Le guide thématique Petit Futé France à cheval : Midi-Pyrénées - Languedoc-Roussillon

Midi-Pyrénées - Languedoc-Roussillon

Entre sommets vallonnés de l'Aubrac et pentes abruptes du Canigou, le Languedoc-Roussillon est un appel permanent au soleil et aux grands espaces  : c'est un pays à l'âme forte et aux souvenirs de voyage qui se méritent. Avis au cavaliers ! D'ailleurs de nombreux itinéraires balisés permettent à ces derniers d'explorer la région la Transéquestre, le sentier cathare, le Réseau Vert, la dorsale 30...

Le Languedoc-Roussillon se présente comme un grand amphithéâtre ouvert sur la mer Méditerranée, bordé par l'Espagne et les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur et Midi-Pyrénées. Elle bénéficie d'un climat méditerranéen doux et ensoleillé, idéal pour randonner à l'année.

Les immenses pâturages, de la Margeride à l'Aubrac contrastent radicalement avec les causses calcaires du Méjean dans les Cévennes, les gorges du Tarn ou le cirque de Navacelles.

Les parcs nationaux et régionaux ne manquent pas dans la région. De la Lozère, et ses loups et bisons d'Europe, au parc de la Narbonnaise et ses 100 000 hectares de paysages lagunaires, vous aurez toute liberté de découvrir la diversité animale et végétale de la région. A noter pour les amoureux des chevaux que le Causse Méjean en Lozère est la dernière terre européenne de repli des chevaux de Przewalski. Ce lieu présentant les mêmes (ou presque) conditions climatiques que la Mongolie, terre d'origine de ces chevaux primitifs, accueille un troupeau d'une trentaine de sujets provenant de zoos européens. Ces équidés, une fois habitués à la vie en liberté, sont renvoyée dans les steppes mongoliennes qu'ils ont désertées depuis longtemps. Cette initiative a été impulsée par l'Association Takh (cheval sauvage en mongol), créée en 1990.

Le Languedoc-Roussillon compte plus de 28 000 cavaliers licenciés et près de 400 structures équestres.

Ce département d'environ 5 000 km2 tire son nom de sa principale rivière qui partage le territoire dans la direction Nord-Sud. Cette gigantesque surface se répartit entre les vallées, les grottes, les lacs, les torrents, les plaines, les montagnes et les forêts. Par ailleurs, vous croiserez quelques châteaux forts élevés sur des collines, qui témoignent du riche passé historique du département. Côté climat, l'Ariège est sous double influence  : à l'Ouest, les paysages du Couserans et du Volvestre sont sous l'influence océanique alors qu'à l'Est, la végétation et le climat sont de type méditerranéen et donc plus secs. Paradoxalement, la douceur est au Nord. De la plaine d'Ariège au Nord, aux neiges d'Espagne et d'Andorre tout au Sud, on passe d'hivers doux et d'étés chauds et secs à un climat rude, froid, aux précipitations abondantes, en parcourant tout un éventail selon l'altitude et l'exposition. Les réserves naturelles d'Orlu et du mont Valier vous permettront peut-être d'observer isards et marmottes. Le département jouit d'une nature disposant de tous les éléments nécessaires à la protection des espèces protégées. Pour l'équitation, 1 400 kilomètres de randonnée tracent des circuits thématiques alliant la pratique du cheval et les découvertes culturelles. RandAcheval, le rassemblement des cavaliers en Ariège, a lieu en septembre (www.randacheval.fr).

L'Ariège est le berceau d'un des chevaux les plus appréciés des jeunes cavaliers : le cheval de Mérens, longtemps appelé l'Ariégeois. Les origines de ce cheval à la robe sombre et à la barbe si caractéristique sont anciennes puisque tout laisse à penser que les dessins croqués par l'homme de Cro-Magnon dans la grotte de Niaux représentent des chevaux de Mérens. L'influence de sang arabe a allégé les allures de ce cheval, désormais exclusivement noir. Le stud-book datant de 1947 précise que le Mérens toise entre 1,45 et 1,55 m, que son dos est long comme pour tous les chevaux de bât et que ses membres et ses sabots sont forts. Dans la neige comme sur la glace, le Mérens avance sans sourciller tant son pied est sûr. Il est rustique et supporte les conditions extrêmes du climat montagnard. La sureté du pied de ce cheval ne souffre aucune comparaison : c'est pourquoi il n'y a pas meilleur compagnon pour parcourir les paysages ariégeois et franchir les cols de montagne.

Un cousin du cheval de Mérens, le cheval de Castillon est également élevé en Ariège. Appelé aussi cheval de Biros ou Saint-Gironais, il descend des hardes de chevaux qui vivaient à l'état sauvage en Ariège. Il se distingue du Mérens surtout par sa robe noire ou baie, mais toujours reconnaissable à ses marques de feu sur les flancs et son nez de renard. C'est également un excellent cheval d'extérieur. Ses capacités de porteur et son grand coeur donnent une autre dimension aux randonnées de montagne. Rappelons que pour randonner en montagne, cheval et cavalier doivent être en bonne santé et habitués ! Informations : www.chevaldecastillon.com

Voici, deux idées de circuits :

Le Chemin des Bonhommes. Les derniers cathares ont fui vers la Catalogne par ce chemin, unissant l'Ariège et le Bergueda. Cet itinéraire transfrontalier est accessible à cheval, il offre des paysages à couper le souffle. Il suit le GR107, de Foix à Berga en passant par Montségur et Baga. A faire impérativement à dos de Mérens ou de cheval de Castillon. Le sentier cathare est l'un des plus vieux sentier équestre de France puisque déjà au XIe siècle, cavaliers et chevaux l'empruntait vers les " citadelle du vertige ". Contacter les guides Equestres Transpyrénéens, plusieurs formules sont possibles.

Le chemins de Vauban. Sur les traces du Maréchal de France, Vauban, créateur des célèbres fortifications, démarrez cette randonnée depuis les montagnes d'Ariège, direction les Terres Romanes des Pyrénées Catalanes en suivant le chemin dit des canons. Ou l'inverse d'ailleurs. Pour contenir une éventuelle invasion espagnole, Louis XIV avait demandé au plus génial de ses architectes d'imaginer une ligne de fortification, Vauban fit construire la forteresse de Mont-Louis, chef d'oeuvre de l'architecture militaire, aujourd'hui dans les Pyrénées orientales. Pour assurer l'approvisionnement des hommes en poste à Mont-Louis, deux voies étaient ouvertes une depuis l'Aude, par Limoux, et une autres depuis l'Ariège par Mirepoix. C'est cette même voie que les cavaliers via le GR© 7 et le GR© 10 peuvent emprunter. Contacter les guides Equestres Transpyrénéens, plusieurs formules sont possibles.

Entre Méditerranée et Aquitaine, entre Cévennes et Pyrénées, l'Aude est souvent appelée la petite France en raison de ses nombreux " pays ". Ceux-ci offrent autant de paysages divers qui rappellent une France en miniature. A peine y aurez-vous goûté que vous serez charmé par la douceur de son climat, par le charme de ses villages et du canal du Midi, et par ses architectures uniques, comme celles laissées par l'Histoire à Carcassonne, ville fortifiée majestueuse qui accueille tous les ans des écuyères altières  : le rassemblement international des amazones.

L'Aude, c'est également le pays Cathare, une terre qui charmera cavaliers nomades et férus d'Histoire.

Le Canal du Midi. Entre la Méditerranée et l'Atlantique, une voie d'eau faite de la main de l'Homme court sur 360 kilomètres navigables : le canal du Midi. L'ouvrage daté du XVIIe siècle (achevé en 1694) et conçu par Pierre-Paul Riquet est inscrit depuis 1996 au Patrimoine mondial de l'Unesco. C'est aujourd'hui une balade merveilleuse à faire à cheval. De nombreux ouvrages à visiter le long des chemins de halage.

Pays de Couiza. Communauté de 24 communes au pied des Pyrénées, le pays de Couiza est un ensemble de vallées et montagnes jalonnées par des forêts et des vignobles. Ponctué par les " Terra Rosa ", ces fameuses terres rouges très particulières, le pays de Couiza offre une variété de paysages incomparable, des endroits à la beauté sauvage et de magnifiques points de vue sur les Pyrénées. En été, cette région est un vrai bijou pour les amateurs de randonnée à cheval. La nature, encore merveilleusement préservée, foisonne de possibilités de balades très variées : sentier des vignes, parcours insolite, parcours historique ou géologique, cascade des Mathieux, Pont Romain, Pech du Bugarach, route forestière des cîmes, source de la Sals, course d'orientation, ou encore le sentier botanique et arboretum du Planel, le sentier des capitelles ou celui des Terres rouges... On y pratique également le thermalisme, que ce soit avec la piscine d'eau minérale à 24° d'Alet-les-Bains ou dans l'eau thermale à 33° de Rennes-les-Bains. Enfin, le pays de Couiza recèle un important patrimoine historique : médiéval, cathare, roman, gothique... Renseignements  : www.paysdecouiza.fr

Le Pays cathare. Vous pourrez découvrir dans ces châteaux toute l'histoire des persécutés cathares venus s'y abriter, en résistance à l'Inquisition menée par le pape Grégoire IX. Histoire et beauté sont ainsi mêlées pour satisfaire votre curiosité. Au nombre de quatre, les châteaux cathares (cathare signifiant pur en grec) sont encore visitables à ce jour. Et bien qu'à l'état de ruines, ces vestiges donnent la possibilité de comprendre la puissance qu'ils dégageaient. En outre, ils offrent tous de merveilleux panoramas. L'exemple le plus abouti dans ce style d'architecture est Peyrepertuse. A visiter aussi, Aguilar, Quéribus, Puilaurens et Villerouge-Termenès.

Département le moins peuplé de la région Midi-Pyrénées mais aussi le plus vaste, il est le cinquième de France par sa superficie. Au sud du Massif Central, il permet de bénéficier de climats multiples, avec de la neige en hiver dans le nord mais une douceur presque méditerranéenne dans le sud en été. L'Aubrac, terre sauvage balayée par le vent en hiver, couverte d'un tapis de genêts au printemps ; Conques et sa superbe abbatiale romane ; Rodez et sa vieille ville, voici quelques-uns des sites que vous découvrirez en vous rendant dans le département de l'Aveyron. Les deux grands pôles urbains du département restent Rodez et sa cathédrale et Millau et son célèbre viaduc. Pourtant, ce département est le premier de France en nombre de villages classés comme étant les plus beaux villages de France car on en trouve dix, de Belcastel à Conques ou Najac, tous marqués par l'histoire et les traditions. 1 000 km des sentiers balisés reliés par une soixantaine de gîtes permettent de sillonner le département.

Quelques idées de circuits :

L'Aveyron Est. Le Pôle Aveyron Est a répertorié 300 km de sentiers balisés et 8 circuits équestres, allant de 16 à 37 km, à la croisée des Grandes Causses, de l'Aubrac et du Lévézou.

Laguiole et l'Aubrac. Au nord de l'Aveyron, à la frontière avec l'Auvergne, ce paysage de massif volcanique inspire la sérénité. Alternance de reliefs émoussés, de plateaux et de pâturages, c'est le pays des burons, ces habitations traditionnelles pour les bergers. Le bourg de Laguiole a fait sa célébrité par ses fameux couteaux, mais aussi sa viande de boeuf Label Rouge et sa tomme.

Espalion et la vallée de l'Olt. Entre Saint-Laurent et Espalion, le Lot a continué de porter le nom d'Olt. Tantôt large, tantôt serrée, la rivière longe les plus beaux villages de la vallée comme les perles de Saint Laurent, Saint-Geniez, Sainte-Eulalie ou Saint-Côme, sans oublier Estaing, célèbre pour ses ruelles et son château.

Son pont est mondialement célèbre tout autant que ses paysages de vallées profondes toisées par des serres ravinées et ses villages authentiques cachés au coeur du massif cévenol. Plus à l'ouest, vers l'océan, c'est le pays calcaire des Causses qui charme l'oeil. Le Gard abrite également un petit bout de Camargue, l'occasion de visiter des manades et de monter des chevaux de race camarguaise.

La Terre de d'Artagnan et des mousquetaires, sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, conduit à la découverte de l'histoire du département, de ses monuments riches en patrimoine architectural et sa gastronomie parmi les plus célèbres de France. Située dans le Sud-Ouest de la France, au coeur de la Gascogne et de la région Midi-Pyrénées, le Gers renferme des paysages vallonnés et lumineux. Rattaché au bassin aquitain, le plateau tertiaire allant des Pyrénées à la Garonne foisonne de rivières, comme celles partant du plateau de Lannemezan, dessinant des coteaux de basses altitudes, ou les célèbres rivières Arrats, Auzoue, Baïse et Douze.

Terre avant tout liée à l'agriculture offrant alors la possibilité de visiter des fermes très riches, elle est aussi réputée pour ses fameux vignobles. Le Gers est le premier producteur d'anglo-arabes.

Département authentique, le Gers a su conserver plus de 3 000 km de sentiers de promenades et randonnées (PR), 700 km de chemins de grande randonnée avec notamment les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle et le GR© de Pays le Coeur de Gascogne, accessibles à toutes les disciplines. Une dizaine de clubs et fermes équestres affilés au CDTE font du Gers une destination parfaite pour l'équitation de pleine nature.

Sept itinéraires ouverts aux cavaliers se dessinent dans le Gers. Le plus petit, " Autour des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle " s'étire sur 30 km, il est également possible de partir dans l'Est du département " Sur la route des bastides " (57 km), ou encore dans le Sud du département pour les " Escapades en Astarac " entre 65 et 155 km, mais également dans le centre lors des " Escapades d'Antin " entre 25 et 35 km, de " l'Escapade des Amis randonneurs " entre 25 et 35 km ou bien encore en " Randonnée autour de Valence sur Baïse " entre 28 et 47 km.

Le Tour du Gers ou la route du Floc et de l'Armagnac. Le Tour du Gers s'effectue en 8 jours sur 244 km. Les attelages peuvent également emprunter cette boucle qui débute au Domaine de Castagnère. La première étape est Marciac, célèbre pour son festival de Jazz, puis il faudra randonner sur le chemin de Compostelle en direction de Auch et profiter de l'escale pour visiter sa cathédrale. Classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, elle est un des sites majeurs sur ces chemins. Elle est l'une des plus récentes cathédrales de France mais aussi l'une des plus vastes et des plus riches grâce aux 113 stalles du choeur, aux 18 verrières d'Arnaud de Moles et au grand orgue de Jean de la Joyeuse, datant du XVIIe siècle. Puis c'est le GR© de Pays Coeur de Gascogne qui servira de ligne conductrice aux cavaliers qui traverseront Lavardens, dont le château Classé monument historique, était le fief des comtes d'Armagnac, puis le patrimoine de la Maison de Navarre, puis ce sera autour de Castéra-Verduzan, et de Valence-sur-Baïse. Il faudra alors visiter l'abbaye cistercienne de Flaran. Cette magnifique abbaye parmi les mieux préservées du Sud-Ouest mêle le solennel et l'émotion à l'extraordinaire simplicité d'un lieu retiré dans la campagne. Bâtie dans le pur style cistercien du XIIe siècle, elle est un trésor de l'art christique, possédant un superbe cloître et une mosaïque gallo-romaine considérée comme un des plus grands pavements polychromes d'Aquitaine. En suivant le fil de la Baïse, les cavaliers arriveront à Condom, ville étape du chemin de Compostelle, avant de repartir sur le GR65 en direction de Larressingle. Montréal du Gers puis Séviac dont la célèbre villa gallo-romaine a été découverte au XIXe siècle. Après des années de fouilles, elle a livré ses secrets sur un plateau peu élevé où s'ordonne un logis résidentiel autour d'une tour carrée, entourée de galeries aux sols couverts de mosaïques. L'ultime étape sera Eauze et son trésor de 28 003 monnaies et d'environ cinquante objets précieux du IIIe siècle de notre ère, le seul trésor trouvé intact en France et intégralement sauvegardé.

Adresses utilesHaut de page
Haute-GaronneHaut de page

Malgré le rayonnement de sa capitale qui est aussi la métropole de la région Midi-Pyrénées, Toulouse, la Haute-Garonne a su rester un département très vert, avec 3 000 km de voies ouvertes aux cavaliers. Tous les ans au mois de mai a lieu la chevauchée des Faydits cathares, ouvertes à tous les cavaliers maîtrisant les trois allures.

La Vallée de la Garonne est à découvrir grâce à 29 boucles à faire en une demi-journée ou une journée. Ces boucles sont téléchargeables sur le site du Conseil général de Haute-Garonne (www.randonnees-haute-garonne.fr) le descriptif des boucles en ligne est très précis. Entre autres  : la boucle des bordes d'une durée de 2h30 et d'une distance de 8,3 km. Cet itinéraire débute à Odars et se termine à Fourquevaux. Il emmène le cavalier en pays Lauragais et dans la vallée de la Marcaissonne. Ce sont de belles fermes lauragaises qui seront données à voir aux promeneurs qui pourront également visiter le village de Fourquevaux, où est né Jean-Paul Laurens, peintre emblématique de l'art académique. Ou la boucle de la fontaine de Chapillonie à effectuer en 9 km au départ du village de Donneville  : elle emprunte le chemin de Saint-Jacques de Compostelle jusqu'au moulin de Montbrun-Lauragais et débouche sur de belles vues sur la vallée de l'Hers.

Hautes-PyrénéesHaut de page

Composé de trois régions principales, le Piémont au Nord-Ouest, le plateau de Lannemezan au Nord-Est et les montagnes du Sud, le département possède plusieurs points culminants à plus de 3 000 m. Avec des paysages aussi purs qu'apaisants, la nature est là partout sous vos yeux. Ce département est un véritable château d'eau pour toute la région où naissent de nombreux cours d'eaux formant les bassins de l'Adour et de la Garonne. Vous serez surpris de croiser une région de coteaux et de plaines où se confondent collines doucement vallonnées, limpidité des cours d'eau et la couleur verte apaisante des prairies et des forêts. Vous pourrez suivre les vallées pour mieux y découvrir ce département possédant un site du patrimoine mondial de l'Unesco de 30 640 hectares, centré autour du mont Perdu.

Deux idées de randonnée :

Le chemin des étoiles. Ce chemin est ouvert aux cavaliers ; aucun véhicule motorisé n'y passe  ! Il traverse le département du Nord au Sud, de Castelnau-Rivière-Basse jusqu'au Pic du Midi de Bigorres. En chemin, le Val d'Adour et le vignoble de Madiran ravissent les promeneurs. Le sentier est accessible aux attelages jusqu'à Lourdes. Le but de la randonnée, qui a donné son nom aux chemins, le Pic du Midi est ouvert depuis 2000 au grand public, il est classé en 2003 Site naturel national par la beauté de son paysage. C'est en effet dans ce lieu magique que depuis 133 ans, chercheurs et techniciens de l'espace observent, décryptent et photographient le ciel et toutes ses planètes jusqu'aux plus lointaines galaxies.

Le cirque de Gavarnie. Patrimoine mondial de l'UNESCO, culminant au Mont Perdu (3 353 m), Gavarnie est le plus haut massif calcaire d'Europe. Des paysages exceptionnels s'y trouvent réunis. Côté espagnol, les canyons d'Ordesa, Aniscio et Pineta. Côté français, les cirques de Troumouse et Estaubé, Gavarnie. Ces merveilles de la nature abritent une vie sauvage très riche. Il y a 20 000 ans, un immense glacier descendait de Gavarnie à Lourdes. Les glaciers, en arrachant et transportant d'énormes roches calcaires et fragiles, ont façonné le paysage actuel. C'est ainsi qu'ont été creusés le cirque de Gavarnie et la vallée profonde. Le cirque forme un magnifique amphithéâtre qui s'étire sur 800 mètres de large et 1 000 mètres de haut. Magnifiques et grandioses, ses murailles et ses paliers de neige sont connus dans le monde entier. Issue des eaux glacées de l'étang du Mont Perdu, la grande cascade se jette dans le vide, d'un saut vertigineux de 420 m, et donne naissance au gave de Pau. Pour apprécier ce phénomène naturel, sachez que les chutes du Niagara, aussi abondantes soient-elles, ne tombent que de... 47 mètres de haut ! Gavarnie, sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, hameau reliant Bigorre et Aragon, a toujours été un haut lieu du pyrénéisme où reposent des enfants célèbres du pays  : Ledormeur, Russel, Schrader, Arlaud... Le chemin du cirque part du village jusqu'à l'hôtellerie du cirque, on peut le faire à cheval. De Pâques à la Toussaint, l'association des loueurs de montures de Gavarnie (joignable au 05 62 92 49 10) propose de découvrir le Cirque de Gavarnie en compagnie de leurs ânes, chevaux et poneys, Tous les jours de 9h à 17h, les balades se déroulent en 2, 3 ou 4 heures aller-retour. Treize propriétaires de chevaux ou d'ânes se sont regroupés en association. Ils vous accompagnent directement ou vous laissent libres de rejoindre le cirque de Gavarnie. A vous de choisir l'âne ou le cheval. Les parents peuvent également prendre un âne pour les enfants afin d'effectuer le circuit. La montée s'effectue en 40 min avec une halte de 20 min au cirque. Une superbe balade dans un décor vraiment théâtral. Il est conseillé de venir tôt.

HéraultHaut de page

La Petite Camargue et l'étang de Thau, Agde, Pézenas, Béziers et ses environs, la montagne héraultaise, autant de villes et régions que vous pourrez découvrir à travers d'innombrables balades et randonnées. Sans oublier les saveurs et vignobles du département. A noter que l'Hérault peut s'enorgueuillir de son Réseau Vert le traversant d'est en ouest, et représentant près de 500 km de chemins entretenus et balisés pour les cavaliers (et autres marcheurs et VTTistes), courant de Castries à La Salvetat et de la vallée de la Cesse à Bédarie

Le topo-guide Réseau Vert est disponible auprès du CDTE de l'Hérault. Il offre aux cavaliers de bonnes conditions de voyage : chemins balisés et gîtes d'étapes.

Adresses utilesHaut de page

Creusé par la vallée du Lot, entre le Périgord et le Midi toulousain, entre l'Auvergne et l'Atlantique, le département accueille de nombreux paysages du Sud. Vous y découvrirez des villages sur éperons rocheux, des falaises au détour des méandres du Lot. Au départ de ses ponts magnifiques, vous rejoindrez de vieux villages à l'architecture pittoresque qui font l'identité du Lot.

1 350 km de pistes équestres et de sentiers de Grande Randonnée invitent le cavalier à découvrir le Lot. Soit 700 km de pistes équestres (balisages orange) et 650 km de GR© (balisage blanc et rouge) à parcourir selon des circuits bien différents.

Quelques idées de randonnée dans le département :

Sur le site de ATELOT (Association de tourisme équestre du Lot), figurent des itinéraires équestres détaillés comme "Sur le chemin de Saint-Jacques" en 6 jours. Une quarantaine de structures sur tous le département ont été labellisées " Accueil Chevaux ", ils présentent l'assurance de trouver sur place un point d'attache, un point d'eau à l'arrivée et dans le paddock, deux paddocks clôturés au minimum, des piquets et de la clôture à disposition, un local pour entreposer du matériel et du foin de qualité. Le Lot est une terre d'équitation, et plus particulièrement d'endurance, cette discipline est appréciée ici, en grande partie en raison de la célébrissime course Les 2 jours de Montcuq. Cette épreuve reconnue mondialement et accueillant l'élite de la discipline a lieu dans le Quercy blanc depuis 40 ans, le week-end le plus proche de l'ascension. D'excellente qualité, les chemins lotois sont praticables toute l'année et offrent des paysages d'exception. La randonnée à cheval est ici originale. Vous trouverez ainsi une formule unique au monde (récompensée par le prix de l'innovation et le trophée du Tourisme Midi-Pyrénées avec le duo Cheval/Bateau).

Le parc naturel régional des Causses du Quercy. Le parc naturel régional des Causses du Quercy occupe la partie centrale du département du Lot. Il couvre environ 176 000 hectares et réunit 97 communes entre Figeac et Cahors, de la rive sud de la Dordogne aux contreforts du bassin garonnais. Là, se succèdent grottes et gouffres, paysages sculptés par les rivières du Lot et du Célé, grands sites qui témoignent d'une présence multimillénaire, architecture rurale typique avec ses murets de pierres sèches, ses cazelles (abris de berger en pierre sèche) ses gariottes, ses lavoirs... ainsi qu'une faune et une flore riches en espèces rares. Cette terre recèle aussi des trésors gastronomiques, tels que la truffe noire et de nombreux produits labellisés comme l'agneau fermier du Quercy, appellation d'origine contrôlée, comme la noix du Périgord ou le safran. Les cavaliers bénéficient de 270 km de chemins de grande randonnée (dont le fameux chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.) La nuit venue, le spectacle continue, puisque le parc offre aux amateurs d'astronomie, des conditions d'observation exceptionnelles dans l'un des ciels les plus préservés de France. L'Association de Tourisme équestre propose entres autres un itinéraire de 5 jours " Dans le parc naturel " à la découverte de la cité de Rocamadour, du causse de Gramat, de la vallée du Célé, des grottes du Pech Merle, de la vallée du Vers. Le point d'orgue de cette randonnée sont les grottes de Rocamadour, les grottes dites des merveilles, découvertes en 1920 et classée Monument historique, en 1925  ! La visite commence par la vision de jolies concrétions et de gours où se reflètent des stalactites grâce à un éclairage qui met en valeur l'ensemble. C'est l'action continuelle des eaux du causse qui a tapissé la grotte de ces concrétions. On éprouve une certaine émotion devant le travail d'artistes du Paléolithique supérieur qui, voilà plus de 20 000 ans, ont fait de ce lieu un sanctuaire remarquablement orné de peintures rupestres  : cerfs, félins, six mains négatives mais aussi des chevaux  ! Renseignements  : www.parc-causses-du-quercy.fr (Tél.)  05 65 24 20 50.

Ancienne province du Gévaudan, ce département dont l'altitude moyenne est la plus haute de France (environ 1 000 m) est aussi le moins peuplé. La Lozère a changé de visage depuis quelques années en s'ouvrant au monde par la traversée d'une autoroute de Paris à Montpellier, tout en préservant ses paysages sauvages. Divisée en cinq espaces (l'Aubrac, les Gorges du Tarn, les Cévennes, la Margeride, la Vallée du Lot), il n'y a pas d'autre lieu en France où la nature soit aussi accessible et bienfaitrice.

Près de 2 000 km sont balisés sur l'ensemble du territoire pour le seul réseau Grande Randonnée (GR), sans compter les chemins de petite randonnée. Les sentiers les plus fréquentés sont le GR©6 entre les Causses et l'Aubrac, le GR©7 entre le mont Aigoual, le causse du Larzac et le haut Languedoc. Restent deux itinéraires symboliques  : le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle et celui de Stevenson. La Lozère permet de vivre sa randonnée en toute liberté, 7 itinéraires ont été peaufinés par le CDTE. Circuit du Gévaudan (Margeride Ouest) : 112 km ; Circuit Margeride Est : 103 km ; Circuit du Tour du Mont Lozère  : 113 km ; Sur le parcours des 160 km de Florac : 127 km ; Le Tour du Causse de Sauveterre : 81 km ; Circuit Aubrac Sud : 65 km ; Circuit Aubrac Nord : 80 km.

L'Aubrac. L'Aubrac est célèbre pour sa variété de fleurs (jonquilles, narcisses et genêts...) et d'espaces de pâturages quasi désertiques, hormis les vaches venues s'y nourrir. Ce sont ces dernières qui produisent le lait utilisé pour la fabrication des fameux fromages du département surnommé pendant longtemps " le pays aux 48 fromages ". Ces espaces de nature sont les lieux les plus propices à la randonnée au coeur de la montagne silencieuse, vous permettant de vous ressourcer complètement.

Les Cévennes. Les Cévennes, domaine du schiste, sont séparées en deux grands massifs au sommet desquels le socle granitique du mont Lozère culmine à 1 699 m. Vous y verrez aussi l'endroit le plus arrosé de France, le mont Aigoual, entouré de serres, ces crêtes taillées au couteau séparées par des vallées profondes, aux versants raides et tourmentés abritant des forêts de résineux, de hêtres et de châtaigniers, typiques de la région. Le Parc national abrite des espèces animales et végétales d'une rareté et d'une richesse infinies : vautours, loups du Gévaudan, bisons d'Europe et même des chevaux de Przewalski, les derniers chevaux sauvages au monde, qui font l'objet d'un programme de conservation.

La Margeride. La Margeride est l'un des plus vastes massifs granitiques d'Europe avec un panorama unique pourvu de montagnes arrondies, de prairies et de forêts profondes, faisant de ce secteur la région la moins peuplée de toute l'Europe. Découvrez le viaduc du Garabit, sous lequel coule la Truyère, et qui est l'oeuvre de Gustave Eiffel.

Pyrénées-OrientalesHaut de page

Une terre entre mer et montagne qui permet des randonnées à l'année. Une étroite vallée de la Têt, des plaines d'altitude de la Cerdagne et du Capcir, des garrigues méditerranéennes, une forêt atlantique et de hautes pelouses alpines constituent l'étrange mais splendide mélange de paysages de ce département.

Au sud à la frontière avec la péninsule ibérique, ce sont les Albères qui longent la vallée du Tech alors qu'au nord se dresse la longue échine du Puigmal au Canigou.

La côte elle-même offre des contrastes saisissants entre les rives de sable comme à Argelès ou Port-Barcarès et les rives rocheuses comme Collioure ou Cerbère.

Proche de Toulouse, entre la chaîne des Pyrénées, la mer Méditerranée et l'océan Atlantique ; le Tarn, c'est déjà le Midi. Avec ses bastides, ses collines, ses plaines et son pays de cocagne, le Tarn invite les cavaliers à découvrir un décor authentique : plaine verdoyante et ensoleillée d'un côté et de l'autre une montagne boisée et sombre. Creusé par de vertigineuses gorges, le département se décline en d'innombrables monts et collines, vallées et montagnes, longues plaines et abîmes écorchés.

1 200 km de sentiers balisés offrent aux cavaliers des découvertes thématiques du département comme les circuits de la Vallée du Viaur avec ses nombreux moulins, le circuit du Parc Régional du Haut-Languedoc entres lacs et forêts, ou bien encore le circuit du Sidobre, plateau granitique aux incroyables rochers. Les itinéraires sont nombreux et originaux : nature, gastronomie ou culture, le Tarn vous laisse le choix.

Adresses utilesHaut de page
Tarn-et-GaronneHaut de page

Terre agricole, le Tarn-et-Garonne se dessine à travers des reliefs bien différents ; à l'Est le Causse accueille les bêtes en pâture, alors qu'entre Quercy et Lomagne, la plaine de la Garonne au centre prospère grâce à ses vergers. Au Nord-Est, les vertigineuses gorges de l'Aveyron dans la région de Saint-Antonin-Noble-Val, attirent les randonneurs pour leur beauté. Un réseau d'itinéraires de grandes randonnées aménagées et balisées (GR© 36 et 46 et GR© de pays) recouvre l'ensemble du département. Sans compter que le célèbre Chemin de Saint-Jacques de Compostelle (GR65) traverse le département par Lauzerte, Moissac et Auvillar, trois joyaux du département. Le tourisme équestre est bien implanté dans le Tarn-et-Garonne avec une trentaine de centres équestres et quelques fermes équestres.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté