Le guide : Vacances seniors : INTRODUCTION

INTRODUCTION

Qu'ils fassent l'ascension du mont Sinaï, qu'ils se baladent sur la Grande Muraille de Chine, ou plus simplement qu'ils s'offrent une semaine de thermalisme à Vichy ou visitent en groupe les sites de la route Jacques Coeur, les touristes seniors représentent une véritable manne pour l'industrie du tourisme. Les seniors aiment voyager, ils ont le temps de s'y consacrer tout en le faisant différemment des jeunes et des actifs qui, eux, sont contraints par le temps. Certaines statistiques montrent clairement que le taux de départs en vacances des personnes âgées de 50 à 64 ans est plus élevé que celui du reste de la population. Il fut un temps où l'on réservait l'été aux plages et l'hiver à la montagne. Toutefois, depuis une quinzaine d'années, compte tenu du vieillissement de la population et du temps libre des voyageurs retraités, on assiste à une évolution certaine de l'organisation et du rythme des départs en vacances, jusqu'alors réglés comme du papier à musique. Autre constat : les générations se côtoient mais ne voyagent pas de la même manière. Les baby-boomers (nés entre 1946 et 1964), les quinquagénaires de la génération de Mai 1968, ces papys en blue-jean qui ont toujours tout remis en cause, ne conçoivent pas les vacances de la même façon que leurs parents.

La société Odit France (organisme d'analyses du secteur touristique rattaché au gouvernement) a publié en avril 2009 une enquête intitulée Les touristes seniors refusent d'être renfermés dans un ghetto. Ils veulent être traités comme les autres voyageurs sans qu'on leur rappelle systématiquement leur âge. Agences de voyages, tour-opérateurs et autres organismes de loisirs doivent repenser leurs approches stratégiques sur ce marché en pleine mutation et proposer des produits (offres diversifiées, propositions spéciales pour grands-parents avec petits-enfants, offres de longs séjours à des tarifs attractifs...) qui s'adaptent à cette mosaïque de publics à la fois exigeants et désireux d'être sécurisés. Pourtant, toujours d'après l'Odit, " les seniors restent un marché complexe, méconnu, souvent traité comme un groupe homogène, voire caricatural. On observe toujours une prudence à leur endroit, voire des difficultés à s'attaquer à ce marché, soit par méconnaissance de la cible, et inadaptation des registres de communication et des produits, soit par souci d'image, d'équilibre de clientèles et de risque de ghettoïsation ". Les séjours durent en moyenne deux semaines même si les quinquagénaires et plus optent également souvent pour les city trips ou les séjours de quelques jours dans les villes européennes. Les croisières et les voyages all inclusive remportent également un vif succès. Cependant, ce sont les vacances culturelles qui constituent la nouvelle grande tendance des Masters et plus qui s'intéressent aux curiosités locales, à l'histoire et aux us et coutumes des lieux qu'ils visitent. Il y a là une clientèle avisée, dans l'air du temps, adepte d'un tourisme intergénérationnel, mobile, aventurière et indépendante. Nos seniors n'ont pas froid aux yeux et peuvent faire preuve d'individualisme. Attention, ils sont organisés, établissent un plan de voyage, s'informent, comparent, vérifient (auprès des offices du tourisme et en achetant des guides de voyages) et savent parfaitement ce qu'ils veulent en matière de régions, d'hôtels et d'infrastructures. Les plus âgés (65 ans et plus, notamment les veufs ou veuves) opteront généralement pour des voyages organisés en groupe, avec excursions, guides et logement compris, tout en souhaitant trouver des structures d'accueil et des transports adaptés (ce qui n'est pas toujours le cas). Pourquoi ne pas s'inspirer de l'Autriche et de l'Allemagne où une chaîne d'hôtels nommée 50plus Hotels Österreich a développé depuis quelques années un concept spécialement adapté aux personnes âgées. Ils répondent au mieux aux requêtes et aux souhaits formulés par cette clientèle avec la meilleure prise en charge possible (soins personnalisés, service individuel, chaleur humaine, activités culturelles, sportives et de détente). Comparés aux plus jeunes, les seniors préfèrent le luxe, le confort, le calme et l'espace, plus accessibles financièrement en basse et moyenne saison même si un quart des grands-parents partent encore avec leurs enfants ou petits-enfants pour l'été.

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis