Le guide : HANDITOURISME : Amériques / Caraïbes

Guide

Amériques / Caraïbes

La période qui s'est étendue entre 2006 et 2016 est celle de la Décennie des Amériques pour les droits et la dignité des personnes handicapées dont le thème est " égalité, dignité et participation " visant la reconnaissance et le plein exercice des droits et de la dignité des personnes handicapées, et de leur droit de participer pleinement à la vie économique, sociale, culturelle et politique et au développement de leur société sans discrimination dans des conditions égales aux autres. La nécessité que pendant la Décennie susmentionnée soient entrepris des programmes, des plans et des interventions conçus pour assurer l'inclusion et la pleine participation des personnes handicapées à toutes les sphères de la société, pour que soient mis en oeuvre des programmes sociaux, politiques, économiques, culturels et de développement conçus pour ouvrir des débouchés dans des conditions égales aux autres, et promouvoir des mesures efficaces de prévention de nouveaux handicaps et d'accès des personnes handicapées aux services et aux programmes de rééducation. " Engagement réitéré lors du 5e sommet des Amériques à Port-of-Spain (Trinité-et-Tobago).

Il est évident que ces déclarations ont été et continuent inégalement d'être suivies d'effet(s) en raison notamment de la situation économique des pays signataires mais aussi de la relation culturelle au handicap. Le principe d'égalité des chances et de traitement en Amérique latine est en grande partie repris avec des développements plus ou moins longs dans les constitutions politiques et les codes du travail. Dans la majorité des textes constitutionnels, ce principe est repris de manière générale, de la même façon qu'est rappelée l'interdiction de toute forme de discrimination. Bien qu'elles soient beaucoup plus courtes, il existe aussi des références explicites à la non-discrimination des personnes handicapées (CCNN du Brésil : art. 7 ; Colombie : art. 13 ; Paraguay : art. 88). La majeure partie des textes constitutionnels latino-américains relatifs aux handicapés font référence aux idées de protection, de promotion et d'intégration établissant des mesures positives destinées à éviter la discrimination. Une tendance similaire est observée dans les codes du travail. Les codes plus récents (c'est le cas du code de la République dominicaine, de la loi péruvienne relative à l'emploi ou de la loi organique du travail au Venezuela) établissent une réglementation plus détaillée du travail des personnes handicapées consacrant un chapitre particulier à la réglementation de leur activité. Cette évolution dans la législation est sans doute le reflet d'un intérêt social majeur sur ce thème.

Une personne handicapée vivant dans un pays latino-américain a une forte chance de faire partie des trois milliards de personnes dans le monde qui doivent subsister avec moins de deux dollars par jour. Cela est le tribut à payer quand on appartient à l'une des principales minorités existant dans le monde, une minorité condamnée le plus souvent à la pauvreté extrême, au chômage et à l'isolement social. Une mauvaise fortune que cette personne handicapée partagera avec plus de 40 millions de personnes - une sur dix environ - ayant un handicap en Amérique latine.

ArgentineHaut de page
Découvrir l'ArgentineHaut de page

L'Argentine est un pays qui a la dimension d'un continent. C'est sur son territoire que se trouve le sommet le plus haut d'Amérique latine et de l'hémisphère sud (l'Aconcagua) ainsi que le fleuve le plus large du monde (la Plata). La pampa est l'une des terres les plus fertiles du globe recouvrant une superficie égale à celle de la France. Les premières nations de ces territoires (Onas, Mapuches, Diaguitas qui intégraient l'Empire inca, Pampas et autres) ont dû céder leur place devant les colons et les gauchos. Car l'Argentine est aussi cet immense bout d'Europe transféré en Amérique du Sud. Une terre promise qui s'est parfois révélée capricieuse mais où le mythe de l'Amérique est resté vivace. Aussi dense et diverse que les hommes et les cultures qu'elle accueillit, Buenos Aires résonne plus volontiers des échos de l'Europe que de ceux de l'Amérique. Rien d'étonnant à ce que le tango soit né sur les rives de la Plata. Et si l'on pense d'abord tango et pampa viennent ensuite mille différences, mille découvertes et mille nuances qui font de l'Argentine une terre unique.

Le climat est subtropical (chaud et humide) dans le nord-est. La saison des pluies dure de novembre à mars avec des orages violents mais de courte durée. De mai à septembre, les températures sont agréables en journée et les nuits sont parfois fraîches. Dans le nord-ouest, la saison des pluies commence en octobre et se termine en mars. Forte chaleur en journée et nuits fraîches. Le reste de l'année, la climat est agréable : les températures sont douces et il ne pleut quasiment jamais. Dans la région de Buenos Aires, l'été est chaud et humide, l'hiver doux mais humide. Le printemps est agréable. En Patagonie, les pluies sont rares toute l'année. L'hiver est sec, ensoleillé et très venteux, l'été est doux. En Terre de feu, l'hiver est froid et l'été est frais.

Le Handicap en ArgentineHaut de page

La loi de 1981 définit ainsi le handicap : "une personne est considérée handicapée si elle a une infirmité mentale ou physique permanente ou de longue durée qui, en relation avec son âge et son contexte social, cause un désavantage considérable pour son intégration familiale, sociale, éducationnelle et professionnelle."
En 2007, l'Argentine a signé la Convention des Nations Unies pour les personnes handicapées. Des années qui ont suivi, il résulte que les personnes handicapées comme dans bon nombre de pays sont aussi défavorisées et ne connaissent pas toujours leurs droits et, quand elles pourraient les connaître, ce qui est prévu par la loi ne leur est pas souvent accordé. Le taux de chômage chez les personnes en situation de handicap serait d'environ 90 %.

Partir seulHaut de page

Malgré une loi votée en ce sens en 2002, les destinations touristiques partiellement accessibles aux handicapés restent rares : San Martín de los Andes, Buenos Aires ou encore Puerto Madryn près de la péninsule Valdés, lieu de reproduction des baleines franches australes. Sans oublier Bariloche et le Parc national des chutes d'Iguaçu où a été mis en place un programme baptisé Nature sans barrières. Ici, tous les obstacles physiques ont été supprimés afin de faciliter le déplacement des personnes handicapées.

Victoria : un circuit touristique pour les non-voyants

La ville de Victoria dans la province d'Entre Ríos propose un circuit pour les non-voyants. Unique en son genre en Argentine, il permet de découvrir la faune et la flore locale en utilisant les sens du toucher, de l'odorat et du goût. Les participants sont ensuite invités à visiter un parc thermal et terminent leur journée en écoutant un concert. Lancée en 2002 par Martín Aranguren, directeur de l'Organisme du tourisme de Victoria (Envitur), cette initiative a débouché sur la création de 12 activités différentes destinées aux non-voyants. Un dépliant en braille est également disponible auprès de l'Envitur.

L'accessibilité des transports en commun à Buenos Aires

Lignes de bus

Un grand pourcentage des véhicules sont équipés pour accueillir des passagers souffrant de handicaps divers et ces modèles sont appelés autobus à plancher surbaissé équipé d'une rampe électronique pour les passagers en fauteuil roulant.

Métro

Toutes les stations ne sont pas accessibles mais des efforts sont réalisés dans ce sens avec notamment des indications en braille dans les stations. Plus d'infos sur le site Internet : www.metrovias.com.ar

Découvrir le BrésilHaut de page

Rio, Bahia, Fortaleza, Brasilia, Sao Paulo... Le Brésil est à l'image de sa superficie couvrant près de la moitié de l'Amérique du Sud soit environ 8 511 965 km² ! De ses plages aux sables infiniment blancs à la forêt amazonienne, de l'extrême pauvreté des favelas aux classes supérieures des grandes métropoles, le Brésil n'en finira pas de vous surprendre avec une société complexe, métissée, totalement diversifiée. Un des traits culturels les plus communs du pays concerne le corps : son exposition permanente augmente un idéal d'esthétique et par extension, les préjugés qui se rattachent à d'éventuels manques de grâce ou laideurs. Autre particularité : le rapport des Brésiliens avec leurs propres préjugés non assumés déguisés dans un discours correct supprimant tout signe de dépréciation.

Comme tous les pays gigantesques, le climat est varié et très différent d'une région à l'autre. Décembre, janvier et février sont les mois les plus chauds au Brésil (30°C jusqu'à 40°C) avec un taux d'humidité élevé et des averses courtes et fréquentes notamment dans le sud-est (Sao Paulo, Rio). Dans cette région, les hivers sont plus doux et les nuits souvent fraîches, notamment à Sao Paulo. Dans le nord (Amazonie), le climat est chaud et humide avec une saison des pluies (janvier à mai) et une saison un peu plus sèche (juin à octobre). Dans le Nord-est, le climat est tempéré toute l'année (22°C à 28 °C) avec des averses fréquentes de décembre à mars. L'intérieur du Brésil est chaud et très sec. Dans le sud, la côte (Porto Alegre) connaît un climat méditerranéen (été chaud, hiver doux voire frais), les reliefs connaissent un hiver froid avec parfois de la neige et des températures sous 0°C.

Le handicap au BrésilHaut de page

Concernant le handicap et plus globalement les catégories de personnes fragiles ou précaires, il convient de se référer à une figure ancienne dans les représentations sociales, le " Saci " désignant au XVIIIe le Noir brésilien, être inférieur, atteint de déficiences, proche de l'animal et porteur d'attributs maléfiques... Petit à petit, les traits les plus ignobles du Saci dans l'imagerie populaire ont été gommés pour évoquer l'être fragile contrôlé par les agents de la culture des masses. Dans les familles au pays des lumières, les personnes handicapées sont ainsi et d'abord des ombres avec pour conséquence un énorme paradoxe. Un travail législatif important a été accompli en matière de non discrimination et de lutte contre l'exclusion, de prise en charge des personnes handicapées. En 2004, le pays a été reconnu comme l'un des cinq pays les plus inclusifs des Amériques. Ce qui caractérise le Brésil, c'est un énorme écart entre la politique affichée et les pratiques sociales réelles dans ce pays où 15 % de la population est touchée par un handicap avéré. Un énorme travail est en cours de réalisation (services de prise en charge, dispositifs inclusifs) et pour autant, le challenge en termes de résorption des écarts loi/réalités est encore immense. A Salvador, Fortaleza et leurs banlieues, plus de 1 million de personnes sont handicapées. Le contexte politique et juridique semble favorable au respect des droits de la personne. En témoignent le régime démocratique instauré en 1985 et le dispositif légal. Concernant le respect des droits des personnes handicapées, la Constitution Fédérale de 1988 établit 10 règles spécifiques pour le garantir et diverses lois ont vu le jour notamment sur le thème de l'emploi, de l'accessibilité, etc. La langue des signes (LIBRAS) a été reconnue comme langue officielle.

Partir seulHaut de page
Les transports brésiliens et l'accessibilité

Le meilleur moyen de voyager à travers le pays est l'avion étant donné que les distances à parcourir sont souvent très grandes. Cependant, si vous préférez profiter du paysage et si vous n'êtes pas pressés, les transports routiers (voiture ou bus) sont la meilleure alternative. Au Brésil, il y a très peu de trains et aucune compagnie nationale. Vous trouverez tout de même la gare de Rio dans le centre-ville (estación Central do Brasil) qui dessert certaines villes du pays. Le réseau autoroutier est très bien développé au Brésil. Les services d'autocars offrent des connexions internationales (Buenos Aires, Montevideo, Santiago de Chile...) et nationales régulières (Brasilia, Sao Paulo...). La principale gare routière de Rio est le Terminal Rodoviaria Novo Rio. Le tramway est également un moyen de transport très populaire à Rio qui relie le centre au quartier pittoresque de Santa Teresa en passant par l'aqueduc de Lapa. Le Métro de Rio dispose de deux lignes passant par le centre : la ligne 1 va de Copacabana jusqu'à la zone sud de Tijuca et la ligne 2 relie le centre à Pavuna, quartier au nord de la ville. Si vous pensez utiliser plusieurs moyens de transport à Rio, nous vous conseillons de prendre un billet combinant Métro-Onibus ou Onibus-Trem. Vous trouverez sur le site http://onibusbrasil.com la liste des trajets effectués vers les grandes villes.

Récit de voyage

Un blog dédié au tourisme accessible à découvrir absolument d'autant que son auteure est en fauteuil. O viajante especial contient notamment une liste de liens sur des hôtels vérifiés par Adriana. Vraiment intéressant ! Rendez-vous sur le site http://oviajanteespecial.blogspot.fr

Canada / QuébecHaut de page
Découvrir le CanadaHaut de page

Le Canada occupe la partie septentrionale de l'Amérique du Nord. Il s'étend d'est en ouest de l'océan Atlantique à l'océan Pacifique, et vers le nord jusqu'à l'océan Arctique d'où la devise "d'un océan à l'autre". Il partage deux frontières avec les États-Unis : au sud et au nord-ouest (Alaska).

Les régions de la côte est connaissent un climat très variable avec des brusques changements de température et des cycles gel-dégel. Les chutes de neige sont abondantes et les étés sont chauds sans être étouffants. La côte pacifique bénéficie d'un agréable microclimat. L'été y est doux et sec. Dans la région des Rocheuses, le climat est frais et sec. L'Alberta est l'une des provinces canadiennes les plus ensoleillées.

Le paysage canadien se découvre de façon différente à chaque saison : blanc étincelant l'hiver, rouge chatoyant à l'automne, vert tendre au printemps, multicolore l'été. Un charme auquel il est difficile de résister lorsque l'on voyage mais qui se traduit par des contraintes extrêmes lorsque la température baisse à -45 °C l'hiver. Ce qui explique l'engouement des Canadiens pour les nouvelles technologies qui leur permettent, lorsque les routes sont impraticables, de maintenir la gestion des services, de poursuivre la scolarisation, de maintenir les contacts.

Informations pratiquesHaut de page
Le handicap au CanadaHaut de page

4,2 millions de personnes seraient en situation de handicap au Canada. Cependant, il n'existe pas de loi nationale en faveur des personnes handicapées. Les Canadiens en situation de handicap bénéficient de mesures incluses dans des lois plus générales, notamment à travers les textes sur les droits des personnes et les législations sur les transports, l'emploi, la santé, les revenus... Il peut ensuite exister des lois provinciales comme la loi de 2005 pour l'accessibilité pour les personnes handicapées de l'Ontario. Au Québec, il existe divers politiques et programmes en faveur de l'intégration scolaire, sociale et professionnelle des personnes handicapées. La loi assurant l'exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur insertion scolaire, professionnelle et sociale date de 1978. Le Québec s'est donc doté d'une politique d'ensemble visant à fixer les orientations en matière d'intégration des personnes handicapées. L'action des organismes sans but lucratif et des associations reste importante pour promouvoir et concrétiser cette intégration. Le Canada a joué un rôle de chef de file lors de l'élaboration du programme d'action mondiale concernant les personnes handicapées. Au Comité des droits de l'homme des Nations Unies, il a introduit une résolution en vue de faire une étude internationale sur la violation des droits des personnes handicapées. Le Canada a joué un rôle majeur au sein de l'Organisation internationale du travail afin de promouvoir l'emploi et la réadaptation professionnelle des personnes handicapées. Aujourd'hui, le pays est en recul par rapport à son rôle phare puisque la toute-puissance des provinces va dans le sens des économies de moyens. Au quotidien, les procédures pour discrimination se sont multipliées dans un pays autrefois exemplaire.

Partir seulHaut de page

Au Canada, il existe un pictogramme pour les personnes à mobilité réduite qui ne sont pas en fauteuil. Une excellente idée ! D'un point de vue politique, les provinces sont indépendantes du gouvernement fédéral et les unes par rapport aux autres. En d'autres mots, bien qu'une procédure normale puisse mener à la modification de la Constitution selon la Loi constitutionnelle de 1982, la modification est sans effet dans les limites d'une province ayant déclaré son désaccord à son égard si cette modification est dérogatoire aux droits, privilèges et compétences de la province. De ce fait, chaque province ou territoire a son propre système d'administration territoriale et de subdivisions de son territoire. Ceci n'est pas sans importance lorsqu'il s'agit de légiférer sur l'ensemble du territoire et la lutte pour les droits des personnes en situation de handicap en est un exemple.

Découvrir le ChiliHaut de page

Cet immense territoire se déroule sur environ 4 300 km de long. Le pays ne s'étend en revanche en largueur que sur 180 km entre la Cordillère des Andes et l'océan Pacifique ! En conséquence, du nord à l'extrême sud défile une multitude de paysages très contrastés : du désert d'Atacama, le plus aride de la planète, au célèbre Cap Horn en passant par la vallée centrale, où se trouvent la capitale Santiago et la ville coloniale de Valparaiso. A cela, ajoutez la Terre de Feu, les multiples fjords, volcans et lacs... Mille raisons de partir et découvrir le Chili.

Dans cet autre pays démesuré, le climat est très varié : aride au nord, méditerranéen au centre (Santiago, Valparaiso) et froid dans le sud. Au centre du Chili, l'été (de décembre à février) est chaud (28°C) et sec, l'hiver est plus frais (10°C) et pluvieux. Plus au sud, le climat est tempéré mais pluvieux toute l'année sauf l'été. A l'extrême sud du Chili (Patagonie), le climat est frais (11°C l'été) avec des pluies régulières et du vent toute l'année.

Le handicap au ChiliHaut de page

Le Fonds national pour les handicapés (Fonadis) - service public décentralisé - a été créé en 1994. Sa création a été un moyen d'inclure la question des handicapés dans tous les secteurs de l'administration, de présenter le handicap comme une question qui concerne toute la société, de promouvoir la participation de la société et la coopération entre le secteur public et le secteur privé pour répondre aux besoins des personnes handicapées, en particulier leur intégration dans le système éducatif et dans le monde du travail. Ceci s'inscrit dans le cadre de la démarche adoptée par les autorités depuis plus de dix ans, qui consiste à aborder le handicap sous des angles politiques publiques, rompant avec l'approche protectrice antérieure qui avait abouti à la marginalisation du collectif social des personnes handicapées. La première étude nationale sur le handicap au Chili, effectuée en 2004 par le Fonadis, conjointement avec l'Institut national des statistiques, a fait apparaître que 2 068 072 personnes (soit 12,9 % de la population) étaient atteintes d'un handicap. Sur ce total, 917 939 souffrent d'une diminution importante de leurs fonctionnalités ou ont de graves difficultés à effectuer les actes essentiels de la vie quotidienne, comme s'habiller, manger, se déplacer et surmonter les obstacles que présente l'environnement. Il est à noter que le Chili a été l'un des premiers pays à ratifier la Convention relative aux droits des personnes handicapées et le Protocole facultatif s'y rapportant.

Découvrir CubaHaut de page

L'archipel de Cuba - formé de l'île de Cuba, de l'île de la Jeunesse et de près de 4 195 cayos ou îlots rocheux - se trouve dans la mer des Caraïbes près du Tropique du Cancer à l'entrée du golfe du Mexique entre l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud.

A 140 km des Bahamas, 180 km de la Floride, 210 km de Cancun et 146 km de la Jamaïque, Cuba bénéficie d'un climat très agréable et les pluies - parfois torrentielles - ne durent pas. Ses côtes découpées ont une longueur totale de 5 746 km et elles abritent plus de 200 baies et près de 400 plages naturelles. Si vous souhaitez vous éloigner des côtes la Cordillère des Organos à l'ouest, la Sierra de l'Escambray au centre et la Sierra Maestra à l'est vous offriront des panoramas loin des clichés habituels.

La position de Cuba (golfe du Mexique/mer des Caraïbes) lui vaut un climat tropical avec une saison sèche de novembre à mai et une saison humide de juin à octobre (pluies violentes mais courtes). Le climat est un peu plus chaud en été qu'en hiver (27°C contre 22°C). Les alizés du nord-est adoucissent les températures toute l'année. Record de pluies en septembre et en octobre avec, souvent, des cyclones.

Le handicap à CubaHaut de page

La législation a instauré diverses mesures relatives à l'accessibilité mais son application se heurte aux réalités économiques : Cuba est un pays pauvre qui peine à nourrir ses 11 millions d'habitants. "Tous les Cubains ont les mêmes droits, et l'assistance sociale fonctionne de la même manière pour tout le monde avec le même niveau d'aide" explique Luciana Valle Valdés, vice-présidente de l'Aclifim (Association cubaine des personnes handicapées physiques), l'une des trois associations nationales qui interviennent au service de ce public. L'aide humaine est principalement apportée par la famille. Sinon, l'assistante sociale attribue une personne qui assure cette aide et vit en permanence avec la personne handicapée. Dans ce contexte, la solidarité et l'ingéniosité sont des palliatifs efficaces. L'école étant obligatoire, Cuba a adopté le système de l'inclusion. Pour les enfants qui ne peuvent se déplacer, les camarades valides viennent chez eux, les aider à poursuivre leurs études. Cuba compterait actuellement 600 étudiants handicapés. De même qu'il n'existe pas de système de classification administrative du handicap, les personnes handicapées ne reçoivent pas d'allocation spécifique. Il n'y a pas d'établissements spécialisés, les Cubains handicapés sont accueillis dans les mêmes établissements d'accueil ou maisons de retraite que les autres. Depuis quelques années, avec la création d'un équivalent à la Sécurité Sociale, les salariés invalides à la suite d'un accident du travail perçoivent une rente, ce sont les seuls à bénéficier d'une prestation financière. Si le handicap moteur est visible, les sourds et les aveugles disposent pour leur part d'une carte spécifique délivrée par l'association nationale dont ils dépendent : l'Anci (Association nationale des aveugles) et l'Ansoc (Association nationale des sourds). Avec l'Aclifim, ces deux organisations sont de fait en situation d'associations officielles, uniques interlocutrices des pouvoirs publics, leurs présidents siégeant au Parlement comme observateurs. Les personnes handicapées mentales ne sont pas représentées nationalement. Le taux actuel de personnes handicapées se situe entre 8 % et 10 % de la population. L'un des paradoxes à cette situation, c'est que le système de santé cubain est extrêmement performant, avec des médecins et des chirurgiens de pointe.

Partir seulHaut de page

Dès que l'on déambule à Cuba, on comprend vite que la vie des personnes handicapées n'est pas facile. Entre une voirie dégradée et sans aménagement, bâtiments publics ou privés pour la plupart inaccessibles, transports bondés et sans adaptation... La vie quotidienne est une succession d'obstacles.
Rares sont les handicapés moteurs et les aveugles à sortir, et pratiquement jamais seuls : il faut de l'aide pour passer un trottoir ou un seuil, tracer son chemin. Côté accessibilité, il ne faut évidemment pas s'attendre à retrouver pour les touristes les standards occidentaux mais les progrès sont constants, notamment en matière hôtelière, avec l'arrivée de grandes chaînes internationales comme Sol Meliá dont les établissements intègrent ces critères.
La compagnie nationale Cubana de Aviación est l'une des rares au monde qui propose un surclassement en première classe au départ de Paris, de quoi voyager confortablement sans trop se ruiner. Pour le reste et une fois sur place, il ne faut pas espérer d'abaissés de trottoirs ni d'accès de plain-pied même s'ils existent parfois. Qu'on se le dise : hormis les hôtels de luxe, quelques restaurants, et de rares zones piétonnières, Cuba se visite avec de l'aide lorsque l'on utilise un fauteuil roulant manuel. Et cette aide, vous la trouverez toujours car les Cubains ont une grande habitude de la solidarité.

États-UnisHaut de page
Découvrir les États-UnisHaut de page

Impossible d'aborder ce territoire gigantesque sans en évoquer la géographie et l'histoire. Parce que si vous décidez d'y voyager, ces deux aspects seront constamment présents au cours de votre périple. Les États-Unis c'est 50 États dont 48 sont adjacents les uns aux autres et situés entre l'océan Atlantique et l'océan Pacifique, d'est en ouest puis bordés au nord par le Canada et au sud par le Mexique. Les deux derniers États sont l'Alaska situé à l'ouest du Canada et Hawaii, un État insulaire au milieu de l'océan Pacifique.

Le pays inclut 14 territoires insulaires disséminés dans la mer des Caraïbes et le Pacifique. La capitale fédérale Washington est située dans le District de Columbia, un district fédéral hors des 50 États.

Les États-Unis comptent actuellement plus de 325 millions d'habitants et constituent le troisième pays le plus peuplé du monde derrière la Chine et l'Inde. La superficie des États-Unis est de 9 629 048 km2 ce qui en fait le quatrième pays le plus vaste du monde derrière la Russie, le Canada et la Chine. Sans oublier les 6 fuseaux horaires (inclus l'Alaska et Hawaïï).

Un certain Christophe Colomb découvre le continent américain en 1492 puis explore l'actuelle Porto Rico l'année suivante. Au XVIe siècle, les puissances européennes à la recherche du passage du Nord-Ouest et de richesses naviguent puis s'installent le long du littoral atlantique : ici se succèdent des colonies espagnoles, anglaises, françaises, hollandaises et scandinaves plus ou moins permanentes. Les Amérindiens ne résistent pas aux épidémies introduites par les Européens (variole, rougeole), à l'acculturation (alcool, armes à feu), aux massacres et aux guerres coloniales. Guerre d'Indépendance, esclavage, abolition de l'esclavage, ségrégationnisme, immigration, industrialisation... Les États-Unis sont définitivement un territoire pluriel ce qui ne manquera pas de vous frapper même si vous ne visiter qu'un État ou une ville.

Il en est bien évidemment de même concernant le climat. Quoi de plus différent en effet qu'une ville située en Floride, la région des Grands Lacs, le Texas ou le Wyoming ? Le climat continental humide de la Nouvelle-Angleterre et du centre-est se caractérise par de forts contrastes thermiques saisonniers. Les étés sont chauds et les hivers exceptionnellement froids pour la latitude et compte tenu de la proximité de l'océan Atlantique (courant du Labrador). Les précipitations sont abondantes, notamment l'hiver, lorsque la combinaison de l'humidité et du froid provoque d'importantes chutes de neige qui paralysent régulièrement l'activité des grandes villes. Le climat subtropical humide du sud-est se caractérise par des hivers doux et des étés chauds et humides. Les côtes sont régulièrement frappées par des cyclones dévastateurs. Le climat sec des Grandes Plaines centrales subit les effets de la continentalité : à la brutalité des contrastes thermiques saisonniers s'ajoute une diminution progressive des précipitations d'est en ouest. Des tornades touchent notamment les États de l'Oklahoma et du Kansas où ils sont responsables d'une importante érosion éolienne des sols (" Dust Bowl " 1935). Le climat devient franchement désertique dans les plateaux de l'Ouest intérieur, notamment au sud du Grand Bassin (vallée de la Mort, désert de Mojave) qui connaissent des étés torrides. Le climat océanique du nord-ouest/Pacifique est très humide et se caractérise par une faible amplitude thermique annuelle (hiver doux, été frais). Les précipitations sont très abondantes sur les montagnes (Olympic Mountains, chaîne des Cascades). Le climat méditerranéen du sud-ouest/Pacifique se distingue du précédent par sa sécheresse estivale. Le sud de la côte connaît le vent chaud et sec de Santa Ana, à l'origine de graves incendies de forêt. L'été est relativement frais sur le littoral, en raison du courant marin froid de Californie, à l'origine d'épais brouillards, aggravés par la pollution (smog). Il devient de plus en plus chaud vers l'intérieur.

Le handicap aux États-UnisHaut de page

La politique de non-discrimination est principalement structurée autour de l'Americans with Disabilities Act (ADA) adopté en 1990. Cette loi est l'aboutissement du mouvement pour les droits civils. Elle rend illégale toute discrimination envers les personnes handicapées et leur assure une protection similaire à celle prévue par le Civil Rights Act de 1964. Il existe une politique fédérale forte structurée autour de cette loi. Les mouvements de personnes handicapées ont joué un rôle moteur dans cette montée en puissance de l'État fédéral face aux États mais ces derniers ont également largement soutenu dans leur ensemble l'idée d'avoir une législation fédérale dans ce domaine. Relèvent également du niveau fédéral aux États-Unis toutes les prestations pour les personnes handicapées, les États pouvant accorder des avantages supplémentaires. D'ailleurs les États ont souvent adopté des législations plus favorables aux personnes handicapées que l'ADA, soit en incluant dans leurs lois des déficiences exclues du texte fédéral (Californie, Maine, New Jersey et New York par exemple), soit en refusant de prendre en considération les bénéfices des traitements et aides techniques dont certains voulaient s'emparer pour minorer les droits (Californie, Maryland, Rhode Island...), soit encore en élargissant à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, les dispositions de l'ADA (Michigan).

Partir seulHaut de page

Dans le domaine de l'accessibilité, la situation des personnes handicapées apparaît plus favorable aux États-Unis dans la mesure où les dispositions de l'ADA sont très explicites et s'imposent à tous. Pour autant et suivant les États, les commodités ne seront pas les mêmes : à New York qui compte 60 000 habitants en fauteuil roulant sur 13 000 taxis agréés, seuls 231 sont accessibles (soit - 2%). D'après une enquête, quand il suffit de 5 minutes à un usager pour trouver un taxi dans le centre-ville, une personne handicapée doit attendre en moyenne 34 minutes après avoir appelé le service dédié.... Et si les bus, en dépit de leur allure vieillotte trompeuse, sont tous accessibles (les places sont respectées, et les chauffeurs aimables et aidants), plus de 95 % des stations de métro sont toujours inaccessibles.

Etats-Unis accessibles, guide pratique

Floride, Virginie, Colorado, Arizona

Site sur le Colorado accessible : www.accessanything.net

Rhodes Island accessible : www.accessiblerhodeisland.org

La Virginie accessible : www.accessiblevirginia.org

Louer un véhicule en Floride ou un appartement : www.discountmobilityusa.com

Un site qui regroupe par besoin les adresses des lieux qui peuvent vous intéresser : www.disability-resource.com/disabilityresource.html

San Francisco et Los Angeles

Transports publics accessibles à San Francisco (sauf le mythique Cable Car) : www.sfmta.com/cms/mcust/access.htm#metro

San Francisco, un autre point de vue sur www.multicap.org/search/label/USA

Sur A wheelechair Rider's Guide rédigé par Bonnie Lewkowicz, danseuse, aventurière, handi-sportive et femme d'affaires tétraplégique : 2 PDF en anglais à imprimer depuis www.wheelingcalscoast.org
pour visiter San Francisco et Los Angeles en fauteuil. Utiles et précis.

Divers

Si vous êtes en panne d'hébergement adapté : www.acils.com

National Association of Deafs (Association nationale des sourds) : www.nad.org (n'oublions pas que les USA sont le seul pays au monde à avoir une université entièrement dédiée aux sourds, l'Université Gallaudet à Washington).

Sur le site du MIUSA (Mobility International USA), une page indispensable pour les voyageurs malvoyants : www.miusa.org/ncde/tipsheets/blindvisitorstousa

Morgan's Inspiration Island, le premier parc aquatique du monde situé au Texas entièrement conçu pour accueillir des personnes en situation de handicap : www.morganswonderland.com

GuadeloupeHaut de page
Découvrir la GuadeloupeHaut de page

La Guadeloupe et ses longues plages blanches de Sainte-Anne, ses plages noires de Trois-Rivières, ses mangroves et ses cocotiers... Une île tropicale, grouillante et sonore de vie. Une façon de ne pas se presser, une espèce de détachement. Apportez juste votre sourire, soyez poli et on vous le rendra au centuple. La Guadeloupe fait partie d'un archipel qui compte deux îles principales (Basse-Terre et Grande-Terre) et six autres îles (Marie-Galante, la partie française de Saint-Martin, Désirade, Saint-Barthélemy, les Saintes et Petite-Terre). A Grande-Terre s'étire un paysage de plaines sèches dominées par des collines peu élevés (mornes), Basse-Terre est une île montagneuse, accidentée, dominée par le volcan de la Soufrière.

La Guadeloupe bénéficie d'un climat de type tropical maritime. L'anticyclone des Açores y pousse les alizés. La température de la mer des Caraïbes, ainsi que celle de l'océan Atlantique est d'environ 27°C et culmine à 28/29°C l'été. La température ambiante est à 27°C en moyenne et peu monter jusqu'à 32°C. Deux saisons avec des transitions plus ou moins marquées : une saison sèche (carême) de décembre à mai). L'anticyclone des Açores se décale vers le sud. L'air est plus sec et les averses sont peu fréquentes. Les températures sont agréables et les alizés généralement bien établis. Une saison plus humide appelée (hivernage) de juillet à octobre, accompagnée de période de pluies fréquentes et intenses. La saison des dépressions tropicales et cyclones débute vers juillet et concernent le plus souvent la moitié nord de l'arc antillais.

Le handicap en GuadeloupeHaut de page

Territoire français, le handicap en Guadeloupe est défini par la loi de 2005 : " Constitue un handicap, au sens de la loi du 11 février 2005, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant. " Globalement, on estime que la population de personnes vivant avec un handicap et/ou se reconnaissant un handicap est comprise dans une fourchette de 8% à 12% de la population totale.

Partir seulHaut de page

Appréciez la convivialité et la gentillesse des Guadeloupéens lors de vos déplacements en bus sur tout le territoire. Agréable et à la portée de tous avec un peu d'aide, le bus est un lieu de rencontre ambulant. Dans la mesure où les trajets sont longs, vous aurez le temps de faire connaissance avec les autres voyageurs tout en appréciant le paysage. De plus, votre trajet sera bercé par le zouk ou le reggae, les rythmes les plus appréciés de l'archipel. Malgré les efforts des autorités locales pour instaurer une certaine organisation au niveau des horaires et des arrêts, pratiquement aucune structure n'est fixe. La fréquence des bus est ainsi incertaine et dans de nombreux endroits, aucun bus ne travaille ni le soir ni le week-end. Aussi, les arrêts ne sont pas fixes et les bus s'arrêtent dès qu'un voyageur les hèl, e ce qui peut parfois entraîner certaines gênes au niveau de la circulation.

Le taxi est aussi un moyen de transport privilégié en Guadeloupe. De nombreuses compagnies gèrent le réseau et la qualité de services est acceptable. Ce moyen de transport est facilement accessible dans les grandes agglomérations et près des hôtels. Le taxi est recommandé pour un long trajet à effectuer rapidement. Les chauffeurs de taxi sont en général gentils et serviables. En chemin, ils peuvent à votre demande parler des villages et autres sites se trouvant sur le trajet. De plus, le taxi est le moyen le plus sûr le soir. Dès votre arrivée à l'aéroport, ne soyez pas surpris d'être abordé par de nombreux chauffeurs de taxi. En Guadeloupe, le coût du taxi est considérablement élevé par rapport à celui du bus. De plus, le compteur n'est pas obligatoire. De nombreux taxis en disposent mais ce n'est pas le cas de tous. Le compteur ne garantit pas des tarifs moins élevés. Les taxis dépourvus de compteur sont même parfois moins coûteux. En tout cas, demandez au chauffeur le coût approximatif de la course avant de monter.

Quelques sites aménagés à partir de la commune de Bouillante (Basse-Terre) : le Musée du café, la plage de Malendure (accès plat mais pas de rampe vers la mer), la Cascade des écrevisses (à noter que le Parc national de Guadeloupe est en cours de mise aux normes d'accessibilité), la plage de Petite-Anse (attention, accès rocheux)

MartiniqueHaut de page
Découvrir la MartiniqueHaut de page

La Martinique mesure 80 km dans sa plus grande longueur et 39 km dans sa plus grande largeur. Le terrain s'élève graduellement depuis le littoral jusqu'au centre et vers le nord où sont regroupés les pitons du Carbet et la montagne Pelée, point culminant de l'île (1 397 m). Cette partie de la Martinique est aussi le royaume de la fabuleuse forêt tropicale. La côte Est est bordée par l'océan Atlantique et la côte Ouest par la mer Caraïbe. L'île aux fleurs et aux cocotiers opère sur le voyageur un changement d'état d'âme car cette petite île possède bien des atouts, notamment celui de marier l'inconciliable : sucre et rhum (à consommer avec modération), alizés et cyclones, volcans et végétation paradisiaque... À la Martinique, il ne faut pas se contenter de la plage : visiter cette île, c'est aussi côtoyer au quotidien une population vivante et nonchalante tout à la fois et laisser s'égrener les minutes, les heures, tout doucement...

Le climat martiniquais est de type tropical maritime. Il se caractérise par un fort ensoleillement, des températures chaudes et constantes, ainsi que par des alizés qui viennent agréablement rafraîchir l'atmosphère. Le caractère tropical de ce climat se ressent également à l'hygrométrie, qui se situe autour de 80 % selon la saison. On distingue cependant deux saisons, en fonction des précipitations. Le carême est la saison sèche, qui s'étend de décembre à mai. La température moyenne se situe alors autour de 25°C, les précipitations sont rares et l'ensoleillement généreux. La saison humide est appelée hivernage et dure de juin à novembre. Les pluies sont alors plus abondantes et l'atmosphère, lourde et humide, devient orageuse. Les températures restent cependant raisonnables, puisqu'elles avoisinent les 28°C. Ces différents facteurs combinés entraînent de forts risques de tempête tropicale, pouvant se transformer en cyclone.

Le handicap à la MartiniqueHaut de page

Territoire français, le handicap en Martinique est défini par la loi de 2005 : " Constitue un handicap, au sens de la loi du 11 février 2005, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant. " 10 % de la population martiniquaise serait en situation de handicap.

Découvrir le MexiqueHaut de page

Le Mexique offre aux touristes toutes les possibilités de vacances auxquelles ils puissent aspirer... D'une richesse culturelle et historique incroyable, vous pourrez y découvrir des sites archéologiques des civilisations Aztèques, Mayas, Zapotèques... Des villes qui ont su garder le charme des cités coloniales des conquistadores espagnols, et des paysages de forêts tropicales et de volcans. Pour se reposer après les visites, les plages de Cancun, Ciudad del Carmen ou encore Tulum vous offriront leurs longues étendues de sable blanc baignées par une mer aux eaux turquoises.

Le tropique du Cancer divise le pays en zones tempérées et tropicales. Les terres au nord du 24e parallèle ont des températures plus fraîches pendant les mois d'hiver. Au sud de ce parallèle, les températures sont relativement constantes toute l'année et varient uniquement en fonction de l'altitude. Les régions du sud, avec altitudes allant jusqu'à 1000 m (sud des deux plaines côtières, ainsi que la péninsule du Yucatan), ont une moyenne annuelle de température entre 24°C et 28°C. Les températures restent élevées pendant toute l'année. Bien que les zones de faible altitude au nord du 24e parallèle soient chaudes et humides durant l'été, les températures moyennes annuelles sont plus faibles (entre 20°C et 24°C). Entre 1000 et 2000 m, la moyenne annuelle des températures est comprise entre 16°C et 20°C. Les villes et villages situés à cette altitude ont des températures constantes et agréables toute l'année, tandis que dans le nord les températures connaissent des variations saisonnières. Au-dessus de 2000 mètres, la température descend avec une moyenne annuelle qui varie entre 8°C et 12°C dans la Cordillère Neovolcánica. A 2 300 mètres, à Mexico, la température moyenne annuelle est de 15°C, avec des étés agréables et des hivers doux. Le Mexique se situe dans la zone des ouragans, toutes les régions des deux côtes sont sensibles à ces tempêtes de juin à novembre. Ces tempêtes amènent des vents forts, de fortes pluies, d'importants dégâts, et parfois des pertes en vie humaine.

Le handicap au MexiqueHaut de page

Le gouvernement mexicain a ratifié la Convention internationale des droits des personnes handicapées. 10 millions de personnes handicapées y vivent, ce qui fait une moyenne d'environ 14 %. Parmi eux, 53 % souffrent de troubles moteurs, 20 % ont une capacité intellectuelle diminuée, 18 % sont malentendants et les autres sont aveugles selon les chiffres de la Confédération mexicaine des Organisations de personnes handicapées mentales (Confe). Rappelons que pendant longtemps, le handicap a été considéré au Mexique comme une punition divine.

Partir seulHaut de page

Tulum fait partie des sites à peu près accessibles même si c'est un peu sportif. Xel-Ha est une réserve naturelle : si vous aimez la plongée et le monde aquatique, tout est accessible avec un système de siège pour les transferts dans l'eau.

Découvrir le PérouHaut de page

C'est l'immense richesse culturelle et humaine de ce pays que vous viendrez découvrir : le Macchu Picchu et Cusco sont incontournables... Mais vous découvrirez d'autres civilisations qui peuplèrent la région : les Nazca, les Chavin, les Chimus ou les Mochica. La capitale Lima symbolise bien cette destination. La cordillère blanche, le rêve des andinistes et des passionnés de trekking, le lac Titicaca où se côtoient les Quechuas, les Aymaras et les Uros sur leurs îles flottantes. Et puis la forêt vierge, l'Amazonie, Iquitos... Faire un circuit au Pérou, c'est vraiment l'aventure !

Le Pérou regroupe un ensemble de régions dont la population est répartie très inégalement. Cinq régions seulement sur vingt-quatre rassemblent plus de la moitié de la population totale (52 %) : Lima, Piura, La Libertad, Cajamarca et Puno. Lima avec 8,4 millions d'habitants concentre à elle seule presque un tiers de la population du pays (30,8%). A l'autre extrême, une dizaine de régions représentent à peine plus de 10 % de la population totale du pays (environ 30 millions d'habitants en 2012). Après des décennies de violence qui ont fait des milliers de morts, le Pérou a connu à partir de l'année 2000 un processus exemplaire de transition politique, de sorte qu'aujourd'hui le pays est une démocratie fondée sur l'état de droit et dont l'organisation juridique obéit au principe de la séparation des pouvoirs.

Le handicap au PérouHaut de page

Le Pérou reconnaît les sept principaux instruments internationaux relatifs aux droits de l'homme, notamment la Convention américaine relative aux droits de l'homme dont les droits des personnes en situation de handicap. L'État a pris diverses mesures afin de mettre en place une protection spéciale pour les personnes aux capacités différentes ; on citera notamment la promulgation de la loi générale sur les personnes handicapées dont la finalité est d'établir un régime légal de protection, de soins de santé, de travail, d'éducation, de réadaptation, de sécurité sociale et de prévention afin que les personnes handicapées parviennent à s'épanouir et à s'intégrer socialement, économiquement et culturellement ainsi que le prévoit l'article 7 de la Constitution. Sur le plan international, le Pérou a été l'un des premiers pays à signer et à ratifier la Convention relative aux droits des personnes handicapées ainsi que le Protocole facultatif s'y rapportant. Les mesures institutionnelles ont été renforcées avec la création du Conseil national de l'intégration des handicapés, organisme public décentralisé qui a été par la suite intégré au ministère de la Femme et du Développement social en tant que Direction générale des personnes handicapées. C'est cet organisme qui gère le registre national des personnes handicapées, auprès duquel elles s'inscrivent et se voient dûment reconnues, et qui recense les institutions publiques et privées nationales, étrangères ou internationales actives et prestataires de services dans le domaine du handicap. Depuis sa création en 2000, 43 419 personnes physiques et 239 institutions y ont été enregistrées. Plus de 3 millions de personnes seraient en handicap physique (sans compter les handicaps sensoriels et mental). Enfin la période 2007-2016 a été proclamée la Décennie des personnes handicapées au Pérou.

Partir seulHaut de page

Les villes sont très semblables aux nôtres avec des trottoirs, passages piétons, places qui nécessitent parfois de l'aide ou de l'élan ! Les bâtiments ne sont pas souvent accessibles sauf les grands centres commerciaux de Lima. Pour les sites incas, c'est plus difficile : pour ce qui est d'Ollantaytambo ou Pisac, il s'agit de chemins escarpés et difficiles d'accès. Idem pour une partie du Macchu Picchu. Par contre, les ruines autour de Cuzco, moyennant des roues qui passent sur les routes en cailloux, ne devraient pas poser de problème. Mais vous pouvez toujours compter sur la gentillesse des Péruviens qui n'hésiteront pas à vous porter, même dans les étages.

Abandonnez l'idée de partir avec un fauteuil électrique. Le fauteuil manuel passera à peu près partout. Pour les voyageurs présentant une insuffisance respiratoire, n'oubliez pas le mal aigu des montagnes (MAM) : la conséquence de l'altitude, du soleil et de l'effort est une déshydratation aiguë. Il est très important de boire beaucoup de liquide tous les jours (3 à 4 litres) et ce sera l'occasion de boire le fameux maté de coca, énergétique et très bon pour vous aider à combattre le MAM.

Prenez conseil auprès de votre médecin avant le voyage. Pour le Macchu Picchu, vous devez soit prendre le train ou l'hélicoptère. Pour monter à bord de l'hélicoptère à l'aéroport de Velasco Astete de Cusco, il est recommandé d'utiliser la porte arrière, qui s'ouvre largement pour charger et décharger le fret et est utile pour les personnes en fauteuil roulant.

Pour le service de train, vous devez aller à la gare de San Pedro exploité par Peru Rail (www.perurail.com). L'entrée secondaire de la station est la plus accessible, c'est aussi celle pour les véhicules : il y a une rampe fixe de pente raide entre la rue et la plate-forme où vous arriverez au bord des trains. Des toilettes publiques sont grandes avec des portes de 80 cm de large sans être vraiment adaptées.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis