Le guide : Vacances seniors : TOURISME POUR TOUS

TOURISME POUR TOUS

Tourisme pour tousHaut de page

Certains voyagent par feeling, d'autres par passion ou encore les deux. Vous aimez le sport, la culture, la danse, les jardins, la nature, la photo, voici là une liste non exhaustive d'agences spécialisées dans les séjours thématiques. Certains encore aiment leur indépendance et choisiront de voyager autrement en camping-car, en cargo ou en péniche. Et puis, il y a celles et ceux qui consacrent une partie de leur retraite à leurs petits-enfants en partant en voyage avec eux. Des formalités sont à faire et des documents à emporter. Sur place et pour des vacances réussies, les villages vacances vous ouvrent leurs portes. Une rubrique est entièrement consacrée aux " destinations incontournables " des seniors avec la France en tête du palmarès. Enfin, seront abordés différents types de tourisme : " autocariste ", " bien-être ", " croisière ", " industriel ", " mémoire ", " naturisme ", " religieux ", " viticole et gastronomique ", en réservant une place toute particulière au " tourisme et handicap ", " tourisme de santé " et au " tourisme solidaire ".

Tourisme passionHaut de page

Certains seniors se découvrent parfois une passion sur le tard, à la retraite, quand ils ont du temps pour la pratiquer. Aussi pourquoi ne pas conjuguer vacances et passions ? De nombreux tour-opérateurs l'ont compris et ont mis en place des vavances thématiques.

Les seniors les aiment ! Connaisseurs et amateurs s'enivrent de ces mille senteurs et couleurs. Relevant de l'art et d'oeuvres d'artistes, ces véritables sculptures imposées à la nature font le plus souvent écrin à de magnifiques demeures. Abondamment répartis dans et autour de la capitale, comme en province, ils offrent leurs cadres enchanteurs et reposants, combinant plaisir de la promenade et émerveillement des yeux. Parmi les plus connus, citons les Jardins du Château de Versailles, du Château de Vaux le Vicomte, du Château de Villandry, du Château de Chenonceau mais aussi dans un registre différent ceux de la Villa Ephrussi de Rothschild à Saint Jean Cap Ferrat ou ceux plus exotiques de la Bambouseraie de Prafrance à Anduze.

Voyager autrementHaut de page

Même quand on est senior on peut s'offrir le luxe de " voyager autrement " parce qu'on a du temps et l'envie de découvrir de nouveaux horizons. Si le camping-car est encore un des moyens de locomotion préféré, il en existe bien d'autres, parfois plus insolites, comme un tour du monde en cargo.

En camping-carHaut de page

Aucune envie de réserver billets de train ou d'avion ou encore de retenir un hôtel, de faire et défaire les valises, vous êtes plutôt confort et liberté et désirez voyager avec vos enfants ou petits-enfants, choisissez le camping-car. Toute l'année mais principalement hors saison, nombreux sont les retraités qui préfèrent le camping-car à tout autre moyen de locomotion.

En France, il est permis de stationner sans autorisation presque partout, et les limitations de stationnement sont toujours signalées. De nombreuses municipalités offrent des infrastructures qui permettent aux campings-caristes de se ravitailler en eau propre et de vidanger leurs eaux usées. Dans tous les véhicules de Motorhome Rent, se trouve la carte de ces aires de service.

Le camping-car est une véritable maison sur roues. L'habitacle est confortable et chaque espace de vie est séparé. Vous disposez d'une cuisine avec un réchaud à gaz, un réfrigérateur et un évier alimenté en eau chaude. La salle de bains est équipée d'un W.-C., d'un lavabo et d'une douche séparée. Les appareils ménagers fonctionnent soit à l'électricité soit au gaz, offrant une parfaite autonomie. N'hésitez pas à surfer sur le site de Motorhome pour avoir en direct une démonstration vidéo afin de vous familiariser avec le camping-car. L'hiver, comptez sur un bon chauffage à air pulsé.

En cargoHaut de page

Une autre façon de découvrir la planète et quel plaisir de vivre au rythme des marins de la marine marchande, un monde méconnu et pourtant si passionnant. Amis retraités, vous êtes aujourd'hui maître de votre temps, alors n'hésitez pas à vous offrir ce brin de folie qui fera, à coup sûr, partie de vos plus beaux souvenirs.

Des voyageurs pas comme les autres !Haut de page

" Les passagers (âgés de 20 à 80 ans) ont pour trait commun qu'ils sont amoureux de la mer, de l'authentique et des rapports humains ", confie Françoise de Tailly, fondatrice et gérante de Mer et Voyage, l'agence spécialiste de ce type de voyages. " Ils aiment ces périodes de grand calme, vivant et vibrant à l'unisson des géants des mers traçant leur route à travers les océans. Accoudés au bastingage, ils observent l'albatros, libre dans l'azur, et le dauphin qui joue avec le mastodonte dans une légèreté étourdissante... Puis au petit matin, dans la fraîcheur de l'air marin mélangé à celui de la terre des hommes qui se rapproche, ces voyageurs hors du commun, les yeux un peu gonflés par tant de vie au grand air, un café vite avalé en compagnie des hommes qui travaillent, se préparent à vivre la manoeuvre... Les lumières froides du port se rapprochent, la pilotine ballottée par la vague du monstre touche la coque... Tout s'enchaîne, chaque geste est précis... expérience. Qui aurait cru qu'il se passe tant de choses ? Durban s'ouvre enfin. Le temps d'une escale, c'est l'Afrique, la vraie, qui attend le voyageur ".

Mer & Voyages rappelle que :Haut de page

Mer & Voyages rappelle que la priorité d'un navire de transport de marchandises est toujours le transport des marchandises, même dans le cas où il accueillerait des passagers payants à son bord. Sur ce principe, les navires subissent parfois des modifications d'horaires, suppriment ou changent leurs escales. Dans ce cas, ces informations vous parviennent en priorité et quelques jours avant la date de départ, nous effectuons un point final ensemble, pour confirmer les dates, les horaires, les quais, et les modalités d'embarquement. Les passagers sont responsables des formalités à effectuer auprès des autorités consulaires de chaque pays traversé.

Passeports. En cours de validité jusqu'à 6 mois après la date prévue du retour.

Visas. Pour les voyages en cargos, un visa est obligatoire pour certains pays même s'ils ne sont pas obligatoires pour entrer en avion sur le même territoire, comme aux USA, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, Australie, Madagascar, Indonésie, Chine. La liste n'est pas exhaustive, renseignez-vous le plus tôt possible !

Billet de retour. Les passagers qui effectuent un aller simple en cargo doivent disposer d'un billet de retour, avion ou bateau, ou de prolongation vers une autre destination.

Photo d'identité à prévoir : il est courant que les autorités locales demandent une petite photo d'identité pour pouvoir descendre aux escales et sortir du port,

Vaccins. Fièvre jaune et certificat pour le choléra sont obligatoires dès que vous traversez le Canal de Suez et le Canal de Panama et pour beaucoup de destinations lointaines. Renseignez-vous le plus tôt possible.

Certificat médical. Il est obligatoire pour tous les passagers embarquant sur un cargo. La limite d'âge pour pouvoir embarquer sur un navire est variable selon les compagnies, de 75 à 79 ans.

Outre les informations données de vives voix par les conseillers, il est nécessaire de vous informer régulièrement et personnellement sur les risques sanitaires ou politiques auprès des seuls organismes habilités à fournir des informations de ce type (risque épidémique, risque de conflit, guerre, stabilité politique des pays que vous êtes susceptible de traverser lors de vos croisières et voyages terrestres). Consultez le site du ministère des Affaires étrangères (www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs_909/index.html), du ministère de la Santé (www.sante.gouv.fr) ou de l'Institut de veille sanitaire (www.invs.sante.fr).

Tarifs. Comptez environ 100 € par jour et par personne pour une traversée en cargo.

En bateauHaut de page

Voyager en avion, train, voiture, bus est le plus courant mais pour les seniors désirant une pointe d'originalité, en toute sécurité, d'autres façons de voyager existent. Amateurs d'insolite, ces formules sont pour vous. Les bassins navigables les plus notables en France :

Bourgogne - Franche Comté. Cette grande région offre le bassin navigable le plus étendu en France. Entre Corre et Lyon, la Saône poissonneuse accueille les plaisanciers sur un parcours de 400 km environ. Vous pouvez également naviguer sur le canal de la Marne à la Saône, le canal de Bourgogne, le canal du Rhône au Rhin, sur la Seille, le canal de Roanne à Digoin, le canal latéral à la Loire, l'Yonne, le canal du Nivernais. Les paysages sont très variés, la croisière vous conduit à travers montagnes, vallons, coteaux et plaines. Découvrez des sites remarquables, des joyaux architecturaux, des villes accueillantes et des villages au charme authentique. Les vins sont célèbres dans le monde entier et les restaurants profitent avec bonheur des productions régionales, en particulier viandes et fromages.

Midi - Aquitaine. Le Sud de la France c'est la Camargue mythique avec ses chevaux, ses taureaux sauvages et ses flamants roses. C'est aussi les marais, les rizières, le sel, le soleil, les cigales et la lavande. Le canal du Midi est inscrit au patrimoine mondial de l'humanité. La Citadelle médiévale de Carcassonne sera une étape obligée. Le Sud-Ouest c'est l'accent chantant, le rugby, les fêtes traditionnelles. Cette région offre des sites magnifiques avec des forteresses, des falaises et des coteaux colorés. Pénétrez dans les villages aux ruelles animées par des marchés opulents ; il ne faut pas oublier que le Sud-Ouest c'est aussi des saveurs exceptionnelles, l'armagnac, les pruneaux, les foies gras, le cassoulet.

La Charente. La Charente est navigable entre Angoulême et Rochefort, soit une distance de 147 km. Les 21 écluses sont en libre-service permettant ainsi une grande liberté aux plaisanciers. Le cours d'eau limpide est bordé d'un épais rideau d'arbres, il sillonne entre villes et villages où de nombreux accostages accueillants sont aménagés. De nombreuses activités profitent de la rivière : bateaux à passagers, ski nautique, plongée, baignade, pêche, aviron... C'est depuis la préhistoire que la Charente est utilisée comme voie de navigation et depuis le XVIIe siècle que le transport fluvial s'est établi malgré les mauvaises conditions de travail. Les écluses sont correctement aménagées vers la fin du XVIIIe siècle et les chemins de halage sont fréquentés par des haleurs professionnels, puis des boeufs et enfin des chevaux jusqu'à la fin du XIXe siècle. Le chemin de fer a supplanté la rivière pour l'essentiel du transport mais la navigation a continué et, depuis 1970, elle a été complètement rétablie pour le grand plaisir des plaisanciers. Quels que soient vos goûts ou vos centres d'intérêt, vous trouverez tout au long de votre croisière de quoi vous satisfaire. Vous pouvez vous intéresser au chantier de reconstruction de l'Hermione, au pont suspendu de Tonnay-Charente, à la maison de Pierre Loti, à la corderie Royale ou au Transbordeur. L'île d'Aix et l'île Madame attirent le visiteur, comme tous les forts construits pour protéger l'estuaire. Des pôles nature permettent d'observer les oiseaux migrateurs ; découvrez les marais et la richesse de la flore. D'autres jardins, d'autres musées pourront également vous accueillir. Entre Rochefort et Saintes la région dévoile des églises des XIIe, XIIIe et XIVe siècles, les halles de St-Savignin, les maisons fortifiées, les fontaines, les lavoirs, les châteaux de Crazannes, de Taillebourg, de Panboy, autant d'étapes qui agrémenteront la croisière. Saintes est riche d'histoire avec ses monuments antiques et médiévaux et ses musées. La gabare Ville de Saintes est reconstruite à l'identique de celles qui autrefois transportaient, le sel, l'eau-de-vie, les pierres ; vous pouvez emprunter ce bateau à fond plat pour une promenade. Entre Saintes et Cognac, vous traversez de charmants villages qui seront autant d'escales pour la promenade, les visites d'églises. Vous passez d'une rive à l'autre à Chaniers ou à Dompierre-sur-Charente par les deux derniers bacs à chaînes qui témoignent des échanges d'autrefois. Arrivée tranquille sur Cognac. Là, il faut découvrir la vieille ville, admirer les hôtels particuliers et les nombreux sites historiques. Les exploitations vinicoles se visitent et des dégustations sont offertes. Vous saurez tout, enfin presque, sur la double distillation, le vieillissement, l'assemblage et la " part des Anges " ! De Cognac à Angoulême, vous pouvez vous faire assister par différentes parutions touristiques. De grands moments de bonheur...

Bretagne - Anjou. La Bretagne offre plus de 600 km de voies navigables, de canaux, de rivières et même d'estuaires. C'est une région où se croisent légendes et folklore. Le bocage, la lande, les villages de granit et d'hortensias n'ont pas fini de ravir. Admirez également les ponts, les moulins et les châteaux. Les grandes villes de Rennes et de Nantes ont un patrimoine à découvrir par les amateurs d'art et d'histoire. L'Anjou, pays de la douceur de vivre est traversé par la Sarthe, la Mayenne et l'Oudon. Ces trois rivières verdoyantes et nonchalantes permettent une croisière détendue entrecoupée d'escales, à la découverte de villages pittoresques, de châteaux et d'abbayes.

Nord - Nord-Est. Aux amoureux de la nature, les canaux d'Alsace-Lorraine offrent des paysages variés ; forêts, lacs, pâturages, vignes, villages fleuris. Les amateurs d'art découvriront des villes riches en architecture, en musées et en curiosités diverses. Des auberges typiques proposent les spécialités réputées, vins, choucroute, kugelhof. Dans cette région vous aurez l'occasion d'emprunter de très grandes écluses et d'utiliser un ascenseur pour bateaux. La Meuse traverse les Ardennes, l'une des plus grandes forêts d'Europe. La Marne serpente au milieu des vignes et permet de visiter les cathédrales de Meaux et de Reims. Ne manquez pas Epernay, la capitale mondiale du champagne.

Piloter un bateauHaut de page

Pour piloter un bateau de moins de 5 mètres, pas besoin de certificat de capacité. À la location, le loueur doit vous remettre une carte de péage attestant le paiement des péages appliqué à la navigation de plaisance, une carte de plaisance attestant que le bateau est assuré, qu'il a subi les contrôles techniques et qu'un enseignement sur le pilotage du bateau vous a été dispensé. Pour tous les bateaux de plus de 5 m de long ou d'une puissance supérieure à 4,5 KW : un certificat international de bateau de plaisance et un permis de navigation sont obligatoires. Le pilote doit aussi posséder un certificat de capacité (permis de rivière). Plusieurs types de permis pour la plaisance : Permis C (coche de plaisance), permis S (bateau de sport) et permis PP (péniche de plaisance).

Partir avec ses petits-enfantsHaut de page

D'après un récent sondage, partir en vacances avec ses petits-enfants c'est fatiguant, estiment un grand nombre de seniors. Ah ! Les enfants de nos jours ne sont pas de tout repos, il faut bien le dire. Cela nécessite beaucoup d'attention, d'organisation et de dynamisme. Le plaisir de passer une semaine avec eux est donc ailleurs. Toutefois pour les inconditionnels et pour ceux qui changeraient d'avis, voici quelques pistes à retenir.

Les enfants de moins de 15 ans doivent figurer sur le passeport de la personne française qui les accompagne ou être munis de leur propre pièce d'identité. À partir de 15 ans, il est obligatoire qu'ils aient leur propre pièce d'identité.

Sur les parcours internationaux, si l'accompagnateur n'est ni le père, ni la mère, ni le tuteur légal de l'enfant, alors il doit être en possession de documents de voyage pour l'enfant (pièce d'identité, autorisation de sortie du territoire, etc.). Si le passeport est exigé pour la destination envisagée, l'autorisation de sortie du territoire n'est pas nécessaire.

Pour les départements d'Outre-Mer, les mineurs, même âgés de moins de 15 ans, doivent être munis d'une pièce individuelle d'identité (carte nationale d'identité ou passeport valide). Pour les USA, tout passager, même âgé de moins de 15 ans (y compris les bébés), doit être muni de son propre passeport.

Les enfants de moins de 18 ans voyageant seuls doivent présenter leur carte d'identité (qui suffit en France et dans certains pays, notamment de l'Union européenne) ou leur passeport personnel. S'ils voyagent à l'étranger (y compris pour les départements et territoires d'outre-mer) avec une carte nationale d'identité, ils ont également besoin d'une autorisation de sortie du territoire, délivrée par la mairie de leur domicile. S'ils voyagent avec un passeport à leur nom, cette autorisation de sortie n'est pas nécessaire.

Avant le départHaut de page

Faites une valise pratique et complète. Vérifiez les passeports (les enfants disposent dès la naissance d'un passeport nominatif, d'une validité de 5 ans ou de 10 ans au-delà de 18 ans), autorisations de sortie de territoire (à voir avec la mairie), vaccins (emportez le carnet de santé). Vérifiez votre assurance civile. Pensez à prendre l'ordonnance si un traitement médical est en cours.

Le jour du départHaut de page

L'angoisse des parents et des grands-parents est de perdre les enfants dans les aéroports ou les gares. Parmi les solutions : le bracelet électronique relié au GPS ou, plus simple, le bracelet mentionnant nom, adresse et téléphone. Soyez inventif, l'essentiel étant de ne pas les perdre de vue.

Pendant le voyageHaut de page

En train : ne laissez pas circuler les enfants seuls dans les wagons, évitez tout déplacement lors des arrêts en gare.

En avion : attachez les enfants, avertissez une hôtesse si vous souhaitez sommeiller un peu.

En voiture : vérifiez bien l'installation des sièges auto et ceinture. Ne laissez jamais un enfant seul dans une voiture. Lors de vos arrêts en station-service, ne perdez pas les enfants de vue, profitez-en pour les rafraîchir un peu, les faire boire et vous dégourdir les jambes ensemble. Les stores sur les vitres protègent les enfants du soleil. Pensez à prendre un lecteur DVD portable, vous aurez une paix royale...

Pour des vacances réussiesHaut de page

Les villages vacances sont un moyen de passer d'excellents moments avec les petits-enfants car les activités proposées permettent à tous de trouver des moments de loisirs adaptés. Sur les 700 villages de vacances recensés en France, la grande majorité accueille des seniors (pensez-y !). Les villages ont en effet su faire évoluer leurs offres pour satisfaire autant le troisième âge que les jeunes retraités. Un environnement confortable et chaleureux, des formules thématiques, des sports adaptés, des excursions, autant d'atouts qui viennent satisfaire les seniors friands de loisirs et de découverte. Les loisirs créatifs sont sur le devant de la scène, profitez-en ! Avant votre départ ou dès le jour de votre arrivée, inscrivez-vous. L'avantage des villages de vacances, c'est aussi qu'ils permettent de réunir toute la famille.

Enfin si vous aimez les loisirs créatifs (peinture, sculpture, aquarelle, poterie, dessin, mosaïque, chant, etc.), n'hésitez pas à surfer sur l'annuaire des séjours loisirs créatifs, à savoir www.pour-les-vacances.com/atheme-loisirs-creatifs.html. Un autre portail 100 % dédié aux loisirs en France : www.happytime.com.

Quelques idées magiquesHaut de page

Pour tabler juste avec les bambins, il faut trouver de quoi leur occuper l'esprit, éveiller leur curiosité et leurs sens, bref, les fasciner ! Que ce soit à la mer, à la montagne, ou en ville il existe désormais des parcs de loisirs qui leur plairont sans aucun doute. Certains sont plus culturels que d'autres mais tous sont conçus dans l'interactivité ou le spectacle.


Destinations incontournablesHaut de page

Selon Géotourisme, la France est, depuis les années 1980, dans le peloton de tête des leaders mondiaux du tourisme. En 2009, on la retrouve en deçà des 80 millions. Les prévisions de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) faisaient état pour la France d'un chiffre prévisionnel de plus de 90 millions de visiteurs en 2011. Les atouts de la France en matière touristique sont indéniables : par sa situation géographique privilégiée mais aussi par sa densité de population relativement modérée, elle offre ainsi de grands espaces, un milieu naturel protégé, le plus important domaine skiable, la forêt la plus étendue, etc. Le pays abrite aussi l'espace rural le plus vaste et un patrimoine historique et culturel exceptionnel.

La France en têteHaut de page

D'après l'Observatoire du tourisme, une grande partie des seniors choisit la France pour ses vacances et plus précisément pour les régions côtières et d'abord du sud. Petit aperçu des régions, des villes ou des sites les plus visités.

Provence-Alpes-Côte d'Azur : Côte d'Azur, Nice, Monte-Carlo, Cannes, Avignon, Orange, Arles, Camargue, Les Baux, Calanques de Cassis, Marseille...

Rhône-Alpes : Lyon historique, Chamonix, le mont Blanc, les lacs d'Evian, d'Annecy, du Bourget, Parc de Miribel-Jonage...

Languedoc-Roussillon : le Pont du Gard, Carcassonne, la côte de la Camargue à l'Espagne, les châteaux cathares, Aigues-Mortes, le Grau du Roi, Nîmes, Canal du Midi...

Bretagne : les îles, Saint-Malo, Dinar, Morlaix, Rennes...

Aquitaine : Bordeaux, la vallée de la Dordogne, Périgord, la grotte de Lascaux, la côte d'Arcachon à Hendaye - la plus vaste plage de sable fin d'Europe ainsi que 500 autres kilomètres de berges le long des lacs, estuaires et étangs...

Ile-de-France : Paris, Disneyland, le Louvre, Versailles, Notre-Dame, les Quais de Seine, la Tour Eiffel, Fontainebleau...

Pays de la Loire : Nantes, Angers, Saumur, Ile-d'Yeu, la presqu'île de Guérande, le Puy du Fou...

Midi-Pyrénées : Lourdes et les Pyrénées, la vallée du Lot avec Figeac, Cahors, Rocamadour, Albi, Cordes, Toulouse...

Poitou-Charente : Futuroscope de Poitiers, La Rochelle, l'île de Ré et l'île d'Oléron, Niort, le marais poitevin...

Le hit-parade à l’étrangerHaut de page

D'après l'Assemblée des régions d'Europe (ARE), l'Europe est la première destination touristique mondiale : avec 500 millions d'arrivées par an, elle accueille 53 % des flux touristiques mondiaux, toutes générations confondues. Les plus jeunes ne s'arrêtent pas devant les destinations lointaines, les plus âgés privilégient les départs sécurisés, organisés, le " tout inclus ", sans surprise. Ces derniers affectionnent particulièrement les croisières (fluviales ou maritimes), le tourisme bien-être, les voyages organisés par les autocaristes, la culture et l'Histoire. Du coup, les agences de voyages proposaient des circuits en groupe pour les destinations phares des seniors : Egypte, Maroc, Tunisie et Turquie. Avec les événements du printemps dernier en Egypte et en Tunisie et l'attentat de Marrakech, ces pays ont vu leur fréquentation touristique énormément baisser. Il semble que pour l'été 2012 les Français aient même peur de l'accueil en Turquie suite aux décisions prises par le gouvernement français au sujet du génocide arménien... La Grèce, elle, subit le contrecoup de sa crise économique et les touristes craignant des grèves et des manifestations préfèrent choisir un autre pays médterranéen. Toutes ces destinations phares délaissées vont sans aucun doute bénéficier à l'Italie, à l'Espagne, au Portugal et à la France.

La TurquieHaut de page

La Turquie, c'est 10 000 ans d'histoire. Coupée par le Bosphore, Istanbul, la superbe, est l'unique ville au monde à s'étendre sur deux continents. Trois noms mythiques pour une même ville : Byzance, Constantinople et Istanbul. Ville impériale pendant plusieurs siècles, Istanbul possède naturellement ses palais. Face au Bosphore et à l'entrée de la Corne d'Or, se dévoile le palais Topkapi. Entouré de jardins grandioses, le fascinant palais Dolmabahçe étire sa grandeur le long du Bosphore sur quelque 600 m. Au coeur de l'ancienne cité avec ses centaines de ruelles et ses milliers d'échoppes, le Grand Bazar couvert fait partie des lieux incontournables d'Istanbul. Quel plaisir aussi de vous rendre dans le sud de l'Anatolie centrale, pour partir à la découverte de la Cappadoce aux paysages hallucinants !

L'EgypteHaut de page

Pour les amateurs des plus grands mystères de l'Humanité, l'Egypte est une destination incontournable. Le combiné " Le Caire et croisière à Louxor " est très apprécié. Vous aimerez aussi découvrir ses monuments, en bateau au fil du Nil ou encore goûter au plaisir des eaux chaudes de la mer Rouge. Selon le ministère des Affaires étrangères, la situation du pays n'est pas stable.

Bien placés sur le podiumHaut de page
L'EspagneHaut de page

Deuxième destination touristique du monde, l'Espagne conserve ses fidèles. La Catalogne est la " chouchoute " des Français, suivie des Baléares, des Canaries, de l'Andalousie, de la communauté Valencienne et de Madrid. Les seniors privilégient l'accès en voiture, camping-car et l'accès maritime.

Clin d’œil aux Baléares

Les Baléares accueillent, chaque année, des millions de touristes dont certains viennent y passer une partie de leur retraite. Majorque, Minorque, Ibiza, Formentera, Cabrera, savent envoûter le monde. Vous y viendrez pour leurs magnifiques plages et leurs centres de thalassothérapie mais aussi pour leur histoire, leur culture et leur art de vivre. Ne manquez pas la visite de leurs musées et leurs édifices emblématiques qui plongent le visiteur dans les différentes époques et styles artistiques des cultures qui se sont établies ici. Pénétrez l'âme de Majorque en oubliant le luxe de ses hôtels et les cars de touristes pour découvrir l'architecture gothique de ses églises, ses villages perchés et ses oliveraies. A Minorque, découvrez le préhistorique dolmen des Tudons, à Formentera les vestiges d'un château romain, à Ibiza la ville fortifiée Dalt Villa que l'Unesco n'a pas oublié d'inscrire à son patrimoine. Les nuits à Ibiza sont magiquement colorées et seront gravées dans votre souvenir à jamais.

La CroatieHaut de page

La Croatie est une destination très prisée par les seniors qui aiment le pays hors saison et en camping-car. Un patrimoine architectural d'une richesse époustouflante, un véritable carrefour de cultures, une situation unique, une côte merveilleuse avec des îles et des îlots. Vous aimerez Dubrovnik, Split, Pula, Zadar, Trogir et ses exceptionnels parcs naturels.

La HongrieHaut de page

La Hongrie offre des tarifs aériens très abordables. Vous y viendrez pour sa capitale, Budapest, l'une des plus belles au monde, avec son panorama inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. La Hongrie, c'est aussi des vestiges romains de 2 000 ans jouxtant les ruines turques, les églises romanes de Ják, de Lébényszentmiklós et de Pannonhalma, ainsi que les châteaux forts surplombant les collines de Eger, de Sümeg et de Siklós. De splendides relais châteaux vous accueillent à Szirák, Seregélyes ou Nagycenk, pour ne citer que les plus célèbres. Le lac Balaton, le plus grand d'Europe Centrale fait la joie des familles. Les centaines de sources thermales ont leurs adeptes tout comme les remarquables spectacles d'équitation. N'oublions pas l'hospitalité hongroise légendaire. Plus original le tourisme dentaire (www.tourisme-dentaire.com) s'y est développé.

L'ItalieHaut de page

En Italie la vie est onéreuse mais vous aimerez Venise, Rome, Florence, Naples, la Sicile, la beauté de leurs monuments, leur gastronomie mais aussi leurs belles boutiques et les défilés de mode des plus grands couturiers. L'Italie est prisée par les Corses, du fait de sa proximité et de sa desserte quotidienne depuis Bastia. Le pays se visite toute l'année et regorge de richesses artistiques et culturelles.

La République dominicaine et CubaHaut de page

La République dominicaine et Cuba où le " tout inclus " fait un malheur. Les économies de Saint-Domingue et de Cuba sont principalement axées sur le développement touristique. Vous apprécierez les prestations hôtelières d'excellente qualité, les plages bordées de cocotiers, la mer bleu turquoise, les villages de pêcheurs, etc. La République dominicaine est sans conteste l'une des plus séduisantes destinations balnéaires des Caraïbes. Cuba, la Perle des Caraïbes, se flatte de ses milliers de kilomètres de plage, de sa végétation luxuriante et de ses fonds marins incomparables. Sa culture, son architecture coloniale, son ambiance et son peuple cubain si attachant ne font que rajouter au charme de cette destination lointaine.

L'Ile MauriceHaut de page

Une île de charme et de beauté... Des eaux chaudes et limpides et des plages de sable blanc font de Maurice un rêve tropical devenu réalité. Maurice est une île emblématique avec un mélange unique de cultures et de gens d'Europe, d'Asie et d'Afrique.

Pour les budgets confortables, l'Ile Maurice fait également partie des destinations appréciées des seniors. Hôtellerie luxueuse, île exotique aux plages paradisiaques jouant avec les eaux translucides de l'océan Indien, on aime l'Ile Maurice aussi pour ses golfs, ses spas luxueux et sa pêche au gros.

Tourisme autocaristeHaut de page

Les seniors voyagent autant individuellement qu'en groupe. Ils sont adeptes des voyages organisés en car. Ainsi, 60 % des voyages en autocar de tourisme sont réalisés par les plus de 60 ans. Les autocaristes, soignent cette clientèle souvent fidèle et se sont adaptés à leurs attentes. Ils fournissent toutes les prestations d'une agence de voyages ou d'un tour-opérateur proposant un très large choix de circuits, de courts ou longs séjours, voire de croisières, all inclusive à travers la France, l'Europe et même le monde entier. On vient vous chercher à domicile et on vous y raccompagne ! Ils ont tous ouvert un certain nombre d'agences de voyages et mettent aussi à disposition un service de conseillers en ligne qui vous recontactent gratuitement au téléphone sur simple appel de votre part. Pour la France et l'Europe, une carte d'identité ou un passeport en cours de validité sont suffisants pour les ressortissants français.

Tourisme de bien-êtreHaut de page

Sur dix clients des cures thermales et thalassothérapies partant hors vacances scolaires, sept sont des seniors ! Des côtes de la Manche à celles de la Méditerranée en passant par celles de l'Atlantique, l'offre des centres de thermalisme, de thalassothérapie, de balnéothérapie et de spa est très large. À vous de choisir le climat qui vous convient et l'endroit qui répond le mieux à vos aspirations. Sur place, des équipes spécialisées et un médecin sont à l'écoute. La visite médicale est quasiment obligatoire et son tarif n'est pas toujours compris dans le prix global de la cure. Pour finir, les centres sont toujours dotés d'un hôtel ou de résidences sur place (les tarifs sont proposés avec ou sans hébergement). Vous pouvez également vous rapprocher d'une agence spécialisée. Mais quelle est la différence entre thalassothérapie, balnéothérapie et spa ?

La thalassothérapie est l'utilisation combinée, sous surveillance médicale et dans un but préventif ou curatif, des bienfaits du milieu marin qui comprennent : le climat, l'eau de mer, les boues marines, les algues, les sables et autres substances extraites de
la mer.

La balnéothérapie est une thérapie par les bains, à base d'eau douce. Sans bénéficier des propriétés de l'eau de mer, la balnéothérapie apporte des bienfaits, notamment en raison des effets mécaniques de l'eau en mouvement : raffermissement, relaxation...

Le spa est un espace de détente et de luxe agrémenté ou non d'une piscine ; l'accent est mis sur les soins secs. Le spa est rarement thérapeutique au sens médical du terme. Aller dans un spa, c'est faire le choix de nourrir à la fois la dimension du corps et de l'esprit.

Le thermalisme se pratique dans les stations thermales. Ce sont des centres médicalisés qui présentent toutes les qualités requises pour traiter un grand nombre de maladies chroniques à partir des eaux minérales.
Ces dernières sont nombreuses, ce qui explique la multiplicité des stations, pas loin de 80 en France. Une cure dure de 2 à 3 semaines. Elle est prescrite par le médecin traitant. Elle peut être renouvelée autant que nécessaire. Les soins sont pris en charge par la Sécurité sociale après acceptation du dossier. L'hébergement est à la charge du patient (sauf cas particulier dépendant essentiellement des revenus).

Pour avoir les meilleures promotions thalassothérapie du moment, en France et à l'étranger, & 04 26 707 707 ou www.thalasseo.com

Les agences spécialiséesHaut de page
Tourisme de croisièreHaut de page

De nos jours, même s'il n'y a plus de clientèle type pour la croisière, elle reste l'un des moyens les plus simples et les plus relaxants de découvrir le monde et un excellent choix pour les voyageurs de plus de 55 ans. De grande qualité de service, sans aucun stress, proposant de nombreuses destinations, la croisière est en définitive une formule de voyages peu onéreuse et donc pas uniquement réservée aux riches ! L'histoire des croisières modernes remonte aux années 1970 avec l'apparition des célèbres pionniers Norvegian Cruise Lines, Royal Carribean et le Carnival. Leur politique initiale et commune : proposer aux classes moyennes des croisières d'une semaine notamment dans les Caraïbes orientales. Aujourd'hui, les compagnies sont plus nombreuses, la construction et la technologie des navires ont évolué d'une manière fulgurante. Le plus impressionnant reste les dimensions énormes des derniers-nés. Jugez plutôt, le Grand Princess ou le Magnifica accueillent à leur bord quelque 2 500 passagers et le Carnival Destinity plus de 3 300 avec plus de mille hommes d'équipage. Ce gigantisme croissant des unités n'est pas sans soulever le problème de la capacité d'accueil des ports ; rares sont ceux capables d'accueillir de tels navires dépassant parfois les 300 m de long ! Désormais les compagnies de croisières sont regroupées en trois grandes catégories : les lignes de croisières majeures, les petites lignes spécialisées (croisières de luxe sur navires de 150 personnes) et enfin les lignes de taille moyenne proposant des croisières traditionnelles. Selon Géotourisme, les Caraïbes restent la première destination suivie de la Méditerranée, de l'Europe, de l'Alaska et du Mexique. L'industrie de la croisière représente un pôle économique important avec quelque 180 000 emplois en Europe pour 2008. Les Français étaient, en 2010, 400 000 à faire du tourisme de croisière. Il est intéressant de constater que 10 grands navires sont construits annuellement en Europe, ce qui en fait le leader mondial tant au niveau de la construction que de la conception. Véritable village flottant, le paquebot de croisière est entièrement pensé pour l'unique plaisir des passagers. Ses activités à bord (piscine, spa, fitness, restaurants, spectacles...) et sa décoration sont devenues des critères de choix. A ce jour, la compagnie Costa Croisières est la plus grande flotte destinée à la clientèle européenne. Mais le récent naufrage du Concordia de Costa Croisières sur les côtes italiennes pourrait bien porter un coup non seulement aux croisières mais aussi aux croisiéristes.

Que savoir avant le départ ?Haut de page

Vêtements. Emportez des vêtements décontractés, maillots de bain, chaussures confortables (pour les activités sur le pont), pulls, tenues en fonction des soirées à bord (prendre connaissance du code vestimentaire).

Documents. Avant de quitter votre domicile, veillez à emporter vos billets d'avion, de train, de bus aller-retour (si besoin pour vous rendre au port), vos vouchers pour les transferts et les hôtels (si besoin), vos billets d'embarquement, votre carte d'identité ou votre passeport en règle (pour les citoyens européens voyageant dans l'UE), votre carte européenne d'assurance maladie, votre police d'assurance, votre argent liquide, vos Traveler's Cheques, vos cartes de crédit. Attention, pour certaines croisières, un visa peut être nécessaire pour les excursions (renseignez-vous).

Santé. En cas de traitement médical, n'oubliez pas d'emporter suffisamment de médicaments pour la durée de la croisière.

Procédure d'embar­quement. L'embarque­ment commence entre deux et trois heures avant le départ. Il est impératif de vous présenter à l'embarquement au moins une heure avant le départ car la passerelle sera retirée une demi-heure avant le départ. À l'issue du check-in, vous recevez votre carte d'embarquement. Il s'agit de votre " carte d'identité " à bord qui permettra d'embarquer ou de débarquer ou de faire vos achats à bord. Une fois à bord, vous pouvez visiter librement le bateau.

Bagages. Contrairement au voyage en avion, il n'y a pas de limite de poids pour les bagages. Vous recevez en même temps que les billets d'embarquement des étiquettes pour vos bagages. Vous devez y inscrire votre nom, celui du bateau, la date ainsi que le port d'embarquement en majuscule pour une meilleure lisibilité. Une fois à bord, vous n'avez plus qu'à attendre vos bagages en cabine. Vous pouvez ensuite laisser vos valises vides dans un endroit verrouillé jusqu'à la fin de la croisière.

La voiture. La majorité des ports possèdent des parkings payants longue durée (en moyenne, comptez 10 € par jour). Vous pouvez réserver une place sur simple appel au port mais le paiement ne se fait que sur place. Certains ports n'acceptent que les paiements en espèce.

Pourboires. La coutume veut que des pourboires soient distribués durant une croisière. Cela permet de garantir le niveau élevé des services à bord ainsi que la qualification du personnel. Cependant certaines compagnies prépayent les pourboires (Royal Caribbean Cruise Line, Carnival). Comptez en moyenne 8 € par jour et par personne.

Tourisme et handicapHaut de page

En France, les personnes en situation de handicap représentent 10 % de la population. Leur taux de départ en vacances est toujours bien inférieur à la moyenne nationale. Fut un temps, l'idée de voyager en tant que personne handicapée semblait utopique. Depuis quelques années, pouvoirs publics, associations, compagnies de transport, musées, parcs et organismes divers mettent tout en oeuvre pour accueillir ce public avec cette même soif de connaître, de découvrir et d'apprendre mais à autonomie réduite.

Les transporteursHaut de page

Grâce aux efforts considérables des transporteurs, vous rendre et voyager en France est désormais plus aisé pour les personnes handicapées. Compagnies aériennes et ferroviaires ont pris de nombreuses mesures pour venir en aide aux touristes à mobilité réduite : de la préparation du voyage aux accompagnements en passant par la transformation des infrastructures, elles tentent de tout prévoir. La SNCF édite Le Guide du voyageur handicapé (existe en version braille), disponible sur demande, propose des places de stationnements adaptées et surtout un service d'accompagnement prenant en charge les voyageurs de leur domicile jusqu'à la gare et inversement. N'hésitez pas à contacter le service Accès Plus qui renseigne sur l'accessibilité des gares et des équipements. Sachez pour finir que certains trains mettent à disposition des places tout spécialement conçues pour des fauteuils roulants, y compris les IDTGV moins chers et dernier cri.

Tout comme leurs confrères internationaux, les aéroports français ne sont pas en reste concernant l'amélioration des conditions d'accueil des personnes souffrant d'un handicap permanent, moteur ou sensoriel. Vous pouvez compter sur des stationnements réservés mais aussi et à partir de l'aéroport sur des bornes d'appel desquelles vous pouvez contacter le service assistance pour une aide du parking à l'avion. La plupart des aéroports internationaux sont équipés de rampes pour fauteuils roulants et proposent des véhicules spécialisés ou des plates-formes élévatrices lorsque les passerelles télescopiques sont indisponibles. Dans l'enceinte de l'aérogare, des fauteuils roulants sont également mis à disposition gratuitement. Depuis un peu plus d'un an, les aéroports parisiens forment ses agents au langage des signes. Le service Saphir d'Air France (gratuit et très apprécié) est l'équivalent d'Accès Plus de la SNCF, entièrement dédié aux personnes à mobilité réduite. Mis au point dans plus de 20 pays, il permet à chacun de pouvoir contacter la compagnie et répondre à vos questions. Pensez à informer 48 heures à l'avance la compagnie de votre choix afin que vous puissiez bénéficier des services offerts. Parfois, il est demandé de remplir un formulaire spécifique de renseignements médicaux (documents INCAD), mis à disposition dans tous les aéroports ou agences de voyages, qui devra accompagner toute demande de réservation. Sur les vols long-courriers, le passager atteint d'un handicap mental sévère doit impérativement être accompagné. Sur les trajets moins longs et selon la compagnie, il pourra, avec accord médical préalable, voyager seul.

Le sport et les handicapésHaut de page

Là encore les temps ont changé ! Aujourd'hui, paraplégiques, unijambistes, malvoyants et bien d'autres handicapés peuvent pratiquer un sport quel que soit leur âge.

Vie culturelleHaut de page

De nombreuses villes et communes prennent de plus en plus d'initiatives pour enrichir une offre touristique de qualité, accessible à tous les publics notamment aux personnes handicapées. Les plans-reliefs en bronze des quartiers anciens de Bordeaux, inaugurés en septembre 2009 place Jean-Moulin, en novembre place de la Comédie et en décembre Place du Palais en sont une excellente illustration. Conçus en étroite collaboration avec le GIPHP (Groupement pour l'insertion des personnes handicapées physiques) et l'UNADEV (Union nationale des aveugles et déficients visuels), ils permettent aux visiteurs de découvrir d'un simple coup d'oeil (pour les voyants) et par le toucher (pour les déficients visuels) l'architecture et la situation des principaux monuments présents sur ces sites.

Tourisme industrielHaut de page

La nostalgie du passé... Curieux de connaître les secrets de fabrication d'un aliment ou d'une boisson de grande notoriété que vous consommez depuis votre enfance, tel que le fromage Vache qui rit ou la bière Kronenbourg ? Envie de savoir où et comment se construit l'un de ces géants sur lesquels vous voyagez de nos jours ? Ou simplement nostalgique de ces merveilleux bolides et de ces mythiques modèles circulant à la Belle Epoque (les Packard, Délaye, Bugatti...) ? Alors n'hésitez pas car pratiquement toutes les activités industrielles ou artisanales peuvent se visiter de nos jours (les entreprises ont compris, surtout à partir d'après-guerre, l'importance de ce moyen de communication et de valorisation de leur image. Pour les artisanats, il génère des ressources non négligeables). De magnifiques musées leur ont également été consacrés. Le choix est vaste, comportant, pour la France seulement, plus de mille sites concernant en premier lieu l'agroalimentaire, ensuite l'artisanat puis l'industrie.

Certains tour-opérateurs sont spécialisés dans la visite de sites industriels comme Taxiway et des sites Internet lui sont dédiés (www.tistra.com ou www.visite-entreprise.com). De nombreux autres acteurs comme les chambres de commerce et d'industrie, les offices de tourisme et les voyagistes proposent des offres complètes.

Tourisme de mémoireHaut de page

" Se souvenir est un devoir sacré " disait le général Gouraud. Un devoir que nous devons assumer et transmettre aux générations en éveillant leur attention et leur vigilance pour éviter que se reproduisent les événements qui ont noirci notre Histoire. Notre pays est très riche en lieux de mémoire et nombreux sont ceux qui viennent leur rendre hommage pour entretenir le souvenir de ces parents et grands-parents qui se sont battus pour la France. Nous ne pouvons bien évidemment pas tous les citer mais voici une sélection alliant " mémoire " et circuit de découverte.

L'Alsace, zone frontière entre la France et l'Allemagne, conserve de nombreux sites militaires. De 1870 à 1945, elle a connu trois terribles guerres accompagnées de plusieurs changements de nationalité.

Dans le Bas-Rhin, la Ligne Maginot : le gigantesque chapelet, long de 700 km, constituait en principe un barrage infranchissable. En Alsace, située au coeur du système, la ligne Maginot compte près de 2 000 ouvrages. Nombre ont été restaurés pour accueillir les visiteurs : casemate Esch, Hatten, Fort de Schoenenbourg, abri de surface de Heidenbuckel, Leutenheim, Fort de Mutzig... Parmi les sentiers : le sentier des casemates (Bettlach) à Ferrette, le sentier des Marocains (Winkel). A Natzwiller, le musée et camp de Stuthof. Struthof est le nom d'un lieu-dit proche du village de Natzwiller situé à 50 km de Strasbourg, adossé aux contreforts des Vosges à 800 m d'altitude et qui a été avant 1940 une très populaire station de ski, avant que le site ne devienne un horrible camp d'extermination.

Dans le Haut-Rhin, le Monument national du Vieil Armand à Cernay. Inauguré en 1932, il constitue l'un des quatre monuments nationaux commémorant le souvenir de la Grande Guerre avec les monuments de Douaumont, Notre-Dame-de-Lorette et Dormans. Hartmannswillerkopf, la Montagne sacrée. Partagée entre les communes d'Hartmannswiller, de Soultz, de Wuenheim, de Wattwiller et d'Uffholtz, la silhouette massive et imposante de ce promontoire rocheux situé à 956 m d'altitude s'avance sur la plaine de Haute Alsace, offrant un panorama remarquable. Après les terribles combats de 1915, l'Hartmann devient la " montagne sacrée ". Les pentes et les entrailles de ce haut lieu de la Première Guerre mondiale regorgent de tranchées (90 km), de souterrains, d'abris et de casemates rappelant le passage des combattants, leurs souffrances et leur courage. La route des Crêtes était une route stratégique désignée, pendant la Première Guerre mondiale, pour assurer des communications sur le front des Vosges. Aujourd'hui, cette magnifique route relie Cernay à Sainte-Marie-aux-Mines permettant d'admirer les paysages les plus caractéristiques de la chaîne des Vosges, ses cols, ses ballons, ses lacs et ses chaumes. La route Joffre est une autre voie de communication créée pendant la Première Guerre mondiale entre les vallées de la Doller et de la Thur.

AquitaineHaut de page

Par sa frontière avec l'Espagne, l'Aquitaine devient un avant-poste stratégique pour l'Europe de Hitler. Sur la plage de l'Amélie, à Soulac-sur-Mer en Gironde, ville balnéaire centenaire, l'image est surprenante. À marée basse, on distingue à 240 m de là, cinq blockhaus à moitié ensevelis sous le sable, rappelant l'épisode noir de la pointe du Médoc. Ne manquez pas la visite du mémorial de la Forteresse du Nord Médoc et le musée du Souvenir. En Dordogne, département marqué par la Résistance, à Périgueux, vous visiterez le très riche Musée militaire, puis à Bordeaux (Gironde) le Centre Jean-Moulin. Dans les Pyrénées-Atlantiques, il ne reste plus grand-chose du camp d'internement de Gurs, toutefois le lieu vaut le détour. Dans les champs paissent les chevaux et des arbres bordent l'allée centrale. Vous y découvrirez un émouvant mémorial ainsi que le cimetière du camp.

AuvergneHaut de page

Après l'armistice de juin 1940, chassé par l'occupation allemande, le gouvernement choisit de s'installer à Vichy pour l'importance de sa capacité d'accueil et la qualité de son standard téléphonique qui figure parmi les plus modernes de France. Au total, 600 députés et sénateurs vont rejoindre la reine des Villes d'Eaux pour la réunion des Chambres. En Haute-Loire, vous découvrirez le musée de la Résistance du Mont Mouchet à Auvers. À près de 1 500 m d'altitude, le site majestueux du Mont Mouchet, où règnent aujourd'hui paix et silence, a été le théâtre de violents combats et un haut lieu de la résistance en Auvergne. Pour témoigner de son passé mouvementé et honorer la mémoire de la Résistance française et des maquis de France, un monument national a été érigé en mai 1946 au centre d'une clairière de 3 hectares où se situe la maison forestière, ancien PC du maquis. Sur ce même lieu, le visiteur découvre un très beau musée de la Résistance.

BourgogneHaut de page

Le Morvan, dans la Nièvre, patrie de Vauban, fut une terre de refuge pour les résistants. Ses paysages, aux vallées encaissées recouvertes de forêts, forment des cachettes idéales (à visiter, le musée de la Résistance à Saint Brisson et à Ouroux rendant hommage au maquis Bernard). La Saône-et-Loire, quant à elle, a été l'un des 13 départements traversés par la ligne de démarcation entre juin 1940 et février 1943. Sur ce territoire, quelques kilomètres au nord de Charolles, la commune de Génelard possède l'un des nombreux postes de contrôle répartis le long de cette frontière. C'est ailleurs, ici, sur la place du bassin, à proximité immédiate du canal du Centre, que le Centre d'interprétation et de recherches sur la ligne de démarcation a ouvert ses portes.

BretagneHaut de page

Une région marquée par de nombreux sites et dates mémorables... A la découverte de la résistance en Côtes-d'Armor, le service départemental des Anciens Combattants des Côtes d'Armor propose des circuits de découverte pour suivre l'histoire et les actions de celles et ceux qui ont contribué à la libération de la Bretagne (& 02 96 68 01 44). Dans le Finistère, le Mémorial de la bataille de l'Atlantique à Camaret-sur-Mer. Situé à la Penhir, sur un promontoire, le fort de Kerbonn a été réaménagé par les troupes allemandes pour abriter des batteries de gros calibre. Les massives casemates conservées étonnent encore le visiteur. Il s'agit de l'unique mémorial européen consacré à la bataille de l'Atlantique qui s'est soldée par 45 000 disparus marins alliés. À la pointe du Penhir, face à l'océan, se dresse aussi le monument en hommage aux Bretons de la France libre. A Brest, le musée national de la Marine a trouvé refuge dans le château (le monument historique le plus ancien de Brest). Dominant la Penfeld et la rade, perché sur son éperon rocheux il occupe un site exceptionnel et stratégique.

L'Ille-et-Vilaine est un autre département riche aussi en lieux de mémoire. À Saint-Malo, vous visiterez le fort de la Conchée, le fort national (pur style de Vauban et superbe vue sur la ville), le mémorial 1939-1945 rappelant que la cité est entrée très tôt dans la Résistance.

Dans le Morbihan, commencez par la visite du musée de la Chouannerie de la Vendée et des guerres de l'Ouest à Plouharnel puis poursuivez par la route des Chouans. Les 18 sites historiques du pays d'Auray et de la vallée du Loch, un rappel de l'histoire de la révolte des Chouans en Basse-Bretagne (1793-1800), sont reliés l'un à l'autre par une signalisation directionnelle et une signalétique d'interprétation en plusieurs langues. Un guide complète l'information des visiteurs qui empruntent les sentiers conduisant aux sites et aux monuments chargés d'histoire. Changez d'époque, ne quittez pas le Morbihan sans faire un détour par l'importante nécropole nationale de Sainte-Anne d'Auray et par le musée de la Résistance bretonne à Saint-Marcel. Dans un parc de six hectares, ce musée d'histoire unique en Bretagne, fait découvrir sur 1 500 m² d'exposition permanente, la vie et l'engagement des Bretons durant la Seconde Guerre mondiale.

Centre-Val de LoireHaut de page

C'est d'une marque indélébile que la Seconde Guerre mondiale stigmatisa la région Centre. Trois camps d'internement (Jargeau, Pithiviers et Beaune-la-Rolande) se situaient dans le Loiret (voir également le grand Musée de la Résistance et de la Déportation à Lorris). Destinés à l'origine à accueillir des prisonniers allemands capturés par les troupes françaises, ils sont devenus des lieux de transit de la population juive arrêtée avant sa déportation vers les camps de concentration de Drancy et d'Auschwitz. Dans l'Eure et Loir, ne manquez pas la visite du musée de Loigny-la-Bataille. C'est l'un des plus beaux sur la guerre de 1870.

Champagne-ArdenneHaut de page

Les Ardennes sont le seul département français à avoir été occupé pendant toute la durée des deux guerres mondiales. Musées (parmi lesquels le superbe musée Guerre et Paix en Ardennes à Novion-Porcien), monuments nationaux sont nombreux et méritent chacun une halte. Durant la Première Guerre mondiale, la Marne a été touchée de plein fouet, comme en témoigne la multitude de monuments, ouvrages, stèles, nécropoles et circuits de mémoire. Les deux batailles de la Marne accusèrent de lourdes pertes en vie humaine. Incontournables : le mémorial de Dormans et le monument national de la Victoire de la Marne septembre 1914 à Mondement-Marais de Saint-Gond.

À parcourir le circuit " Sur les pas des armées de Champagne 1914-1918 ". Ce circuit de mémoire permet de découvrir tous les sites historiques du front de Champagne.

Ce sont plus de 100 vestiges et monuments qui attendent votre visite. Une page d'histoire répartie sur 3 secteurs : Moronvilliers, Souain et Massiges. (Renseignements : communauté de communes de Suippes). La Haute-Marne n'est malheureusement pas en reste avec ses nombreux monuments commémorant la guerre de 1871 et son Mémorial de Gaulle à Colombey-les-deux-Eglises.

Franche-ComtéHaut de page

Parmi les incontournables, le Château de Joux dans le Doubs qui raconte ses dix siècles d'histoire et qui a été aussi prison d'Etat au même titre que la Bastille ou le château d'If, la citadelle de Besançon et son riche musée de la résistance et de la déportation. Faites également un détour par la Saline d'Arc-et-Senans. Dans le Territoire de Belfort, le Lion témoigne de l'héroïque résistance de la ville durant le siège de 1870-1871. À visiter : les forts Senarmont à Bessoncourt, Dorsner à Giromagny, Ordener à Vezelois.

Île-de-FranceHaut de page

Paris, une grande et belle page d'histoire qui s'illustre de monuments où se conjuguent témoignages et beauté incomparable. Parmi ces derniers, la Bastille, la Conciergerie et la Sainte-Chapelle, les Tuileries, la place de la Concorde. Sur la page contemporaine, le musée de l'Ordre de la Libération, le mémorial de la Déportation, le mémorial du maréchal Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris, le musée Jean Moulin, le mémorial de la Shoah, le monument commémoratif de la rafle du Vel'd'Hiv, les mémoriaux de la déportation au cimetière du Père-Lachaise... Dans les Hauts-de-Seine, le mont Valérien et son fort à Suresnes, un parcours du souvenir gratuit. Le mont Valérien sur sa colline a toujours su séduire religieux et militaires. Sur ses pentes, le visiteur découvre un cimetière américain. Le parcours des fusillés est émouvant. Dans le Val de Marne, le monument commémoratif de la crypte de Champigny et le musée de la Résistance nationale (unique !)... Dans les Yvelines, les bunkers de Saint-Germain-en-Laye...

Languedoc-RoussillonHaut de page

Dans l'Aude, le mémorial du maquis de Picaussel à Puivert avec le sentier du même nom. À Narbonne Plage, le monument dédié à Pierre Brossolette est un exemple rarissime de mémorial sonore. Visitez Sète dans l'Hérault, port de guerre et port de commerce. Les Pyrénées-Orientales avec les traces de ses camps d'internement offrent également de nombreux témoignages : le château de Salses et ses environs décrits comme le petit Verdun, le fort de Saint-Elme à Collioure, le fort du Liberia dominant Villefranche de Conflent, la ville d'Elne qui connaît, conserve et transmet son histoire.

LimousinHaut de page

En Limousin, le gouvernement de Vichy ne trouvera que très peu d'appui. La majorité des habitants adoptent une attitude bienveillante et soutiennent la Résistance. Les paysans ravitaillent les maquis, les femmes apportent leur aide dans le soin des blessés et les jeunes filles se convertissent en agents de liaison. Dès 1940, le Limousin, pourtant déjà stigmatisé par la guerre de 14-18, devient terre d'accueil pour les populations fuyant la guerre et double sa population. Entre 1940 et 1945, cette région de forte implantation de la résistance endure deux massacres : Tulle et Oradour-sur-Glane qui resteront à jamais gravés dans les mémoires. Aujourd'hui, faite de vallées en gorge et de forêts paisibles, la région met encore à nu ses blessures.

LorraineHaut de page

La page d'histoire de la Lorraine, région frontière avec l'Allemagne, est parsemée de dates auxquelles se rattachent de pénibles souvenirs. Place stratégique, elle a été, durant 1914 et 1918, le théâtre des plus âpres batailles : Nancy, Lunéville, Pont-à-Mousson, Metz, Vaux, Briey, Verdun, Stenay, Saint-Mihiel, Dieuze, Blamont, Saint-Dié, sans oublier les nombreuses villes et nombreux villages totalement détruits. La région est encore en première ligne quand sonne l'heure de la Seconde Guerre mondiale. Invasion, annexion, représailles redeviennent le lot quotidien de la population. Verdun subit à nouveau les combats les plus meurtriers. Aujourd'hui encore, les vestiges, les nécropoles (la Meuse fait partie des départements qui comptent le plus de tombes françaises) et les musées témoignent de ces années sombres.

Midi-PyrénéesHaut de page

Si le Midi-Pyrénées n'a pas été vraiment le théâtre de batailles sanglantes, la Résistance s'y est organisée très tôt. De nombreux réfractaires ont tenté de franchir cette montagne qui compte de nombreux morts, notamment dans ses cols enneigés. Le monument implanté au coeur de la ville de Tarascon sur Ariège symbolise une prison où des mains en écartent les barreaux. Il illustre parfaitement le sentiment des évadés qui, grâce aux réseaux de passeurs, ont franchi les Pyrénées pour reprendre le combat. Le camp de Récébédou à Portet-sur-Garonne (à voir) reste, lui aussi, gravé dans les mémoires.

Nord Pas-de-CalaisHaut de page

En voyageant dans le Nord-Pas-de-Calais, on ne peut rester indifférent aux nombreux monuments, nécropoles et autres témoignages rappelant les deux guerres mondiales. Allons à Cambrai et notamment sur la crête de Flesquières car c'est certainement ici, sur ce lieu dominant la vallée, que se situe l'épisode le plus important de la bataille de Cambrai. Il est possible d'imaginer le point de départ de l'attaque britannique ce 20 novembre 1917, sur un front d'environ 8 km, partant d'Havrincourt à Bonavis. Parmi les autres villages et villes incontournables pour un périple mémoire : Gravelines, Lille, le Quesnoy, Tourcoing, Maubeuge, Arras, Lens, Ablain-Saint-Nazaire, Béthune, Saint-Omer, Calais... Le Parc mémorial canadien de Vimy est sans nul doute le plus prestigieux des monuments canadiens d'Europe.

NormandieHaut de page

Cette belle région subit de nombreuses invasions. Son passé est marqué par de nombreuses dates et événements qui marqueront l'histoire de la France. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Normandie fut le théâtre de violentes opérations à la suite du débarquement des Alliés le 6 juin 1944, à Arromanches, sur les côtes du Calvados. Le débarquement constitua la plus impressionnante opération militaire de l'histoire. Véritable musée à ciel ouvert, l'Espace historique de la bataille de Normandie s'étend sur les trois départements du Calvados, de la Manche et de l'Orne. Autour du thème " Normandie Terre Liberté ", huit parcours chronologiques avec signalétiques invitent le visiteur à reprendre les chemins des armées alliées, en visitant les musées, les cimetières, les sites historiques et les lieux de mémoire. Trois parcours évoquent les différentes zones de débarquement le long du littoral. Cinq autres retracent respectivement les combats dans le bocage, la percée d'Avranches, la contre-offensive de Mortain, la prise en tenaille de l'armée allemande par le sud, et le nord dans la Poche de Chambois.

Pays de la LoireHaut de page

A chacun ses paysages et son histoire. Les pages du passé sont principalement marquées par les Guerres de Vendée. En Loire-Atlantique, Nantes devient tragiquement célèbre avec la noyade de près de 5 000 personnes, ordonnée par le sinistre Carrier. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le département subit la répression de l'occupant et de terribles bombardements des Alliés en 1943. De plus, Saint-Nazaire constitue un site important du mur de l'Atlantique. Le Maine-et-Loire, quant à lui, n'abrite pas seulement le plus haut château de France (Brissac), le plus vaste vignoble du Val de Loire, la plus grande forteresse médiévale du Val de Loire (château d'Angers) mais aussi la plus grande collection nationale de blindés rassemblée dans le musée de Saumur. La Mayenne déjà secouée par la chouannerie en 1793 se verra appauvrie par les deux grandes guerres. La Sarthe portera, elle aussi, son lot de misères.

A parcourir : Nantes, le marais de Savenay, Batz-sur-Mer, la carrière des fusillés à Chateaubriant, Saint-Nazaire, Chemille, Cholet, Pin-en-Mauges, Saint-Florent, Saumur, Saint-Ouen-des-Toits, Conlie, la Gaubretière (surnommé le panthéon de la Vendée), la Roche-sur-Yon, Saint-Sulpice le Verdon, l'Historial et le mémorial des Lucs-sur-Boulogne, Saint-Vincent-sur-Jard où plane encore le souvenir de Georges Clemenceau.

PicardieHaut de page

L'Aisne subit la dramatique et meurtrière offensive Nivelle du 16 avril 1917 sur le site du Chemin des Dames. Le Plateau de Californie qui en compose le coeur est tout comme Verdun un lieu emblématique de la Première Guerre mondiale. Des 263 communes de l'Oise, 163 seront déclarées sinistrées dont 102 entièrement détruites. C'est sur ces terres que s'est déroulée la première victoire de la Marne au départ de Nanteuil-le-Haudoin (du 6 au 12 septembre 1914) jusqu'à l'Armistice en forêt de Compiègne (11 novembre 1918). Dans la Somme, le Circuit du Souvenir, itinéraire reliant les deux villes symboles de la Grande Guerre, Albert et Péronne, permet de comprendre cette page d'histoire internationale et de découvrir les principaux sites des champs de Bataille de la Somme. Ce département est avec le Pas-de-Calais, l'un des départements comptant le plus de cimetières militaires (246 recensés) pour la plupart britanniques.

Poitou-CharentesHaut de page

Plus qu'une simple région touristique, le Poitou-Charentes est une terre de traditions où l'histoire conserve une place de choix dans le coeur des habitants. Touchée par les guerres de Vendée, notamment les Deux-Sèvres, la région le fut aussi durant les deux derniers conflits mondiaux. Depuis la réussite du débarquement en Normandie, les Allemands évacuent la France, hormis certains ports de Charente-Maritime créant ainsi les poches de l'Atlantique : La Rochelle, Oléron et Royan. À visiter : Angoulême, Chasseneuil-sur-Bonnieure, Ile d'Aix, le Gua, Boisme, Thouars...

Provence-Alpes-Côte d’AzurHaut de page

Terre de lumière et de soleil, la région Paca ravit le visiteur. Son histoire se fond dans celle de la France. L'incommensurable traumatisme de la Grande Guerre a trouvé une forme d'expression dans les monuments aux Morts. Lors du second conflit mondial, quelques villes sont le théâtre de violents combats comme en témoignent les cimetières de Luynes, Mazargues, Fréjus, Saint-Mandrier-sur-Mer. La région entre Marseille et Toulon, villes portuaires stratégiques, est bombardée depuis le 28 avril 1944. A la différence du débarquement normand, celui de Provence voit une forte implication des forces françaises. Cette triste période se voit aussi marquée par la terrible rafle de Marseille en janvier 1943 ou encore par la présence du camp des Milles (à voir) entre Aix-en-Provence et Marseille. Des routes historiques sillonnent la région à commencer par la route Napoléon et celle de Jean-Moulin. La visite du mémorial du débarquement de Provence à Mont-Faron (Toulon) offre l'occasion d'une très belle balade touristique.

Rhône-AlpesHaut de page

La région fait partie des plus touchées par le dernier conflit mondial. La résistance s'organise partout et n'hésite pas à se militariser. La déportation stigmatise la région à jamais. Dans l'Ain, vous découvrez la bouleversante histoire des enfants de l'Izieu. Le Vercors sera le théâtre de terribles batailles. Parmi les sites incontournables : la maison d'Izieu, le musée départemental d'histoire de la Résistance et de la Déportation de l'Ain et du Haut-Jura à Nantua, Vassieux-en-Vercors (village martyr), le plateau des Glières, Saint-Etienne, Lyon, Chasselais, Villeurbanne, les forts de l'Esseillon... Le Mémorial de la Résistance du Vercors à Vassieux-en-Vercors a été construit dans un lieu volontairement isolé. À l'écart de toute construction et situé en bordure de falaise, le site choisi offre une vue sur l'ensemble du massif du Vercors et sur le champ de bataille. Prenez aussi les " Chemins de la Liberté " sillonnant le plateau autour de sites historiques.

Tourisme et naturismeHaut de page

Ce serait un tort de croire que le naturisme est réservé à un public jeune et beau. De nombreuses personnes y arrivent d'ailleurs, une fois que les enfants ont quitté la maison. Des seniors trouvent beaucoup de plénitude et de sérénité dans la pratique de la nudité en commun. Le naturisme trouve ses origines en France dans les années 1920, sous l'impulsion de médecins hygiénistes et des adhérents à cet esprit précurseur d'un mode de vie plus sain. Dans les années 1940, sous l'impulsion d'Albert Lecoq, le naturisme s'ouvre socialement. La nudité en est une des composantes essentielles. La Fédération française de naturisme, créée en 1950, regroupe aujourd'hui 160 associations et 85 centres de vacances répartis sur le territoire français (Métropole, Corse, Dom-Tom). Pour pouvoir accéder à un espace naturiste (club ou centre), il faut posséder une licence naturiste. Cette licence, délivrée par la Fédération par l'intermédiaire d'un club ou d'un centre, constitue pour la Fédération, un moyen de la soutenir dans son travail de reconnaissance auprès des pouvoirs publics. Pour son détenteur, un laissez-passer qui permet d'accéder à tous les espaces naturistes homologués par la Fédération. Pour les usagers, une garantie de sécurité.

Les centres de vacances naturistes en FranceHaut de page
Le Cap d’Agde, la cité naturiste par excellence

Le Cap d'Agde s'inscrit au premier rang des destinations naturistes du bassin méditerranéen. Largement ouvert sur la mer, le village naturiste bénéficie d'un site de choix et offre de nombreux privilèges : 2 km de plage de sable fin, animations en juillet et août et tout le confort voulu sur les plages aménagées (matelas et parasols, restauration...), un port de plaisance, de nombreux hébergement en tout genre (hôtels, locations, campings, chambres d'hôtes). Parmi les traditionnels bains de fin d'année qui ont lieu sur les plages françaises, celui du Cap d'Agde est le seul à se dérouler sur une plage naturiste.

Tourisme religieuxHaut de page

Les adeptes du tourisme religieux sont principalement des seniors. Approche historique et culturelle, pratique religieuse, pèlerinage sont autant de leitmotivs attirant, chaque année, des centaines de milliers de visiteurs dans les sites du patrimoine religieux. Parmi les villes mariales, hauts lieux de pèlerinages, sites classés au patrimoine mondial de l'Humanité, villes d'art et d'histoire, affichant un patrimoine exceptionnel dont on ne se lasse pas, découvrez Chartres, Nevers, Lourdes, Lisieux, le Mont-Saint-Michel, Rocamadour, le Puy-en-Velay, Paray-le-Monial, Taizé, Pontmain, Vézelay, Ars, la Salette, Gap, Sainte-Anne d'Auray, Strasbourg et à Paris, Montmartre, Notre-Dame, la Chapelle Miraculeuse. Mais dans le monde entier on peut aussi pratiquer le tourisme religieux.

En FranceHaut de page

Quelque 10 000 sites religieux, classés monuments historiques en France, sont ouverts à la visite. Visiteurs, pèlerins et touristes privilégient les cathédrales. On estime ainsi qu'en moyenne, chaque année, quelque 13 millions de personnes visitent la cathédrale de Notre-Dame à Paris. Au fil des siècles et pour répondre à une demande grandissante, nombreux sont les sites religieux qui proposent des activités en complément de leur vocation première, telles que retraites d'un à plusieurs jours, hébergement, musées et expositions, festival de musique sacrée, sans oublier les boutiques d'art sacré.

Rappelons que les pèlerinages font partie des plus anciennes formes de migration touristique. Leur développement considérable est de nos jours encore d'actualité et concerne toutes les religions. Le nombre annuel de pèlerins est estimé à 130 millions dont 70 % de chrétiens. Les 30 % restants se partagent entre l'islam, le bouddhisme et l'hindouisme. Au Moyen Age et en Europe, les trois principaux centres de pèlerinage ont été Rome, la Terre Sainte et Saint Jacques de Compostelle. Au cours du XIXe siècle et particulièrement sous le pape Pie IX, on assiste à une spectaculaire renaissance des pèlerinages mariaux. Dans l'Hexagone, de nombreux ordres religieux se reconstituent, contribuant à redynamiser les grands pèlerinages régionaux. À l'imitation de Notre-Dame des Lumières à Goult dans le Luberon (Vaucluse), de nombreux pèlerinages locaux renaissent partout en France. Notre-Dame de la Salette (Isère) fait aussi partie des premiers centres nationaux de pèlerinage en France dans cette première moitié du XIXe siècle. Le développement du rail contribue également à la renaissance du phénomène.

Ailleurs en Europe et dans le mondeHaut de page

Le Vatican, qui a sa propre ligne low cost depuis 2007, attire le plus grand nombre de pèlerins. En Italie encore, Assise où vous viendrez vous recueillir sur les tombeaux de saint François et de sainte Claire. A Lorette, visitez la Santa Casa. Signalons aussi Sainte-Catherine à Sienne, Saint-Antoine à Padoue, Sainte-Rita à Cascia en Ombrie. Les adeptes aiment se rendre à Naples lors des ostensions de saint Janvier dans l'espoir secret d'assister au miracle de la liquéfaction du sang du martyr contenu dans deux ampoules hermétiquement closes. La route de l'apôtre saint Paul en Grèce a également ses milliers de fidèles. Et bien sûr il y a aussi le célèbre pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, en Espagne. Hors d'Europe, certains pèlerinages chrétiens retiennent l'attention : Notre-Dame de Guadalupe à Mexico attirant chaque année plus de 10 millions de personnes et El Señor de los Milagros, en Colombie, au milieu de la ville de Buga dans la vallée del Cauca au sein de la Cordillère Centrale font partie de ceux-là. Parmi les pèlerinages non chrétiens, celui de La Mecque (interdit aux non-musulmans) conserve tout son attrait (plus de 800 000 pèlerins étrangers et plus de 1 million d'habitants de l'Arabie saoudite). C'est l'une des plus importantes migrations touristiques du monde par ses dimensions et par son caractère stable.

Les routes du tourisme religieuxHaut de page

Nombreux sont ceux qui empruntent, à pied, en voiture, camping-car ou autres, les différentes routes du tourisme religieux. Amateurs d'art, de randonnée et de spiritualité, vous serez comblé. Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle font partie des plus célèbres. D'autres routes retracent l'héritage propre à une communauté ou à une période de l'histoire : routes de l'art roman, du patrimoine juif d'Alsace ou du Vaucluse, des abbayes normandes, des cathares dans l'Aude ; circuits des cathédrales gothiques, des chapelles de montagne ; témoignages des luttes protestantes en Cévennes ou La Rochelle...

La route du patrimoine juifHaut de page

C'est principalement dans le Midi, en région parisienne et en Alsace que vous découvrirez un riche patrimoine culturel et religieux juif (lieux de mémoires ou quartiers, musées, monuments). Présente en France depuis des siècles, la communauté juive à l'histoire mouvementée a laissé de nombreuses traces dans le paysage de l'Hexagone. Dans l'actuel Vaucluse, d'importantes communautés juives ont trouvé refuge sur les terres papales après avoir été chassées, au XIVe siècle, de Provence et du Languedoc.

A Cavaillon, la synagogue musée et le musée juif comtadin content l'histoire de ces juifs, protégés du pape et cantonnés dans des quartiers appelés " carrières ". La visite de la magnifique synagogue de Carpentras est incontournable. En Alsace, synagogues, musées, cimetières, maisons anciennes, sont le témoignage d'une présence juive déjà constituée aux alentours de l'an mille. Les offices de tourisme de Strasbourg, Colmar, Haguenau, Obernai, Marmoutier, Bouxwiller, organisent des visites guidées sur le patrimoine juif.

A Paris, les lieux juifs sont nombreux. Ne manquez pas la visite du musée d'Art et d'Histoire du judaïsme à compléter avec celui de l'Art juif, sans oublier les dizaines de synagogues parmi lesquelles l'incontournable Grande Synagogue de Paris (rue de la Victoire) ou encore celle de la Communauté Israélite Orthodoxe de Paris (rue Pavée). Parmi les mémoriaux rappelant les tragiques épisodes de l'histoire des Juifs, retenez celui de la Shoah (IVe arrondissement) ou celui de Drancy (Seine-Saint-Denis).

La route du patrimoine religieux de l’IslamHaut de page

Des millions de personnes dans le monde sont aujourd'hui fascinées par l'art et le patrimoine de l'Islam, deuxième religion en France. La France, terre d'accueil, ne compte pas moins de 5 millions de musulmans. Cette culture richissime se découvre en visitant mosquées, hammams, centres culturels et festivals. La France compte plus de 2 125 mosquées (en 2008) et salles de prières musulmanes, une vingtaine d'entre elles seulement peut accueillir plus de 1 000 fidèles. Très prochainement la mosquée de Marseille, prévue pour être la plus vaste du pays, devrait sortir de terre. En France, nombreuses sont les mosquées ouvertes au public à condition que celui-ci soit correctement et décemment vêtu. Les centres culturels jouxtant les plus grandes mosquées invitent à la découverte. A Lyon ou encore à Evry, des conférences et des expositions consacrées à l'Islam sont régulièrement organisées. A Nantes, ne manquez pas l'histoire étonnante de la mosquée El Forqan édifiée dans une ancienne chapelle catholique.

La Grande Mosquée de Paris fait partie des sites incontournables permettant aussi de mieux connaître la culture islamique. De style hispano-mauresque, à l'ombre de son minaret haut d'une trentaine de mètres, elle accueille les visiteurs de toutes confessions. Prendre le thé au coeur d'un luxuriant patio, goûter aux pâtisseries orientales, se délasser dans le hammam, acheter des souvenirs d'Orient dans le mini-souk, c'est ce qu'offre ce lieu incroyable en plus de la visite. L'Institut du monde arabe (IMA) est le premier centre culturel arabe de France et fait partie des musées les plus prisés de la capitale. Certes, ses expositions gigantesques sont impressionnantes mais vous aimerez aussi flâner dans sa bibliothèque, ses boutiques d'artisanat berbère ou vous attabler à son restaurant ou café. Le cimetière musulman de Bobigny est encore et toujours le seul cimetière de France réservé uniquement aux musulmans. Lieu de souvenirs et de mémoire, il rappelle au visiteur toute l'histoire de ces milliers de sépultures marquées de l'étoile et du croissant.

Ne terminez pas ce tour de l'Islam sans profiter de l'un des nombreux hammams du pays. Un moment rien qu'à vous dans la quiétude des bains de vapeur humides. Détente, apaisement garantis dans un décor et des parfums arabisants. Le célèbre massage au gant de crin ou encore le gommage au savon noir fait partie du rituel. Dans la capitale, des dizaines de hammams ouvrent leurs portes pour un instant bien-être à l'orientale.

Les Chemins de Saint-Jacques de CompostelleHaut de page

Dans toute la France, elles publient régulièrement des bulletins ou éditent des guides ou des ouvrages, fruits de leurs recherches ou des informations pratiques sur les chemins et les itinéraires secondaires. Elles proposent également des expositions, des rencontres ou organisent des journées de marche. Elles s'occupent également de l'accueil et de l'information du public, en régions.

Les associations jacquairesHaut de page

Dans toute la France, elles publient régulièrement des bulletins ou éditent des guides ou des ouvrages, fruits de leurs recherches ou des informations pratiques sur les chemins et les itinéraires secondaires. Elles proposent également des expositions, des rencontres ou organisent des journées de marche. Elles s'occupent également de l'accueil et de l'information du public, en régions.

Séjour spirituelHaut de page

L'agitation de la vie quotidienne incite de plus en plus de gens et notamment des seniors à rechercher des havres de béatitude où l'homme retrouve sa sensibilité, la quiétude de l'esprit et l'écoute. Monastères, abbayes, prieurés, ces hauts lieux de la spiritualité, nichés au sein de la nature maternelle et parfois dans un cadre architectural exceptionnel, loin de la civilisation, sont habités par des communautés monastiques soumises à des règles strictes dans le recueillement et la contemplation. Que vous soyez athée ou croyant de diverses obédiences, ces lieux propices à la méditation, à la simplicité, au silence et la sérénité ne sont que source pure et bénéfique. Le confort des chambres est simple mais l'important est ailleurs.

Les opérateursHaut de page

Il y a une vingtaine d'années seulement, rares étaient les croisières à caractère religieux. Pour répondre à une demande aujourd'hui bien présente, plusieurs agences de voyages proposent des destinations et des circuits de découverte à la fois religieux et culturels en France et dans le monde.

Tourisme médicalHaut de page

En France, la chirurgie esthétique, certains soins dentaires, le blanchiment des dents, les implants, les cures de remise en forme ne sont quasiment pas pris en charge par la Sécurité sociale. Le prix élevé de ces prestations incite de plus en plus de seniors à se rendre à l'étranger pour bénéficier de tarifs bien plus avantageux. Les séjours longue durée en hôtel, à des coûts inimaginables en France, (de l'ordre de 30 € par jour en pension complète, voyage compris pour une durée de 3 mois, en dehors de la haute saison), incitent à franchir le pas. Le Maroc et plus encore la Tunisie vous permettent d'associer soins et villégiature à moindre coût, tout en demeurant dans un espace francophone. La Tunisie est ainsi en passe de devenir la deuxième destination pour la thalassothérapie après la France. Soyez très prudents, et distinguez bien soins de bien-être santé, comme thermalisme ou thalassothérapie, des soins médicaux, y compris chirurgicaux. Nombre de ceux-ci nécessitent un suivi postopératoire. Cela n'est pas évident si le praticien se trouve à des heures d'avion. Il faut également vous renseigner, au préalable, sur les garanties et les recours possibles (juridiques, assurances) en cas de complications. À l'intérieur de l'Europe, la Hongrie et la Roumanie sont réputées pour leurs soins dentaires de qualité à des tarifs très avantageux. En France, une agence de voyages n'est pas autorisée à contribuer à la vente de prestations de chirurgie esthétique, sous peine d'un éventuel retrait de licence. En effet elle ne dispose pas d'assurance responsabilité civile couvrant d'éventuelles complications médicales.

Tourisme solidaireHaut de page

Une autre façon de voyager... Lorsque l'heure de la retraite a sonné, le facteur temps prend une tout autre notion : le temps de se consacrer à soi, le temps de se consacrer aux autres... Partir à la découverte d'un pays tout en étant solidaire, c'est en effet possible. Participer à la protection de l'environnement, faire du soutien scolaire ou de la formation. Amis seniors, vous avez là une belle opportunité de faire partager vos connaissances, votre savoir-faire et votre temps libre. En échange, vous aurez l'immense chance de bénéficier d'un accueil personnalisé, de découvrir une autre vie ailleurs dans le monde avec ses us et coutumes bien souvent différents des nôtres. Une expérience riche d'émotions, de découvertes, d'humanité et d'échanges. Comme le dit si bien Jean-Luc Gantheil de Croq'Nature : " Nombreux sont ceux qui pensent que le tourisme équitable et solidaire c'est du tourisme humanitaire réservé à des militants. Pas du tout ! C'est simplement une tout autre façon de voyager, un état d'esprit qui ne s'oppose pas à vacances et plaisir. Nous désirons être acteurs d'un monde plus respectueux de notre belle planète, plus tolérants en nous confrontant à d'autres vérités, plus solidaires en travaillant avec les plus démunis et en partageant équitablement les bénéfices entre tous. " Les Trophées du Tourisme Responsable se révèlent être une promotion très pertinente valorisant des structures de petite taille souvent pionnières dans leurs actions.

Partir en missionHaut de page
Tourisme viticole et gastronomiqueHaut de page

Vacances, patrimoine, vignoble et gastronomie sont des mots qui vont très bien ensemble et que nos amis seniors apprécient particulièrement. Prendre le temps de connaître un vin, c'est découvrir le terroir et les vignerons qui le produisent.

En voiture, en vélo, à pied ou en camping-car, le vignoble français se dévoile en suivant ses nombreuses routes des vins. Les dix-sept itinéraires principaux, et d'autres moins connus (donc moins fréquentés !) sont très agréables à parcourir.

Les Routes des vinsHaut de page
Conseils de découverte

Les meilleures saisons pour découvrir les vignobles sont le printemps et l'automne (sauf en période de vendanges ou les vignerons sont peu disponibles). Pour un meilleur accueil, mieux vaut prendre rendez-vous. Evitez les endroits trop connus et trop fréquentés. Préférez les petits ou moyens producteurs qui prendront plus le temps de vous expliquer leur métier et de vous faire partager leur passion. Le moment de la journée le plus favorable pour déguster est en fin de matinée vers 11 heures. Plus tôt, les sens ne sont pas réveillés et après le repas, les papilles sont imprégnées des mets ou boissons consommées comme le café. Plus tard et en fin de journée, vous n'êtes plus aussi disponible. N'oubliez pas de rejeter le vin goûté, surtout si vous en dégustez plusieurs et n'oubliez pas que votre taux d'alcoolémie au volant ne doit pas dépasser 0,5 gramme par litre, ce qui correspond à la consommation de deux verres de vin maximum à 12,5 cl. A noter aussi que le contrôle par un éthylotest est bien souvent utile. Le transport du vin acheté exige quelques précautions. Evitez les températures extrêmes, respectez la réglementation fiscale (vérifiez la présence de la vignette de droit sur la capsule de chaque bouteille, ou, à défaut, demandez au producteur une attestation de transport ou " congé "). Certains producteurs proposent d'assurer l'expédition de vos achats.

Séjours culinairesHaut de page

Ils sont nombreux ces chefs reconnus dans le monde gastronomique ou seulement dans leur terroir, qui ont décidé de partager les secrets de leur cuisine avec des amateurs gourmets, dans leurs magnifiques établissements comme dans leurs fermes authentiques. Installés dans toutes les régions de France, comme dans la capitale, ils vous invitent à un véritable tour de France gourmand. De nombreuses formules sont proposées, allant de la simple journée aux séjours prolongés. Pour tous les goûts et toutes les bourses...

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis