Le guide : GUIDE DE L'EXPATRIATION : Scolarisation des enfants

Guide

Scolarisation des enfants

L'éducation de vos enfants est un dossier à traiter en amont de votre installation dans un nouveau pays. En fonction des destinations, les systèmes sont plus ou moins différents de l'Hexagone. Il peut être intéressant de se rapprocher d'organismes spécialisés, afin de mieux se renseigner.

Aller à l’écoleHaut de page
Bourses scolaires de l'AEFE

Des bourses scolaires sont délivrées de la maternelle au lycée. Contactez le service des bourses du consulat de France dans votre pays d'accueil pour savoir comment et quand déposer votre dossier de demande. Les autorités consulaires examinent les demandes de bourse et les présentent auprès de commissions locales des bourses. Les dossiers sont ensuite transmis à l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger, qui attribue de manière définitive les bourses. Vous êtes averti par le consulat de la décision d'attribution ou de rejet de votre demande.

Pour bénéficier d'une bourse, il faut remplir les conditions suivantes :

votre enfant doit être français et être âgé d'au moins 3 ans,

vous devez résider avec lui à l'étranger (au moins vous ou l'autre parent ou le tuteur légal) et être inscrits au registre des Français établis hors de France,

votre enfant doit fréquenter un établissement français homologué, ou à titre dérogatoire, en cas d'absence, d'éloignement ou de capacité insuffisante d'un tel établissement, être inscrit au CNED ou dans un établissement dispensant 50 % minimum d'enseignement français,

vos ressources ne doivent pas dépasser certaines limites, fixées chaque année selon un barème défini en fonction de la situation économique et sociale de chaque pays.

Le cas échéant, vous devez être radié de la CAF car les aides ne sont pas cumulables.

Écoles du pays d’accueilHaut de page

La scolarisation de votre enfant sera grandement facilitée si vous restez dans l'Espace économique européen. Dans ce cas, elle se fait dans les mêmes conditions que celles des autres enfants du pays. Votre enfant doit être placé dans une classe d'un niveau reconnu en France, avec des enfants de son groupe d'âge. Son niveau linguistique ne sera pas une condition pour être scolarisé. Il peut bénéficier, si nécessaire, de cours gratuits de langue afin de l'aider à s'adapter au système scolaire.

Si vous décidez de vivre en dehors d'Europe, il vous faudra vous renseigner sur les conditions spécifiques de chaque pays, tant sur le plan du niveau scolaire que sur les conditions d'admission et les tarifs. L'école gratuite est un privilège qui n'est pas commun à tous les pays !

Dans toutes les grandes métropoles étrangères - plus particulièrement en Europe et aux Etats-Unis -, des établissements internationaux accueillent les élèves étrangers. Ils permettent aux enfants de suivre un enseignement dans la langue du pays et d'être immergés dans la culture locale. Cependant, les programmes dispensés ne sont pas des programmes français et, d'un établissement à l'autre, les niveaux peuvent être très différents.

Tourisme solidaire - Education - Ecole.
Tourisme solidaire - Education - Ecole.
Établissements français à l’étrangerHaut de page
Solutions de garde pour les jeunes enfants

En France, divers modes de garde (crèche, halte-garderie, assistante maternelle, garde partagée...) sont proposés pour les très jeunes enfants. A l'étranger, l'offre est souvent plus restreinte, et les modes de fonctionnement varient beaucoup d'un pays à l'autre. Renseignez-vous en amont du départ sur les solutions disponibles dans votre pays de destination. Dans de nombreux pays, les structures publiques d'accueil collectif, de type crèches ou jardins d'enfants, sont gérées à l'échelon municipal, c'est donc auprès des services de votre future ville de résidence qu'il convient de vous renseigner ou directement auprès des structures privées d'accueil d'enfants quand elles existent. Dans le cas d'une garde à domicile, il convient de s'assurer du bon respect de la législation locale (droit du travail, droit au séjour notamment).

Le système éducatif français rayonne dans le monde entier. Il y est incarné par 494 établissements scolaires, répartis dans 136 pays et accueillant près de 340 000 élèves. Certains sont homologués par l'Etat, qui reconnaît l'adoption du programme officiel et de l'organisation française. Les établissements sont regroupés en réseaux. Outre l'Alliance française, d'autres structures promeuvent l'éducation française à l'étranger.

Conditions d’admissionHaut de page

Pour inscrire votre enfant, vous devez contacter directement l'établissement choisi. Toutes les coordonnées sont disponibles sur le site de l'AEFE.

La demande est ensuite à envoyer par courrier ou mail au chef d'établissement en précisant l'âge, la classe souhaitée, la date prévue pour le début de la scolarisation dans l'établissement ainsi que la classe et l'établissement fréquentés précédemment. N'attendez pas le dernier moment car certains établissements ont atteint leur capacité d'accueil et peuvent instaurer des listes d'attente.

En fonction des établissements, des conditions d'admission spécifiques peuvent s'ajouter aux générales présentées ici.

La scolarité dans ces établissements est payante. Les frais de scolarité moyens sont de 4 900 € par an avec des écarts très importants en fonction des pays (de moins de 1 000 € à plus de 25 000 € par an).

Étudier à distance avec le CNEDHaut de page

S'il n'y a pas d'établissement français dans votre pays d'accueil, que les établissements locaux ne vous conviennent pas - ou qu'ils ne dispensent pas de cours de français, vous pouvez inscrire votre enfant au CNED. Cela lui permettra de suivre le même cursus qu'en France, à distance, de passer les diplômes français, et de prétendre à des bourses scolaires.

Passer le baccalauréat à l’étrangerHaut de page

Chaque année, environ 40 000 élèves décrochent le Bac International ou IB dans le monde entier. L'appellation Baccalauréat International caractérise à la fois un diplôme spécifique de fin d'études secondaires et une marque déposée (Baccalauréat International®), qui s'applique à l'ensemble du cursus spécifique d'études, de la maternelle à la fin des études secondaires. En 2017, environ 3 500 établissements, répartis sur 150 pays, proposent ce diplôme. Près d'un million d'élèves suivent ce cursus particulier. Quatre pays regroupent chacun plus de 100 de ces établissements : les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni et l'Australie.

Études supérieures à l’étrangerHaut de page

Outre les programmes d'échanges internationaux type Erasmus, vos enfants ont la possibilité d'étudier à l'étranger en contactant directement les établissements visés. Ne perdez pas de vue que l'enseignement supérieur français est presque gratuit (en moyenne 184 € par an), ce qui n'est pas le cas dans les autres pays. A titre d'exemple, comptez 1 100 € pour une année dans une université espagnole, 10 000 € pour une université anglaise et 25 000 € pour une université américaine.

Avis