Le guide thématique Petit Futé France à cheval : Auvergne - Rhône-Alpes

Auvergne - Rhône-Alpes

L'Auvergne est le poumon vert de la France grâce à ses grands espaces au coeur du Massif central. Des paysages divers et de toute beauté à travers l'Allier, le Cantal, la Haute-Loire ou le Puy-de-Dôme ne doivent pas faire oublier la richesse culturelle et patrimoniale de cette province historique. Cette région parsemée de lacs et de forêts accueille le plus grand ensemble de volcans d'Europe, symbolisé par le récent parc Vulcania, unique en Europe.

La chaîne des Puys qui a moins de dix mille ans, les monts Dore, ceux du Cantal et le Velay volcanique sont les quatre massifs constituant la chaîne volcanique d'Auvergne. Les deux Parcs naturels régionaux des Volcans d'Auvergne et du Livradois-Forez participent à la découverte et à la connaissance de ces grands espaces naturels. Faucons, mouflons, ombles chevaliers ou papillons des Limagnes ne sont que quelques-unes des espèces protégées dans ces lieux, tout comme les narcisses, gentianes, droseras ou lys martagon qui constituent la flore principale de l'Auvergne. Pour les cavaliers, ce sont dix-sept circuits identifiés - balisages, topoguides, étapes pour cavaliers et chevaux - que l'Auvergne déploie.

Plus que n'importe quel département, l'Ain est double. La rivière du même nom traverse le territoire du nord au sud en deux entités bien contrastées. A l'ouest se trouvent les bas plateaux de la Dombes, terre d'élevage où naissent beaucoup de poulains, au point de conférer au département le rang de premier producteur de chevaux de la région, et les plaines, plaine de l'Ain, Val de Saône et la Bresse.

A l'ouest toujours, le Revermont annonce les premiers contreforts du Jura. Et puis à l'est, le pays de Gex est séparé du reste du département par la haute-chaîne du Jura et regarde vers la Suisse, quant au Bugey, à l'extrémité sud du Jura, il se compose de monts et de vaux. 1 000 km de sentiers balisés ouverts aux cavaliers, le réseau de l'Ain est relié au Grand Huit du Jura et aux réseaux Isère Cheval Vert et des deux Savoie. Le très gros des itinéraires équestres se trouvent à l'est du département dans le Bugey, il est encore difficile de randonner dans la Bresse et la Dombes. Par contre le maillage à l'est est très dense. 30 relais d'étapes attendent les cavaliers.

Tous les ans, a lieu Equid'ain, près d'un mois de réjouissances dans tout le département de fin août à fin septembre dans le but de promouvoir l'image du cheval qu'elle soit de loisir, sportive ou utilitaire. Une cinquantaine de manifestations ont lieu dans tout le département autour de thèmes divers et variés  : compétitions et manifestations sportives, élevage, tourisme équestre, Foire et fêtes, Baptêmes et Portes Ouverte, Conférences et formations, manifestation culturelles. Pour les mordus de chevaux, c'est le moment ou jamais d'aller dans l'Ain.

L'Allier est le berceau de la race asine bourbonnaise. Une race fort ancienne puisque l'on retrouve sa trace sur une frise de l'église Saint-Julien, datant du XIIe siècle, située à Meillers. Cheval du pauvre, l'âne est dans cette région très présent jusqu'à la mécanisation de l'agriculture. Aujourd'hui, on n'en dénombre plus que deux cents. Pour en apprendre davantage sur cet équidé, il faut se rendre à la Maison de l'Âne bourbonnais à Braize qui se plaît à valoriser cette race. Les chevaux ne sont pas en reste non plus dans ce département où l'élevage de races de sang est bien implanté. Quant aux paysages de l'Allier, ils se prêtent très bien à la randonnée, il reste au cavalier de définir ce dont il a envie. Le territoire de l'Allier peut en effet se découper en cinq zones naturelles : Combrailles, vallée du Cher à l'ouest, forêts et bocages bourbonnais au nord, vignobles et val de Sioule au sud, Sologne bourbonnaise et val de Besbre au nord-est et enfin montagne bourbonnaise au sud-est.

Trois itinéraires équestres sont à faire en toute liberté dans l'Allier. Bien pensés pour les cavaliers, ils permettent à ces derniers de choisir la formule qui leur convient le mieux pour leurs hébergements, car plusieurs options se présentent en chemin - bivouac, chambre d'hôtes, gîtes - et il en va de même pour leur monture - prés ou box. En ce qui concerne les étapes, les cavaliers eux-mêmes décident des stops. Les tracés de ces circuits sont disponibles auprès du CDTE 03. Quelques idées de circuits :

Le circuit des "Trois Rivières" (Sichon, Barbenan et Besbre), au sud-est du département, s'effectue en quatre ou six jours selon la longueur des étapes choisies en pleine montagne bourbonnaise dans le décor des monts de la Madeleine et des Bois Noirs culminant à plus de 1 000 mètres - renseignements auprès de l'office de tourisme de la montagne bourbonnaise, (Tél.)  04 70 59 38 40.

Le second circuit est un voyage dans le val de Sioule ou Equi'Sioule à vivre à son rythme en une, deux, six ou huit journées. En tout, ce sont 240 kilomètres de sentiers équestres qui sont balisés dans ce val du sud de l'Allier - la carte Equi'Sioule est en vente (renseignements Smat du Bassin de Sioule - (Tél.)  04 70 90 78 30). Les paysages à observer sont très variés - massifs forestiers, vallons, bocages, plaines, gorges...

Enfin, le troisième circuit "Allier Cavalière" emmène le randonneur sur les allées forestières bourbonnaises pendant trois ou six jours. Depuis le manoir de la Beaume à Couzon - (Tél.)  04 70 66 22 74. Cet itinéraire serpente entre bocages et forêts, notamment la Chênaie de Tronçais, la plus belle chênaie d'Europe, destinée à la construction des navires de la Marine royale par Colbert. Renseignements auprès du CDTE 03.

ArdècheHaut de page

L'Ardèche, pays de la châtaigne, est propice aux randonnées, plusieurs pays s'y prêtent notamment la montagne ardéchoise, une région rurale et authentique entre 600 et 1600 m d'altitude, ou alors le sud ardéchois, des Cévennes aux Gorges, entre massifs volcaniques et vallées calcaires, avec en fond sonore le chant des cigales.

Quelques idées pour réaliser de belles randonnées :

Le parc naturel régional des Monts d'Ardèche. Le parc régional s'étend sur près de 200 000 ha, soit un tiers du territoire ardéchois, et regroupe 6 entités naturelles  : Les Boutières, le plateau de Vernoux, le territoire des Sucs, la Haute-Cévenne, le Piémont cévenol et la Cévenne méridionale. Ici, il s'agit du pays des " jeunes volcans " avec plus d'une dizaine de sites répartis entre les communes de Montpezat et Neyrac. A cheval, ce parc naturel se dévoile sous des aspects bien différents.

L'Ardèche Verte. Le Nord-Ardèche est une région faite de paysages typiquement ardéchois où les bois de châtaigniers et les maisons fortes ponctuent les plateaux. Les sentiers équestres serpentent dans les pays de Lalouvesc et Saint-Félicien.

A noter qu'à Sainte-Agrève, a lieu depuis plus de 15 ans Equi'blues. Un festival durant lequel des concours d'équitation western et des démonstrations de rodéos place les hauts plateaux arédéchois sous le signe de la culture western. www.ardeche-verte.com

Au coeur de la région Auvergne, le Cantal, avec la variété de ses paysages à la fois sauvages et familiers, le vallonnement harmonieux et le vert intense des collines, puys et plombs, ses châteaux forts et villages médiévaux, est tout simplement l'un des plus beaux départements de France. Entre le Cantal et le Puy-de-Dôme, le Parc naturel régional des Volcans d'Auvergne est le lieu idéal pour toutes les randonnées. Le volcan central le plus remarquable et le plus grand d'Europe demeure le puy Mary, avec un diamètre de 70 kilomètres. Le grand site de ce volcan est un eldorado pour les randonneurs. Le circuit vert "Le tour du volcan", le Circuit bleu "Monts du Cantal" et le Circuit Cézallier sont ouverts aux cavaliers.

La Drôme vous ouvre les portes sur des paysages variés et multiples. La Drôme verdoyante au Nord vous plonge au coeur des collines alors que la Drôme provençale au sud est davantage marquée par les paysages méditerranéens. Le parc du Vercors et la station de Valdrôme sont à proximité, pour retrouver l'air des hauteurs des Alpes, mais la plaine de Valence vous rappellera que vous êtes bien dans une vallée. Chacun peut trouver les vues qu'il préfère et respirer toutes les odeurs du département. 2 500 km de sentiers balisés permettent des boucles de 2 à 8 jours dans le département, une cinquantaine de relais-gîtes d'étapes peuvent accueillir les cavaliers.

Le département se divise en plusieurs petits pays à l'identité bien trempée  : au nord la Drôme des collines, à l'est Royans et Vercors, au centre-ouest Valence-sur-Rhône, au centre la Vallée de la Drôme - Diois et au sud la Drôme provençale, toutes ces micro-régions peuvent être sillonnées de long en large à cheval. Voici des sites à ne pas manquer.

Forêt de Saoû. Symbole des évolutions géologiques, site classé et forêt sous protection, le massif de Saoû, aux portes du Vercors, vous offre l'un des plus beaux synclinaux perchés de France et un catalogue sans fin d'espèces animales et végétales, à la fois montagnarde, méditerranéenne, et typique des zones humides. En forme de nef fendant les vagues du relief diois tel un navire échoué, elle traverse ce massif d'est en ouest sur près de 12 km de long. Renseignements auprès de l'Office de tourisme (Tél.) 04 75 76 01 72 - www.saou.net.

Les villages perchés de la Drôme provençale. La plaine du Tricastin fait figure de " Best of " de tous les villages perchés répartis dans chaque secteur du département. Si chaque village de la plaine du Tricastin se voit de loin, on les aime tant surtout pour la vue imprenable qu'ils offrent sur la vallée, les monts Ventoux ou les dentelles de Montmirail. A visiter Grignan qui mêle beauté, terrasses et belles-lettres de sa visiteuse, la marquise de Sévigné  ; la Garde Adhémar, village de type provençal et sa fameuse place à arcades ou Suze-la-Rousse, commune la plus étendue de la Drôme provençale disséminant ses beautés sur plusieurs kilomètres. Renseignements  : www.la-garde-adhemar.com - www.mairie-suze-la-rousse.fr/commune/index.html

Le Vercors. Site naturel ceinturé par des falaises remarquables, cette forteresse naturelle est parfois qualifiée d'endroit le plus exceptionnel de la Drôme pour son image de marque de nature à l'état sauvage. Vous pourrez y croiser une faune impressionnante, des bouquetins aux derniers loups erratiques lâchés dans le parc, et une flore sans commune mesure le long des " sentiers aux mille secrets ". Vous pourrez y pratiquer la randonnée équestre, et surtout profiter de la magnifique vue sur la vallée. Renseignements  : www.pnr-vercors.fr

Haute-LoireHaut de page

Une contrée auvergnate qui fleure bon le Midi dans laquelle les cavaliers indépendants se sentiront à leur aise. En effet, deux grands chemins balisés de 200 kilomètres leur donneront à voir les beautés de ce département méconnu. "La Caracolade" durant laquelle le cavalier chevauchera sept jours à travers la vallée du Haut-Allier, le Gévaudan et le Velay, et "L'Ecrin du Velay vert", une boucle de 200 kilomètres autour du bassin du Puy-en-Velay en six jours durant lesquels le cavalier longera les crêtes des massifs du Mézenc et du Meygal. Contacter le Comité Régional de Tourisme Equestre d'Auvergne.

Haute-SavoieHaut de page

Ce territoire est remarquable par sa géographie avec ses deux lacs  : le Léman, le plus grand d'Europe et le lac d'Annecy le plus pur d'Europe. Il abrite évidemment le toit de l'Europe avec le mont Blanc culminant à 4 810,90 mètres et 22 000 hectares de parcs naturels. A la lecture de tants d'atouts, l'envie de découvrir ce territoire à cheval devient irrépressible. Du Grand Massif vers les Portes du Soleil ou la bouche Léman-Chablais, près de 1 500 km de sentiers permettront aux débutants comme aux plus confirmés de galoper jusqu'aux gîtes selon des itinéraires balisés. Pour les plus réticents ou les enfants, des balades à poneys sont aussi proposées. Il faudra à la belle saison visiter, le " très " de circonstance, Cirque du Fer à cheval classé réserve naturelle. C'est l'un des plus beaux sites des Alpes avec ses 30 cascades qui jaillissent à l'automne des falaises escarpées. Second par sa taille après celui de Gavarnie, ce cirque ferme la vallée du Giffre et abrite 800 espèces végétales, des chamois et différents rapaces. Et puisque d'orages en pluies diluviennes, d'éboulements en glissements, le cirque change sa toile tous les ans. il faudra revenir.

Adresses utilesHaut de page

S'adresser au CRTE comité régional du tourisme équestre.

L'Isère, c'est à commencer Grenoble, la " capitale des Alpes " située au confluent de l'Isère et de la Drac, son affluent, et assise au sein de trois massifs montagneux  : la Chartreuse, le Vercors et Belledonne. C'est ensuite Vienne la romaine, Vizille le berceau de la Révolution, mais aussi le Trièves. Le département est très bien couvert par les sentiers équestres. Sur le site de l'association Isère Cheval Vert, plusieurs itinéraires à faire en plusieurs jours sont présentés  : " A cheval sur les 6 Vallées de l'Oisans ", " Au pied du Mont Aiguille, la région du Trièves ", " Dans les pas de Napoléon ", " Equirando Vizille - les itinéraires de l'Isère ", " La traversée de Belledonne ", " Les Chemins de Mandrin ", " Les Dauphinoises ", " Vercors, l'émotion sur un plateau  ! ". Notre préféré " Au pied du Mont Aiguille, la région du Trièves ", à faire avec la Ferme des Quatre Vents (voir ci-dessous).

La Loire a beau être un des plus petits départements de France, elle affiche près de 3 000 licenciés. 1 500 km de sentiers balisés, une quarantaine de relais d'étape, et 6 circuits de randonnée équestre recouvrent le territoire  : le circuit des balcons et de la Madeleine (à travers les Bois Noirs et les hautes Chaumes), le circuit du pays roannais, la boucle des pierres d'antan (dans le Haut-Forez), le circuit des Sources, la boucle des Cornes d'Urfé (5 à 6 jours) et le circuit du parc naturel du Pilat (à consulter sur le site de l'actif comité départemental de tourisme équestre). Réputé pour ses élevages de trotteurs-français, la Loire aime les chevaux. La plaine du Forez et le Pilat, parc naturel régional, se prêtent particulièrement au tourisme équestre.

Puy-de-DômeHaut de page

On pense d'abord à sa capitale Clermont-Ferrand, puis on se souvient que non loin de là se trouvent le plateau de Gergovie, célèbre lieu de combat entre César et Vercingétorix, mais surtout deux Parcs naturels  : celui des Volcans d'Auvergne et celui du Livradois-Forez. Terre parfaite pour le tourisme équestre comme sa voisine la Haute-Loire, le Puy-de-Dôme fascine par ses paysages de volcans, de crêtes, de vallées, de plaines et de gorges. Six itinéraires de randonnée balisés comprenant des étapes de 30 kilomètres en moyenne attendent le cavalier qui pourra chevaucher en liberté ou avec un professionnel du tourisme équestre. Les topoguides sont en vente auprès du CDTE 63 :

Dans le Parc régional des Volcans d'Auvergne, le circuit "Dôme Sancy", de la chaîne des Puys aux monts Dore en passant par le plateau du Cézallier, se parcourt en sept jours avec des étapes de 25 à 30 kilomètres.

Un deuxième circuit "Chevauchée en Combrailles" présentera aux randonneurs un plateau cristallin aux nombreux vallonnements débouchant sur le Limousin.

Un circuit historique "Sur les pas des Dauphins d'Auvergne et de la reine Margot" emmène le cavalier entre Mont-Dore, Cézallier et Val-d'Allier sur des plateaux granitiques plantés de vignes et entaillés par des couzes au cours torrentiel. En route, citadelles royales ou églises romanes viendront témoigner de ce passé prestigieux, alors que les côtes d'Auvergne viendront flatter les palais. Rappelons que la reine Margot a vécu vingt ans de son existence dans le Dauphiné d'Auvergne, son exil forcé se situe à Usson.

Le quatrième itinéraire se dessine "côté soleil Levant, sur la boucle Dore". Ce circuit court à travers le parc du Livradois-Forez.

Une cinquième boucle intitulée "Le tour du Cézallier" suivra en partie le Circuit des Vaches-Rouges, sur les pas des vaches Salers, et traversera des villages charmants  : Egliseneuve-d'Entraigues, Condat ou Allanche dont le passé prestigieux dû à la présence des marchands de toile sera bien palpable, enfin un détour à Blesle classé Plus Beau Village de France donnera à voir la porte d'entrée de la Haute-Loire.

Un dernier circuit en pays de Riom et Limagne trace une "Escapade royale à cheval ou en attelage" entre Puy-de Dôme et Allier, quand l'Auvergne se fait plus douce avec des reliefs tout juste vallonnés. La visite des châteaux d'Effiat s'effectue en cinq jours, le château, petite merveille d'architecture classique, édifié par Metezeau, Lemercier et Languille pour le compte du maréchal Antoine Cuffier-Ruzé, surintendant des Finances et ami de Richelieu, ou bien le château de Lafont datant du XVIe siècle, ainsi que le domaine royal de Randan acquis par Adélaïde d'Orléans en 1821.

Le Rhône département traversé par le fleuve du même nom se compose de quatre territoires  : le Pays beaujolais au nord avec ses vignes et ses crus parfumés, le Grand Lyon à l'ouest avec Lyon, capitale des Gaules, et les petits villages des monts d'or, le Lyonnais à l'est avec ses monts Lyonnais et ses paysages de landes et le Pilat rhodanien au sud avec ses coteaux ensoleillés d'où jaillissent des nectras corsés. Ce sont évidemment les zones les plus rurales qui accueillent cavaliers et chevaux, le Lyonnais en particulier.

Courchevel, Tignes, Val d'Isère ou Val Thorens, autant de noms très célèbres de stations qui rappellent combien la Savoie est une merveilleuse destination pour l'hiver, tous les amateurs de glisse y trouvent leur compte, y compris les fadas de chevaux qui pourront pratiquer le ski-joëring notamment au centre équestre des Bauges à Lescheraines ou au Ranch El Colorado à Bourg-Saint-Maurice. Et puisque la Savoie compte plus de 60 stations de sport d'hiver, on oublie qu'elle peut être savourée aussi en période estivale. Les lacs de rêve comme celui du Bourget, plus grand lac naturel de France et le moins élevé aussi, les vignobles pentus, les villages typiques et les coins cachés de nature sont autant de découvertes à faire dans ce département finalement méconnu. Trois parcs sont à votre portée pour de sympathiques randonnées en montagne à la découverte de la faune et la flore alpine (Vanoise, Bauges et Chartreuse). En tout, ce sont 1 200 km de sentiers balisés qui sont ouverts aux cavaliers en Savoie. Le circuit équestre Equisabaudia mis en place par l'association du même nom, créée en 1990 pour promouvoir la randonnée en Savoie, permet de sillonner le département dans de très bonnes conditions. Six grands circuits mis au point par le CDTE et ponctués de gîtes équestres dans les massifs sont à explorer pour connaître tous les paysages de la Savoie. Voici quelques idées de circuits.

Le circuit des Bauges. Depuis 1995, le massif des Bauges est devenu Parc Naturel Régional. Ce massif est aux portes de six grandes villes savoyardes. Il est bordé par Chambéry, Aix-les-Bains, Albertville, Ugine, Rumilly et Annecy et regroupe 64 communes sur un territoire de 900 km2 et près de 60 000 habitants. Sa diversité de paysages permet de passer d'un village de montagne dans le coeur des Bauges, à des vues panoramiques du balcon du Grand Lac ou à s'immerger dans les forêts du Petit Canada de Savoie-Grand-Revard, ou au sommet du massif, l'Arcalod, à 2 217 m d'altitude. Un peu plus loin, les coteaux viticoles de la combe de Savoie, les vergers de la Haute-Combe ou les prairies fleuries qui donnent ce si bon goût aux fromages baujus. L'architecture suit le rythme des paysages. Remarquez les toitures importantes dont le débord permet de circuler à l'abri des intempéries. Classé Parc naturel par la richesse de sa faune et sa flore, pas moins de 1 600 espèces végétales sont répertoriées (soit un tiers de la flore française). Parmi elles, le sabot-de-vénus, l'iris de Perier, et le cyclamen, fleur cueillie et commercialisée pendant une cinquantaine d'années. Il existe même un chemin des cyclamens. Pas de Parc naturel sans homme ! Ici, l'agriculture et l'artisanat sont encore fortement implantés. L'élevage laitier bovin représente 33 % des exploitations agricoles, avec le lait on fabrique la tomme des Bauges, fromage AOC, et de nombreuses autres spécialités. Formidable réserve nationale de chasse et de faune sauvage des Bauges, vous pourrez apercevoir plus furtivement des chamois, marmottes et pourquoi pas des chevreuils.

Le circuit du Beaufortin. La grande fierté de ce massif reste son fromage, le beaufort AOC, le prince des gruyères. Les sommets du " Pays de l'amitié ", à deux pas de la Suisse et de l'Italie, culminent à plus de 2 900 m et abritent des villages encore traditionnels (Arêches, Hauteluce, Les Saisies...) Au départ d'Albertville, cette boucle serpente dans le Beaufortin en passant par Queige, Les Saisies, Hauteluce, les Contamines-Montjoie, Arêche, Granier et Naves. Elle peut se faire en 8 jours à cheval, les chalets d'alpages sont de merveilleux relais pour passer la nuit. Le massif du Beaufortin est dominé par le Mont-Blanc et compte des paysages de forêts, alpages et lacs (lac de la Gitte, lac de Roseland, lac de St Guérin), c'est aussi ici que l'on produit le prince des gruyères, le Beaufort AOC, à déguster le soir dans les alpages.

Le circuit de la Tarentaise et de la Vanoise

Avec cet itinéraire, le randonneur équestre prend de l'altitude, entre la Tarentaise et le Parc national de la Vanoise. Au départ de Naves, il est possible de découvrir Les Avanchers, Moutiers et Courchevel, Pralognan la Vanoise ou Termignon. Une autre option serait de partir de Bourg Saint Maurice et de descendre sur Peisey-Nancroix avant de retrouver Naves ou Mont-Jovet. Les paysages de montagnes de roc, de vallées et les larges cols à franchir (se renseigner auprès des responsables des massifs de leur practibilité) rendent cette randonnée inoubliable. Impossible de ne pas tomber sous le charme de Pralognan-la-Vanoise, authentique village de Tarentaise, au pied du parc naturel de Vanoise. Les bouquetins et les marmottes sont les principaux habitants de ce secteur du département, vous pourrez donc retrouver toute la sérénité des espaces sauvages.

Le circuit de la Maurienne. Depuis Trémignon (voir plus haut), un des trois petits villages, empruntez l'ancienne route impériale de Maurienne, une grande route de vallée alpine, et descendre vers Valfréjus et Névache avant de remonter vers Valloire, Saint-Jean-d'Arves, Saint-Rémy-de-Maurienne, Saint-Léger et Montsapey.

Le circuit de la Combe de Savoie et du Val Gelon. La Combe de Savoie a perdu son rôle stratégique, c'est aujourd'hui une région que l'on visite avec plaisir en suivant la route des vins. Depuis Albertville, descendre vers Betton-Bettonet ou Le Pontet avant de terminer la randonnée à Montgilbert ou continuer en direction de Villard-Léger ou Presle pour se rendre à Montmélian, Apremont et la Motte Servelex.

Le Circuit de la Chartreuse et de l'Avant-pays Savoyard. Appelé Petit Bugey, l'Avant-pays Savoyard situé entre la Chaîne de l'Epine, le Guiers au sud et le Rhône au nord présente une géographie différente du reste de la Savoie. Ici les plateaux et les plaines rythment les randonnées, de quoi plaire aux cavaliers qui n'affectionnent pas les randonnées en altitude ou ceux qui aiment alterner les deux types de paysages. Les étapes possibles de ce circuit à construire selon ses envies et ses vacances sont Apremont, Chambéry, la Motte-Servolex, Attignat-Oncin, La Bridoire, Saint-Genis sur Guiers, Brens, Arbigneu, Yenne et la Biolle. Ce circuit contourne deux joyaux de la Savoie. Le lac du Bourget, le plus grand lac naturel de France, objet d'un vaste projet de mise en valeur, est en soi une pure merveille. Nombre de romantiques sont venus se recueillir dans cet endroit, comme Lamartine, dont la statue trône au bout du lac. Plus de 30 espèces de poissons y résident, dont le délicieux omble chevalier, spécialité culinaire du département. Le Lac d'Aiguebelette, aux eaux émeraude dignes des plus beaux lagons, est tout aussi incontournable.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté