu'à sa sortie du département (150 km de cours). Au long de ce chemin, elle s'enrichit de confluences majeures qui enflent ses eaux et forment un quasi fleuve puissant et langoureux. D'un bout à l'autre du département, ce sont près de trente espèces que l'on peut côtoyer dans les longs méandres et les bras morts : poissons blancs, carnassiers (brochets, sandres et silures en nette progression). Au nord, Jussey, village pittoresque avec ses fontaines, en aval, Port-Sur-Saône et Scey-Sur-Saône et leurs ports fluviaux, offrent notamment de beaux spots pour la pêche de l'anguille. Au sud, à la limite de la Côte d'Or, Gray, 2ème AAPPMA du département, propose la location de bateaux.

Techniques à privilégier : la dandine et le manié pour le carnassier (perche). Pour rejoindre ce spot : D13 jusqu'à Gray, RN19 jusqu'à Port-Sur-Saône, puis D23 jusqu'à Scey-Sur-Saône, et enfin D3 jusqu'à Jussey.

A noter : 20 associations réciprocitaires s'égrènent le long de la Saône. Attention chaque barrage, écluse ou porte de garde induit l'existence d'une interdiction de pêche. Ouverture brochet/sandre : en janvier et de mi-mai à fin décembre.

La LanterneHaut de page

La Lanterne coule au nord-est de la Haute-Saône. Elle prend sa source à Lanterne-Les-Armonts et se jette dans la Saône à Conflandey après 70 km. Son bassin versant est assez conséquent, c'est le second du département après celui de l'Ognon. Elle reçoit de nombreux affluents dont le Breuchin, la Combeauté, la Semouse. La Lanterne abrite de nombreuses espèces de poissons : la truite, l'ombre, le brochet, le sandre, la perche et de nombreux poissons blancs. Elle arrose les localités de la Chapelle-Les-Luxeuil, Conflans-Sur-Lanterne, Faverney, Amoncourt... et offre une succession de zones de calmes et de courants rapides en raison de nombreux changements de pentes. Techniques à privilégier : la dandine, le manié et le vif pour le carnassier, mais aussi la pêche au coup.

Pour accéder à la partie située en 1e catégorie : D137 de Melisey à Luxeuil, puis D64 de Lure jusqu'à Luxeuil. Pour la partie située en 1e, puis 2e catégorie : D28 de Luxeuil à Faverney, puis D271 jusqu'à Amoncourt, D56 de Port-Sur-Saône à Conflandey et enfin D434 jusqu'à Faverney.

A noter : le printemps et l'automne sont les périodes les plus propices (manque d'eau en été depuis quelques années). Ouverture en 1e catégorie : de mi-mars à fin septembre (sauf pour l'ombre commun, à partir de fin mai seulement). Ouverture en 2e catégorie : toute l'année (sauf pour les brochets et sandres).

Plateau des Mille étangsHaut de page

Un peu plus loin, à une quarantaine de kilomètres de Vesoul, on trouve le beau plateau des Milles étangs. Le domaine piscicole cette région est très varié. Sa position en amont de bassin versant de plusieurs affluents de la Saône (l'Ognon, le Breuchin, la Lanterne), classés en première catégorie, garantit une bonne qualité des eaux illustrées par la présence d'espèce très sensibles : l'écrevisse à pattes blanches, le chabot, la truite fario... Les ambiances ressenties le long de ces petites rivières des versants occidentaux des Vosges saônoises sont à la fois mystérieuses et reposantes. On glisse en sous-bois sur un tapis de feuilles mortes dans une bonne odeur d'humus. Un peu plus en aval, l'Ognon s'assagit et prend de l'ampleur pour devenir une rivière à carnassiers dont la renommée dépasse largement les frontières de la Franche-Comté. De très gros brochets y sont pris chaque année. D'ailleurs, l'Ognon est répertorié par le magasine Pêche Mouche parmi les " 100 meilleures rivières françaises ". Si on connait cette rivière mythique pour les pêcheurs de carnassiers dans sa partie aval, on sait moins que l'Ognon est une belle rivière à salmonidés dans sa partie amont, vers Lure. De Mélisey à Villersexel, de beaux parcours se succèdent, richement peuplé en truites et ombres. La pêche est intéressante en juillet, un peu moins en août, en nymphe et même en sèche. Les mouches efficaces sont les classiques de Franche-Comté ainsi que les oreilles de lièvre et les petits palmers gris.

SE RESTAURERHaut de page
Carpe en meurette

Il n'y a pas que le vin blanc qui sied au poisson. Voici une recette traditionnelle de Haute-Saône dans laquelle la carpe se marie au vin rouge. Celle-ci était commune sur le plateau des Mille étangs. On cassait parfois des oeufs dans la sauce pour les enfants qui n'aimaient pas la carpe...

Ingrédients : une carpe de 2 kg, 100 g de lard, 2 gros oignons, 1 filet d'huile, du beurre, 80 g de farine, 2 gousses d'ail, 1,5 l de vin rouge, thym, laurier, sel, poivre.

Préparation : écailler, vider, laver soigneusement la carpe. La couper en tronçons de 3 bons centimètres. Eplucher et hacher séparément les oignons et l'ail. Détailler le lard en fins lardons. Dans une casserolle, mettre un gros dé de beurre et le filet d'huile, faire revenir lard et oignons sans roussir, fariner et blondir un peu, ajouter l'ail et le vin rouge, laisser bouillir et flamber, puis ajouter thym, laurier, sel, poivre et continuer la cuisson à découvert pendant une dizaine de minutes. Ajouter les tronçons de carpe et cuire très doucement pendant 20 minutes. Dresser et garnir de croûtons frottés à l'ail.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis