Le guide : Naturisme : Un mode de vie

Un mode de vie

L’EQUIPEMENTHaut de page

Vous vous posez peut-être des questions sur des points bien concrets du quotidien en millieu naturiste. Sur les toilettes, les douches, les lavabos, la vaisselle... La classification des campings ne dit pas tout ! Elle n'est pas prévue pour les centres naturistes.

Traditionnellement, les campings se voient attribuer par les préfectures un nombre d'étoiles déterminé par leur classement. Ce classement prend en compte l'équipement des sanitaires, la surface et la densité des emplacements, et la nature de la voirie. Certains de ces critères ne tiennent pas compte des exigences naturistes : ne soyez donc pas surpris si vous rencontrez un camping avec l'équipement d'un 3 ou 4 étoiles, alors qu'il n'en affiche qu'une ou deux.

Bien que la loi de 1993 sur le classement des campings ait prévu des dérogations possibles pour certaines catégories (associatifs, naturistes, etc.), il existe encore des départements qui en exigent l'application littérale. Vous trouverez donc par endroit des sanitaires avec des portes aux douches, des campings peu étoilés parce que la voirie a conservé son revêtement naturel, mais toujours des emplacements beaucoup plus vastes que ceux des campings " non naturistes ", et plus d'espace autour.

Allons-y !

Les toilettes ? Et bien, elles sont on ne peut plus normales. Avec une porte, un siège (sauf pour les amateurs de " sièges à la française " comme disent les Turcs), du papier, un petit balai, une petite poubelle, une chasse d'eau... Ca vous suffit comme description ? Ce n'est pas coutume de déféquer en commun, même si ce fut admis en d'autres temps, dans d'autres lieux.

Les douches : souvent, il y a une grande salle de douche en commun, mixte bien sûr, et parfois une ou plusieurs cabines fermées. À vous de choisir. Il est fort agréable de prendre une douche dans la salle : non seulement on cause avec les voisins, mais on a également plus de place. Vous en prendrez vite l'habitude. Hélas, certains centres n'ont pu obtenir l'autorisation d'avoir une douche commune

Lavabos : toujours - ou presque - communs. Pas de problème particulier.

La vaisselle ? Comme chacun sait, c'est un moment essentiel pour les campeurs, naturistes ou non. Instant privilégié où tout le monde se retrouve.

Le barbecue. C'est une bonne occasion pour se retrouver à plusieurs. Ça commence à deux ou trois, puis d'autres apportent qui une entrée, qui une bonne bouteille, et ça se termine à cinquante dans la bonne humeur. Veillez à ce que cette bonne humeur ne soit pas ternie par des incidents provoqués par des braises, et dites-vous bien qu'un tablier, ça peut être utile ! Parfois, les BBQ personnels sont interdits pour contrer les risques d'incendie.

Le camping-carHaut de page

Vous avez un camping-car et envisagez de vous arrêter dans un camping naturiste ? Bonne idée, beaucoup sont équipés pour vous accueillir (y compris pour la vidange des eaux grises et noires).

Quelle joie ! Plus besoin de tenir les portes verrouillées, de baisser les rideaux sitôt qu'on enlève un tee-shirt, ou, au petit matin, d'aller se contorsionner sous la douche par manque de place... Celle du camping est bien plus vaste et conviviale. Comme vous êtes un bon " camping-cariste ", respectueux de l'environnement, vous vous y sentirez très à l'aise.

Oui, mais... La vie d'un centre naturiste est constituée pour une grande part de rencontres amicales. Si vous ne faites qu'arriver le soir vers 19h pour repartir le lendemain matin sitôt les vidanges faites, vous passerez à côté d'un des aspects les plus agréables du naturisme : la convivialité. Mais si vous décidez de rester ne serait-ce que deux jours, les sourires seront là.

VOTRE CONJOINT(E) EST RETICENT(E) ?Haut de page

Selon les personnalités, la relation au sein du couple, les expériences personnelles antérieures, nous ne pouvons vous livrer une réponse toute faite. Chaque cas est différent. Voici cependant des conseils et mises en garde, fruits de nos expériences personnelles et des témoignages d'autres naturistes.

Recensez les arguments pour ; pas seulement les arguments pour le naturisme en général, mais aussi pour ce qui vous y attire en particulier. Confiez à votre conjoint le plaisir que cela vous apporterait. Informez correctement votre conjoint sur ce qu'est, et ce que n'est pas le naturisme. En lui faisant lire le Petit Futé, par exemple ! Peut-être les réticences tiennent-elles à une idée fausse du naturisme. Surtout, prenez le temps de discuter, en montrant que vous cherchez à comprendre les réticences de votre partenaire. Dans notre société, il faut reconnaître que le naturisme et la nudité en général ne vont pas de soi. On ne fait pas toujours tomber en quelques minutes des conditionnements qui remontent le plus souvent à la petite enfance. Ne cherchez surtout pas à imposer votre point de vue, mais dites en revanche pourquoi cela vous tient à coeur.

Évitez à tout prix d'imposer le fait accompli : réserver sans prévenir que c'est un séjour naturiste, aller sur une plage naturiste sans prévenir... En revanche, on peut chercher à mettre la chance de son côté. Votre conjoint aime les coins isolés, retirés, le grand calme ? Ayez avec vous les brochures des petits campings naturistes ruraux. Votre conjoint veut des vacances actives, avec des activités sportives, culturelles, artisanales ? Documentez-vous sur les grands campings qui offrent parfois plusieurs dizaines d'activités. On peut aussi, lors d'un week-end par exemple, aller juste à côté d'une plage naturiste. Si vous entendez un " tu as vu, ils sont tout nus ", vous pourrez répondre " ils ont l'air d'être très à l'aise et ça doit être super agréable ". Éventuellement, la discussion peut continuer :

- sans doute, mais moi je n'en serais pas capable.

- est-ce si sûr ? Je crois que beaucoup de ceux qui sont nus ici ont dû se dire ça autrefois.

Préparez le terrain ! Vous pouvez y aller progressivement en modifiant insensiblement certaines

pratiques quotidiennes. Par exemple, parce qu'on a en général été éduqué ainsi, la plupart des gens ne sont nus chez eux que dans la chambre ou à la salle de bains. Commencez à " élargir le domaine de la nudité ", petit à petit ; pas en restant nu toute la journée chez vous si votre conjoint n'est pas habitué, mais en le faisant régulièrement. En revanche, ne vous précipitez pas sur vos vêtements au réveil, commencez par exemple à préparer le petit-déjeuner nu dans la cuisine le matin ; ne pas vous habiller immédiatement après votre douche. Parlez incidemment des questions de nudité sans nécessairement parler de naturisme, pour faire tomber des " évidences ".

Où commencer, pour bien commencer ? Dans un endroit bien fréquenté.

Faut-il pour commencer choisir un centre naturiste, ou au contraire une plage où éventuellement le conjoint pourra rester vêtu ? Il n'est pas évident de répondre. Un conseil primordial cependant : informez vous (par le Petit Futé et le site Internet de la FFN www.ffn-naturisme.com) de la bonne fréquentation de l'endroit où vous voulez vous rendre.

Mettez toutes les chances de votre côté : si votre conjoint est prêt à vous faire suffisamment confiance et essayer le naturisme, alors nous conseillons de choisir directement un centre naturiste, vous serez sûr que le naturisme est bien respecté.

Un essai juste pour voir ? Une solution peut être d'aller dans un centre naturiste juste pour un week-end à la fin du printemps, assorti d'un " on y va pour voir, et si ça ne te plaît pas, nous ne resterons pas ". Choisissez - quitte à reporter aux semaines ultérieures - un jour où il fera très beau, cela augmente l'efficacité de la démonstration. Plus il fait chaud, plus les vêtements sont pénibles et la nudité appréciable. Une location en dur pour l'été se réserve longtemps à l'avance, mais si vous êtes campeur, vous pourrez toujours proposer d'aller à tel ou tel endroit, en disant que si votre conjoint n'apprécie pas, eh bien vous ne resterez pas.

La solution du " coin tranquille " peut aussi donner de bons résultats. Par exemple, une petite île sur un lac que vous atteindrez avec un canot pneumatique, certains de ne pas risquer d'être dérangés. Vous pourrez faire tomber le maillot et votre partenaire goûtera alors peut-être également au plaisir de la nudité. Premier pas pour aller ensuite dans un endroit où vous serez avec d'autres personnes nues.

Le maître mot ? Gagnez la confiance de votre partenaire. Oser le naturisme, c'est l'adopter. Ne visez que l'expérience, délimitée dans le temps. Ce sera plus facile pour lui/elle sans la pression d'un séjour complet dans ces conditions. Laissez au plaisir la charge de lui faire passer le point de non-retour.

COMMENT COMMENCER ?Haut de page

Vous êtes tenté par l'expérience ? Oui mais, vais-je oser ? Et si je rencontre quelqu'un que je connais ? Et si mon patron, ma famille, mes collègues l'apprennent ? Pas de panique !

Les débuts sont très variables. Pour certains, c'est très facile. D'autres mettront du temps avant d'être réellement à l'aise. On préfère souvent commencer par une plage naturiste autorisée (voir site FFN www.ffn-naturisme.com, et notre guide à la rubrique Plages). On peut aussi commencer dans un endroit très " familial ", comme un petit centre ou un club, avec des amis ou dans l'anonymat d'un grand centre. Dans tous les cas, vous aimerez la convivialité respectueuse qui y règne, autant que le souffle du vent sur votre peau. Vous prendrez vite l'habitude de rester nu, sans pour autant vous amuser à rester " tout nu tout le temps ", ce qui n'est pas adapté à toutes les activités et à toutes les températures. Vous comprendrez très vite que la nudité n'est pas la seule cause de l'atmosphère sereine et détendue qui règne, mais souvent une conséquence de l'état d'esprit de tous.

Ne craignez pas que cela se sache : dans la plupart des régions de France et d'Europe, le naturisme est fort bien accepté. Vous rencontrerez un jour ou l'autre quelqu'un que vous connaissez, et ce sera une bonne surprise suivie d'une complicité bien agréable.

Vous vous inquiétez pour des petits problèmes physiologiques ? Pour les dames, un cordon qui dépasse ou un slip durant quelques jours ne choque personne. Quant à vous, messieurs, sachez qu'une érection en centre naturiste, c'est extrêmement rare - sauf, parfois, chez quelques adolescents. Problème de seins trop petits ou trop gros, de pénis pas joli, de cellulite ? Vous en verrez d'autres, en toute décontraction, et vous vous apercevrez que vous êtes tout simplement normal... Le regard du naturiste n'est pas pesant : l'acceptation des différences est une des qualités du naturisme.

Vous courez un risque ; malgré tout : celui de ne plus concevoir vos vacances sans au moins un séjour naturiste...

LES ENFANTSHaut de page

Comme toujours avec les enfants, tout peut être très simple comme très compliqué.

Tout d'abord, le naturisme vous place dans une situation particulière. Et toute situation particulière implique un traitement particulier, que ce soit pour aller au ski, passer une semaine sur un voilier, faire de la randonnée en montagne, effectuer un séjour dans une ferme, traverser le Sahara... Il n'est pas certain que vos enfants soient enchantés, suivant les cas, de devoir se harnacher dans des vêtements chauds et lourds, d'être coupés du monde, de porter des grosses chaussures et de beaucoup marcher... Allez-vous tenir un conseil de famille pour ces choix ? Probablement pas.

On peut faire la même chose pour des vacances naturistes. " Cette année, on va à... " - mais dans ce cas, on se pose tout de suite des questions.

Prenons un cas facile : il n'y a pas de tabou de pudeur chez vous (sans pour autant que tout le monde soit tout nu tout le temps), vos enfants n'ont même pas cinq ans, et vous fréquentez parfois des plages naturistes. Aller dans un centre de vacances sera considéré comme normal. Vos enfants bénéficieront d'un cadre idéal pour eux, avec une liberté de rêve.

Carton rougeHaut de page

Si vous voulez vous faire mal voir, et éventuellement vous faire virer, voici quelques conseils :

ne saluez pas les gens que vous croisez dans le centre, après tout, vous ne les connaissez pas !

laissez traîner vos mégots un peu partout... Vous avez payé, vous faites ce que vous voulez, non ?

laissez tonitruer votre poste de radio, surtout le soir ou pendant la sieste, pour en faire profiter tout le monde.

prenez des photos dans le centre.

par beau temps, portez votre plus beau paréo, ou le short que vous venez d'acheter.

roulez à bonne allure en voiture dans le centre pour montrer que vous n'avez pas de temps à perdre.

laissez divaguer votre chien ; s'il fait ses besoins, faites semblant de n'avoir rien vu.

portez des piercings sexuels pour épater tout le monde.

refusez systématiquement de vous asseoir sur une serviette !

monopolisez les infrastructures communes, vous avez payé et ce n'est pas votre faute s'il y en a trop peu.

claquez bruyamment vos portières de voiture pour que tout le monde sache que vous êtes là.

dissimulez-vous constamment derrière vos lunettes de soleil, que vous aurez de préférence choisies réfléchissantes.

dînez tard en faisant beaucoup de bruit, cela prouvera aux autres que vous au moins, vous savez vous amuser.

habillez-vous à la moindre occasion pour montrer à tous que vous connaissez les règles élémentaires du savoir-vivre.

ne vous occupez jamais des enfants des autres, ce n'est pas votre problème !

De façon générale, soyez toujours conscient que ce sont vos vacances, que vous avez payé pour, que vous faites ce que vous voulez, quand vous voulez et où vous voulez, et qu'il est fort important d'arriver très rapidement à en persuader tout votre entourage.

LES CHOSES A SAVOIR…Haut de page
Les pratiques sexuellesHaut de page

Que vous soyez homo, hétéro ou bisexuel vous regarde. Tout ce qu'on vous demande, c'est la discrétion. Laissez votre sexualité à la porte de chez vous, et tout le monde s'en portera très bien...

Tatouages, percings et autres fantaisies…Haut de page

De façon générale, la modification corporelle est peu appréciée en milieu naturiste. Mais on ne saurait reprocher à quelqu'un qui s'est fait tatouer de conserver ses tatouages. L'épilation est considérée par certains comme un gage d'hygiène, et l'on est loin du temps où une simple " taille maillot " faisait hurler. C'est vous que ça regarde. En revanche, les piercings, surtout ceux qui marquent le sexe, sont plutôt mal vus...

Hommes seulsHaut de page

Quelques centres annoncent la couleur : refus des hommes seuls. Ce qui est parfaitement illégal. Certains exigent une adhésion préalable à une fédération, française ou étrangère. On serait tenté de comprendre cette démarche : ouvrir grande la porte aux hommes seuls peut créer à terme un déséquilibre entre hommes et femmes. Pourtant, nous connaissons nombre de célibataires masculins qui vont d'un centre à un autre sans jamais rencontrer le moindre problème. Évidemment, si vous vous présentez sale et mal rasé à la porte d'un centre, en jetant des oeillades salaces à toutes les beautés qui s'y dévoilent, ou encore si vous vous montrez agressif à l'égard du personnel de permanence, vous risquez fort de vous entendre dire : "Il n'y a plus de place". Dans certains cas, on vous laissera entrer, mais sous haute - quoique discrète - surveillance. S'il se révèle que vous venez uniquement pour vous rincer l'oeil et draguer, vous ne resterez pas longtemps. Normal, non ?

Quand vient le soirHaut de page

Sous nos climats, la nuit qui tombe entraîne un net rafraîchissement de la température. On s'habille donc le soir, plus ou moins selon le ressenti de chacun. Certains restaurants demandent d'être habillés pour le dîner, en particulier lorsque le repas est suivi d'une soirée dansante. Mais quel plaisir de se promener nu l'été quand il fait un peu frais !

La poule et l’œufHaut de page

Il y a dans les lieux naturistes une atmosphère bien particulière de calme, de détente, de discrétion, de respect de la nature, que l'on ne rencontre nulle part ailleurs. On remarque très souvent que les gens calmes, détendus et discrets aiment la nature ; la nudité fait que la convivialité et la solidarité s'instaurent très vite entre naturistes.

NATURISME ET HANDICAPHaut de page

Expérience ponctuelle ou art de vivre, le naturisme fait de plus en plus d'adeptes parmi les personnes en situation de handicap. Sans serviette ni maillot de bain, la nudité partagée induit une liberté jamais expérimentée ailleurs. Corps et esprit s'allègent, tout comme le regard des autres, qui ne blesse plus autant. Depuis quelques années, un grand nombre de personnes handicapées se laissent tenter par l'expérience du naturisme, et toutes s'accordent à dire que les sensations de liberté y sont intenses et inoubliables. Certes, se dévêtir pour la première fois, même dans un lieu où c'est la règle, suscite des sentiments contradictoires : plaisir et envie se mêlent à la peur et au doute. Plaisir de gagner en autonomie, d'éviter les contraintes de l'habillage et du déshabillage, envie de respirer à " pleine peau ", de libérer ce corps trop souvent caché et médicalisé. Mais les peurs s'imposent : peur de montrer un corps hors norme, difficultés à assumer le regard de l'autre... Pourtant, une seule chose compte : être tous égaux dans la nudité. C'est pour ces raisons que le naturisme fait de plus en plus d'adeptes parmi les personnes en situation de handicap. S'accepter tel que l'on est, invite les autres à une reconnaissance juste, de soi et de l'autre, par " effet miroir ". Les regards croisés n'expriment alors ni gêne ni curiosité appuyée. Les valeurs naturistes sont des valeurs humaines : respect de soi, respect des autres, tolérance. À noter que certains clubs mènent des actions concrètes pour aménager les accès des plages aux personnes à mobilité réduite.

Arts et naturismeHaut de page

Imaginat, une association artistique et culturelle naturiste

La pratique artistique n'est-elle qu'une démarche individuelle ? Quand les artistes et créateurs partagent une passion qu'ils veulent protéger, les initiatives collectives ne sont pas inutiles. Tel est l'état d'esprit qui guide l'association Imaginat. Créée en 2004 et affiliée à la Fédération Française de Naturisme, elle désire réfléchir sur le Nu artistique et culturel et contribuer à améliorer l'image du Naturisme.

En partenariat avec le Domaine de la Sablière, Imaginat a proposé en mai 2009 à Barjac - 30 - le 1er Festival de mots, d'images et de sons autour du Nu, de la Nature et du Naturisme. Une manifestation originale, vouée à être reconduite, qui trouve son originalité en existant au-delà d'un site naturiste, en accord avec une municipalité partenaire mettant à sa disposition des moyens et des locaux.

Créée sous l'intitulé exact d' " Imaginat‑Club du Soleil Arts et Culture ", l'association regroupe des plasticiens, des dessinateurs, des photographes, des gens de spectacle, des écrivains, des journalistes, des universitaires, amateurs ou professionnels, des gens de culture, créateurs et amateurs d'art, partageant tous une sensibilité naturiste. Tout au long de l'année, à l'aide de leur site Internet ou lors de leurs "Renc'arts Nus", les adhérents contribuent ainsi à définir et actualiser les critères de l'expression artistique et culturelle de sensibilité naturiste, à promouvoir cette culture, voire à sensibiliser aux valeurs naturistes par ces pratiques culturelles et artistiques, dans le milieu naturiste et dans les lieux de culture grand public.

Peuvent adhérer à l'association tous les Naturistes et sympathisants, sans restriction géographique et sans exclusive de pratique artistique, amateurs ou professionnels.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis