Le guide : NATURISME : Espagne

Espagne

L'Espagne est l'un des grands pays naturistes européens.

Durant l'ère franquiste, non seulement "toute manifestation de nudité", y compris le maillot de bain deux pièces pour les femmes ou le slip pour les hommes - on croit ne pas avoir bien lu, mais cela figurait dans la loi de 1957 ! -, ainsi que se tenir par la main dans la rue, s'embrasser en public, tout cela était considéré comme "grave offense à la morale publique", "objet de scandale" et passible de sanctions. Toute cette législation rétrograde fut jetée aux orties lorsque l'Espagne s'ouvrit à la démocratie et à l'Europe. L'Espagne est désormais une destination phare pour le naturisme européen.

Ces articles imposés sous Franco furent déclarés contraires à la constitution, et cessèrent donc d'être appliqués, puis le Nouveau Code Pénal, promulgué en 1995, mentionne simplement que "l'ancien article 431 est aboli".

Si l'article interdisant la nudité est aboli, c'est donc a contrario que la nudité est autorisée, et la fédération espagnole de naturisme insiste sur l'intérêt de bien faire connaître ces dispositions légales. D'autant plus que l'Espagne réprime bien l'exhibition sexuelle, parfaitement et clairement définie comme des "actes sexuels en public" ou des "actes lubriques ou provocations obscènes". Il n'y a pas de confusion possible, la nudité n'est pas répréhensible, et l'exhibition est poursuivie - avec amendes et peines de prison du même ordre que le Code Pénal français.

C'est donc en toute tranquillité que les naturistes pourront se dévêtir en Espagne dans tout lieu propice.

Selon la loi, il n'y a pas de lieu naturiste ou de lieu textile, en pratique, une répartition de fait s'est établie. D'un côté, les plages textiles, c'est-à-dire les plages urbanisées à quelques exceptions (les côtes espagnoles ayant été malheureusement fortement bétonnées, dans beaucoup de régions il vous faudra chercher votre coin tranquille pour échapper aux "usines à bronzer"). De l'autre, les plages naturistes - en général, la plupart des plages sauvages.

Une répartition du même ordre s'est établie sur les bords de lacs ou rivières, y compris dans certains jardins publics etc., tandis que des horaires naturistes ont été institués dans un grand nombre de piscines.

Outre ce naturisme "libre", l'Espagne connaît un grand nombre de clubs et de centres naturistes sur toutes les façades côtières et dans de nombreuses régions de l'intérieur.

Grâce au climat, le naturisme peut se pratiquer non seulement l'été - ce n'est d'ailleurs pas la saison la plus propice, car dès le matin on recherche l'ombre et il est pratiquement impossible de marcher sur du sable aux heures chaudes -, mais aussi dès le début du printemps et jusqu'à la fin de l'automne - et même l'hiver aux Canaries.

L'Espagne offrira des centres naturistes proposant des hébergements en camping, mais aussi en location - bungalows ou appartements -, ainsi que des hôtels.

A noter que dans certains lieux, des hôtels textiles réserveront un espace - piscine, solarium - à la pratique naturiste.

Pour savoir où pratiquer le naturisme, le plus simple est d'aller cliquer sur le site de la fédération espagnole de naturisme : www.naturismo.org

Région par région, ce site répertorie les lieux naturistes, tout en précisant que s'ils indiquent des plages - avec photo des lieux et plan d'accès - ou autres endroits naturistes, cette liste n'est pas limitative puisqu'il est rappelé que " le naturisme est pleinement légal en tout lieu ". Sont donc ainsi mentionnés non les espaces où le naturisme est autorisé, mais les endroits où habituellement on trouve une fréquentation naturiste.

Le lieu le plus important est Vera, en Andalousie, où la plage entièrement naturiste fait 11 km et où l'on trouvera rien moins que 9 campings ou résidences de vacances, mais on trouvera aussi de petits centres en zone rurale. Une destination à conseiller notamment aux périodes de l'année où le climat français ou belge ne permet pas de se dévêtir.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis