Le guide thématique Petit Futé France à cheval : Bourgogne - Franche-Comté

Bourgogne - Franche-Comté

Le tour équestre du Morvan

Au coeur de la région, un monument  : le Parc naturel régional du Morvan aux confins de la Côte-d'Or, de l'Yonne ainsi que de la Nièvre et de la Saône-et-Loire. La nature y est reine et ses reliefs sont couverts de forêts entre lesquelles s'insinuent bocages, rivières, lacs et villages pittoresques. Depuis sa création, ce Parc a développé des capacités d'accueil de premier choix pour les cavaliers - gîtes d'étapes - et des itinéraires épatants voulus par l'association pour la Randonnée Equestre en Morvan. Ici, les cavaliers et leurs montures sont bichonnés, d'ailleurs l'emblème du Parc n'est-il pas un cheval au galop  ? Ainsi, il existe le Tour équestre du Morvan ou un itinéraire balisé de 500 kilomètres, permettant aux cavaliers de se préparer une randonnée sur mesure, par étapes de 15 à 40 kilomètres, avec des gîtes d'étapes tous les 20-25 kilomètres. Les meneurs ne sont pas non plus en reste puisque trois boucles permettant le passage d'équipages ont été également mises au point. Cavaliers et meneurs peuvent donc s'offrir une randonnée de luxe dans une nature remarquable. Le Parc du Morvan offre une superficie de 240 000 hectares dont 105 000 hectares de surfaces agricoles, 129 000 hectares de forêts, 1 600 hectares de surfaces en eau et 7 000 hectares de zones humides. En ce qui concerne la faune, sont représentées un peu moins de 250 espèces protégées, la flore en compte près d'une soixantaine. Lors de vos excursions, vous pourrez rencontrer des stations de lecture aux points de vue les plus admirables. Elles permettent ainsi de décrypter le paysage avec dessins et textes informatifs à l'appui. Le rôle de l'association pour la Randonnée Equestre en Morvan est important : elle vous renseignera sur les meilleurs itinéraires, l'état actuel des chemins et les éventuels hébergements supplémentaires...

Avec ses quelque 31 600 kilomètres carrés, la Bourgogne se place au sixième rang des régions françaises en termes de superficie, soit un territoitre plus vaste que la Belgique ! Elle se compose de quatre départements  : à l'est, la Côte-d'Or, avec Dijon, capitale des ducs de Bourgogne, au sud, la Saône-et-Loire sous la coupe administrative de Mâcon et l'aura culturelle de Chalon-sur-Saône, à l'ouest, la Nièvre et sa préfecture Nevers, et enfin le département de l'Yonne au nord. La Bourgogne se trouvant à un carrefour climatique entre nord et sud, le territoire subit l'influence océanique de l'ouest et du nord, mais peut toutefois bénéficier de l'air méditerranéen remontant la vallée rhodanienne. Ce qui, grosso modo, donne des étés chauds et des hivers froids. Avec cela ses terres sont riches, offrant un paysage à voir sous tous les angles à chaque saison. Région culturelle, viticole et gastronomique, la Bourgogne est une destination idéale pour les randonneurs à cheval. Avec ses 10 000 kilomètres de sentiers équestres, elle offre un maximum d'itinéraires à découvrir dans l'un des quatre départements bourguignons. Les plus curieux pourront parcourir l'ensemble de la région sur les traces des ducs de Bourgogne ou de vignobles en vignobles, sur les terres des plus grands crus français. Vingt-six mille six cent vingt-sept chevaux vivent en terre bourguignonne soit 3 % de l'effectif national et 1,64 cheval pour cent habitants. L'élevage de selle français est largement dominant, vient ensuite celui des traits. Quant aux infrastructures d'accueil des cavaliers, trois cents établissements équestres adhèrent à la Fédération Française d'Equitation, dont 25 % ont comme activité principale le tourisme équestre.

Terre de moyenne montagne, le Doubs est traversé par une rivière du même nom et compte 40 % de forêts. Les rivières où la truite est reine sont nombreuses ; pourquoi ne pas coupler équitation et pêche lors d'une randonnée dans le plus vert des départements ?

Haute-SaôneHaut de page

Avec le Territoire de Belfort, voici une terre où les chemins ouverts aux cavaliers, bien entretenus, se dessinent dans les Vosges Saônaises, le plateau des Mille Etangs et les ballons.

Le Grand 8, circuit sillonnant le Jura, offre de nombreux parcours pour les cavaliers nomades. Au coeur de la région Franche-Comté, ce département renferme une variété de paysages d'altitudes différentes et de beautés intenses. La bresse jurassienne est une vaste plaine atteignant des altitudes proches des 200 à 300 m et s'étendant le long de la limite avec la Bourgogne et abritant une des plus vastes forêts de France dite " de la Chaux " et la rivière du Doubs.

Le premier plateau accessible s'élève de 400 à 700 m d'altitude et est l'espace de nature par excellence, avec ses forêts, lacs (comme ceux de Chalain, de Narlay ou du Vernois) et ses cascades comme les célèbres cascades du Hérisson ou celles de la Langouette. Le second plateau peut atteindre 1100 ou 1200m d'altitude, dans un paysage de fait beaucoup plus montagnard, entouré de forêts d'épineux et ponctué de stations de sport d'hiver comme les Rousses ou Saint-Claude.

Le Parc naturel régional du Haut-Jura préserve une flore et une faune parmi les plus riches de France, et de nombreuses curiosités géologiques sont aussi présentes dans ce département comme les sites sonores du Haut-Jura, les pertes de l'Ain, ou le Chapeau du gendarme.

Adresses utilesHaut de page

"Le vert pays des eaux vives", voilà comment on surnomme la Nièvre, département où la forêt est omniprésente et où la Loire règne en maître. La Nièvre affiche des paysages bien distincts selon les quatre points cardinaux : au nord, de vastes plaines céréalières ; à l'ouest, la vallée de la Loire ; à l'est, le Morvan, et au sud, les bocages de l'entre-Loire et de l'Allier. Le CDTE s'investit beaucoup dans l'entretien et l'aménagement des chemins équestres  : des itinéraires dédiés comme l'itinéraire "Saint-Jacques-de-Compostelle" font l'objet de topoguides. Sans oublier le Morvan, haut-lieu de randonnées du département. En 2007, une partie de l'EquiVauban s'est déroulé dans la Nièvre : "Sur les traces de Vauban", à l'occasion du tricentenaire de sa mort. Cet itinéraire est pérennisé depuis. De Nevers à Bazoches, les temps forts de cette randonnée s'inscrivent dans la visite du château de Dumphlum à Billy-Chevanne, demeure ayant appartenu à la famille Vauban, ainsi que du château de Bazoches, acquis par le maréchal en 1675 et situé aux portes du Morvan. Le bâtisseur de forteresses aimait à se rendre dans son château où il réalisa bon nombre de plans de places fortes, et mit au point des méthodes d'attaque et de défense qui firent sa renommée.

Pour charmer les cavaliers, l'Yonne a de quoi faire : massifs forestiers de chênes et de hêtres, coteaux couverts de vignobles, champs de blé et de colza... Au hasard du Sénonais, de l'Auxerrois, de l'Avallonnais, le pays d'Othe, le Florentinois... Il n'empêche que c'est le Morvan qui demeure la plus spectaculaire des randonnées de l'Yonne - voir plus haut. Eh oui, Vézelay, le bijou classé au Patrimoine de l'Unesco, se trouve dans le département. À elle seule, cette cité mérite le détour. Dès le Moyen Âge, la basilique de Vézelay est dépositaire des reliques de sainte Marie-Madeleine, la pécheresse repentie, et devient ainsi un haut lieu de la chrétienté. Le vignoble se développe ensuite avec l'arrivée massive des pèlerins, le commerce fleurit et la "colline éternelle" devient un des lieux de passages obligés sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. La ville est accrochée au versant d'une colline, à 15 kilomètres d'Avallon et 45 kilomètres d'Auxerre. Elle accueille à proximité le site archéologique des Fontaines salées, un sanctuaire gaulois, et plus de 100 hectares de vignobles l'entourent, dont la production contribue à la réputation gastronomique de la ville  : pinot noir, chardonnay et surtout le fameux bourgogne vézelay. Les gorges de la Cure sont aussi un site magnifique, parfait pour pratiquer le canoë, que l'on peut aussi découvrir par des sentiers équestres.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté